WS, Holyv, Fred - HYPERDUMP par VELVET KEVORKIAN - 1887 lectures
Alors que leur premier album "Rational Pain" est sur le point de sortir le 27 avril via la Klonosphere et Season Of Mist, les picards d'HYPERDUMP ont bien voulu répondre à quelques questions pour VS-webzine.


Salut les HYPERDUMP ! Avant toute chose, ce serait super sympa que vous nous fassiez un petit topo sur votre parcours, histoire de vous connaître un peu plus.
Ws : Le groupe s'est formé en 2007 juste après le split de WENLOCK, qui officiait dans le heavy metal. Pour ce groupe, Sly, Holyv et moi même avions décidé de créer une musique plus en adéquation avec nos goûts musicaux. Le but de ce projet était de faire une musique agressive, mélodique, mais aussi très technique. On n'a pas voulu à cette époque s'engouffrer dans un style particulier, on s'est dit : « On mélange tout ce que nous adorons dans la musique, et plus particulièrement dans le métal, et voyons ce que ça donne ». Pour se faire nous avons recruté Guillaume à la batterie et puis plus tard Fred comme deuxième guitariste. Un an après nous avons sorti notre première démo qui a été très bien accueillie par les critiques et nous avons ensuite enchaîné par la composition et l'enregistrement de notre premier album.


Vous êtes originaires de Picardie, et de l’Oise plus particulièrement, où la scène métal est essentiellement composée de groupes évoluant dans un registre death et thrash pour la plupart. N’est-ce pas un peu difficile de s’y faire une place quand on pratique un style un peu moins brutal et plus recherché comme le vôtre?
Ws : Je ne sais pas car pour l'instant nous n'avons pas fait beaucoup de concerts, donc notre nom ne circule pas beaucoup sur les affiches de concerts de la région, donc partant de là c'est difficile de savoir si on peut avoir notre public comme les groupes de death/thrash. A l'époque de WENLOCK, je passai mon temps à chouiner parce qu'on avait du mal à intéresser le public qui venait essentiellement voir les groupes de death avec qui on jouait. Mais avec le recul et l'expérience, je pense que le problème venait essentiellement de nous : Si on ne voulait ne pas se faire snober par un public de deatheux, fallait déjà tout simplement arrêter de jouer avec ce genre de groupe et monter des affiches avec des groupes dans la même mouvance que nous. Et puis je pense que le public en général est tout ce qu'il y a de plus bête et méchant : Il vient voir tout simplement des bons groupes foutre le feu sur scène. Donc je pense que si on avait été au top de ce côtés là, peu importe le type de public, on aurait remporté pratiquement tout le temps les suffrages. Je pense qu'un public se construit petit à petit en faisant très régulièrement de très bons concerts.

Fred : Il y aussi une scène heavy très présente dans l'Oise...Franchement, tous les styles de metal ont leur place dans la région, le public n'est pas si sectaire que ça ! L'essentiel c'est de faire un max de concerts, de partager des affiches avec par exemple des groupes qui ont déjà leur public, et d'envoyer la purée sur scène. Il y a beaucoup de passages bien bourrins dans nos morceaux, d'autres plus soft, ça permet aux slammers de souffler un peu héhé.



Pourquoi avoir choisi de pratiquer un style de métal encore trop peu répandu dans nos contrées et peu populaire ?
Ws : Comme dit plus haut, on n'a pas choisi. On a composé des chansons qu'on aimerait écouter en tant qu'auditeur. Tout s'est réellement fait naturellement. Maintenant on nous assimile à la scène « modern metal », c'est ok pour moi, mais ce n'était pas du tout l'idée de départ quand nous avons décidé de monter le groupe.

Holyv : On ne cherche pas à coller à telle ou telle étiquette. On compose simplement des morceaux qui nous plaisent, ce qui avec le temps a créé notre univers musical, qui se veut varié, personnel et cohérent.

Fred : Nos influences sont variées et chacun arrive en répèt' avec son background musical. Au final ça donne un résultat difficile à cataloguer dans un style bien précis. Evidemment ça nous amène à travailler particulièrement sur la cohérence de l'ensemble, et justement après l'écoute de l'album je pense que c'est l'un des mots qui ressort le plus dans les critiques qu'on a eues, la cohérence.


Votre 1er album autoproduit, « Rationnal Pain » déboule dans les bacs le 27 avril sous l’étiquette de la Klonosphere et de Season Of Mist. Comment avez-vous rejoint les rangs de la Klonosphere ?
Ws : On a tout simplement envoyé un cd à Guillaume de KLONE. Il a aimé ce que nous avions fait et a décidé de bosser avec nous afin que ce premier album soit le plus visible possible.



Que pensez vous des autres groupes présent au sein de la team Klonosphere ? Avez-vous déjà partagé la scène avec l’un d’eux ?
Holyv : je connais TREPALIUM et CLAMPDOWN qui sont tous les deux très bons, ainsi que les excellents KLONE bien entendu. Je connais aussi très bien OVERLOAD que apprécie beaucoup et avec qui j'ai joué pas mal de fois avec OBDURATED. Avec HYPERDUMP nous n'avons pour l'instant pas partagé d'affiche avec un groupe de la Klonosphère mais nous en serions ravis !

Ws : Si maintenant ça me revient ! On a joué sur la même scène que CLAMPDOWN pendant le Chaulnes Metal Fest de 2009.


Votre musique est un excellent mélange entre agressivité et mélodies. Est-ce une chose que vous recherchez absolument ou cela se crée naturellement lors du processus de composition ?
Ws : C'est exactement ce qu'on voulait faire au début du groupe. Et je peux te dire que niveau agressivité, on est encore loin de ce que nous voulons faire dans le futur.

Holyv : C'est effectivement ce que nous souhaitons créer mais cela se fait très naturellement lors de la composition. Ce sont des éléments essentiels de notre musique qui apparaissent d'eux-mêmes dans les morceaux lorsque nous les écrivons.

Fred : On aime bien mélanger complexité et passages plus « in your face ». Le but c'est aussi qu'au bout de la 32ème écoute de l'album l'auditeur découvre encore des détails qu'ils n'avaient pas décelé avant...En studio on essaie vraiment de peaufiner les compos, de rajouter le détail qui tue !


Comment se déroule le processus de composition ? Vous fixez-vous des limites ?
Ws : Pratiquement toujours de la même manière, seul le point de départ diverge de temps en temps. La plupart du temps, j'apporte une compo qui est en fait l'ossature du morceau et on la bosse tous en repet. Des fois on compose à partir d'un rythme de batterie trouvé par Guillaume, des fois à partir d'un riff de guitare de Fred ou d'Holyv. Finalement chacun a un rôle assez défini, moi je suis celui qui lance la couleur du morceau – le thème et la structure-, Guillaume propose une ossature rythmique, Fred crée les mélodies additionnelles, Holyv s'occupe des guitares rythmiques et Sly fait en sorte de faire groover tout ça.


Comment s’est déroulé l’enregistrement de ce premier album ? Avez-vous tout réalisé avec vos petites mains ou avez-vous fait appel à une aide extérieure pour la production ou le mastering ?
Holyv : Nous avons confié la production de l'album à Greg du Nowhere Record Studio. En effet nous nous connaissions déjà et avions déjà travaillé ensemble, il connaissait donc nos attentes et nous savions qu'il ferait du bon boulot. Il a donc géré les prises son, le mixage et le mastering et ça s'est très bien passé. Il s'est beaucoup impliqué, notamment en nous donnant son avis et de précieux conseils, ce qui nous a permis d'avoir un résultat à la hauteur de nos attentes.



Pour avoir déjà écouté votre album, je trouve qu’une certaine influence STRAPPING YOUG LAD se dégage pas mal, mais on note aussi une touche très FAITH NO MORE au niveau des mélodies vocales et pour le côté un peu « barré ». Est-ce que ce sont des influences que vous revendiquez ? Que pensez-vous de ces groupes et de leur impact sur la sphère métal et rock ? Quelles sont vos autres influences ?
Ws : Nous sommes de gros fan de SYL, nous ne pouvons le nier et donc forcément ça se ressent dans nos compos. Pour ce qui est de FAITH NO MORE, on aime bien dans le groupe mais ce n'est pas vraiment une de nos influences majeures. Ce rapprochement se fait surtout à cause de ma voix. Croyez-le ou non, j'ai toujours chanté comme ça et je n'ai jamais essayé de calquer mon chant sur celui de Mike Patton. Mes influences vont plus vers Bruce Dickinson et Devin Townsend mais bon apparemment c'est loupé pour le coup ha ha.
D'ailleurs j'ai une petite anecdote concernant Mike Patton : J'ai découvert ce chanteur justement parce qu'il y a un pote qui m'avait dit que j'avais les mêmes intonations de voix que lui !

Holyv : dans le groupe nous aimons tous SYL, donc comme l'a dit Ws ça doit certainement se ressentir. Quant à FAITH NO MORE nous apprécions mais pour ma part je ne connais pas très bien.
En ce qui concerne l'impact de ces deux groupes sur la scène actuelle, je pense que STRAPPING influence de plus en plus de groupes car c'est vraiment une musique originale, puissante et mélodique. Quand à FAITH NO MORE je ne connais pas assez pour juger.
Nos influences sont très variées : heavy, thrash, prog, death, metalcore etc. Mais cela s'étend aussi d'une certaine manière à d'autres styles : rock, pop etc.

Fred : Je pourrais te citer d'autres influences (HELMET, FEAR FACTORY, MESHUGGAH...). D'une manière générale on aime bien tout ce qui est un peu barré rythmiquement ainsi que l'apport des samples qui donnent toujours une ambiance particulière aux morceaux.


Quel est le thème général de l’album ? Les paroles traitent-elles d’un seul et même sujet ou sont-elles toutes indépendantes les unes des autres ? Qui se charge de les écrire ?
Ws : J'ai écrit toutes les paroles de Rational Pain. L'album a une sorte de fil conducteur concernant les paroles : ce sentiment de frustration, de colère qu'il nous arrive tous de connaître à un moment précis de notre vie. Mais où l'on est obligé de le contenir pour diverses raisons ou alors de le faire ressortir en quelque chose de positif.



À l’écoute de « Rationnal Pain » on ressent tout de suite qu’il s’agit d’un album mûrement réfléchi et bénéficiant déjà d’une certaine maturité. Avez-vous déjà pensé au prochain album et à son orientation musicale ?
Ws : Ben en fait il n'a pas vraiment été murement réfléchi. On a composé les chansons les unes après les autres, on a choisi un ordre et on a tout enregistré. C'est aussi simple que ça. Après si tu trouves qu'il est mature pour un premier album, ça nous fait vraiment très plaisir !
Pour ce qui est du prochain album – que l'on commence déjà à composer -, la base de travail se résume qu'à un seul mot : Variété ! Non pas que l'on aille faire des reprises de Christophe Maé, mais nous voulons que HYPERDUMP aille là où personne ne nous attend. Et nous avons déjà un putain de stock de compos qui vont dans ce sens. Il me tarde de voir où ça va nous mener tout ça he he !

Holyv : L'ensemble n'en reste pas moins homogène, car comme je le disais précédemment, le processus de composition est bien rôdé et on s'est forgé notre propre style. Nous nous connaissons tous bien dans le groupe, aussi bien personnellement que musicalement, on arrive donc toujours rapidement à obtenir un rendu musical cohérent.
Certains titres du prochain album sont déjà écrits, et tout en restant dans le même état d'esprit, les morceaux sont effectivement vraiment variés. Cela va du titre très agressif au morceau atmosphérique en passant par des choses complètement barrées.


Pour la sortie de votre album sur la Klonosphère, l’artwork de ce dernier à été revisité par un artiste peu connu de la sphère métal, évoluant dans un tout autre registre graphique. Qu’est ce qui vous a séduit dans son travail ? Pensiez-vous que son univers collerait à la musique d’HYPERDUMP ?
Ws : Cuypi, car c'est de lui dont on parle, est avant tout un super pote. Mais en plus de ça, il a un talent de malade. Il n'est pas connu du milieu metal, c'est vrai, mais c'est un metaleux à la base, donc il connaît parfaitement cet univers. Je ne sais pas... Il doit y avoir une connexion entre nous car il arrive à taper dans le mille à chaque fois qu'on lui demande quelque chose pour le groupe.

Holyv : en effet on se connaît super bien donc il a vite compris le style d'artwork qui correspondrait à notre musique. Nous connaissions son potentiel donc on savait qu'on ne serait pas déçus !


Après la sortie de l’album, quel sont vos futurs projets ?
Ws : Nous allons finir l'enregistrement d'un trois titre que nous sortirons à la rentrée. C'est un peu la suite et la fin de rational pain. Après ce CD on passera à autre chose. Et les choses sérieuses commenceront normalement à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine, c'est-à-dire l'enregistrement de notre deuxième album afin de sortir quelque chose en 2013.

Holyv : Et bien évidement nous allons également essayer de faire un maximum de concerts un peu partout afin de présenter et de défendre Rational pain.


Pour un premier album, en êtes vous totalement satisfaits ?
Ws : Pour ma part je suis très fier de cet album, c'est exactement ce que je voulais sortir comme disque. Maintenant je pense que le groupe a de nouvelles aspirations qui se concrétiseront avec notre deuxième album.

Holyv : je suis très satisfait de ce disque. Quand on réécoute son propre disque c'est difficile d'être objectif, et on se dit toujours qu'il aurait peut-être fallu faire quelques modifs, mais au final je pense que Rational Pain rend parfaitement compte de la musique d'HYPERDUMP, aussi bien au niveau de la composition qu'au niveau de la production et de l'artwork.



Avez-vous prévu de le défendre en live prochainement ?
Holyv : Nous jouons le 31 mars à Cambrai, le 6 avril au Chaulnes Metal Fest avec TANKARD, et sommes en discussion pour d'autres dates qui seront communiquées sur nos pages Facebook etc.


Quelle est la signification du nom HYPERDUMP exactement ? Et pourquoi ce nom?
Ws : HYPERDUMP ça veut dire dépotoir, un truc dans le genre... Pourquoi ce nom ? Je sais pas... Je trouve que ça sonne bien et puis ça aura le mérite de faire marrer les anglophones quand on aura la chance de jouer là bas un jour ha ha !

Holyv : Ça sonne moderne et original, c'est tout ce qui compte !


Qu’elle est votre avis sur la scène métal moderne française, avec des groupes tels que HORD, SIMPLIXITY ou DETOXED ? Pensez vous qu’une véritable scène moderne est en train de se créer dans l’hexagone et qu’elle a des chances de s’imposer face aux autres styles plus en vogue?
Ws : J'adore HORD mais les autres je ne connais pas, désolé. Ben un peu que j'espère que notre scène va exploser et s'imposer face aux autres styles de metal ! En tout cas HYPERDUMP fera tout pour !

Holyv : J'aime beaucoup HORD, j'ai découvert DETOXED très récemment et c'est vraiment bon. Je n'ai écouté que quelques morceaux de SIMPLIXITY, ça m'avait l'air pas mal du tout. Je pense que c'est un style qui commence à se répandre un peu plus en France. Je ne suis pas persuadé que c'est le genre qui plaît le plus au public, car le metal moderne n'est pas forcément toujours facile d'accès, mais j'ai bon espoir que cela se démocratise.


Votre chanteur, WS, à créé HYPERDUMP STORY, une petite BD racontant certaines anecdotes du groupe. Comment est né ce projet ?
Ws : J'ai fait ça pour amuser mes potes. Rien de plus. Je voulais raconter l'histoire du groupe sous un angle humoristique et détaché. J'ai décidé d'arrêter pour l'instant car je préfère me concentrer à 200% sur la sortie de Rational Pain. Une fois la promo du premier album passée, je raconterai tout ça sur hyperdumpstory. Toujours pour faire marrer mes potes...



Peut on s’attendre à vous voir sur scène avec vos avatars d’HYPERDUMP STORY en guise de tenue de scène, en utilisant, notamment, des masques ou autre accessoires ?
Ws : J'aimerai tellement voir notre cher Guillaume en couche Pampers pendant nos concerts. Ca tuerait grave ha ha !

Holyv : Je n'y avais pas pensé ! C'est une idée sympa mais je pense que nous serions les seuls à trouver ça drôle et on va encore nous reprocher de faire des private jokes...(rires)


Un petit mot pour les lecteurs de VS ?
Ws : Bien le bonjour à vous ! Et achetez notre Rational pain car le téléchargement, c'est mal. C'est Hadopi qui l'a dit... Sinon merci à toute l'équipe de VS pour tout ce qu'elle fait, pour nous, et pour la scène metal !

Fred : N'hésitez pas à venir nous voir en concert !!!


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker