- METALLICA - THROUGH THE NEVER par A JETER PROM - 6489 lectures
MetallicA, le film : Through The Never - avant la sortie en salle, nous l'avons testé pour vous et on vous raconte tout dans cet article par A Jeter Prom



Le contexte :

MetallicA en vidéo, c'était rare dans les années 80 (cliff'em all), la production a été plus généreuse dans la décennie suivante (auto-promo en deux volumes de "1 an et demi de la vie de MetallicA", coffret "Live Shit, Binge & Purge", lives "Cuning stunts" et "S&M" ... et les bootlegs qui commençaient leur essor) et, ces dernières années, on peut parler d'avalanche (le making-of introspecto-voyeuriste "Some Kind Of Monster" en 2003, de nombreuses captations live aux qualités diverses : amateur -avec ou sans soundboard-, diffusions en direct -rock am ring, orion fest, rock in Rio...- et même quatre DVD live officiels depuis la sortie de "Death magnetic" (Nîmes, Québec, Mexique, Bulgarie). Dans ce contexte, proche de la saturation, on s'interroge sur ce que peut nous proposer de neuf le groupe avec ce film "Through The Never" : quel est le contenu ? est-il pertinent d'ajouter un enregistrement live dans la DVD-thèque du groupe ? y a-t-il tout simplement un intérêt à ce projet ?


Le synopsis (extrait du dossier de presse)



Alors que Metallica joue plusieurs de ses tubes devant des milliers de fans, Trip est envoyé récupérer un objet mystérieux qu’il doit absolument rapporter pour le spectacle. La tâche apparemment simple prend la tournure d’une aventure surréaliste quand sa camionnette est violemment heurtée par une voiture. Trip, sonné, s’extrait du van pour se retrouver au milieu d’un imminent affrontement entre casseurs en colère et escouades de police anti-émeute. Dans ce chaos, un chevalier masqué, doté des pires intentions pose son regard meurtrier sur Trip. Seul et désarmé dans un paysage urbain post-apocalyptique, Trip ne peut compter que sur lui-même pour combattre le chevalier et protéger le précieux sac de cuir qu’il doit remettre au groupe.


La promesse :

Si l'on en croit le dossier de presse et sieur Ulrich, le plus VRP des batteurs, ce "Through The Never" propose une expérience extraordinaire, un vrai film où se mêlent habilement l'aventure de Trip et le concert de MetallicA. Sont également annoncés un concert exceptionnel de MetallicA, avec une scénographie spéciale mise en place pour l'événement, reprenant les décors et scènes qui ont accompagné les prestations du groupe depuis leurs débuts. Le tout filmé en 3D et IMAX.


Ce que l'on voit :



Le film débute en suivant Trip, jeune roadie, se faufilant dans les coulisses du stade, entre techniciens affairés et musiciens en séance d'échauffement, avant de rejoindre les gradins où il tentera d'assister au concert de MetallicA. Pas le temps pour lui d'en profiter car, le concert à peine entamé, il lui est demandé de traverser la ville pour rejoindre une camionnette en panne qui contient un élément indispensable au groupe. Après avoir avalé un cachet, le voici embarqué dans un road-movie psychédélique, dont on vous laissera découvrir les détails. Si l'histoire ne bouleversera l'histoire du cinéma, on se plaît à suivre les déboires du jeune roadie. Et pour cause : tout ceci est réalisé avec soin, autant que les faibles connaissances cinématographiques de votre serviteur permettent d'en juger, tant les effets spéciaux que la (superbe) lumière et le jeu d'acteurs. On est loin ici des films kitsch qu'on a parfois pu voir dans ce périlleux exercice (Cradle of Fear, Kiss contre les fantômes, ..). La 3D, omniprésente, n'apporte ici pas plus qu'à n'importe quel autre film moderne, mais n'est pas gênante et utilisée sans abus.

Si le pauvre garçon est privé de concert, il n'en est pas de même pour le spectateur. En effet les séquences alternent régulièrement entre la course urbaine de Trip et la prestation des Horsemen, cette dernière trustant d'ailleurs une bonne partie de la durée de la séance. Et on ne s'en plaindra pas : la scène centrale est superbe, presque sur le modèle de celle utilisée lors de la tournée indoor de promotion de "Death Magnetic", mais plus grande, recouverte d'une immense dalle vidéo, et accessoirisée. On retrouve au fur et à mesure du concert, et selon les titres, les mises en scène des précédentes tournées, parfois retravaillées (saisissantes chaises électriques de RTL, croix de "Master of Puppets", Doris ...) ou réutilisés telles quelles pour les plus récentes (scène "Cuning stunts" et "cercueil"). Comme je le craignais avant le visionnage, ne trouvant pas que la scénographie est l'aspect le plus intéressant des concerts de MetallicA, on ressent ici un effet d'accumulation. Néanmoins, c'est à nouveau la qualité du travail que nous retiendrons : toute la mise en scène et les effets sont bien réalisés et permet de marquer visuellement chaque titre. Et surtout, et c'est là le plus important, le concert est bien filmé. James concentre comme souvent l'attention du réalisateur, mais nous avons le droit à des plans sous tous les angles, du public en furie (furie 2.0, téléphone levé parfois) aux changements de grattes de monsieur Hetfield en passant même par quelques vues plongeantes sur la scène-écran et la calvitie de Lars, et grande nouveauté par rapport à tous les concerts du groupe disponibles jusqu'ici, la 3D. En un mot : splendide. En trois mots : splendide et immersif. Pour la première fois, la promesse de nombreux DVD live, celle d'avoir l'impression d'être sur scène avec le groupe, prend ici tout son sens. Les mouvements de caméras et la réalisation sobres (on n'est pas dans un clip!) permettent d'avoir cette sensation de proximité que n'apportent d'habitude que les concerts en club, rares et forcément peu accessibles pour un groupe de cette envergure. La set-list est quant à elle un condensé (15 titres, pas toujours en intégralité) d'un concert ordinaire de MetallicA, presque trop ordinaire diront les fans les plus acharnés. Si on pourra râler de ne pas avoir avoir ici toute la richesse des titres que le groupe se plaît à proposer ces dernières années, on se rappellera que ce n'est pas le but principal de cette parution et on se consolera largement en allant chercher les raretés dans la profusion de concerts que propose le Livemet.


Faut-il aller voir Through The Never ?

Si ce projet n'est pas à la hauteur des fantasmes de certains internautes, bercés trop près des auto-louanges promotionnelles de Lars, on peut affirmer que MetallicA a su se donner les moyens de mener ce projet et propose une captation live à déguster sur grand écran, le tout amené de manière originale. On félicitera (remerciera) au passage les quatre cavaliers de ne pas avoir tenté de jouer les acteurs.



Faut-il voit ce film : oui si l'on aime ou a aimé MetallicA ; non si l'on espère un film dans le sens classique du terme. On recommandera d'ailleurs de se précipiter en salle afin de profiter de la 3D (point fort de cette captation), voire de l'IMAX pour les salles le proposant (ce qui n'était pas le cas de notre projection, mais on imagine aisément le rendu plus immersif encore). La sortie DVD future ne proposant finalement, sauf équipement conséquent chez vous, qu'un live de plus, intégré dans un court métrage qui, à n'en point douter, ne marquera pas l'histoire du cinéma.


Où et quand voir le film ?

En salle à partir du 09 octobre, il sera également diffusé le 08 octobre au Grand Rex (Paris), en présence du groupe (Lars Ulrich et Robert Trujillo tout du moins). Cet événement, déjà sold-out, sera retransmis en direct dans d'autres salles françaises, dont la Géode (Paris) qui propose l'Imax.
Les salles près de chez vous qui diffuse l'avant-première, à trouver sur le site de la fnac ou le site officiel.

Toutes les infos sur le film : http://www.metallica-lefilm.fr


Auteur
Commentaire
Axellica
IP:81.220.150.97
Invité
Posté le: 25/09/2013 à 16h16 - (847)
Merci, bel article!



L'homme à la cigarette
IP:77.192.49.151
Invité
Posté le: 25/09/2013 à 16h43 - (848)
Phil Collins à la batterie, ça en jette.

Un con
IP:78.122.48.50
Invité
Posté le: 25/09/2013 à 16h56 - (849)
Gros con c'est pas Phil Collins c'est Cauet.

Im a bald man
IP:90.24.251.86
Invité
Posté le: 25/09/2013 à 22h07 - (851)
Je trouve quand mêle le concept étrange. Mais bon, pourquoi pas...

Matthieu
IP:88.178.168.161
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 06h59 - (854)
Après "Lulu", la notion d'étrange a pris une nouvelle dimension chez Metallica...

purmalt
IP:193.252.172.188
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 17h42 - (858)
I'am the Tableeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !

Dfox
IP:92.138.236.186
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 19h11 - (859)
Dernières élucubrations d'un groupe artistiquement mort.
S'ils sont musiciens, qu'ils aillent composer de la musique.
C'est à croire que ce groupe aime tendre le baton pour se faire battre.

Dfox
IP:92.138.236.186
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 19h16 - (860)
Dernières élucubrations d'un groupe artistiquement mort.
S'ils sont musiciens, qu'ils aillent composer de la musique.
C'est à croire que ce groupe aime tendre le baton pour se faire battre.

6trouille
IP:88.162.147.74
Invité
Posté le: 26/09/2013 à 23h03 - (861)
C'est décidé, je n'irai PAS voir le film.
Choix d'autant plus simple qu'il ne passe pas dans mon coin. Affaire pliée.

Nem Vapeur
IP:159.84.102.179
Invité
Posté le: 27/09/2013 à 16h10 - (862)
J'aime pas le mélange des genres,

Soit je vais voir un film soit un concert mais là je trouve ça naze.

Ginzu
IP:83.157.148.68
Invité
Posté le: 28/09/2013 à 20h48 - (863)
pourquoi pas. ça peut être sympa. en même temps j'ai acheté quebec magnetic en bluray à sa sortie , je l'ai toujours pas maté...

sid
IP:80.215.41.89
Invité
Posté le: 02/10/2013 à 22h07 - (871)
Et puis il etait tres bon au tennis

Angryjaymiz
IP:81.250.143.198
Invité
Posté le: 07/10/2013 à 19h31 - (872)
comment pouvez vous cracher sur de tels légendes , la plupart vous vous branliez sur leurs musique y'a encore quelques années, vous n'êtes que des imposteurs du métal, vous savez critiquer mais etes vous capable de faire une aussi belle carriére qu'eux? Personnellement j'en doute...........

invité
IP:149.154.251.103
Invité
Posté le: 09/10/2013 à 15h48 - (880)
vu hier, sur un peu plus d'1h35 de film, il y a facilement 1h15 de concerts en 3d... c'est ce qui est le plus intéressant d'ailleurs, l'histoire est anecdotique.

par contre une sortie dvd ne présentera pas d'intérêt je pense.

Pour un groupe mort artistiquement (lu plus haut), ils remplissent toujours autant les stades, ne cessent de tourner (des concerts de plus de 2h00), présentent des choses (parfois déconcertantes comme lulu), mais ils sont toujours là!!

death_denied
Membre enregistré
Posté le: 10/10/2013 à 11h20 - (884)
Vu hier, c'était énorme !
Un son puissant et avec la 3D on a vraiment l'impression d'être sur scène au milieu des musiciens (pourtant je hais la 3d).
Je retournerai bien le revoir.



SKOM
Membre enregistré
Posté le: 11/10/2013 à 20h12 - (885)
Quel film !
On est tous d'accord, le film n'est qu'anecdote, qui colle à la musique. Les images du chevalier de l'apocalypse, les combats de rues etc...sont très bons !
Le son et la 3D (je ne suis pas fan non plus...) sont justes superbes.
Cette histoire de dire que ce sont des musiciens et doivent donc retourner à la musique est un peu faiblarde. Ce sont des artistes.
ça permet d'avoir un concert au ciné dans de superbes conditions !
A la maison, même avec la barre de son, on ne peut pas faire aussi bien (les enfants dorment !)
Bref, un super moment. Un peu de légèreté dans la critique des Mets serait de bonne augure pour une fois; le jour où ils ne seront plus là, tout le monde les regrettera !
Aller, je retourne à mon DVD de Kreator !



kass
IP:82.246.149.135
Invité
Posté le: 12/10/2013 à 11h28 - (886)
qelqun peut m'expliquer ce qu'il y a dans le sac svp ?
j'ai pas trop compris...

AssDeath
Membre enregistré
Posté le: 12/10/2013 à 21h20 - (888)
On ne sait pas !

Perso j'ai ADORER !!!!! à voir en 3d, le live est excellent, le court métrage, parfoit un léger plus, parfoit sans intérêt, mais il n'est pas gênant pour autant.

En fait ce court métrage est ce qui a permit à Through The Never de passer sur grand écran, donc, rien à redire !



AssDeath
Membre enregistré
Posté le: 12/10/2013 à 21h21 - (889)
Ce qui m'a fait marrer, c'est en sortant, j'entendais plusieurs personnes s'empresser de critiquer Lars Ulrich... navrant...

MADTRASH
Membre enregistré
Posté le: 13/10/2013 à 16h02 - (891)
En dehors du fait qu'il commence a ressembler a Gollum , je ne vois ce qu'on peut lui reprocher dans le film .


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker