- ERYN NON DAE. - TRACK BY TRACK POUR par VSGREG - 6167 lectures

COMMANDEZ le cd digipack directement sur le BigCartel







Titre de l'album :
Mathieu: "Meliora" est un mot latin qui signifie "meilleur". C’est le pluriel neutre (au nominatif ou à l'accusatif) de l’adjectif "melior,-or,-us". Dans le contexte de l’album, il est accusatif et désigne des "choses meilleures", "toujours mieux" ou, plus pleinement, "pour la poursuite de l’amélioration". L’ensemble des textes de l’album décrivent un seul et même processus d’évolution personnelle visant à trouver la sérénité intérieure.


Artwork :
Franck: Le visuel de Meliora vient de Mika(basse).Ce sont des dessins qu'il a fait chez lui, suite aux nombreuses discussions avec Math concernant les paroles durant la période d'écriture de l'album. Il nous a ensuite proposé son travail et cela nous a de suite enchantés. Nous avons de nouveau fait appel à Romain Barbot (iamsailor.com) qui nous avait fait le visuel d'Hydra Lernaia) pour mettre les ébauches de Mika en forme de manière plus abouties et compléter l'intérieur du digipack. Romain est quelqu'un de talentueux et de sérieux. Allez voir son travail !

Production / Studio :
Franck : Notre choix s'est naturellement porté sur Mobo ! Il nous enregistre depuis les débuts du groupe et avec lui cela va au-delà de la musique, maintenant c'est un ami. Il intervient dans la musique elle-même car ses idées sont toujours pertinentes.
L'atmosphère était totalement relax et a eu pour thème : thé et tisanes bio à gogo !
Nous avons enregistré la batterie et certaines guitares cleans/crunchs dans un studio toulousain très bien équipé et bénéficiant d'une belle acoustique : Produc'Son
Ce sont nos amis d'Emia qui nous ont mis sur ce plan. Ils y avaient enregistré leur EP
Ensuite nous avons migré chez Yann(guitare) pour enregistrer le reste dans son garage. Nous avons construit un caisson pour la guitare et la basse
Ce fut une très expérience d'avoir fait comme ça car nous n’avions aucun stress de timing/planning comme tu peux rencontrer dans un studio.



Musique, Cinema/DVD, livres, jeux ?
Franck: Quand je suis en studio,j'ai du mal à m'évader avec de la lecture ou autre.
Je préfère réécouter le travail effectué pour peaufiner ou bosser mes futures parties.
Mickael André: J'étais dans une période très Ulver si je me rappelle bien, "Shadows of the Sun", "Blood Inside", etc...Et "La Tourmente de Sorokine" en lecture je crois, mais je ne suis pas sûr que ça ait beaucoup d'impact sur Meliora...(rires)
Mathieu : L’attention que je porte sur ce que j’écoute, regarde et lis m’influencent surtout pendant la phase de composition alors pendant l’enregistrement, je me focalise essentiellement… sur l’enregistrement (rires) j’essaye de me détacher de tout ce qui pourrez me distraire. J’essaye de rester concentré sur mes prises.

Track by Track :

1.Chrysalis :


Mickaël: Il s'agit du premier morceau qui ait été composé après Hydra Lernaïa, consciemment ou non, je pense qu'il a scellé une bonne partie de la direction qu'a pris Meliora, chaque album étant une réaction au précèdent il nous semblait qu'il ne sonnait pas du tout comme ce qu'il y avait sur Hydra Lernaïa, nous le pensons assez « cinématographique » autant sur la musique que les paroles, il collerait vraiment à la réalisation d'une vidéo. Il est basé sur une idée vraiment simple, l'accord de guitare principal et cette tourne de batterie ont posé le décor dès le début. Il amène clairement une bonne partie de la lumière disséminée le long de Meliora.

Mathieu : « Cinématographique » oui c’est le mot. Les paroles de « Meliora » vacillent entre références cinématographiques, mythologie et vie personnelle. Comme l’histoire d’un être protéiforme, tant sur le plan physique que mental, dont le seul but est de trouver la paix intérieure. Pour « Chrysalis » Le titre est assez évocateur je pense. En pleine métamorphose, c’est le refus d’appartenance à la race humaine. Le passage de la complaisance à la colère.
Un détachement vis-à-vis de toutes les préoccupations du quotidien. Ce qu’il est important de souligner, c’est que j’ai écrit mes textes au fur et à mesure de mon humeur, de ma vie. « Meliora » est un album-concept dans le sens où il suit mon évolution personnelle.

2.The Great Downfall :

Mickaël: Les morceaux figurants sur l'album sont dans l'ordre dans lequel ils ont été composés. C'est donc le deuxième composé pour Meliora et il donc assez marrant de voir que nous sommes retournés dans le tout noir très tôt finalement juste après Chrysalis ! Un gros pavé lent, lourd et noir, son intro a eu des versions très variés au fil du temps : composé de basse jouée à l'archet au départ puis d'utilisation de boucles et d'autres effets pour finalement finir comme elle est sur le disque. C'est aussi la première apparition de la voix de Franck si ma mémoire est bonne, les couplets étaient très aérés et se devaient d'être menés par la voix, donc Franck et Mathieu ont commencé à construire leurs échanges vocaux sur ceux-ci. On l'a testé une paire de fois en live, il permet d'installer une certaine humeur...

Mathieu : « The Great Downfall » est un constat sur le monde dans lequel on vit. Une métaphore de la mentalité stagnante de la race humaine, ici, comparée à un essaim d’insectes dévastateur. Pour l’anecdote, je dois dire que j’ai été bien énervé lorsque Machine Head a sorti son dernier album « Unto The Locust » dont le morceau « Locust » développe exactement la même idée.



3.Scarlet rising :

Mickaël: Encore un morceau qu'on a joué assez tôt en live, je trouve qu'il est un bon compromis entre ce qu'on fait de plus nerveux et quelque chose de plus « straight forward », peut être un des morceaux les plus immédiats avec Hidden Lotus. Lors des pré-prods la partie de guitare finale nous faisait beaucoup penser à des voix, nous en avons donc rajouté sur l'album qui reprenne la mélodie de guitare finale, si nous avions été Metallica, nous nous serions payé les chœurs de l'armée rouge ! (rire) j'ai toujours eu ce genre de sonorité en tête sur cette partie…

Mathieu : Au niveau du texte, « Scarlet Rising » fait directement suite à « Chrysalis ». L’idée d’une totale émancipation existentielle, le rejet et la colère envers la race humaine continuant de grandir. Un dégoût pour ce que nous sommes, ce que nous faisons. D’autre part, « Scarlet Rising » marque le début d’un triptyque métaphorique et personnel avec « Ignitus » et « Muto » ; je souffre d’eczéma, les références et l’imagerie développées dans ces 3 morceaux sont donc directement liées à ma manière de le vivre au quotidien. Peut-être une manière pour moi de l’exorciser, une sorte de catharsis.

4. Ignitus :

Mickaël: Celui-là nous a donné un peu de fil à retordre en studio, la mise en place est assez exigeante, clairement pas une promenade de santé à enregistrer, sauf peut-être pour Julien, notre batteur. Il rejoint un peu notre domaine le plus extrême, un peu comme « Echoes of Distress » sur « Hydra Lernaïa » je suis toujours surpris qu'on retrouve régulièrement au cours de l'écriture, le chemin vers ces morceaux rapides qui partent dans tous les sens.
Mathieu : la frénésie de ce morceau reflète parfaitement les paroles : Une combustion spontanée dans une haine aveuglante et (auto)-destructrice. La montée dans la colère est telle qu’il n’y a plus de discernement, plus de réflexion. Il était important pour moi de faire coller les textes de « Meliora » avec l’humeur des morceaux, ce qui m’a posé pas mal de fil à retordre sachant que le processus, le concept devait être spontané mais rester cohérent. Mais je suis content pour « Ignitus », la folie et cet état de détresse sont autant présents dans la musique que dans les paroles.

5. Muto :

Mickaël: Nous avons testé beaucoup de chose différentes au niveau des voix, notamment des voix claire sur les pré-couplets mais nous ne trouvions pas le sentiment recherché donc nous avons fini par enlever cette partie. La partie en 5 au milieu a amené le morceau encore ailleurs je crois, il est marrant parfois de voir à quel point un morceau peut dévier de lui-même dans une direction ou une autre au fil des idées de chacun...
Mathieu : c’est de loin le morceau le plus compliqué et le plus difficile pour moi. Et ce pour plusieurs raisons : d’abord parce que rythmiquement c’est le morceau qui me demande le plus de concentration, notamment ce fameux passage en 5 dont parle Mika. Ensuite parce que les paroles de « muto » cristallisent un moment important de ma vie; elles parlent clairement de ma remise en question. Ce genre de moment où tu prends conscience que tu dois changer. Changer dans ta vie, changer ta manière de voir la vie, changer pour toi, changer pour ton entourage, tes proches car ton comportement, ta mentalité guidés par la haine et la frustration t’ont amené à une impasse existentielle, à l’autodestruction.

6. Black Obsidian Pyre :

Mickaël: Ce morceau a mis très longtemps à avoir sa version finale, on a vraiment passé beaucoup de temps à remanier les couplets, puis il y a eu un déclic il me semble, au bout de plusieurs semaine d'abandon, on y est revenu et il s'est dessiné assez naturellement, il y des choses assez nouvelles pour Mathieu à la voix, ce qui apporte beaucoup à la couleur de ce morceaux je trouve, je suis curieux de voir ce qu'il donnera en live…
Mathieu : moi aussi… Ce morceau a quelque chose de magique… Je pense que les gens qui connaissent « Hydra Lernaïa » vont sûrement se demander si c’est bien nous ! (rires) Ce morceau est assez particulier pour moi car il y a vraiment tout un mélange d’influences et de références. Outre le mythe du phénix qui est flagrant, je me suis intéressé à l’alchimie et au thème du feu. L’idée principale est la purification de soi. J’avais plein d’images en tête lors de l’écriture, de scènes cinématographiques comme pour « Chrysalis ». A dire vrai, j’adorerais pouvoir rendre la totalité de l’album en vidéo.

7. Hidden Lotus :

Mickaël: C'est celui qui a pris forme le plus rapidement, ce qui nous a tous assez surpris, sans doute le morceau le plus immédiat de Meliora. Nous avons laissé les couplets assez free jusqu'au studio, nous avions une idée claire des palliés que nous voulions développer notamment avec la voix, mais les parties de basse/batterie étaient libre d'évoluer selon les prises au grès des improvisations, ce qui était assez inhabituel pour nous, en temps normal, le moindre coup de tom est décidé bien avant. Nous n'avons pas eu beaucoup de recul dessus, et nous avons commencé à le « comprendre » plus tard que les autres, sa spontanéité nous séduit assez je crois, ainsi que ceux qui commence à bien connaître Meliora, il amène encore autre chose qui fait peut être le lien avec le prochain album…

Mathieu : Je dois dire que même les voix ont été enregistrées très rapidement bien que les couplets ont demandé quelques retouches. Mais il est vrai que la spontanéité de ce morceau, sa structure, son côté « classique » nous ont assez surpris. Surpris également d’écrire un texte aussi optimiste ! C’est très certainement mon premier ! (rires) Plus sérieusement, « Hidden Lotus » développe plusieurs préceptes philosophiques. Je me suis beaucoup inspiré du « I-Ching le Livre des changements ». « Hidden Lotus » parle de renaissance, renaître avec une nouvelle vision de la vie, guéri des cicatrices du passé en ayant transformé sa propre souffrance en connaissance. D’autre part Ce morceau marque très certainement un tournant décisif dans ma manière d’écrire ou plutôt sur quoi écrire. Il m’aura fallu 2 albums pour arrêter de parler de mes émotions négatives et je vais désormais pouvoir arrêter d’écrire à la 1ière personne du singulier mais je crois que c’est ce dont j’avais besoin avant de me permettre de parler des autres et aux autres. Tu sais ce qu’on dit « balaye devant ta porte avant de regarder chez le voisin » (rires)
Auteur
Commentaire
HellYeah
IP:82.226.48.19
Invité
Posté le: 15/10/2012 à 23h39 - (98)
L'album français et inter de l'année. Sans aucun doute.

Saku
Membre enregistré
Posté le: 16/10/2012 à 00h29 - (99)
O_O

Je n'avais pas accroché sur CD (pas assez de mélodies) tout m'étant pris une claque monumentale en live (ce batteur putain), mais là ça claque !!! La grande classe ! Et cette prod' parfaite !

MrBui
IP:89.3.18.90
Invité
Posté le: 16/10/2012 à 10h48 - (100)
Super skeud! Vraiment du très bon pour cette fin d'année!

Arno
IP:83.200.10.56
Invité
Posté le: 20/10/2012 à 13h07 - (106)
Probablement un des meilleurs albums de l'année. Juste excellent.

Gothik King
Membre enregistré
Posté le: 05/11/2012 à 18h09 - (133)
Vivement que je puisse me l'offrir quand j'aurai les fonds nécessaires.

Vraiment excellent ce nouveau cru, et je l'attendais depuis longtemps.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker