YOB
Clearing The Path T..






 


Canard & Arnaud - AD PATRES par VSGREG - 5787 lectures
Track by Track Interview pour la sortie de l'album "Scorn Aesthetics"




Titre de l'album
ARNAUD : On avait envie de faire dans la simplicité à ce niveau, en prenant un titre d’album parmi les titres d’un de nos morceaux.
CANARD : C’est Scorn Aesthetics qui est sorti du lot parce qu’en plus d’être un de nos morceaux préférés, ça sonne quand même super bien.


Artwork
ARNAUD : L’artwork est inspiré des paroles du titre éponyme Scorn Aesthetics, qui évoquent l'aspect « mise en scène » du suicide dans l’inconscient collectif. On a travaillé avec Xenoyr le chanteur de Ne Obliviscaris, qui a aussi fait des pochettes pour son propre groupe ainsi que pas mal d’autres comme celle de Aeternitas ou le logo de A Million Dead Birds Laughing. On a collaboré assez étroitement mais sur la durée, on lui a envoyé le morceau en question et les paroles avant le début de l’enregistrement et à partir de là il nous proposé un premier jet à partir duquel tout s’est construit petit à petit.
Après une dizaine de variantes tout au long des prises et du mix nous sommes arrivés à la pochette qui correspondait à la fois à ce qu’on voulait graphiquement et qui était dans l’esprit de l’album.


Production/Studio
CANARD : Mathieu (de Gorod) avait déjà enregistré notre Promo 2010 et nous étions particulièrement satisfaits du résultat, on a eu de super retours sur le son de ce disque, c’est donc naturellement qu’on s’est tourné vers lui lorsque le moment d’enregistrer l’album est venu.
C’est toujours un plaisir de bosser avec lui, il est assez souple pour faire des prises sur plusieurs moins séparées de plusieurs semaines comme cela a été le cas pour Scorn Aesthetics.
On ne s’est pas vraiment « enfermé » en studio : Alsvid a commencé à faire les prises batterie en aout 2011 en studio, les prises d’Olivier et les miennes ont suivi en Octobre, parallèlement, Arnaud a enregistré la basse chez Matthieu Gervreau d’Asmodée, Axel son chant en studio et au final Mathieu a réussi à nous faire une petite merveille, donc oui on est très satisfaits du résultat.

Musique, cinéma/DVD, livres, jeux...
ARNAUD : Comme le disait Canard, il n’y avait pas d’unité de lieu ni de temps lors de cet enregistrement c’est donc difficile de ressortir tout ce qui nous a accompagné. Je me souviens qu’on s’écoutait les derniers albums d’Origin et Hate Eternal sur le trajet du studio pour les prises batterie et chant, et quand mon tour est venu d’enregistrer, j’écoutais "Spiritual Rebirth" d’Insain de bon matin pour me motiver et me filer la pêche.
CANARD : pareil, c’est assez dur de dire sur la durée, je sais que j’en ai profité d’être chez Mat pour lui acheter un exemplaire de Transcendance de GOROD qui a pas mal tourné sur ma platine. Je sais que je lisais « Les cafards n’ont pas de roi » de Daniel-Evan Weiss sur le trajet, et je sais aussi de source sûre qu’Arnaud ne sait pas lire. Sinon on restait tous sur les fondamentaux : Death, Suffo, Morbid Angel…


Track by track
01 - …
C’est une petite intro réalisée par Axel (notre chanteur) pour faire monter la sauce et pour que ça explose bien sur The Lock

02 – The Lock
CANARD : On a voulu commencer l’album de façon vraiment “rentre dedans” avec un des morceaux les plus directs et efficaces et qui a également LA petite touche groovy qui fait bien headbanguer ! Ce titre était déjà sur notre démo mais il a été réenregistré et réarrangé avec un solo de gratte.
ARNAUD : L’idée du texte c’était d’inverser les rôles entre les personnes qui sont de chaque côté de la serrure de la porte d’une cellule, au niveau de la sensation d’oppression et de persécution.

03 – Scars of Compromise
CANARD : C’est le premier morceau, historiquement, pour lequel Olivier a participé à la composition. Le morceau est clairement découpé en trois parties avec le début qui bourre à l’américaine, un passage plus lourd et oppressant ensuite et qui aboutit sur une partie à la fois bien bourrin, lourde et « casse nuque ».
ARNAUD : Les paroles mettent en scène la « vengeance » d’un homme qui a passé sa vie à se modeler au grès des choix de sa femme et comme il se trouve qu’il est chirurgien plasticien, ça tourne plutôt mal pour elle…

04 – Circles of Red
CANARD : C’est le premier morceau qui a été composé dans l’optique de l’album, après l’enregistrement de notre démo. Bien que ce soit un de nos morceaux les plus « mélodique » ça reste un de nos titres les plus efficaces en live et donc un vrai plaisir sur scène. La surprise en studio est venue avec le lead de basse qui a été « improvisé » sur le moment.
ARNAUD : Les lyrics tracent un parallèle entre l’écriture et le crime, avec les courbes dessinées, le mouvement parfait du cercle et le geste « absolu » de la lame meurtrière, l’écriture spontanée et l’action compulsive.

05 – To The Fathers
CANARD : C’est le morceau avec lequel on a débuté notre set au Hellfest en 2011, c’est un putain de souvenir… J’en ai encore la chair de poule !
Le riff mid-tempo au milieu a la particularité d’être le seul de tous à s’être imposé naturellement lorsqu’on a composé le morceau : on jouait le début sans avoir la suite et on a tous enchaîné avec ce riff, sans calcul.
ARNAUD : En général, je trouve ça couillon les groupes qui ont un morceau qui porte le nom du groupe mais là j’ai fait une entorse à ce principe. Je suis parti du nom du groupe en me demandant comment je pouvais le réinterpréter au sens propre.

06 – Scorn Aesthetics
ARNAUD : C’est un peu notre tube. Même les crevards qui n’ont pas acheté notre démo l’ont en général entendu sur le net et réagissent dessus en live.
CANARD : On a des potes qui écoutaient ce morceau dans leur caisse sur le parking du Party San et un allemand tout bourré est venu les voir et leur demander ce qu’ils écoutaient et est reparti après leur avoir racheté le CD. J’ai hâte de savoir si la version album arrivera jusqu’à lui.
ARNAUD : C’est le premier morceau pour lequel j’ai écrit les paroles en me basant sur les phrasés d’Axel et au niveau écriture, il marque une sorte d’étape pour moi puisque j’ai plus eu l’impression de trouver mes marques dans cet exercice.

07 – In Vivo
CANARD : C’est un de mes morceaux préférés parce qu’il y a plein d’ambiances différentes dedans : le passage presque grind, des passages pas mal oppressants, et le riff « nineties » qui défouraille.
ARNAUD : C’est caricatural mais le morceau parle de fécondation et l’écriture des paroles m’a demandé 9 mois, pendant lesquels ma copine était enceinte. Du coup, j’avais peur de sa réaction en les lisant puisqu’elles ne parlent pas que d’abeilles et de fleurs…

08 – Emphasize Nihility
CANARD : C’est le dernier morceau composé (in extremis pour l’album) et le plus technique.
ARNAUD : Il comporte aussi des ambiances très contrastées avec des riffs lourds vraiment lourds et bien cool à bourriner sur scène !
CANARD : Je trouve que c’est un des morceaux où ce que fait Alsvid est le mieux senti.
ARNAUD : Le texte parle d’acharnement thérapeutique en matière de psychiatrie et de la manière dont certains médocs peuvent détruire une personnalité et également de ce que j’ai été amené à ressentir face à cette personne (car c’est largement inspiré de vécu)

09 – Anti
CANARD : C’est notre morceau le plus ancien, qui remonte aux premières répètes en 2008. C’est pour cela qu’il sonne un peu différemment, plus brut, et la question s’est posée quant à le mettre sur l’album. Au final, vu les réactions en live et en le retravaillant pour l’enregistrement, il pète bien !
ARNAUD : Le morceau parle de « sociopathie » ou plutôt incarne le « qu’est-ce que je fous là ? » souvent ressenti en soirée, en société ou en famille.
ROB HALFORD : Si vous écoutez le disque à l’endroit, vous risquez d’entendre « tatayoyo »

10 – All That Remains
ARNAUD : C’est mon morceau préféré et aussi les paroles que j’aime le plus. Musicalement, il y a des ambiances très appuyées et dans le texte, je me suis fait plaisir en plaçant pas mal de symboles, de métaphores et de « figures imposées ». De plus les thèmes des conventions sociales et du passage du temps sont parmi ceux qui m’inspirent beaucoup.
CANARD : En live comme sur album, c’est un super morceau de fin, avec la gratte d’Olivier sur le ralentissement de la fin que j’adore et le grind final méga intense… Bam !


Auteur
Commentaire
laipreu
Membre enregistré
Posté le: 03/08/2012 à 12h33 - (15)
Juste énorme !!! Hâte d'avoir le cd en main !



kaotoxin
Membre enregistré
Posté le: 03/08/2012 à 16h08 - (16)
Merci pour eux, Laipreu et... merci VS!



Sangli/Insain
IP:82.120.117.244
Invité
Posté le: 04/08/2012 à 09h53 - (18)
Sympa :)
Bizes à Kanard, Noar et tout le crew
PS: Il me faut l'album, j'envoie de suite un mail à Nico de Kaotoxin!



kaotoxin
Membre enregistré
Posté le: 05/08/2012 à 17h26 - (19)
Sangli, je transmets :)
Vivement Octobre, mon gaillard!

Vulture
Membre enregistré
Posté le: 06/08/2012 à 07h25 - (20)
Deboitade!

Aara
IP:92.131.219.214
Invité
Posté le: 11/08/2012 à 19h18 - (31)
Ad Patres est un char d'assaut !

opethmaniac
IP:86.198.238.66
Invité
Posté le: 27/08/2012 à 14h00 - (41)
Reçu l'album, ben putain, c'te violente claque ! ABORTED, GOJIRA, TREPALIUM, AD PATRES, bientot CRYPTOPSY, les francophones font fort en 2012 !

Ju
IP:88.160.211.236
Invité
Posté le: 04/09/2012 à 06h24 - (53)
Très chouette interview !!
L'album semble déchirer grave, mais cela ne m'étonne guère vu le pedigree des Ad Patres...

Futhark
Membre enregistré
Posté le: 08/09/2012 à 18h43 - (64)
C'est vrai que ça troue le cul ! Album commandé !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker




INTERVIEW
YOB
(Re)lisez l'entretien passionnant avec le leader du groupe, Mike Scheidt.

LIVE REPORT
YOB + PALLBEARER @ Paris
(Re)lisez le live-report de cette date dooom.

INTERVIEW
ZAPRUDER
(Re)découvrez ce groupe de Post Mathcore français.

REMEMBER
CONVERGE - Petitionning The Empty Sky
La chronique de l'album par DaleNixon.

REMEMBER
CHASTISEMENT - Alleviation of Pain
La chronique de l'album par forlorn.

REMEMBER
DIO - Strange Highways
La chronique de l'album par DaleNixon.

REMEMBER
CHASTISEMENT - ...But Lost We Are
La chronique de l'album par forlorn.

INTERVIEW
ENSLAVED
(Re)lisez l'interview du groupe à l'occasion de leur passage au Fall of Summer.

INTERVIEW
KRUGER
A l'occasion de la sortie du 5ème album des suisses, "Adam And Steve", (re)lisez l'interview donnée par le chanteur Renaud.

INTERVIEW
These dudes leak records
Petite interview de Debemur Morti Productions au sujet du piratage.

REMEMBER
NOSTROMO - Eyesore
La chronique de l'album par DaleNixon.

REMEMBER
SHOVEL - Latitude 60° Low
La chronique de l'album par DaleNixon.

INTERVIEW
OBDURATED
Le groupe vient de sortir son 3ème album, (re)lisez l'interview réalisée à cette occasion.

TRACK BY TRACK
LOST UBIKYST IN APEIRON
(Re)découvrez ce one-man band prometteur.



 


Saisir une DATE
(format AAAA-MM-JJ)


 
VS partenaire du HELLFEST

NEWS
KRONIKS
KRONIKS REMEMBER
LIVE REPORTS
INTERVIEWS
BLOGS



a
 


PROTESTANT

In Thy Name

SLIPKNOT

.5: The Gray Chapter

DECAPITATED

Blood Mantra

ANATHEMA

Distant Satellites

SEPTICFLESH

Titan

MAX CAVALERA et JOEL M..

My Bloody Roots : De S..

YOB

Clearing The Path To A..

CANNIBAL CORPSE

A Skeletal Domain

TREPALIUM

Voodoo Moonshine

SICK OF IT ALL

Last Act Of Defiance

YOUNG AND IN THE WAY

When Life Comes To Death