Jérémy, Rémi, Alex, Petechuck - BARBARIAN KOALA par VELVET KEVORKIAN - 3879 lectures
Le koala (Phascolarctos cinereus) est un marsupial arboricole herbivore endémique d'Australie et seul représentant encore vivant de la famille des Phascolarctidés. Le koala se trouve dans les régions côtières de l'Australie méridionale et orientale, d'Adélaïde à la partie sud de la péninsule du cap York. Les populations s'étendent aussi sur des distances considérables dans l'arrière-pays australien (outback) là où l'humidité est suffisante pour le maintien de forêts. Les koalas d'Australie-Méridionale furent largement exterminés au début du XXe siècle, mais cet État fédéré a depuis été repeuplé grâce à des transferts du Victoria. Le koala n'est présent ni en Tasmanie ni en Australie-Occidentale. Le koala est étroitement lié à l'eucalyptus ou gommier, dont il ne mange les feuilles que de certaines espèces. Il peut vivre en moyenne 10 ans pour les mâles et 15 ans pour les femelles. Il est devenu, avec le kangourou, l'un des principaux symboles de l'Australie. Après avoir été chassé massivement pour sa fourrure, il est aujourd'hui principalement menacé par la fragilité et le recul de son biotope. Mais quand on le taquine un peu trop, le koala se met au hardcore/noise chaotique et nous sort un EP, "Comming Down With A Crash", très prometteur! Ses dignes représentant ont bien voulus répondre à quelques questions pour VS-Webzine, entre 2 feuilles d'eucalyptus.


Salut les BARBARIAN KOALA et merci de répondre aux questions de VS-webzine ! En premier lieu, pouvez vous nous faire un petit topo de votre parcours ?
Barbarian Koala: Avant toute chose merci à Vs-Webzine pour la chronique et pour l'interview ! Nous vous invitons pendant la lecture de cette interview à écouter l'EP (http://barbariankoala.bandcamp.com) ! Barbarian Koala s'est créé fin 2009 autour de Alex (Guitare), Rémi (Batterie) et Jérémy (Chant). Après le départ de Pascal (Basse) et Sally (Guitare) le groupe intègre Petechuck (The Sâle Project) à la basse. L'EP « Coming Down With A Crash » sort en 2012 et est défendu sur scène lors d'une série de concerts en Limousin qui va d'ailleurs se poursuivre un peu partout en France, notamment dès le 19 Mai 2012 à Lyon.


Vous avez seulement 3 ans d’existence mais votre musique démontre déjà une certaine maîtrise, quel est votre background musical à tous ?
Barbarian Koala: Merci du compliment !
Alex: Tout commença avec une Samick Flying V et Machine Head. La belle époque, l'âge tendre où les moments partagés avec sa première guitare sont très intimes … En découle un premier groupe (HxC) puis un deuxième (Métal) suivi d'un troisième (DeathCore) pour au final rencontrer Rémi (retour à l'âge tendre)
Rémi: J'ai commencé à jouer de la batterie à 14 ans avec mon frère à la guitare, dans un garage, on a immédiatement monté un groupe (dans un style rock-grunge) qui a duré 4 ans et une dizaine de concerts. Suite à ça, break musical pendant quelques années et ensuite j'ai repris la batterie après une merveilleuse rencontre en 2006: Alex entre dans... ma vie.
Jérémy: J'ai commencé le chant avec mon premier groupe de musique avec Rémi (Syrinx, Gengis Khan..) à 16 ans, un groupe qui faisait des reprises de Nirvana. Après, petit break musical, puis à mon arrivée sur Limoges j'ai intégré le groupe Olfactif, avant de rencontrer Alex qui m'a proposé de chanter dans les Koalas, début de la belle histoire….
Petechuck: J'ai commencé à jouer de la basse en 2006 après avoir compris que le son qui m'obsédait dans les albums des Beatles n'émanait pas d'une « guitare un peu grave ». Par la suite j'ai bossé en autodidacte sur RATM, les Red Hot, le rock 70's et un peu tout ce qui me tombait sous la main. Après avoir joué avec quelques groupes ou artistes locaux j'ai finalement formé avec trois amis The Sâle Project (groove-core à 7 cordes arrosé de Primus - premier album à paraître). C'est d'ailleurs avant tout en partageant une scène avec eux que je suis devenu fan des Barbarian Koala !



Vous venez de sortir votre premier EP « Coming Down With A Crash » mais auparavant vous aviez déjà sorti une première démo nommée « Apocalyptus », comment fut accueilli ce premier jet et quels furent les retours ?

Barbarian Koala: Cet EP n'a volontairement pas été largement diffusé: il visait surtout à réaliser une première approche du studio, plutôt qu'à enregistrer un « vrai » premier EP. Il nous a permis d'accéder à la scène locale. C'est un peu le processus que suit l'essentiel des groupes à leurs débuts: enregistrer quelque chose d'assez « propre et pro » pour avoir de la crédibilité et obtenir des dates. Cela permet de progresser, de bosser et de construire un vrai produit. En ce sens la démo a fait son job !


Revenons à votre EP, comment s’est déroulée sa conception et dans quelles directions souhaitiez-vous vous diriger lors de sa composition ?
Alex: Sa conception s'est déroulée dans un feuillu bien touffu, entre une sieste et une dégustation de feuilles d'Eucalyptus Globulus.
Rémi: La composition des morceaux est le résultat de 3 ans de travail et de sélection de morceau, partant de huit pour n'en garder que les six plus représentatifs et cohérents. Nous souhaitions arriver à composer un disque qui ne sonne pas purement métal, mais avec une énergie rock'n'roll, une couleur de son rock'n'roll, tout en ayant des riffs à tendance métal (sans double pédale). Ce qui définit clairement notre style et nos envies musicales qui sont à cheval entre ces deux mondes.



Vous êtes allés au CWR Studio à Limoges pour son enregistrement, comment cela s’est-t-il passé ? Êtes vous satisfaits du résultat final ?
Rémi: L'enregistrement au CWR part de la rencontre avec Cédric qui a tout de suite adhéré au concept et à la musique, et qui n'a pas compté ses heures pour arriver à ce résultat. Il nous a beaucoup aidés en termes de production et de recherche de son et a été très investi dans la production de l'album. Il a très bien compris le fait que nous ne voulions pas un son compressé à burnes, il fallait que ça sente le rock pur et la trace de pneu. En gros, du coup, la réalisation de l'album a été longue pour arriver à un résultat dont nous sommes pleinement satisfaits. On a vraiment pris le temps de travailler sur cet album.
Alex: Très belle rencontre avec Soupe, un peu perturbé comme garçon!
Jérémy: Ça nous a fait énormément progresser, et ça a été une grande expérience humaine.
Petechuck: En images ça s'explique encore mieux: http://www.youtube.com/watch?v=e4vbstPo1Xs


Parlez nous un peu de « Coming Down With A Crash » et de son contenu, que souhaitiez-vous apporter avec cet EP ?
Barbarian Koala: Notre vision de la musique, sans prétention, sans révolution musicale, avec sincérité. Et raconter une grande expérience humaine.


On ressent à l’écoute de « Coming Down With A Crash » de forts relents issus de groupes tel que BOTCH, NORMA JEAN, CONVERGE, voire DEFTONES par moments, est-ce des influences dont vous vous revendiquez ? Quelles sont vos autres influences sinon ?
Rémi: Bien sûr, ce sont des groupes qui nous influencent et que l'on écoute régulièrement. Ils ont des esthétiques qui nous parlent, une façon de s'exprimer musicalement qui nous correspond. Ils ont un côté rock'n'roll et pas forcément métal pur.
Petechuck: ça fait très Philippe « Mad » Manœuvre tout ça.
Alex et Jérémy: nos autres influences se situent du côté de T.R.A.M., Mahavishnu Orchestra, The Mars Volta, Red Hot Chili Peppers, At The Drive In, The Dillinger Escape Plan, Frank Zappa, Meshuggah, Pneu, Ken Mode, Mike Patton, Refused, Gatechien, Cave In, Nostromo, The Chariot ...
Petechuck: De nos jours quand on cite Meshuggah les gens croient qu'on fait du Djent ! J'ajouterais quand même SikTh.



Votre musique est un subtil mélange de hardcore chaotique, de noise, de mathcore, mais aussi de rock plus planant, pour un rendu vraiment efficace. Pensiez-vous que le résultat aurait autant d’impact ?
Jérémy: On vient un peu tous de divers horizons musicaux, différents et variés, et je pense que le mélange de tout ça a fait prendre une mayonnaise qui ma foi n'est pas mauvaise ! On espère que l'impact est là parce qu'on s'éclate à jouer ensemble, on s'épanouit pleinement, une vrai osmose !


On peut vous qualifier comme étant un groupe de hardcore chaotique (en gros), que pensez vous de la scène française et de ses groupes en général ?
Barbarian Koala: La scène française est très bonne, mais nous lorgnons plus du côté de la scène anglaise et des USA. Nous ne nous retrouvons pas forcément dans cette scène-ci. Du coup notre musique se rapproche peu d'autres groupes français. Après, nous restons sensibles à une certaine scène « underground » (notamment la scène Toulousaine). On pense à des groupes comme Sélénites, Plebian Grandstand, Eryn Non Dae ...


Parlons un peu des textes désormais. Qui les écrit et de quels sujets traitent-ils ?
Jérémy: j'écris en grande partie les textes, ils parlent de problèmes psychologiques, de manière de voir certaines situations, de la manière de voir certains éléments qui se déroulent autour d'une vie. Et de sales histoires.
Petechuck: Ça parle aussi de grandes expériences humaines.


« Coming Down With A Crash » est vraiment très pro pour un groupe qui n’a seulement que 3 ans d’existence, quel est votre secret?
Petechuck: Le travail dans la forêt.
Jérémy: L'émotion.
Rémi: L'exigence.
Alex: La gourmandise.
Barbarian Koala: L'humidité


Qu’espérez vous après la sortie de « Coming Down With A Crash », avez-vous démarché des labels ?
Barbarian Koala: On espère faire découvrir notre musique au travers de concerts, et que l'EP soit considéré comme un produit crédible pour démarcher les labels.
Alex: On espère un supplément raclette quand on fait des dates.
Barbarian Koala: Un autre souhait est bien sûr de faire financer le prochain album (9 titres bien produits).



Pourquoi BARBARIAN KOALA ?
Alex: Le nom du groupe vient essentiellement de trois choses. La première est un délire entre le batteur et moi, nous nous appelons mutuellement BiKey et cela est devenu rapidement BK et donc les initiales de « Barbarian Koala ». La deuxième raison vient du fait que les bikeys (j'espère que vous suivez) sont des fans du célèbre jeu de combat BARBARIAN sorti en 1987 sur Amstrad CPC6128. La première partie du nom trouvée, nous voulions une seconde partie diamétralement opposée, c'est donc tout naturellement que l'image d'un koala barbare est apparue !
Petechuck: ça permet surtout d'avoir une question de plus par interview, et c'est à chaque fois une nouvelle occasion pour Alex et Rémi de hurler leur amour...


C’est un drôle de nom tout de même (non ?), pensez-vous que les koalas puissent être aussi méchants ?
Oui, la preuve: http://www.youtube.com/watch?v=x8oLu7znwQ0


Après la sortie de cet EP quel sont vos plans ?
Petechuck: Profiter de la richesse et de la célébrité.
Rémi: Tourner le maximum, faire connaître l'EP, toujours composer de nouveaux morceaux pour le prochain album.


Avez-vous déjà du matos en stock pour le futur du groupe ? Il y a-t-il un album de prévu ?
Petechuck: Deux nouveaux morceaux sont déjà composés, nous allons bientôt les enregistrer et ils seront certainement diffusés sur la page Barbarian Koala d'un certain-réseau-social. Pour la suite, un deuxième album dit de « renouveau », puis un troisième album « virage électro » et enfin un quatrième « retour aux sources » (© Simon). Alex et moi avons déjà pas mal d'idées et de riffs sous la main pour la suite quoi qu'il en soit.


Et scéniquement, aura-t-on la chance de vous voir sur les planches de France et de Navarre ?
Barbarian Koala: Bien sûr ! La liste des concerts à venir peut être consultée sur http://www.myspace.com/barbariankoala et sur la page d'un-certain-réseau-social, elle est mise à jour à chaque date confirmée. Nous serons notamment le 19 Mai à Lyon au Métal Café avec Oestre; au P'tit Bar de Nanthiat (24) le 9 Juin; au Lembarzique à Lembras (24) le 22 Septembre; à La Lanterne à Rennes le 9 Novembre, ainsi qu'à St-Etienne, Brive, Strasbourg, Liège sur la période de Août à Décembre 2012 (dates à préciser !). Si certains souhaitent venir nous faire jouer à domicile, il est possible d'écrire à barbariankoala@yahoo.fr. Nous discuterons ensuite des modalités, tout particulièrement en ce qui concerne les bières.



Arborerez vous des tenues de koala lors de vos concerts ?
Barbarian Koala: Non, Rémi a bien assez de poils pour quatre. Et puis il paraît difficile d'apprécier et de rendre pleinement l'énergie du set si l'on est enfermé dans un costume ou si l'on est face à quatre koalas géants. En réalité nous sommes des koalas en costumes d'humains.


Vous venez de Limoges, où en est la scène métal/hardcore là-bas ? Est-ce que ça bouge dans le coin ?
Barbarian Koala: C'est le moins qu'on puisse dire ! Il existe des groupes confirmés (7 Weeks, Tayobo, Cadillac, LizZard, Erlen Meyer, Syrinx, Oestre, Unsafe...) qui n'en sont pas à leur première galette et tournent pas mal. 7 Weeks ne se présente plus; Les K-Barré-Coreux de Tayobo, malgré leurs problèmes de creusois, bénéficient de très bonnes critiques; « les petits gars de Cadillac » ont tourné dans toute la France pour promouvoir leur premier album (15/20 sur VS, c'est quand même la classe). Quant à LizZard, ils reviennent de Los Angeles où ils ont enregistré leur premier LP avec Rhys Fulber, et a priori Karnivool va prendre cher. J'en oublie certainement bon nombre.
Il existe aussi une scène de groupes métal/hardcore émergents dont on entendra probablement bientôt parler (Korben Dallas, The Sâle Project, Avoid The Silence, Humanity Between Two Walls..), ainsi que des groupes à la limite du métal qui font parfois des incursions dans les lignes de ce webzine (Cartoon Theory) ou en feront bientôt on l'espère pour eux (Audiopsy, The Elephant Theory..). Une scène très riche et des gars géniaux !


Merci d’avoir répondu aux questions de VS-webzine, je vous laisse le mot de la fin !
Merci à vous pour la chronique et l'interview, vous faites un excellent boulot !!!
Merci à toi Frank pour cette belle chronique, ça nous donne des ailes !

Pour le mot de la fin:
Petechuck: Le travail dans la forêt.
Jérémy: L'émotion.
Rémi: L'exigence.
Alex: La gourmandise.
Barbarian Koala: Into the wild !

(photos: Rhino Féroce, en(vie), Flo Ma)


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker