Matt Baumbach - VISION OF DISORDER par SEB ON FIRE - 4346 lectures
VISION OF DISORDER (Hardcore/Metal - New York) vient se sortir un nouvel et très bon album. Le premier depuis dix ans. C'est long dix ans, du coup on est allé poser quelques questions à Matt Baumbach guitariste du groupe.


Pouvez-vous vous présenter pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas?
Salut, c'est Matt Baumbach, je suis guitariste pour VISION OF DISORDER.


Pourquoi ce retour dix ans après « From Bliss To Devastation » ? Qu’est ce qui vous a décidé à ressusciter VISION OF DISORDER ?
Après avoir donné plusieurs concerts de reformation nous avons sentis qu'en tant que groupe, la prochaine étape était de composer un album. C'était vraiment une bonne sensation de rejouer ces morceaux et durant ces différents shows, la réception du public à toujours été extraordinaire, les gens semblaient vraiment heureux de nous revoir tous ensemble sur scène. Dès que nous avons commencé à écrire « The Cursed Remain Cursed » nous avons senti que c'était le moment de reprendre les choses où nous les avions laissées et de nous remettre en selle.


Aviez vous des doutes lors de l’écriture de cet album? La peur de décevoir les fans ou le public avec votre retour?
V.O.D n'a jamais essayé d'impressionner ou de contenter qui que ce soit. Nous avons toujours fait de la musique parce que c'est ce que nous adorons faire avant tout. Si les gens écoute notre musique et l'aime c'est du bonus pour nous mais ce n'est pas la raison première pour laquelle nous avons monté le groupe. Si nous avions du écouter l'avis des personnes nous disant ce que nous aurions du faire avec notre musique, ça fait longtemps que nous aurions arrêté le groupe et la musique. Donc j'ai envie de dire non, nous n'avons pas la crainte de décevoir les fans de la première heure. Nous savons que nous avons composé un disque fort, les premières critiques et réactions nous prouvent que nous étions dans le vrai.


Votre dernier album à pour titre “The Cursed Remain Cursed” que signifie ce titre pour vous?
Je suis certain que la signification est différente pour chacun des membres de V.O.D mais, pour moi, cela représente la façon dont notre groupe a, depuis le début, été maudit. Nous avions beau tout essayer, tout a toujours été plus ou moins de travers avec ce groupe : les labels, les tournées, la reconnaissance,…
Pour je ne sais quelle étrange raison, pour tout ce qui touche au business de la musique, ce groupe a toujours été confronté à la déveine donc ce titre semble parfaitement nous convenir. Mais bon, qui sait, peut-être que ce sera différent cette fois.


Comment s’est passé l’écriture de cet album? A-t-il été long à composer ?
Du tout début de l'écriture à la sortie, nous avons mis pratiquement quatre ans. Nous avons eu beaucoup de faux départ dû à tout un tas de choses différentes. Parfois le groupe a été confronté à du remous interne, une autre fois rien n'allait dans la direction que nous voulions, nous avions à certains moments d'autres priorités etc etc…Ensuite nous avons donnés quelques concerts et nous avons eu l'impression qu'il fallait tout recommencer depuis le début, faire table rase du passé et repartir de zéro. Certains morceaux présents sur l'album ont été composés il y'a trois ans et nous n'avons cessé de les peaufiner et de les améliorer. Quelques petites retouches ici et là peuvent transformer un morceau et le rendre bien meilleur. Finalement cette longue période fut plutôt un avantage, ça nous a permis de travailler nos morceaux à fond.


Cet album semble être le plus mature, le plus adulte de votre discographie. Vous semblez être très conscient de la direction musicale que vous voulez donner à votre musique et au groupe.
Oui, définitivement. Nous savions que nous voulions faire un album de V.O.D heavy et de qualité. Nous sentions que ce côté de notre musique avait été un peu mis de côté et était inachevé après notre dernier album « From Bliss To Devastation ». Pour nous il était évident de repartir sur des base plus heavy et plus dures. Pour la maturité du groupe, c'est simplement le temps qui passe. Quand tu vieillis et que tu joues de la musique avec les même mecs depuis vingts ans tu sais ce qui marche et ce qui ne marche pas. Ce groupe prend beaucoup de temps et demande beaucoup de travail afin d'avoir l'accord de tout le monde pour décréter qu'un morceau est terminé à 100%. Une fois que nous avions quelques morceaux écrit comme Hard Times ou Loveless nous savions que tout devait au moins être aussi bon que ceux là. C'est plus difficile aujourd'hui car l'inspiration est plus difficile à trouver et prend plus de temps pour arriver. Pour ce disque j'ai personnellement proposé une trentaines d'idées pour cet album. Certaines était bonnes et ont été gardées, d'autres non. Ce choix est une des parties les plus compliquées du processus de création.


Cet album sonne indéniablement comme du V.O.D, on reconnait votre son dès les premières secondes du premier riff. Qu’est ce qui définit la patte V.O.D ?
Je pense que la plus grosse particularité de notre son vient de la voix de Tim, c'est vraiment lui qui nous différencie du reste de la scène hardcore car Tim a vraiment un truc unique avec sa voix et il maitrise son chant à la perfection. Il est vraiment arrivé remonté et préparé pour ce nouvel album, il semble guidé par tout ce qui lui arrive et le touche dans sa vie. Il a le don de transformer ça en chant et en musique de façon plus convaincante que n'importe qui. Je pense aussi qu'être les cinq mêmes mecs depuis de nombreuses années compte beaucoup dans le son V.O.D. Tous les meilleurs groupes gardent les mêmes membres de toute façon.


Ce nouvel album me semble être le plus mélodique enregistré par le groupe, notamment au niveau des refrains. Etait-ce une direction définie par le groupe durant l’écriture des morceaux ?
Je ne pense pas que ce soit une décision consciente de notre part, c'est simplement venu naturellement durant la composition. Tim se nourrit de la musique que nous écrivons donc je suppose que la musique l'a émotionnellement poussé dans cette direction. Effectivement, je suis d'accord avec toi, cet album possède les meilleurs refrains que nous ayons jamais fait. Will Putney nous a d'ailleurs beaucoup aidé à les améliorés et les rendre vraiment concrets. Il comprend parfaitement le style vocal de Tim et sait comment le faire sonner.


. Pour continuer sur Tim, ses vocaux sont les meilleurs qu’il n’ait jamais fait. Il maitrise parfaitement tous les aspects de sa voix. A-t-il effectué un travail particulier sur sa voix ?
Ses vocaux sont effectivement intéressants. Il faut savoir que l'endroit ou nous répétions n'était vraiment pas bon au niveau du son, du coup nous pouvions à peine entendre ce qu'il faisait. Pour être honnête, la première fois que nous avons vraiment entendu son chant c'était lors de l'enregistrement. Ça a été une grande et bonne surprise de pouvoir enfin découvrir ce qu'il avait préparé. Il avait vraiment le contrôle total de sa voix. Il n'a reçu aucune directives de la part du label comme la dernière fois…


Est-ce que l’expérience Bloodsimple (groupe composé entre autre de Mike et Tim de VOD) vous a inspiré pour l’écriture de cet album ?
C'est plutôt une question pour Mike ou Tim mais je pense que toutes les expériences vécues individuellement durant ces dix dernières années nous ont aidés. Elles nous ont fait comprendre et réaliser qu'au sein de V.O.D, nous cinq, créons une musique particulière et spéciale et ce quoi que nous fassions séparément.


Vous êtes maintenant des vétérans, quel est votre vision de l’évolution de la scène hardcore new-yorkaise et américaine?
La plus grosse différence que je vois est qu'il semblerais qu'aujourd'hui les choses soient retournées à un niveau plus underground. Quand nous jouions là-bas nous sentions qu'il y avait vraiment un gros mouvement, de nos jours ça semble plus éclaté, moins compact.
Je ne suis plus trop familier de tout ça aujourd'hui. Prendre de l'âge, te donne de nouvelles priorités dans la vie. La scène hardcore est simplement une des nombreuse choses avec lesquelles nous devons composer. Nos familles et nos vies hors du groupe ont pris plus d'importance avec le temps.


Allez-vous partir en tournée pour défendre cet album sur scène?
Nous avons prévu de donner autant de concerts que possible. Ca prend du temps de rassembler et de mettre tout le monde d'accord mais nous avons prévu de donner la plupart de nos concert durant l'année 2013.


Un concert en France est il prévu?
La France est l'une de nos priorités en Europe. Il y'a quelques années, nous avons joués au Hellfest (ndlr: Hellfest 2009) et nous avons été vraiment surpris par le nombre de fans qui étaient présent ce soir là. Nous ne nous attendions pas du tout à ça. Si nous venons en Europe durant l'été tu peut mettre ton cul au feu que nous passerons par la France


Comment voyez-vous l'évolution du groupe dns le futur?
Nous espérons que ce nouvel album nous donnera une raison de continuer avec le groupe aussi longtemps que les fans voudront de nous. Il semble très bien reçu donc c'est un joli signal pour le futur du groupe.


Le dernier mot est pour vous.
Merci d'écouter l'album et d'avoir pris le temps de faire cette interview. C'est une chose que nous apprécierons toujours. Si tout se passe bien, ce que j'espère, le prochain album s'appellera « The Blessed Remain Blessed » Haha !


Auteur
Commentaire
Zero
Membre enregistré
Posté le: 04/11/2012 à 18h22 - (131)
...merci pour l'ITW...vivement un passage en Belgique...



opethmaniac
IP:90.7.185.124
Invité
Posté le: 05/11/2012 à 16h24 - (132)
Et le concert mentionné au Hellfest fut une baffe monstrueuse !

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 06/11/2012 à 01h13 - (134)
Super l'interview !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker