- MARTY FRIEDMAN +YOSSI SASSI par MD700 - 4167 lectures
Ambiance bordélique dans les loges du Divan du Monde avant le concert guitare de ce mois ! Une occasion de faire une rapide entrevue croisée de Yossi Sassi et Marty Friedman, deux des trois virtuoses de ce Guitar Universe Tour.

1/Bonjour Yossi, c’est ta première interview pour VS Webzine, merci de te présenter
Yossi Sassi : Bonjour je suis Yossi Sassi, je suis guitariste depuis 25 ans, membre originel et compositeur du groupe Orphaned Land depuis 22 ans et je débute également ma carrière solo.

2/Ton album « Melting Clocks » est ton premier album solo n’est-ce pas ?
Yossi : Aussi surprenant que cela puisse paraître oui c’est mon premier album solo. Je fais de la musique depuis longtemps et à chaque fois les gens n’ont eu de cesse de me demander «Quand sortiras-tu enfin un album solo ? » (Rires). « Melting Clocks » est mon premier concept album, que j’ai fait mûrir durant toutes ces années. J’avais besoin d’exprimer tout ce que j’aime dans la guitare orientale, chose que je ne pouvais pas forcement faire au sein d’Orphaned Land ; j’avais besoin de quelque chose de plus « orienté guitare ».


3/ Est-ce la première fois que tu fais une tournée avec Marty Friedman ?
Yossi : Marty et moi nous connaissons depuis un bail, j’ai déjà joué lors de ses concerts en tant qu’invité, nous sommes devenus bons amis. Il a également joué dans « Melting Clocks » mais c’est la première fois que je tourne avec lui et un 3ème guitariste. Guitar Universe Tour est une idée qui est née d’une conversation entre Marty et moi. Il me disait « Tu as une manière de jouer vraiment particulière », et c’est vrai que, bien que la guitare soit un instrument très populaire à travers le monde, chacun a sa manière de jouer bien particulière. On s’est alors dit « Pourquoi ne pas faire une tournée autour de ce concept de diversité musicale ? » Marty qui vient du Japon, et avant cela des USA, moi avec mes parties orientales, et un autre guitariste européen avec un style très différent, et voilà ce qu’on a fait, le Guitar Universe Tour.

4/ Après cette tournée, quels sont tes projets ?
Yossi : PPPffff, il y en a trop !! Par où commencer ? Je suis toujours en mouvement. Ces derniers mois j’ai inventé et créé ma propre guitare double manche avec un côté acoustique au son traditionnel exotique et l’autre électrique. Je produis également pas mal d’artistes différents. Après la tournée je vais composer le nouvel album d’Orphaned Land qui sortira en 2013 et peut-être que nous allons refaire une tournée Guitar Universe avec Marty, en allant dans plus de pays, comme les USA par exemple.

Et peut-être que nous aurons à attendre encore 22 ans avant un 2ème album solo ?
Yossi : Oui, je ne sais pas ! J’ai les idées en tête mais il me manque le temps. De plus j’ai besoin de laisser du temps à « Melting Clocks », voir le retour du public. Il faut vraiment écouter cet album car il ne sonne pas comme un album traditionnel de guitare héros. Il y a pas mal de chants, pas mal de guests... Marty joue dessus, une chanteuse ukrainienne à la voix formidable, Marina Maximilian Blumen, il y a du violon, du piano, 17 guitares différentes… C’est un concept album sur le déroulement d’une journée normale et ce qui peut se passer dans la tête des gens au fil de cette journée : le réveil, aller au travail, sortir, dormir, etc…

5/ Excepté Stefan Forté, connais-tu des groupes de métal français ?
Yossi : Eh bien, j’écoutais pas mal de Hard Français dans les années 90, Mercyless et les vieux trucs death. J’adore vraiment le métal français, de tous les types, Misanthrope etc… Gojira évidemment, que j’ai vu plusieurs fois en concert ! J’ai un coin spécial dans mon cœur pour la France car c’est le premier pays à m’avoir donné une chance, lorsqu’en 90 je suis venu avec une cassette de mon groupe (Orphaned Land donc). Ils ont tout de suite adoré cette combinaison de rock et de métal oriental, aux sonorités arabes. De plus j’ai eu une petite amie en France donc…

6/Marty, à quelques minutes de monter sur scène, quelle pression ressens-tu ? Est-ce toujours la même pression qu’au début de ta carrière ?(les questions à Marty sont posées en mini conférence avec un second journaliste d’un autre média)
Marty Friedman : Absolument pas ! Je n’ai juste qu’une envie : jouer !

7/ Quelle est ta relation avec le public français ?
Marty : La France est vraiment un pays important pour moi. Quand j’ai commencé ma carrière solo, l’une de mes premières dates a été la France, dans une toute petite salle appelée le Gibus. Je m’en souviens encore !!C’était ma première date en Europe ! Tout le monde a été si gentil ! Ça m’a donné une très bonne première impression de ce pays.

8/ Quelle est la question qu’on te pose trop souvent ?
Marty : Celle-là ! (rires)



9/ N’es-tu pas fatigué de voir que la plupart des gens résument ta carrière à ce que tu as pu faire uniquement avec Megadeth et Cacophony (en duo avec Jason Becker) ?
Marty : Honnêtement, je ne lis pas grand-chose à ce sujet, je m’en fous un peu. Je suis super content de ce que j’ai pu faire dans toute ma carrière, que ce soit Megadeth ou Cacophony ou ma carrière solo. Si les gens aiment les albums de Megadeth dans lesquels j’ai joué, eh bien tant mieux, je suis ravi de l’apprendre.

10/Est-ce la première fois que tu joues avec Stefan Forté en France ?
Marty : Oui c’est la première fois !

Est-ce que tu considères qu’ils sont des guitares héros, comme on te considère comme en étant un ?
Marty : Franchement, je joue ma musique c’est tout ce qui m’importe ! Les gens disent des choses folles à ce sujet et je le prends évidemment comme un compliment mais ça ne me monte pas à la tête.

11/ Marty, est-ce que tu écoutes du métal français en ce moment ?
Marty : Gojira ! Je pense que mes artistes français préférés sont France Gall et Françoise Hardy ! J’adore aussi Niagara ! A chaque fois que je vais en France j’essaye d’obtenir des CD de ces artistes. Que fait Niagara en ce moment ?

Ils sont séparés depuis pas mal de temps en fait, depuis plus de 10 ans.
Marty : Et ils chantent toujours ?

Non la chanteuse est DJ, elle fait de la techno.
Marty : Ah ben je l’aime bien alors ! (rires)

12/ Tu as joué dans à peu près tous les styles. Quel est le projet qui t’a fait le plus avancer ?
Marty : Tous ! J’ai la chance de pouvoir faire ce que je veux quand je veux, d’accepter ou de refuser un projet. Quand j’enregistre quelque chose, cela veut dire que ça me tient vraiment à cœur. Je suis super excité de pouvoir jouer ce soir en France des titres de mon nouvel album car il compte énormément pour moi.



13/Parlons un peu de ton nouvel album « Tokyo Jukebox 2 » . Est-il différent du volume un ou est-ce la continuité du premier opus ?
Marty : Je pense que c’est une évolution logique de ce que j’ai pu faire dans le numéro 1. Le concept reste le même, à savoir mes chansons japonaises préférées, mais traitées à ma manière.

14/ Qu’est-ce qui t'inspire pour créer une musique ? Est-ce plus ce que tu entends ? Ce que tu vois ? L’endroit où tu te trouves ?
Marty : Tout m’inspire ! Je voyage énormément et le voyage est une grande source d’inspiration. Chaque nouvel endroit où je me rends est une source d’inspiration car cela fait bouillonner mon cerveau. Un paysage me fait penser à une mélodie particulière par exemple. Quand tu vois les mêmes choses tous les jours, il est dur de s’échapper intellectuellement, de créer, d’avoir un stimulus. Lorsque tu vois de nouvelles choses tu as ce stimulus qui te permet de créer des choses nouvelles, d’avancer.

15/ Après le Tokyo jukebox, penses-tu faire un Paris Jukebox ?
Marty : C’est marrant que tu parles de ça car la musique française des années 50/60 a eu énormément d’impact sur la culture japonaise. J’adorerais faire une reprise de « poupée de cire poupée de son »

Tu es au courant que Therion a fait un album entier de reprises métal de ce type de chansons ? C’est un groupe de métal symphonique gothique.
Marty : Sérieusement ? J’adorais entendre ça !! C’est cool, je peux faire ça aussi maintenant ! (rires)

16/Comment expliques tu la popularité que tu as réussi à acquérir au Japon, comme Paul Gilbert (Mister Big) par exemple ? Est-ce à cause du fait que tu es marié à une Japonaise ?
Marty : Je ne suis pas marié avec une Japonaise, je suis célibataire, je n’ai pas de bague au doigt. Ne fais pas d’erreur sur ce sujet. Concernant la popularité je ne sais pas. Paul par exemple a joué dans Mister Big qui est un groupe très populaire au Japon. Je suis dans une situation délicate car, lorsque j’étais aux USA j’étais considéré comme un artiste international. A présent, je suis un artiste national japonais mais j’ai encore ce gros côté international, c’est assez étrange. Le milieu musical japonais est très spécial comparé au marché international.

17/ Penses-tu revenir à des bases plus symphoniques, comme cela avait été le cas avec ton album « Scenes » (1992) ?
Marty : J’ai joué avec le philarmonique de Tokyo trois fois et à chaque fois j’ai adoré ça et je me suis promis de refaire un album plus symphonique. J’adore énormément de choses, comme faire cette tournée européenne, jouer avec un orchestre, faire mes shows à la télé, mais ce projet est sur ma « dream list » !

18/ Ne penses-tu jamais « Avant de mourir, j’aimerais refaire un dernier album avec Megadeth, avec le line up original, pour refaire quelque chose comme dans les débuts » ?
Marty : Honnêtement, je ne me suis jamais posé cette question. Megadeth est un super groupe à l’heure actuelle, et c’était déjà un super groupe quand j’étais dedans. Je ne vois pas pourquoi ils me rappelleraient maintenant pour quoi que ce soit.

Megadeth fait d’énormes tournées à l’heure actuelle et joue de plus en plus de sons de « Rust in peace » et « Countdown to extinction » car c’est ce que veulent les fans, voilà pourquoi je te pose cette question
Marty : Ah OK. Je n’ai pas vraiment de réponse à ça. Tu sais, j’ai eu 10 années formidables au sein de Megadeth, je ne regrette rien. Revenir dans ce groupe serait comme revenir avec son ex. Qui a envie de revenir avec son ex franchement ?

Je ne peux rien répondre à ça !!
(Marty pointe du doigt mon assistante de charme) : Oulà elle me fait les gros yeux ! (rires). Vous êtes ensemble ?

Non non, nous sommes juste amis
Marty : Ah OK, on sait jamais, les Français vous avez toujours des histoires compliquées (rires).Pour en revenir au groupe, j’ai vécu une période formidable, j’ai apporté ma pierre à l’édifice. Ils sont très bien comme ils sont à l’heure actuelle et je ne leur souhaite que du bonheur.

19/ Es-tu toujours en rapport et suis-tu toujours l’actualité de Kitaro (Kitaro est la personne qui a produit la moitié des disques de Marty et qui est considéré comme une légende au Japon) ?
Marty : Je ne connais pas son actualité récente. Nous sommes restés en contact pendant pas mal d’années. Quoi qu’il fasse je suis sûr que c’est bien car c’est un musicien formidable.


20/ Voudrais-tu refaire un album mélodique comme « Scenes » ?
Marty : Refaire la même chose ne m’intéresse pas tellement. Quand je fais un album, ce qui m’intéresse le plus c’est la mélodie, après, ce qui varie toujours, c’est la manière dont je traite cette mélodie. Initialement, les mélodies de « Scenes » étaient des mélodies hard rock ! Quand je me suis mis à jouer ces mélodies à la guitare, j’ai trouvé qu’elles sonnaient mieux en mode clair, mélodique.

21/ Le risque d’aller trop loin dans la recherche musicale ne te fait pas peur ? Perdre des fans qui s’étaient habitués à un certain style…
Marty : Tu sais, tu ne peux jamais contenter tout le monde, alors le mieux c’est de se contenter soi-même. Quand bien même j’essaierais de contenter certains fans en refaisant ce que j’ai déjà fait, ça ne plairait pas à d’autres...

22/ Ton meilleur souvenir en tant que musicien ?
Marty : Je ne sais pas, peut-être ce soir, qui sait ?

Et le pire :
Marty : Incroyable mais vrai, je n’ai pas de « pire » souvenir. (Rires).

23/ Une dernière chose à ajouter pour conclure cette interview pour tes fans français lecteurs de VS ?
Marty : A tous ceux qui lisent VS, continuez à lire VS, ça déchire !
Auteur
Commentaire
Ennemie
IP:81.252.135.249
Invité
Posté le: 19/10/2012 à 15h43 - (104)
Il tue ce Martin, je l'aime!

pute
IP:93.24.142.194
Invité
Posté le: 20/10/2012 à 17h40 - (107)
Et moi, je rêve toujours au retour de Marty au sein de MegadetH, même juste pour un dernier album avec Menza.

General Zod
IP:92.103.42.210
Invité
Posté le: 23/10/2012 à 10h34 - (114)
Interviews intéressantes, mais pourquoi diable présenter ces deux rencontres comme une interview croisée puisque ce n'est visiblement pas le cas ? (interviews à deux moment différents, par deux journalistes différents ou alors j'ai rien compris !)

Ennemie
IP:81.252.135.249
Invité
Posté le: 23/10/2012 à 13h54 - (115)
Friedman dans Megadeth de nouveau ne servirai à rien...Il le dit lui même. Et puis Broderick est exellent dans Megadeth...

noise
IP:46.218.191.85
Invité
Posté le: 23/10/2012 à 16h53 - (116)
Très bonne interview, la partie réalisée en partenariat avec www.musicwaves.fr est particulièrement intéressante

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker