Manu - MANU UNSU par PAMALACH - 2477 lectures
Envie d'en savoir plus sur la guitare dans le Grindcore ? C'est facile...Manu est la pour ça !


Salut et merci de répondre à nos questions ! A quel âge as-tu commencé la musique et à t'intéresser à la guitare ?
Salut Pamalach ! J'ai commencé à réellement à m'intéresser à la musique, c'est-à-dire à réellement choisir ce que j'écoute, au collège. Je devais avoir 12/13 ans quand je commençais à fouiner un peu la discothèque de mon oncle. Elle était remplie de vinyles de Lynyrd Skynyrd, AC/DC, George Thorogood, Rolling Stones, Beatles, John Lennon, Point Blank, Stevie Ray Vaughan, ZZ Top, Thin Lizzy, Led Zeppelin… tu vois que des trucs de gratteux ! Il écoutait surtout des trucs de sudiste et Lynyrd Skynyrd. Au début, ça n'avait pas trop d'incidence mais au fur et à mesure, je venais chez lui avec des cassettes vierges et je repartais toujours avec 1 ou 2 albums et je les écoutais jusqu'à la semaine suivante ! Ca a été ma caverne d'Ali Baba… Très rapidement, je me suis mis a apprécié des trucs de chez Lonewolf et surtout Lynyrd Skynyrd ! Mais ce qui a été pour moi la révolution et le déclencheur pour faire de la gratte, c'est Jimi ! Pour la 1ère fois, la musique n'était plus seulement des notes sur un manche mais aussi des sons qui sortaient des amplis… Voilà c'est Jimi qui m'a donné envie de me mettre à la gratte. Avant lui, j'écoutais de la musique et après lui, je faisais de la musique. J'ai eu une longue période où je n'écoutais quasiment plus que lui, lisais un tas de trucs qui avait rapport avec le génie Hendrix. Et tout doucement je me suis mis au blues, au revival blues anglais ! C'est bien plus tard vers 16/17 ans que je me suis mis au metal avec Metallica et Sepultura en tête de liste. Le grind c'est venu au fur et à mesure, toujours fort, toujours plus haut, toujours plus loin hé hé hé !


Tu es le guitariste d'UNSU et l'ancien guitariste de Trepan Dead qui sont, comme chacun sait, des groupes de pop légèrement sucré. Est-ce que ton approche de l'instrument change lorsque tu évolues dans un nouveau groupe ?
Non pas trop en fait, lorsque j'ai décidé de monter UNSU, c'était juste une histoire de son plutôt que de riffs. J'avais bien quelques idées de riffs qui ne collaient pas pour Trepan Dead mais l'idée c'était de pouvoir jouer un autre son, un peu dans l'esprit « suédois ».


Quelles sont selon toi les spécificités du Grind à la guitare ?
Je ne pense qu'il y ait de réelles spécificités liées à la guitare « grind ». Suffit de savoir jouer quelques accords, avoir un chouïa de technique, essayer de trouver des riffs qui sonnent et voilà le tour est joué. Par contre, faut trouver les bonnes idées, les bons arrangements, les bonnes sonorités et surtout, surtout avoir une vraie cohésion d'ensemble, de la rage, de la sueur et l'envie de vouloir tout démonter.


Il m'est arrivé de voir des guitaristes de Grind tricoter comme des malades sur des riffs très techniques pour au final voir le résultat complètement noyé dans une guerre sonore sans pitié. "Pourquoi tu te fatigues alors ?" avais-je envie de demander au gars. C'est certainement une question de néophyte récurrente à laquel tu dois être confronté. Qu'est-ce que tu penses de ce genre de propos ?
Ça revient à ce que je te disais plus haut, pour moi l'essentiel c'est la compo et pas la complexité du riff. Grind ou pas grind, ça reste de la musique, je veux dire par là que c'est essentiellement une histoire de feeling, de vibe et de groove… (T'as vu je parle bien l'anglais, hé hé ) ! Quand la technique te saute à la gueule, c'est souvent qu'il y a pas grand-chose derrière !!! Être bon ce n'est pas être technique, la technique doit servir la musique et non pas le musicien pour se mousser… Alors là oui, je suis d'accord avec toi : pourquoi tu te fatigues autant ?? Après chacun ses goûts et dieu sait, qu'il y en a des amateurs de brutal death technico-technique… Mais bon, c'est la jeunesse qui veut ça, ça passera avec l'âge ha ha ha !


Quels sont les idées reçues les plus récurrentes que tu entendues sur les musiciens de Grind ou le metal en général?
« C'est pas de la musique, c'est que du bruit… En plus, l'autre là, avec ses airs de faux méchant, il chante pas, il gueule. Le grind, c'est vraiment à part !!! » Quand ça vient de gars qui n'écoutent même pas de metal ça se comprend. Mais ce qui me fait délirer, c'est qu'il y a plein de metalleux qui crachent sur le grind. En même temps, c'est aussi ce que j'aime dans ce style, c'est ce côté intimiste, élitiste j'oserai dire… Faire l'effort d'écouter ! Ça, ça me fait plaisir.


Tu as pu dire que tu ne te considérais pas vraiment comme un guitariste. Pourquoi ce sentiment ?
Bah, tu vois, quand je vois tous ces gars qui dévalent leur manche comme moi je descends des bières ou d'autres qui ont un feeling d'enfer… enfin bref tous ces putains de gratteux qui ont la classe avec leur instrument et qui me font dire que j'aimerais jouer comme eux… Après je me dis que je suis à des années lumières de ce qu'un vrai musicien doit être capable de faire ! Bon ça va, ça me gâche pas la vie non plus hein… Mais je suis conscient de mon niveau et comme on dit, faut qu'ça blaste…


Quel est le matos que tu utilises ?
Rien que du très classique… Guitare Gibson, Ampli Engl et pédale de disto HM2 (Powa')… Sinon pour le live, je me branche sur un ampli guitare et sur un ampli basse via une AB Box ! On n'a pas de bassiste, ce qui permet de ramener un peu de couilles au niveau de not' son… On peut faire du grind et rester misogyne !!!!


Les guitaristes de Grind ont en général un son assez sec et nerveux. Est-ce que c'est un peu la marque de fabrique du "style" ?
Oui et non... Le grind est un style relativement varié, pour qui en écoute ! Le son de Napalm Death (typé death metal) n'est pas celui d'Agoraphobic Nosebleed (qui lui est très sec) qui n'est pas non plus celui de Rotten Sound (typiquement swedish) qui n'est non plus celui de Brutal Truth (qui revient avec leur dernier à quelque chose de plus « noise » dans l'âme, époque "Need to control")… et on peut aller loin comme ça ! Pour la moi, la marque de fabrique du grind, c'est plus les blasts épileptiques… Grind as fuck quoi !


Qu'est-ce que tu penses des Shredders ?
Pas grand-chose ! Ca ne me parle pas et ça ne m'a jamais parlé… Je peux être en extase devant la technique d'un gratteux, bien qu'elle soit rudimentaire ! Comme dirait Jimi (enfin je crois) : sans âme, on ne fait que des gammes !


Comment faire pour développer un style sauvage et agressif à la guitare quand on choisit de se passer du gros son caractéristique (type gros Death qui tache ou gros black baveux)  du metal extrême ? En d'autres termes, est-ce que le jeu du guitariste est déterminant pour créer l'anarchie sonore ou bien sans le son adéquat, c'est peine perdue ?
Les deux, mon capitaine… Et je rajouterai aussi, l'alchimie des musiciens. On voit des gratteux de blues, de jazz, de death metal, des shredders se la mousser devant leur webcam, mais tu ne verras jamais un grindeux jouer tout seul comme un gland… Ou alors ça ressemblera à rien ! Mais c'est vrai que le son des guitares fait souvent la différence pour accrocher l'oreille !


Le Grind est souvent un style de musique assez exigeant physiquement. Comment as-tu fait pour travailler ta vitesse ?
Je travaille pas spécifiquement la vitesse (alors que je devrais…) ! J'essaie de faire évoluer mon jeu en fonction des riffs, des idées et des arrangements que l'on travaille en groupe… En même temps, je n'ai pas une super technique, par la force des choses, les riffs sont le reflet de mon niveau. L'important c'est que les morceaux soient bons et que ça sonne méchant… (oui, oui le grindeux est un mec méchant !)


Est-ce que tu as déjà eu des problèmes physiques liés au style de musique que tu pratiques (tendinites etc...) ? Si non, est ce que tu fais quelque chose pour les éviter ?
Pour tout te dire, je fais pas mal de sports.  Et ce qui devrait être bon pour ma santé me bousille le coude. Alors oui, ça se réveille quand je fais de la gratte mais c'est pas à cause de ça, tu vois. Par contre, ce qui m'arrive par moments, c'est d'avoir l'avant-bras tout congestionné ou l'intérieur de la main… Mais bon ça non plus c'est pas à cause de la gratte mais à cause de tout l'alcool que j'ingurgite avant de jouer et au lieu de m'échauffer, eh bien je picole !!!!


Qu'est-ce que tu penses des guitaristes suivants ?
- Mitch Harris ? : Niveau référence, on peut difficilement faire mieux ! Ca rejoint ce que je te disais plus haut, ce gars n'a pas une technique de fou mais ces riffs, ils te restent dans le crâne toute la journée.

-Steve Jones ? Ca me parle pas trop ça en fait… le gars des Sex Pistols c'est ça ?? Jamais vraiment écouté ; Désolé...

-Erik Burke : J'ai vu ce qu'il fait avec Brutal Truth… J'aime vraiment bien son style de jeu ! Il a une bonne spécificité et pour le coup il n'a rien d'un guitariste « grind ». Il a su adapté son jeu à Brutal Truth tout en gardant son style ! J'ai écouté ce qu'il fait aussi avec Sulaco et c'est vraiment pas mal.

- Malcolm Young : Marrant ça, le pauvre… On parle tellement rarement de lui ! Bin écoute sans lui pas d'Angus et pas de AC/DC… Let there be grind… euh pardon… Rock !!!!!!

-Joe Satriani : Le seul Shredder que j'ai écouté… enfin j'veux dire, j'ai écouté quelques-uns de ses skeuds et il y avait vraiment de bons trucs ! Mais j'ai jamais cherché à développer plus que ça !


Le mot de la fin est pour toi
Un grand merci à toi et j'espère que mon petit témoignage apporte un éclairage intéressant du petit monde du grind ! Sinon vous pouvez aller jeter un œil sur www.reverbnation.com/unsu59
Ce dossier est vraiment un super initiative. Et écoutez du grind, c'est bon pour la santé et ça devrait être remboursé par la sécu… Grind as fuck quoi !!!!!


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker