- NERV - TRACK BY TRACK par VSGREG - 3697 lectures
VS vous avait fait découvrir NERV en sélectionnant le groupe pour la compilation REVOLUTION CALLING publiée par Listenable Records en 2005.
10 ans plus tard, NERV est enfin de retour avec son album "Vergentis in senium"






Titre de l'album : VERGENTIS IN SENIUM
K : Le titre de l'album est une bulle pontificale de 1199 lancée par l'église afin d'éradiquer l'hérésie et de poser les bases de l'inquisition. Ce titre est un bon réceptacle pour l'ensemble des titres de Nerv dans cet album. On pourrait parler de concept album autour de l'inquisition mais cela serait trop réducteur, les textes parlent principalement de la douleur et la souffrance endurée. Chaque titre cite un cas où l'inquisition a utilisé politiquement son assise pour effrayer le peuple et le maintenir sous son joug. L'album va aussi bien parler de la fin des Templiers, des Cathares, des cas de sorcellerie, ou encore des cas d'hérésie par des prêtres. Cet album fait aussi échos à une sorte d'obscurantisme qui sévit encore de nos jours dans certaines régions du globe.


Artwork :
K : La pochette est en lien direct avec nos textes, on peut la déchiffrer de plusieurs manières. Lorsque nous avons contacté Dehn Sora (dehnsora.portfoliobox.me) pour faire la pochette, nous lui avons tout de suite évoqué les textes et la douleur qu'on faisait ressortir dans ceux ci. Le titre de l'album a été très évocateur d'emblée car il est lourd de sens et le poids de ce qu'ont fait les hommes en son nom de part le passé est tout simplement inconcevable.
La pochette est un amas de chaires et de fers, on y retrouve une croix qui surplombe le tout comme un lourd tribu pour autant d'horreur. On ne discerne plus trop ce qui est humain de ce qui est de fers infernaux qu'il a fallu utiliser pour torturer autant d'humains. Le crâne symbolise la vanité des hommes et on le retrouve avec une main essayant de se cacher les yeux. Cette pochettes est bourrées de symboles et l'on peut y mettre énormément de signification. Dehn Sora a su avec brio faire ressortir les sentiments d'horreurs, de douleurs et de sacrifices.



Production / Studio :
D :Le choix c'est porté tout naturellement vers le Studio Laforge ( http://studiolaforge.free.fr ) avec Cédric Lergès qui a également travailler avec des groupes tel que Gliesers, Malmort, Spheres, Evohé et la liste est longue. Il est également notre ingé son live, il nous connait très bien musicalement et humainement. D'ailleurs j'en profite pour le remercier pour sa patience et son travail sur cet album, il est le 5ème homme de Nerv.
K : Cédric est à l'écoute des musiciens, et il sait vraiment faire ressortir le meilleur de chacun, il nous pousse parfois dans nos retranchements mais c'est pour le bien de la musique. J''ai énormément appris à son contact lors de la session studio. L'atmosphère globale a été studieuse on avait pas trop de temps pour traîner, les parties chants ont été faites en une semaine. Seul, le morceau suffer a été enregistré dans un second temps chez Cédric pour les instruments et chez Edgard Chevallier au Ltpstudio Lower Tones Place (https://www.facebook.com/ltpstudio.lowertonesplace). Mais on a eu tout de même le temps de vider des valisettes, de boire du lave glace et faire de bons barbecues.
R: Cédric du studio Laforge est avant tout un ami et un super régisseur son, du coup cela nous paraissait évident de travailler avec lui. Nous sommes d'ailleurs très content de cette collaboration.
Comme l'a évoqué krys, l’atmosphère en studio était plutôt studieuse mais cela ne nous a pas empêché d'avoir des moments de franche déconnade !




Musique, Cinema/DVD, livres, jeux ?
K : J'écoutais à fond Botch, Kruger, Dillinger escape plan, Tool, Birds in row, LO !. J'ai énormément lu pour me documenter pour les textes que ce soit roman ou récit historique. On a pas eu trop le temps de regarder de films ni de jouer durant l'enregistrement, car tout a été intense, on voulait vivre cette aventure humaine à fond, donc on a privilégié le dialogue et les délires entre potes.
R: Pour ma part j’écoutais beaucoup Dillinger escape plan et Knut. Sinon pas vraiment de lecture particulière ou de films regardés pendant l'enregistrement.
J : Histoire de me mettre dedans j'écoutais en boucle Meshuggah et pas mal de Jazz.




Track by Track :
1. Cathars
K : Comme son nom l'indique ce titre évoque le massacre des cathares (massacre des albigeois) dans le sud ouest du côté d'Albi, un livre m'a beaucoup inspiré pour cette chanson il s'agit de Claude Rey 'In Eminenti'. Lors de la préparation de l'album j'ai échangé avec lui sur son livre et je lui ai demandé deux ou trois choses concernant cette période, cela m'a permis de vraiment m'imprégner du sujet et éviter les anachronismes. La chanson parle du massacre d'un village complet où les gens se sont jetés dans le feux plutôt que de se convertir à la foi chrétienne.
R:Comme tout les morceaux du groupe, ce titre a une structure assez complexe avec beaucoup de riffs différents, mais je trouve que c'est le plus approprié pour ouvrir l 'album.


2. Tortures
K : Ce titre a été souvent sujet à de bonnes blagues en studio, bien que le texte soit vraiment horrible. Le texte évoque toutes les tortures que l'on pouvait faire subir à un homme quand on le soumettait à la question. On y trouve tout le modus operandi de l'inquisition qui a été détaillé par un moine espagnole Tomás de Torquemada.
R : C'est un morceau avec des parties assez techniques à jouer qui nous ont donné pas mal « de fil à retordre », du coup le nom tortures est vraiment approprié à tout les niveaux pour ce morceau.


3. Catherine Deshayes
K : Cette femme surnommée « La voisin » c'est une empoisonneuse, une faiseuse d'anges (elle aurait fait partir plusieurs enfants illégitimes de madame de Montespan), donc une sorcière. Elle a aussi organisée avec la noblesse de l'époque des messes noires à Versailles, cette affaire avait fait grand bruit. Il fallait une ou des coupables, ce fût elle. Elle finit brûlée sur la place de grève.
R: Encore une structure complexe pour ce morceau avec un petit coté noisy pour le premier riff de guitare.


4. Savonarole
K : C'est un dominicain qui a osé contredire l'église et mettre exergue toute la vanité de celle ci. Il sera condamné pour hérésie et jusqu'au bout il clamera sa foi. Il finira pendu puis sur un bûcher. Sur ce titre nous avons adoré la partie saxo de notre ami renaud du groupe Monstre, car il emmène ce titre dans les bas fonds de la folie.
R: c'est l'un des morceaux du groupe qui a le plus d’énergie et de folie grâce à ses structures alambiquées et ses tempi soutenus.


5. Captive
K : Ce titre parle de lui même dans ce titre. On évoque dans cette chanson la captivité d'une femme qui entend des voix, une femme qui a combattu pour le roi et qui pour des raisons purement politique livré à l'inquisition. Les phrases citées dans cette chanson par notre amie actrice et chanteuse Géraldine (ex Blow) sont tirés du procès de Jeanne d'Arc mais il ne faut y voir que le sens des phrases et non la symbolique nauséabonde du FN. D'ailleurs l'anecdote sur ce titre a été sur le FN d'ailleurs, car on peut vite se prendre les pieds dans le tapis et être incompris pour de mauvaises raisons. Nous avons bien pesé le pour et le contre concernant les phrases qui sont évoquées dans ce titre pour ne garder que la symbolique de ce qu'elles sont des paroles d'une femme lors de son procès pour hérésie et rien d'autre.
R:J’apprécie la lourdeur lancinante des riffs principaux de ce morceau, ce qui lui donne un coté malsain et oppressant . Pour le texte il n'y a aucune ambiguïté ,il n' a rien de politique .D'ailleurs nous sommes tous contre les idées du FN donc aucun doute n'est possible.

6. Martyr
K : Ce titre parle des templiers, et de la malédiction qu'a lancée Jacques de Molay sur le buchet sur la famille royale. Cette malédiction a ensuite donné lieu à de magnifiques livres appelés les rois maudits. On évoque la torture et la dureté carcérale de l'époque, le livre de Giacometi et Ravenne « le 7eme templier » que je lisais à l'époque m'a aussi apporté des éléments précis.
R: Je me souviens que pour ce titre Krys était complètement rincé car cela faisait une semaine qu'il enregistrait tout les jours du Nerv. Le chant a donc été enregistré dans la souffrance mais le résultat est au rendez-vous.

7.Suffer
K : Cet titre qui clôture l'album est un titre calme mais lourd dans son texte. Je partage le chant avec Fred de Aside From a day et Jean Philippe Ouamer de Idensity a fait les arrangements claviers et samples. Ce titre est le point culminant car il évoque la rétractation d'aveux, les aveux, la folie, la rage, la peine et la suprématie de la noirceur de l'âme humaine.
R: Nous avons enregistré ce morceau sur le tard en ayant la volonté qu'il ne sonne pas comme le reste de l'album.
Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker