Richard Delaume - METALBANGER par PAMALACH - 4016 lectures
Richard Delaume, Réalisateur du documentaire trans média "MetalBanger : l'art de la violence" à bien voulu répondre à nos questions et nous expliquer en quoi consistait son projet.


Salut Richard ! On te connaît pas trop par ici donc est-ce que tu peux te présenter ?
Salut VS ! Je m'appelle Richard Delaume, réalisateur du documentaire transmédia "Metalbanger, l'art de la violence".
J'ai commencé par la photographie il y a quelques années, puis le développement à la fois de la vidéo sur les boîtiers photo et des nouveaux médias (webdocumentaire, diaporama sonore…) m'ont ouvert de nouvelles perspectives. Du coup, je me suis mis à la vidéo avec aisance car à l'époque j'étais salarié chez Apple, donc payé pour apprendre Final Cut Pro (j'ai eu la certification il y a 2 ans).


Tu es ici pour parler avant tout de ton projet de documentaire "Metalbanger, l'art de la violence". Est-ce que tu peux nous parler de la genèse du projet ?
Avant d'avoir l'idée de "Metalbanger", j'ai travaillé en 2010 sur le "Syndrome de Stress Post-Traumatique en Palestine", puis sur l'autisme, j'étais donc dans une dynamique de sujets centrés sur l'humain, ses souffrances et les outils dont il dispose pour vivre avec.

Puis, à force d'écouter Neurosis, j'ai fini par me demander pourquoi les artistes choisissent de s'exprimer par un moyen aussi intense que le Metal, là où d'autres choisissent la peinture ou tout autre forme d'art. J'ai commencé par un diaporama sonore très court qui ne me satisfaisait pas, je voulais entrer davantage dans le détail. Puis je me suis laissé convaincre de traiter le sujet sous forme de documentaire transmédia. Le terme est un peu barbare, mais cela signifie que nous allons le décliner en version web interactive (et pourquoi pas une application ipad) et en version linéaire pour la télévision. Et idéalement, organiser un concert…


D'après ce que j'ai compris, tu essayes à travers ce projet de déconstruire plusieurs idées reçues sur le metal à travers quatre questions différentes que tu poses à différents artistes. Peux-tu nous détailler un peu tout ça ?
Pour traiter correctement le sujet "Metal", je ne pouvais pas rester sur l'expression artistique, je devais étendre le propos aux clichés subis par les metalleux. J'ai alors isolé 4 grosses thématiques et contacté différents groupes en fonction des profils de chacun.

- L'expression artistique. Il s'agit de prendre le Metal comme un défouloir, comme un moyen de transformer les énergies négatives en quelque chose de positif. Par exemple Julien, le chanteur de Benighted, explique comment le chant l'aide à évacuer l'agressivité reçue dans son boulot d'infirmier en urgences psychiatriques.
Je voulais aussi mettre en avant le côté sensible des musiciens ; certains ont besoin de s'exprimer autrement que par la musique, comme Mario de Gojira : Il dessine, peint, photographie, filme…
Avec ces 2 exemples, on est déjà très loin du cliché du metalleux un peu bourrin.

- L'image morbide. Je me suis demandé pourquoi le Metal utilise autant l'image de la mort (et de la religion). Mais surtout, pourquoi cette représentation choque autant alors qu'elle est présente dans toutes les formes d'art (au même titre que l'amour ou le sexe) et pourquoi est-ce tabou ou mal vu d'aborder cette thématique de façon aussi directe.
J'ai posé ces questions à 2 sociologues particulièrement actifs dans le Metal, Fabien Hein et Nicolas Walzer, ainsi qu'au chanteur de Gorod, Julien, qui termine un Master 2 en Histoire de l'Art.

- La vie en dehors du Metal. Le gros cliché Metal, c'est que les metalleux sont idiots. Même si de nombreuses études montrent le contraire, les documentaires déjà réalisés ne s'attardent pas trop sur ce point. J'ai donc cherché des musiciens avec un boulot ou un hobby étonnant. Par exemple, Pierre-Jean, guitariste de Lokurah est avocat. Mickaël, bassiste de Minushuman est charpentier. Blaise, bassiste de Kruger, est urbaniste. Staif, guitariste de Eths, est un redoutable pêcheur de poulpes.
De plus, cela me permet d'aborder des sujets hyper variés, sans lien avec la musique, juste pour le plaisir de rester curieux de tout.

- Le travail. Dernière thématique. Là, il s'agit de rappeler que le Metal véhicule entre autres des valeurs d'ouverture et de tolérance. Tous les musiciens rencontrés sont des bosseurs acharnés, ils écoutent plein d'autres styles et enrichissent le Metal de cette manière. Par exemple, Adrien, guitariste de Hacride, est passionné de musique baroque.

Metalbanger, l'art de la violence. Français //english subs. from Richard Delaume on Vimeo.



Tu as rencontré pour ce doc des membres Mario de Gojira, Candice de E.T.H.S, E.N.D, Julien de Benighted entre autres. Est-ce que cela a été difficile de les convaincre ?
A ce jour, j'ai rencontré pas mal de monde dont ceux que tu cites. Je ne cherche pas à les convaincre, j'expose le projet et nous discutons. C'est une collaboration.


Toujours d'après ce que j'ai compris, le projet est plutôt bien avancé. Où est-ce que tu en es actuellement ?
Je rentre juste de Bordeaux où j'ai interviewé le guitariste de Simplixity. Il me reste encore pas mal de boulot sur les interviews.
Sur ce projet, je bosse avec 3 personnes : Wilfrid Estève (http://hanslucas.com), Florent Maurin (http://www.thepixelhunt.com) et Thomas Burghard (ingénieur du son).
Nous allons commencer à travailler sur la narration interactive pour partir ensuite en quête d'un diffuseur. Il restera alors à créer l'interface pour le web, et bien sûr, le montage / étalonnage et mixage des séquences vidéos. Cette dernière partie ne concerne que Thomas et moi.


Tu as besoin de financement pour ce projet je crois et il faut que tu passes par une collecte. Est-ce que tu peux nous dire plus particulièrement ce que c'est ?
J'ai financé les 1ers déplacements sur mes fonds propres cependant, je ne peux pas assumer toutes les dépenses. C'est pour cela que nous avons choisi de passer par une collecte pour une 1ère phase car les financements institutionnels sont difficiles à obtenir.
Parallèlement à kisskissbankbank, nous avons déposé un dossier d'aide pour les nouveaux média au CNC.

Le vrai souci, c'est qu'aucun média ne financera un sujet aussi long à réaliser. Le temps est un élément déterminant, ce qui explique en partie la piètre qualité des documentaires réalisés jusque-là. Il faut du temps pour approfondir un sujet et la volonté de l'aborder de la façon la plus juste possible. Je ne parle pas en tant que metalleux mais comme journaliste soucieux de couvrir un sujet en toute honnêteté, comme je le ferais pour n'importe quel autre.

Le principe de KKBB, c'est qu'une personne intéressée par un projet peut faire un don. Chaque montant correspond à une contrepartie. Par exemple, un tirage dédicacé par un des artistes intervenant dans le docu.

Et là, je peux l'annoncer !! Le Conkrete studio (http://www.conkrete-studio.com) offre 2 mastering pour un don de 300 euros chacun. La qualité du travail de Mobo n'est plus à prouver, il suffit d'écouter Eryn Non Dae, Gorod, Lokurah et bien d'autres pour se prendre une grosse claque.

Par contre, il faut atteindre le seuil de 9000 euros pour que la collecte soit validée. Dans le cas contraire, les contributeurs seront remboursés dès le lendemain.


Dans le Teaser, on ne voit que des images en noir et blanc. Est-ce que le documentaire sera exclusivement dans ces tons-là ? Pourquoi avoir fait ce choix ?
Le documentaire sera entièrement en noir et blanc simplement car j'adore cette esthétique. Et cela renforce le paradoxe entre la forme sombre du Metal et un fond carrément positif.
Le but n'est pas de faire aimer le Metal mais de donner les clés pour mieux comprendre cette musique.

C'est aussi pour cela que j'ai demandé à Stan W Decker de pondre un logo bien dark. Pareil pour le nom, je voulais mettre en avant l'expression artistique par une forme musicale "violente" mais en fait pleine d'énergie.

J'ai également choisi d'intégrer des passages plus expérimentaux. Comme au Hellfest où j'ai réalisé un triptyque composé d'une séquence sans son avec un caméra super 8, une série photo (en couleur) et un son de 7/8 min.


Pourquoi n'avoir choisi que des artistes français ?
Simplement parce que je ne vois pas l'intérêt d'aller demander à des groupes étrangers ce que les Français vont très bien me dire. Nous avons de très bons groupes dans un genre qui s'exporte mal et qui est méprisé dans son propre pays.
Il faut arrêter de faire des complexes.
Il y a quand même une exception : Kruger est un groupe suisse, basé à Lausanne. Mais le profil du bassiste est super intéressant et j'aime beaucoup la musique de Kruger.


Y aurait-il eu quelqu'un que tu aurais aimé avoir dans ton documentaire ?
J'ai démarché Sleeppers et Mass Hysteria mais je n'ai jamais eu de réponse.
Sinon, j'aurai adoré avoir les Belges de Arkangel. Mais je crois bien qu'ils sont séparés.


J'imagine que tu es toi-même un métalleux. Comment c'est passé ta découverte du metal ?
J'avais 11 ou 12 ans (j'en ai 35…) et c'est en regardant "Retour vers le futur"…
http://www.youtube.com/watch?v=YnZMa6Q5uo8

Je me suis dit "C'est ce son que je veux écouter" ! Là, j'ai commencé léger avec Van Halen, AC/DC. Puis Slayer, Metallica, RATM. Il y a eu toute la période Sepultura, Deftones, Korn. Et déjà, il y a 10 ans, Eths, Benighted, Gojira…


Quels sont tes groupes favoris et est-ce que tu écoutes d'autres choses en dehors du metal ?
En ce moment, j'écoute surtout Eryn Non Dae, Gorod, Mastodon et Neurosis.

J'écoute Sleeppers depuis le 1er album et je ne m'en lasse pas. Certainement à cause de l'âge, j'écoute beaucoup de post-rock et post-hardcore (Godspeed You Black Emperor ou Isis…). J'aime Gorod, Benighted et Recueil Morbide !

Au-delà des genres, je recherche surtout une émotion dans la musique, ressentir que les mecs ont quelque chose à dire.

En dehors de la musique, j'écoute beaucoup la radio. J'adore les documentaires et la création radiophonique. Et comme je roule beaucoup, j'aime exercer ma curiosité en écoutant des trucs improbables.


On comprend qu'il y a un certain nombre de trucs qui te gavent dans les idées reçues sur le metal. Quelle est celle qui te fatigue le plus ?
Le truc qui me gonfle le plus, c'est que les média français ne savent pas parler de Metal sans tomber dans la caricature. Même avec de très bonnes intentions, ils introduisent toujours une pointe de dérision. Je trouve également que les documentaires réalisés récemment n'entrent pas au cœur du sujet. Ils restent à la surface avec un constat simpliste "finalement les metalleux sont sympas".

Au final, le public ne retient qu'une succession de clichés car rien n'est fait pour les aider à passer le cap des décibels.

Au contraire, ce qui me fait plaisir, c'est d'entendre l'ex directeur des Vieilles Charrues me dire que le public Metal est un public de rêve pour tout organisateur de festival, car c'est un public calme et respectueux, qui vient pour la musique. Ce qui n'est pas le cas pour d'autres styles musicaux.


Est-ce que tu penses que le metal et l'humour peuvent se marier et qu'est-ce que tu penses des groupes comme Steel Panthers ou dans un autre registre Ultra Vomit ?
Les 2 groupes que tu cites marchent très bien, surtout Steel Panthers. Donc visiblement, il y a un public pour ça. D'autant que musicalement et scéniquement, ça tient bien la route.
Par contre, je n'aime pas du tout le Glam' mais ça n'a pas d'importance.


As-tu un dernier mot pour les lecteurs de VS ?
Le dernier mot serait que j'ai besoin de l'aide de toute la communauté Metal pour aller au bout de ce projet. Donc n'hésitez pas à diffuser au maximum sur facebook et twitter.
Et rejoignez la page du documentaire pour être au courant de l'avancée du projet.

De plus, les fêtes approchent et certaines contreparties feraient un très joli cadeau !

Merci à VS de m'accorder un peu d'espace.


Pour aider et soutenir le projet :

http://www.kisskissbankbank.com/metalbanger-l-art-de-la-violence

Page Facebook :

http://www.facebook.com/pages/Metalbanger-lart-de-la-violence-le-webdocu/290411657687505


Auteur
Commentaire
pitençe
IP:78.250.229.168
Invité
Posté le: 14/11/2012 à 18h35 - (157)
Bon courage et bravo d'avance!

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 14/11/2012 à 20h47 - (158)
Chers Amis j'ai rajouté le Teaser dans l'interview ! Checkez voir !

Syfreak
Membre enregistré
Posté le: 15/11/2012 à 21h23 - (159)
Bon courage, j'espère que le projet aboutira !

Zen
Membre enregistré
Posté le: 16/11/2012 à 11h48 - (162)

Pas mal ... bonne chance, le gars !!!


Desekrate
IP:5.48.92.160
Invité
Posté le: 16/11/2012 à 11h59 - (163)
C'est vrai que les personnes interviewés sont les dignes représentants du métal en France...pathétique.

FabFab+
IP:86.71.123.7
Invité
Posté le: 16/11/2012 à 21h21 - (165)
+1 Desekrate ....

cherokkee
Membre enregistré
Posté le: 17/11/2012 à 11h22 - (166)
Bah moi aussi, le metal, j'adore ça !
Voilà, c'est un peu basique, mais fallait que ça sorte !

RRzeyEbyTPgyFijCqc
IP:201.85.50.148
Invité
Posté le: 06/02/2013 à 12h04 - (419)
碧, j'utilise tous les jours Dropbox, qui me sert de me9ga-cle9 USB entre le boulot et la maiosn. SugarSync的, 这样的, j'y garde une copie de l'ensemble de mes photos. 谷歌驱动器, je ne sais pas encore si je vais l'utiliser, je dois t'avouer que je ne vois pas l'inte9ret, 例如, de devoir te9le9charger en local mes Google Docs alors qu'ils sont tre8s bien le0 of9 ils sont, or cette option n'est pas modifiable sur Drive pour le moment. Concernant le tableau comparatif, d'autres le font mieux que moi. Mais si j'ai des choses e0 dire (positives ou ne9gatives), je le dirai ici. merci pour ton commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker