Jens - LONEWOLF par WASTED - 3875 lectures
Quelques semaines la sortie de leur cinquième album, "Army Of The Damned", VS revient sur LONEWOLF, groupe majeur de la scène heavy/speed française pour vous permettre d'en apprendre un peu plus sur ce combo qui cartonne sur les scènes européennes.


Puisqu'il s'agit de la première interview de LONEWOLF sur VS, est ce que je peux te demander une présentation du groupe ?
LONEWOLF vient de Grenoble, sauf notre bassiste Rikki, qui vient d'Alsace. Les grenoblois sont : Alex à la guitare lead et backing, Antoine à la batterie et moi-même (Jens) a la guitare rythmique et au chant. Nous venons de sortir notre 5e album, « Army of the damned » chez les autrichiens de NAPALM Records. Depuis nos débuts, nous défendons contre vents et marées la bannière du pur heavy metal, très influences par les scènes allemande et anglaises des années 80.


J'avais beaucoup apprécié "The Dark Crusade", qui était pour moi une des sorties heavy majeure de 2009, quels en ont été les retours pour vous ?
Merci beaucoup !! Les retombées ont étés très bonnes, puisque cet album nous a permis de faire notre première tournée européenne l'année dernière (la metal service tour en compagnie de DRAGONSFIRE et IRON FATE) ainsi que de franchir un palier notoire dans l'underground-tout s'est un peu « professionnalise » autour de nous, et depuis cet album on nous regarde clairement « moins de haut ». Cet album a également été notre meilleure vente-NAPALM vient d'ailleurs de le rééditer en même temps qu'ils sortaient « army of the damned », preuve qu'ils on eu vent des bonnes retombées de l'album.


"Army Of The Damned" est votre premier album sur un label important de la scène metal, peux tu nous dire comment en êtes vous arrivés à signer chez Napalm et si par ailleurs cela marque le début d'une nouvelle ère pour LONEWOLF, avec des moyens de promotions plus conséquents que par le passé ?
Certaines choses ne se sont pas passées comme prévues avec KARTHAGO (label qui a sorti « the dark crusade »). Nous nous sommes dépatouillés du contrat, ensuite Bart GABRIEL, notre manager est parti avec notre pré production sous les bras a la recherche d'un label a la hauteur de nos attentes. Il y a eu plusieurs intéressés, dont deux sortaient clairement du lot. Nous avons rapidement optes pour NAPALM, car c'était le meilleur contrat après lecture. Ils connaissent leur boulot, savent ce qu'ils peuvent faire et ce qui n'est pas possible, il n'y a pas de chichis, tout est direct et professionnel. Ils sont connus pour leur savoir faire. Oui, au niveau promo/distribution, c'est le jour et la nuit par rapport a tout ce qu'on a pu connaître. STORMWARRIOR nous on dit « on vous voit de partout en Allemagne », ça veut tout dire. Et puis franchement, être sur le même label que GRAVE DIGGER…putain j'suis fier hahaha !! ;-) Oui, cet album est clairement le début d'un nouveau chapitre pour nous : le line up semble enfin stabilisé, donc de plus en plus rodé, il y a de plus gros moyens derrière, de plus gros concerts…on est forcement motives comme jamais !!!


Le "True Metal" est le leitmotiv de LONEWOLF depuis sa création, vous le revendiquez une fois de plus dans le titre qui ouvre "Army Of The Damned", penses tu qu'il s'agisse un style injustement décrié de part certains clichés qu'il véhicule et qu'on semble lui reprocher ?
Bah, disons que ca a toujours été comme ca en France, et que depuis le temps on vit avec. Même si je ne comprends pas pourquoi certains se sentent obligés de « tellement » taper sur le « true metal ». Enfin, nous, depuis « Unholy paradise », nous avons par album un titre avec des paroles 100% metal (donc les clichés du cuir, du clou, de la « fraternité » heavy metal) – comme « Hellbent for metal » sur notre petit dernier « Army of the damned ».Ces titres sont un peu notre majeur tendu bien haut a tout ceux qui se foutent de notre gueule ou du pur heavy en général, et pour montrer que ca nous passe par dessus la tete et que nous revendiquons ces clichés a 666%;-)). Bien sur que pour le « true metal » en lui même je trouve certaines attaques injuste car je vis et respire cette musique, maintenant personnellement ça ne m'atteint en rien, et je défendrai toujours ma passion avec la même énergie dans LONEWOLF.


On doit te la faire à chaque fois mais je ne peux m'empêcher d'évoquer RUNNING WILD pour parler de LONEWOLF, vous leur avez d'ailleurs rendu un bel hommage sur le précédent album avec "Legacy Of The Wild". Alors concrètement, qu'est ce que RUNNING WILD représente pour LONEWOLF ?
La, je ne peux que répondre pour moi;-). Le groupe qui m'a donne envie de fonder un groupe a l'époque, une volonté de fer a défendre le pur heavy envers et contre tout que j'admire et respecte, et comme je le dit dans « Legacy of the wild », c'est vraiment le grand frère que j'ai jamais eu, a travers les bons et les moments, leur morceaux sont a mes cotés depuis 1987, date a laquelle je les recouvrai avec « Under jolly roger ». Je me souviens de ce jour, qui a fondamentalement changé ma vie. J'étais ébahi, presque sonné, ce skeud m'avait chamboulé haha. Alors bien sur, il y a beaucoup d'influence dans LONEWOLF, je ne l'ai jamais caché et toujours assumé. Je suis un tel fan qu'il est impossible que ca ne ressorte pas. Je trouve simplement que depuis 3 ans nous digérons beaucoup mieux ces influences, que les influences des autres sont un contre poids idéal aux miennes.


Et tant qu'à parler de RUNNING WILD, puis je te demander ton avis sur les dernières sorties du groupe, voire même sur le nouvel album qui marque le retour de Rolf, si tu as eu l'occasion de l'écouter ?
Alors je suppose que l'on parle la des quatre derniers;-).Je pense que « Victory » est un très bon album, mais la reprise des Beatles noirci un peu le tableau:-(. Premier album également avec un son qui s'éloigne du son reconnaissable entre mille auquel Running wild nous avais habitué avant, ça en a dérouté certains, perso je le trouve encore bon et surtout l'album injustement décrié, je le trouve très costaud sur l'ensemble. Pour « The brotherhood » je trouve les morceaux taillés pour la scène, des riffs a la précision chirurgicale a la manière d'un Accept. Pour le cou, le son, pour moi, devient trop clinique et je pense qu'avec un son a la « Rivalry » l'album aurait été encore plus énorme. Je le trouve vraiment bon a part cela, le coté rock est vraiment très bien digéré sur cet opus et je crois d'ailleurs qu'il a eu un certain succès – grandement mérité- a l'époque. « Rogues en vogues » est difficile niveau son, et les compos sont parfois inégales...mais rien que pour « Libertalia » l'album vaut le cou, c'est pour moi le meilleur titre composé par Rolf depuis des lustres. Et pour le dernier....le son est un peu meilleur, et je suis simplement heureux de voir Running Wild de retour. Alors ok, les jours de gloire sont certainement passés et on ne refera pas « Black hand inn », mais bon certains titres sortent du lot et j'ai plaisir a l'écouter. Alors ce n'est pas le retour extraordinaire ni l'album fabuleux comme j'ai pu le lire, mais ce n'est certainement pas non plus de la merde comme j'ai pu lire ailleurs. Cet album se fait beaucoup descendre d'ailleurs, mais tout le monde (moi y compris) attendait tellement LE retour d'un « black hand inn » ou d'un « death or glory » que beaucoup me semblent frustrés – ce que je peux comprendre, mais soyons simplement heureux que le jolly roger ait été hissé a nouveau et que nous aurons la chance j'espère de les revoir live !


Je pourrais citer beaucoup d'exemples qui prouve la renommée conséquente de LONEWOLF hors de nos frontières, que ce soit, vos tournées, le maxi "Hellenic Warriors" dédié aux fans Grecs ou la compil "Curse of the Seven Seas" sorti avec un magazine polonais tiré à 10000 exemplaires, mais bizarrement en France, le groupe peine à s'imposer. Selon toi, à quoi cela est dû ? A un manque de soutient flagrant de la part des médias ? A des fans peu être moins nombreux ici pour ce genre de metal ?
En fait déjà a la base, il faut bien reconnaître que la France est un pays moins axé « pur heavy ». Et nous ne sortons absolument pas des sentiers battus, nous restons fidèle a notre ligne directrice. Nous n'avons jamais avancés dans l'optique « il nous faut plus de fans en France » mais toujours dans l'optique « de ne pas décevoir ceux qui nous soutienne déjà ». Nous n'avons clairement jamais eu de soutien costeau de la part des médias, mais bon, on a jamais courus après non plus. Et peux être que ça va changer avec NAPALM Records, la promotion est bien sur meilleure que tout ce que nous avons eu jusqu'à présent grâce a un tel label. Après, on est tellement habitué a jouer en Allemagne, ou en Europe tout court, qu'on ne se rend pas vraiment compte qu'on joue très peu en France. C'est plutôt des questions comme la tienne qui nous le rappelle haha ! Ceci dit j'aimerais bien sur jouer plus par ici. En plus logistiquement et au niveau orga c'est bien sur beaucoup plus aisé pour nous ! On a d'ailleurs trois dates françaises confirmées d'ici Novembre, ce qui n'est pas arrivé depuis un petit bout de temps de jouer en France plusieurs dates en si peu de temps;-)


Vous revenez d'une tournée où vous avez accompagné POWERWOLF, MYSTIC PROPHECY et STORMWARRIOR, quels souvenirs en gardez vous, que ce soit avec ces groupes ou les fans?
Des souvenirs fabuleux, personne ne s'attendait a un tel accueil. De plus POWERWOLF est LE groupe qui cartonne en Allemagne aujourd'hui, ce qui était tout bénef pour nous puisque 80% des salles étaient sold out (si ce n'est plus), et donc bien sur nous avons pu nous produire devant un maximum de monde. De plus entre les groupes l'ambiance était franchement bonne, ce qui ne gâche rien a l'ensemble;-). Les retombées pour nous semblent très positives, les chroniques live des magazines allemande étant très bonnes pour nous par exemple. Et il faut dire que tout le « package » était bien pour nous, puisque tout fan de STORMWARRIOR, MYSTIC PROPHECY ou POWERWOLF est potentiellement susceptible d'être intéressé par LONEWOLF, puisque la base de la musique est la même. Et je pense que nous avons gagnés de nouveaux Fans grâce a cette tournée, c'est indéniable. C'était vraiment la tournée « idéale » a faire pour nous.


Toujours à propos des tournées, aura-t-on la chance de vous voir défendre "Army Of The Damned" sur les routes de France prochainement ? Ne trouves tu pas que les tourneurs français soient frileux en ce qui concerne le heavy et que le genre soit un peu délaissé ici ?
Bien sur, les tourneurs sont très frileux. Le plateau POWERWOLF/MYSTIC PROPHECY/STORMWARRIOR/LONEWOLF a d'ailleurs été présente aux tourneurs/orga français, car une date était initialement prévue en France. Mais elle n'a pas trouvé acquéreur, un hollandais a de suite saute sur l'occasion par contre, et c'est ainsi que nous avons traverses 5 pays…en évitant soigneusement la France !! C'est clairement dommage que le genre soit tellement délaissé ici.


Passons au nouvel album sur lequel Alex a troqué sa basse pour une guitare. S'agissait il d'un souhait personnel ou était-ce plus facile de trouver un nouveau bassiste qu'un nouveau guitariste pour palier au départ de Damien?
Souhait personnel ;-) . Je connaissais bien sur le talent de Alex a la guitare, quand Damien est parti, pour moi il était hors de question de chercher un guitariste et clair que cette place serait dorénavant tenue par Alex. De plus on se complète a merveille au niveau compo, son cote anglais affine mon cote « teuton » dans le jeu. Et vu qu'il compose beaucoup (c'était déjà le cas pour « the dark crusade »), il compose maintenant pour « lui et sa propre façon de jouer », ce qui est bien sur beaucoup plus agréable pour lui. Le riff sonnera toujours comme lui se l'imaginais a la base.


A l'instar de "The Dark Crusade", c'est Bart Gabriel qui a une nouvelle fois produit l'album et le résultat est tout aussi bon. Bart est-il pour vous le producteur idéal pour LONEWOLF ?
Oui, sans hésiter. Il sais ou on veut aller, ce qu'on peut faire et ne pas faire. Il est très important pour nous d'avoir un gars « extérieur » en pleine phase de création/préproduction, car parfois on a tellement la tête dans le guidon qu'il y a certaines choses « qu'on ne voit pas » et son avis est tres important a ce niveau la parfois. Sans jamais s'imposer (nous avons toujours le mot de la fin) il nous dira : « essayer donc plutôt ca ou ca » et il a souvent raison !!! Parfois des petits détails qui peuvent paraître infime…mais qui font toute la différence en fin de compte.


Comment avez-vous rencontré Blaze Bayley et surtout qui a eu l'idée de l'inviter pour le morceau "The One You Never See" ?
Nous avons ouvert pour lui deux dates sur la tournée suivant l,album « the man that would not die », et avons été scotche par son cote metal et sa hargne en concert. Ensuite Alex a eu l'idée de contacte sa femme-qui est aussi sa manageuse, pour l'inviter a Grenoble enregistre. On lui a envoyé une pre-prod de « The one you never see », cales une date et hop…Il a débarqué chez nous, a Grenoble, pour un week end inoubliable. Il s'est investi a fond, a même refait le texte avec moi, et nous a donne une leçon de professionnalisme en studio. C'était impressionnant-on mesure le chemin qu'il nous reste a parcourir. Et l'homme en lui-même est plus qu'attachant. Apres tout ce qui lui est arrive, il a un moral a tout épreuve, et un sacre sens de l'humour !


Allez vous avoir la possibilité de réaliser un clip pour un des morceaux de "Army Of The Damned" ?
Clairement non. Après les sorties de « Army of the damned » et la ré-edition de « The dark crusade » la promo s'en suivant, ainsi que l'investissement qu'a été la « Wolfsnaechte tour »,le budget NAPALM était clos pour nous. C'est légitime : nous sommes des petits nouveaux chez eux, il est clair que nous n'avons pas aujourd'hui le soutien financier que peuvent avoir CANDLEMASS ou GRAVE DIGGER, c'est tout a fait normal. On verra comment cela évoluera pour le prochain album.


2012 est une année anniversaire pour LONEWOLF, puisque le groupe est né en 1992. Imaginais tu à l'époque que le groupe puisse atteindre une telle longévité et quel regard portes tu les 20 années écoulées? Avez-vous prévu quelque chose pour célébrer cela ?
Haha oh non jamais je n'aurais cru ca....et aujourd'hui il fait partie intégrante de ma vie. Ces 20 années se distinguent clairement en deux parties : de 92 a 96, les années démos, puis de 2001 a aujourd'hui, avec les albums etc...beaucoup de choses me viennent en tète quand je pense a toutes ces années écoulées en fait. Bien sur, tous les membres qui on fait parti du groupe a un moment ou un autre, et qui l'ont influencé d'une manière ou d'une autre, les délires avec chacun...En fait, on a jamais eu de trou du cul dans le groupe, on a toujours eu de la chance de tomber sur la bonne personne au bon moment. Je me rappelle bien sur aussi des galeres...les centaines de bornes faites pour jouer devant 2 personnes, les organisateurs vereux qui payent pas, les problemes de contrat nous liant aux labels....enfin tout ce qu'un groupe peux vivre et endurer quoi. Mais ca ne nous a pas tué, au contraire ca a forgé l'identité du groupe aussi quelque part, et finalement ce sont vraiment les bons moments que je retiens en priorité : la sortie de « Holy evil » notre premier 45T en 96, le premier album, maintenant la signature chez NAPALM etc...et les concerts bien sur. Nos deux tournées ont été fabuleuses chacune a leurs niveaux, le « Up the hammers » festival en Grece il y a quelques années, le Ppm festival en Belgique cette année, le Metal city fest en Allemagne l'année dernière...enfin, il y en a plein. Les Fans bien sur aussi qui nous soutiennent....Et tous ces bons moments font que l'on oublie finalement les galères....et on se dit qu'on fait pas tout ca pour rien;-).
La réédition de nos deux premiers albums « March into the arena » et »unholy paradise » sur un cd sont un peu une « célébration » pour nous, puisque ces deux albums devenaient très dur a trouver mais qu'ils représentent beaucoup le LONEWOLF des premières années, directement influencé par nos années « démo », notamment « March into the arena » qui contient beaucoup de riffs que nous avions trouvés avant 1996.


Je te remercie pour l'interview et comme le veux la coutume je te laisse le lot de la fin.
Je te remercie beaucoup pour l'intérêt porte au groupe, et pour l'interview.Merci aux lecteurs qui on pris le temps de lire l'intie. On espère vous croiser sur la route bientôt-HELLBENT FOR METAL !!!


Auteur
Commentaire
vsgreg
Membre enregistré
Posté le: 25/06/2012 à 18h21 - (2)
Vraiment un groupe qui a le mérite de s'accrocher et qui rencontre enfin le succès !
Chouette Interview



vsgreg
Membre enregistré
Posté le: 26/06/2012 à 08h30 - (4)
merci wasted

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 26/06/2012 à 10h12 - (5)
ça môrche

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 26/06/2012 à 10h12 - (6)
ça môrche x5



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker