Mat & Nutz - GOROD - TRACK BY TRACK par VSGREG - 2421 lectures


Titre de l'album :
Nutz : Le choix d'un tel titre s'explique par la volonté de résumer en deux mots le concept lyrique qui habille les huit morceaux de cet album. Le titre « A Perfect Absolution » présente de multiples significations et reprend les idées majeures développées dans tous les textes. Il traduit les différents thèmes abordés qui sont : l'annihilation totale d'un peuple par pur souhait de vengeance, l'utilisation des quatre éléments dans le processus d'éradication qui reprend à plusieurs reprises des rituels mortuaires scandinaves, puis le rachat par la conversion au Christianisme Orthodoxe. Olga, descendante de Riourik, donc reine Varègue, est la veuve ayant mené ce terrible plan à exécution. Elle est cependant l'un des plus forts symboles de la fin du paganisme et du début de la christianisation des peuples russes, mais aussi le personnage principal du nouvel album de Gorod.

Artwork :

Nutz : La cover du disque illustre un des épisodes les plus spectaculaires de la « Vengeance d'Olga ». Il s'agit de la bataille finale qu'elle livre contre les Drevliannes (peuple païen responsable de la mort de son mari, Igor, roi de Kiev). L'artiste qui a réalisé la pochette a lu les textes que j'ai écrits, mais aussi consulté certaines sources sur lesquelles j'ai travaillé afin d'établir ce concept. Il en a ensuite fait sa propre lecture en y greffant son style et en voici le résultat. Au niveau du concept autant lyrique que visuel, il y a ici un certain souhait d'appropriation et d'interprétation personnelle du sujet. Disons que le souci de décorum est quelque peu délaissé, mais le fond de l'histoire reste fidèle au sources.

Production / Studio :
Mat : Pour cet album, nous avions décidé, à la base, que je ne m'occuperais plus de la production, pour que je puisse me concentrer uniquement sur les aspects « artistiques » . Je préférais bosser avec quelqu'un avec qui je pourrais parler, me faire comprendre et échanger, c'est à dire pas forcément un super producteur hors de prix qui aurait fait de toute façon ce qu'il voulait, mais plutôt quelqu'un de proche et autant, voire même plus compétent, qui pourrait apporter un vrai plus au groupe. Mobo on le connaît depuis des années, il est de Bordeaux comme nous, et nous avons eu en plus l'occasion de bosser tous les deux ensemble sur les mêmes groupes. C'est quelqu'un dont je respecte énormément le travail, tout ce qui sort de chez lui est gros, et c'est le meilleur dans son domaine en France à mon avis. Voilà, les prises se sont faites en plusieurs endroits:
En premier lieu, nous avons enregistré la batterie dans la maison d'un ami à la campagne, au calme, ensuite j'ai enchaîné les prises guitares dans mon studio.
Parallèlement, Mobo s'est occupé des prises basse avec Ben au Conkrete Studio, et enfin nous avons fait les prises chant au studio de la RockSchool Barbey à Bordeaux.
Concernant le mix, nous avons laissé à Mobo toute latitude au départ... j'avais suffisamment confiance en son talent et son expérience, il connaissait, de plus, très bien le groupe, ce n'était pas la peine d'être derrière lui à chaque instant, et je sais comment ça peut être lourd quand on commence un mix d'être de suite redirigé...
On a seulement peaufiné avec lui quelques petits détails d'arrangements et d'effets mais ce qu'il nous a proposé d'entrée était déjà très abouti et conforme à ce que nous attendions en fait!
Nous sommes super contents de sa prod, ça change énormément de notre son habituel et en même temps ça ne trahit en aucune façon l'esprit de notre musique, c'est simplement parfait!


Musique, Cinema/DVD, livres, jeux ?
Nutz : L'enregistrement a été une immersion totale dans le travail. Les derniers textes ont été écrits la veille des prises, voire le jour même pour certains passages. En dehors des sessions d'enregistrement, je suis resté focalisé sur les sources qui ont été ma base de travail pour établir le concept et sur les placements rythmiques des voix. Il n'y a eu aucune place pour l'évasion, me concernant. Quoique, je mens. Il y a eu un samedi soir où on est parti s'abreuver dans le bar d'un pote, mais il n'y avait pas grand-chose de culturel là-dedans.

Mat : Très honnêtement, cette période d'enregistrement a été tellement intense que je n'ai pas vraiment eu le temps de penser à autre chose. Je me levais avec Gorod en tête, me couchais et dormais avec Gorod toujours en tête. Comme tout s'est passé très vite, de la composition à l'enregistrement, je voulais être sûr de ne ne rien oublier, ou négliger, de penser à tous les arrangements possibles etc. Du coup je ressassais tout ça du matin au soir!


Track by Track :
01 : The Call to Redemption
Mat : C'est l'intro de l'album, celle qui nous servira pour les prochains concerts. On a vite décidé que ce serait "Birds of Sulphur" qui ouvrirait l'album et nos sets live, j'ai donc essayé de faire une intro qui illustrerait l'épisode décrit dans le texte. Avec cette flûte bizarre qui pose une ambiance dérangeante, les contrebasses qui martèlent une pulsation oppressante, façon "les dents de la mer" , je voulais mettre l'auditeur directement dans le feeling moyenâgeux malsain de l'album.

02 : Birds of Sulphur
Mat : Un de nos morceaux les plus rapides. Un des plus accrocheurs aussi à mon avis. Il commence sur une structure couplet/refrain classique avant de s'ouvrir à la fin sur une envolée, avec une accumulation de pistes de grattes, et une mélodie chantée par Xavier de Jenx. Sur les refrains on retrouve Guillaume, notre ancien chanteur, qui nous a fait le plaisir de venir gueuler sur ce titre.

Nutz : Pour les paroles (je précise que les données historiques sont ici réinterprétées) :
La chronologie historique est brisée par l'ordre choisi. Ce premier morceau traite de la bataille finale qu'Olga livre contre les Drevliannes. Après avoir tenu un siège d'un an autour de leur capitale : Iskorosten, elle exige un dernier tribut avant de les laisser en paix. Il s'agit de trois pigeons et trois moineaux par maison. A la réception des oiseaux, elle fait attacher une mèche de souffre dans un morceau de toile à la patte de chacun d'eux. La nuit tombée, elle libère les oiseaux qui prennent leur envol vers les toits, ce qui déclenche de multiples incendies que les Drevliannes ne peuvent arrêter. Les seuls qui réussissent à s'échapper de la ville en feu sont alors massacrés ou réduits à l'esclavage.

03 : Sailing into the Earth
Mat : C'est le 2ème morceau que j'ai composé pour cet album, vers la fin 2010. Il reprend pas mal d'éléments, de grooves qui sont propres à Gorod. C'est un tempo auquel on est habitués maintenant, dans lequel on arrive facilement à s'exprimer. J'ai juste rajouté quelques petites nouveautés techniques histoire de ne pas faire encore le même morceau. La partie centrale est un clin d'oeil aux progressions latines de Chick Corea, très 70's, mais à la sauce Metal cette fois.

Nutz : Suite à la mort d'Igor, le prince des Drevliannes fait une demande en mariage à Olga par l'intermédiaire de son ambassade. Il est intéressant de prendre la place du roi de Kiev quand on vient d'une tribu qui vit dans la forêt. Olga fait mine d'accepter la proposition et se livre à la flatterie. Elle demande de faire venir les hommes les plus illustres pour le lendemain et promet de les faire porter dans leur bateau jusqu'au lieu de cérémonie. Pendant la nuit, son peuple creuse une immense fosse dans la ville dans laquelle les ambassadeurs sont précipités après avoir été fièrement portés dans leur bateau amarré. Olga les fait ainsi enterrer vivants. Cette exécution est la reprise d'une pratique viking qui consiste à utiliser les bateaux comme sépulture suite à un rituel de sacrifice.

04 : Elements and Spirit
Mat : Le plus "vieux" morceau de l'album, que j'ai dû terminer à l'automne 2010. Comme souvent, je me suis donné une contrainte, là c'était de faire un morceau en 5/4 (5 temps par mesure). C'est très difficile à faire sonner parce que c'est quelque chose de bâtard entre le classique 4 temps et le 6 temps, auxquels on est plus habitués culturellement. Ce qui est dur à faire c'est que ça soit totalement transparent pour l'auditeur, qu'il entende clairement la pulsation sans se rendre compte qu'il manque quelque chose, ou qu'on a rajouté gratuitement un temps. C'est la mélodie qui crée cette logique au final et rend le tout cohérent. Sur ce morceau il y a beaucoup de parties et d'ambiances différentes, le chant de Julien aide beaucoup à justifier tout cela, parce qu'il passe quasiment sur tous les registres de sa voix et donne vraiment l'impression d'être acteur de l'histoire qu'il décrit.

Nutz : Le plus complexe de tous car il fait référence au cinquième élément : l'Esprit. Les quatre éléments sont omniprésents dans la mise à mort des Drevliannes et par une maîtrise de ceux-ci, Olga tend à se rapprocher du divin. En effet, le plan de sa vengeance est méticuleusement étudié et fait référence à de multiples notions de la perfection. Ce texte parle de l'élaboration de son plan qui passe par l'annihilation d'un peuple, la maîtrise des éléments (là, je laisse libre cours à l'interprétation de chacun afin de ne pas isoler les idées dans un cadre restreint) et enfin la conversion au christianisme qui la rapproche d'un Dieu capable de l'absoudre de telles atrocités. De la mort de son mari jusqu'à son baptême à Constantinople, Olga se fraie une place autant dans l'Histoire que dans la Légende. Elle est à l'image du divin.


05 : The Axe of God
Mat : Un morceau fin et raffiné... de la mule quasiment tout le long, des blast beats, de la double pédale au taquet, c'est notre chanson "Brutal Death Metal". Je me souviens que j'ai dû l'écrire en un après-midi, d'un trait presque! Je faisais la sieste sur un canapé en écoutant "Cabinet" de Spawn of Possession, je me suis endormi et à mon réveil j'ai tout posé! Je remercie donc les Spawn parce que je pense qu'ils m'ont vraiment inspiré sur ce coup. Sur la partie centrale, larmoyante à souhait, Nico a fait un magnifique solo, le plus beau sur cet album selon moi, très senti et à propos. Ensuite c'est Mickael Keene de The Faceless qui prend la relève avec aussi un lead très mélodique, où on reconnaît franchement son style. On a tourné avec eux l'année dernière et c'était vraiment excellent, Keene est un artiste complet, et c'est un honneur de l'avoir sur cet album.

Nutz : Le plus direct, pour ne pas dire bête et méchant. Dans la mythologie slave, Peroun est un dieu qui ressemble beaucoup à Thor. Il est le dieu de la foudre et porte une hache au lieu d'un marteau. Si l'arme de Thor s'appelle Mjölnir, celle de Peroun n'a pas de nom. De plus, ce dernier est souvent présenté comme le patron des dieux, voire comme le dieu unique... étrange, en effet. Ceci étant, Olga identifie ici son courroux à la hache vengeresse de Peroun qui vient s'abattre sur la tête des Drevliannes.


06 : 5000 at the Funeral
Mat : L'intro en forme de marche funèbre... quelques notes lugubres à la Eric Satie, des accords de piano et du violoncelle... on est dedans jusqu'à ce que viennent ces sons distordus de batterie et de guitare et que le morceau commence pour de bon. C'est un morceau assez barré, avec une partie centrale complètement folle, qui débouche sur un refrain mélodique efficace, avec quelques arrangements en fond pour faire plus grandiloquent.

Nutz : Olga décide d'organiser une immense fête sur la tombe de son mari qui se trouve aux portes d'Iskorosten. Les Drevliannes y sont conviés car elle est censée avoir accepté la proposition de mariage de leur prince et prétexte avoir besoin d'une telle célébration pour faire le deuil du Roi. Elle fait dresser un banquet colossal et importer plus d'hydromel qu'il n'en faut. Une fois les convives largement enivrés, elle ordonne à sa garde de massacrer toute la viande imbibée... Plus de cinq mille Drevliannes périrent lors de cette fête. Cette mise en scène est une référence au banquet funéraire accompagné d'un sacrifice. En effet, les veuves scandinaves de guerriers d'élite pratiquaient le Sati, mais Olga modifie ici la fin de ce rituel hérité de l'Inde.


07 : Carved in the wind
Mat : Ca aura été le morceau le plus long à composer. Il s'est écoulé plusieurs mois avant que je puisse le terminer. Du coup j'ai rajouté la grosse partie progressive du milieu juste avant de rentrer en studio. C'est un morceau très groove, où la basse tient un très grand rôle, jamais vraiment avec les guitares, mais plutôt soutenant la rythmique en complétant les riffs de guitare. Mobo a très bien su la mixer, pour que la chanson fonctionne parfaitement comme on l'avait imaginé. Il y a Christian Muenzner qui vient faire un bout de solo sur une partie funky, chose qu'il n'a pas l'habitude de faire m'a-t-il dit, mais il s'en est super bien sorti. Les Obscura sont des gars très gentils qu'on apprécie vraiment beaucoup, et on sait que c'est réciproque. Ca nous a fait vraiment plaisir de pouvoir faire participer Christian sur ce titre en particulier, justement parce qu'on savait qu'il serait quand même impérial et étonnant dans ce registre.

Nutz : Il s'agit du texte le plus abstrait de l'album. Même si dans les refrains, le but est de convaincre le peuple de Kiev de venger leur Roi défunt, le reste du texte amène une idée absente de tous les récits. Ici, Olga est, seule, en train de pleurer la mort de son mari et se laisse transporter par la folie. Les yeux clos, elle s'imagine dresser un mémorial qui serait une sculpture immatérielle mais éternelle, car dans sa démarche de déni du paganisme, elle rejette les statues de cultes. Celles-ci ne peuvent être à l'image de dieux car, faites de bois, elles sont amenées à disparaître. Olga rêve alors d'une œuvre divine où les hurlements de douleurs de ses ennemis sculpteraient dans l'air un nouvel objet de culte.


08 : Varangian Paradise
Mat : Terrible celui-là! mon préféré sans doute! Ca me fait du bien de pouvoir autant laisser apparaître mes influences Latin-Jazz sur un album de Gorod, je crois que j'avais jamais osé en faire autant avant, en tout cas pas aussi franchement. Ce morceau fera sûrement penser à l'album "Leading Vision" pour ceux qui le connaissent, parce qu'il est construit de la même façon que je le faisait à l'époque, c'est-à-dire en laissant plus les choses se faire d'elles-mêmes, sans forcément penser toujours à faire une structure de base ABABCAB, en laissant évoluer le morceau et voir au bout de 4 minutes à quoi ça ressemble! Le résultat c'est un tout cohérent mais avec des parties très exotiques et loin du Metal, qui collent assez bien avec l'ambiance bain-douche chaud et humide des textes.

Nutz : C'est le passage le plus sulfureux de l'histoire. Olga propose ici aux Drevliannes les plus illustres de venir lui rendre visite afin de discuter de la proposition de mariage. Lorsqu'ils arrivent dans le palais, elle demande de les faire attendre dans les bains avant de la voir. Alors que les hôtes se mettent à leur aise, on met les bains à chauffer jusqu'à ce que la vapeur vienne envahir totalement la pièce. Olga leur envoie de jeunes femmes pour satisfaire leurs désirs, puis met le feu aux bains après avoir refermé les portes. Faire brûler vifs les ambassadeurs dans les bains, reprend un rituel scandinave de purification par le feu.


09 : Tribute of Blood
Mat : Le dernier titre de l'album et le dernier écrit aussi. Ben m'a demandé de cogiter quelque chose avec un tempo à 150BPM, son tempo fétiche... je suis pas certain qu'il me redemandera ça de sitôt! C'est un morceau très dur, froid, dissonnant, où là encore l'accent est mis sur le rythme plutôt que la mélodie. C'était un véritable casse-tête pour placer le chant je me rappelle, tant les structures et les enchaînements étaient nombreux. Il cloture donc cet album de façon brutale, sans laisser l'auditeur sur sa faim je l'espère!

Nutz : On termine par le texte le moins narratif de l'histoire. Ce dernier traite de toute l'année qu'Olga passe à tenir le siège d'Iskorosten. Une année entière à mettre les Drevliannes à genoux, épuiser toutes leurs ressources et préparer le massacre final qui est évoqué dans "Birds of Sulphur". Tout cela est représenté sur la cover du disque. La boucle est ainsi bouclée.
Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker