Simon - PITBULLS IN THE NURSERY par GABINEASTWOOD - 4044 lectures
Après quasiment une décennie d'absence le groupe des Yvelines est enfin de retour avec un nouvel album qui fait l'unanimité auprès des fans comme des critiques, l'occasion était trop belle de prendre quelques nouvelles du quintet et de poser quelques questions à Simon son guitariste sur cette pépite qui se sera faite désirer.


Salut Simon, merci de prendre un peu de temps pour répondre à ces quelques questions, tout d’abord félicitations pour ce nouvel album qui a de très bons retours à la fois critique et public.
Salut et merci pour tes questions. Pour l'instant c'est vrai que nous avons des retours positifs de l'album. C'est gratifiant et très encourageant pour nous.


Pour commencer peux-tu me dire pourquoi il a fallu attendre si longtemps pour avoir des nouvelles du groupe ?
Le groupe a été en état végétatif pendant un bout de temps. Même s'il n'a jamais été question de splitter, nous sommes passés par des phases de démotivation allant même jusqu'à ne plus répéter pendant un an. Pour faire simple, notre label a fait faillite en 2007, plusieurs membres du groupe s'en sont allés à peu près à la même période (Panda, chanteur de l'époque et Greg, manager). P.I.T.N à cette époque battait sérieusement de l'aile. Cédric de SUPERTANKER a été ensuite de passage pour renforcer la formation. Cette longue période entre les deux albums a connu un ralentissement général des concerts ainsi que de notre engouement.

Parallèlement nous ne cessions pas de composer même si c'était plus lent que d'habitude (je te vois venir, pas de moquerie:). L'arrivée de Tersim en 2010 a remis un coup de boost pour enfin pouvoir envisager la confection du second album. Ajoutons encore à cela un sacré laps de temps entre notre entrée en studio et la mise dans les bacs de « Equanimity » et tu obtiens l'explication de cette longue période sans nouvelles.


Comment Tersim a t’il rejoint la bande ?
Nous avons tout simplement décidé de passer des annonces dans les webzines et sur les forums afin de trouver un nouveau chanteur capable d'assurer sur l'ancien set mais aussi capable d'expérimenter sur nos nouvelles compos. Nous avons eu quelques retours intéressants et celui de Tersim nous a donné l'envie de creuser plus loin et de l'inviter en répète pour voir si ça collait artistiquement et humainement. Arriver dans un groupe où les gars se connaissent et jouent ensemble depuis plus de 10 ans n'est pas chose aisée et il a su à plusieurs reprises faire des efforts d'intégration. Aujourd'hui la formation est solide.


Comment s’est passé la composition de ce disque ?
Certains morceaux datent de l'époque « Lunatic » d'autres comme « Crawling » ont été composés sur une longue durée. « Insiders » a été finalisée très peu de temps avant les cessions d'enregistrement. Comme tu le vois, il n'y a eu aucun rythme de composition régulier pour cet album. Certaines périodes ont été très productives, d'autres moins.
Pour ce qui est de la compo, la plupart du temps Mat et moi proposons des suites de riff avec une boîte à rythme pour illustrer nos idées et chacun y ajoute sa patte en répète jusqu'à ce qu'on soit tous satisfaits. Ce processus peut être long.


Tersim s’est chargé des textes (qui sont d’ailleurs excellents), a t-il eu carte blanche dans ce domaine ?
Carte blanche All access ! Tersim est très ouvert à la critique et nous il a exposé régulièrement ses thèmes tout au long du processus de composition. Ces derniers nous satisfaisaient à chaque coup et nous n'avons jamais exprimé de désaccord à propos de ses lyrics. Nous avons pu parfois discuter de la manière de poser le chant sur tel ou tel passage mais jamais sur l'écriture, c'est son domaine.


Le niveau général de cet opus est tout simplement énorme et les influences diverses encore plus marquées qu’auparavant, avez-vous des goûts en commun ou très différents que ce soit dans le metal comme dans les autres styles ?
Un peu des deux. Chacun écoute des styles parfois complètement différents allant de la musique électronique à des classiques latino en passant par des gros beat Hip hop ou encore du Brassens. Nous respectons les influences de chacun même si nous nous charrions parfois gentiment sur tel ou tel style aimé par l'un ou l'autre. Je tairai le nom du fan de Tecktonik (joke hein).

Plus sérieusement, même si tout cela représente un panachage qui joue en faveur de l'ouverture musicale, je ne pense pas vraiment que ça influe directement sur les ziks du dernier album car, à côté de ça nous avons des styles ou des influences musicales que nous partageons unanimement (PINK FLOYD, KING CRIMSON...). La vague Post Rock accompagnée de ses effets contemplatifs et progressifs est indéniablement plus présente sur cet opus.


Deux de vos membres, à savoir Mathieu (guitare) et Jérôme (batterie), jouent également dans SUPERTANKER (avec votre ex-chanteur Cédric Marcel), qui officie dans un registre très différent de celui pratiqué par P.I.T.N. Ces deux entités s’influencent t’elles mutuellement au niveau créatif ou chacun reste t’il de son côté ?
Je dirais que c'est plutôt complémentaire. Comme tu le soulignes, les deux styles sont complètement différents en plus du fait qu'on n'utilise pas le même accordage. Ainsi, le fait qu'ils jouent dans SUPERTANKER n'a pas d'incidence au niveau créatif mais permet néanmoins de garder un certain "level" lorsqu'ils préparent des concerts ou autre et ça, ça se ressent au sein des répètes de P.I.T.N.


C’est votre bassiste qui s’est occupé de l’enregistrement, était-ce naturel pour vous tous que ce soit lui qui s’en occupe ?
Oui, à partir du moment où Francesco disait pouvoir gérer l'intégralité de la production de l'album, il paraissait évident qu'on allait le faire avec lui. Tout d'abord, l'ambiance y était familiale et du coup, nous étions moins stressés que dans un studio classique. Aussi, nous avons pu prendre tout notre temps pour obtenir le résultat escompté ce qui est un luxe aujourd'hui. Ainsi chaque note, effet, son de gratte a été réfléchi et travaillé jusqu'à ce que l'on arrive à une pleine satisfaction. Enfin Francesco est patient et professionnel aux commandes de ses faders ce qui permet d'arriver vite et bien à ce qu'on veut.
C'est en ça que nous assumons cet album à 100%. Nous n'avons pas de regrets.


Vous vous retrouvez désormais chez Klonosphere, comment êtes-vous arrivés sur le label ?
Tout simplement en démarchant les labels français et étrangers une fois l'album finalisé. Nous avons évalués ce que l'on considérait être le mieux pour nous par rapport aux quelques retours que l'on a eu. Notre choix s'est tourné vers Klonosphere qui distribue l'album via Season of Mist. Guillaume Bernard a su nous conseiller afin de préparer au mieux la sortie de l'album et c'est évident que nous n'aurions sûrement pas lancé une campagne Ulule sans ses conseils avisés. Nous sommes pour l'heure bien contents du travail de promotion fait par Klonosphere.


La collecte de fonds pour le financement de cet opus a été un gros succès, j’imagine que cela vous a fait plaisir et montrait s’il le fallait que les fans ne vous avaient pas oubliés. Peux-tu dire un petit mot à ce sujet et pour les contributeurs ?
En effet, la campagne a été un franc succès auquel nous ne nous attendions pas forcément. Il est clair que notre très modeste notoriété a sûrement permis d'arriver plus facilement au premier objectif. N'étant pas adeptes de ce genre de financement, on ne savait pas du tout comment cela allait être accueilli par le public. Au final, cela nous a donné beaucoup de confiance et fait très plaisir de voir autant de gens prêts à investir pour voir le nouveau P.I.T.N sortir. L'effet inverse aurait été déprimant au bout de 9 ans de silence. Pour finir, il faut savoir que les contributeurs nous ont tout simplement permis de revenir dans la course dignement (pressage de « Equanimity », merchandising pour notre shop, réédition de « Lunatic »...). Nous sommes très reconnaissants envers tous ceux qui nous ont aidé. Big Thx !


Où en est l’avancement du projet Sitar/Metal ? A quoi peut-on s’attendre ?
Pour l'instant rien n'a commencé, on est toujours concentrés sur la sortie de « Equanimity » et on prépare en même temps un set pour les concerts à venir. Ceci dit, nous avons plusieurs idées qui trainent pour ce projet. Nous n'avons pas encore défriché sérieusement le sujet donc ça reste très embryonnaire. On essaiera de rester vigilants de ne pas tomber dans des morceaux fleuves avec un sitar trop linéaire.


La scène des Yvelines est depuis pas mal de temps très active et fourmille de formations de talents tels WHISPER OF DEATH ou encore DEFLESHER, êtes-vous en contact avec eux ou vous sentez-vous proches d’eux
Oui on se connait même si on ne répète pas au même endroit. Nous n'avons partagé la scène qu'une fois avec WHISPER OF DEATH et pas encore avec DEFLESHER. On se croisera probablement tôt ou tard. Ces deux derniers ont d'ailleurs aussi enregistré au Dark Wizard Studio avec François "Francesco" Ugarte qui, du coup, les connait bien mieux que moi. En tout cas ça fait plaisir de voir des groupes qui envoient du bois dans la même ville. WHISPER OF DEATH ouvrira d'ailleurs pour VITAL REMAINS le 17/07/15 à Nantes au Ferrailleur. Ramb'Oh Yeah !


A titre personnel comment vois-tu l’évolution de la scène française depuis quelques années ?
Ma culture générale sur le sujet est limitée mais j'ai quand même l'impression que le niveau général des zicos et de la prod' a vraiment augmenté rendant le style plus exigeant qu'auparavant. Même si les productions sont souvent de plus en plus standardisées, j'ai l'impression qu'on assiste à une baisse du culte de la performance et une meilleure recherche du "riff".

Après, comme je te le dis, je ne suis pas expert et ce ne sont que des ressentis par rapport à ce que j'ai pu entendre. Il y a toujours des groupes comme TREPALIUM, GOROD, KRONOS, BENIGHTED, KLONE et j'en oublie qui occupent rigoureusement le paysage de la scène française et internationale. Ils représentent une scène française puissante et à fort potentiel, c'est du moins mon avis.


Y’a t’il des projets de concerts et de tournée à venir prochainement ?
Et bien pour l'instant nous avons quelques dates de prévues dont une à côté de Barcelone mais nous sommes loin de la tournée mondiale. On aura la chance de rejouer au Mfest en septembre suivi de quelques dates en région parisienne. On en saura plus dans peu de temps.

N'ayant pas de tourneur, nous fonctionnons à l'ancienne avec des propositions directes de la part des organisateurs. Ceci explique que nous n'ayons pas de tournée de prévue à ce jour.

Les dates de concert continueront d'être calées et seront dans tous les cas visibles sur www.pitbullsinthenursery.com.


Quel est le groupe avec qui vous rêveriez de jouer ?
Aller pour le fun, je vais demander aux autres... Pour ma part, si on parle bien de rêve ;) ça serait.... DEATH (oué je ne me mouille pas trop...), sinon un petit MESHUGGAH me ferait bien tripper pour le côté légende vivante. Pour les autres, on obtient - Mat : METALLICA ; Jerry, Isis, Tersim : TOOL et Francesco : PRIMUS.


Un dernier mot pour les lecteurs de VS ?
Hello aux anciens lecteurs de l'époque « Lunatic », salut à tous les autres. Merci d'avoir lu cette interview jusqu'au bout. Merci à toi pour les questions. Au plaisir de vous retrouver en concert. N'hésitez pas à suivre l'actualité du groupe sur les réseaux sociaux habituels.


Auteur
Commentaire
gardian666
Membre enregistré
Posté le: 21/07/2015 à 22h07 - (1725)
Pressé de les revoir au Mfest.



senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 22/07/2015 à 10h29 - (1726)
content de les voir de retour ! maintenant un retour de Kaizen ?!?

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker