J.J Moréac - J.J MOREAC par PAMALACH - 4333 lectures
En voila un bon p'tit gars de chez nous qui martyrise sa basse comme d'autres les pots de Nutella ! Polyvalent, technique et doté d'un son puissant, le fameux JJ n'a pas laissé sa langue dans poche quand il a fallut causer quatre cordes !


Salut JJ ! A quel âge tu as commencé la musique ?
J'ai commencé la musique et la basse à l'âge de 13 ans quand j'étais au collège. Un ami cherchait un guitariste et un bassiste pour compléter un petit groupe de Hard-Rock. Du coup on a rejoint cette formation avec mon frère, et pour choisir notre instrument respectif, une partie de pile ou face s'est imposée : mon frère à la guitare et moi à la basse. C'est ainsi que tout a commencé.


Quel est le premier bassiste sur lequel tu as flashé ?
Billy Sheehan !!!! Au départ j'ai commencé par jouer avec une petite méthode de blues, j'ai participé à mon premier groupe dans lequel ou fesait des reprises d'Iron Maiden et autres…
Au milieu des année 80, il était difficile pour un bassiste de passer à coté !
En plus, il courait partout sur scène et il prenait ses fameuses poses.
Par la suite j'ai découvert et repiqué les lignes de basses de : Markus Grosskopf (Helloween), Cliff Burton (Metallica), Peter Baltes(Accept), Gene Simmons (Kiss)…
Au début des années 90, je me suis mis à bosser plus sérieusement des bassistes comme Stuart Hamm (Satriani, albums solo…). Mais celui qui reste mon héros, encore aujourd'hui, celui sans qui je ne serais rien, c'est Billy Sheehan (Talas, David Lee Roth, Niacin…). La grosse claque je l'ai prise en écoutant un disque de Mr.Big (Raw like Sushi II) avec un solo de basse de plus de 5min !!! C'était incroyable, comment arrivait-il à jouer toutes ces notes ? J'ai disséqué le solo, écouté au ralenti et puis j'ai développé mes plans, je lui en ai pompé pas mal, merci Billy !


J'ai connu un bassiste dont je tairai le nom, qui se targuait d'être "Un vrai bassiste et pas un guitariste recyclé". Tu penses qu'avoir eu un passé guitaristique peut faire une différence pour un bassiste ?
C'est quoi un vrai bassiste ? Suis-je un vrai bassiste ?
La première basse fabriquée en série est sortie en 1951 (Fender Precision 51)
Les premiers bassistes furent des guitaristes et des contrebassistes. Chacun apportant et adaptant sur ce nouvel instrument leur technique respective. L'instrument est jeune mais a beaucoup évolué, regarde ce que fait Yves Carbonne avec ses basses à tessitures étendues 10 et 12 cordes. Des guitaristes comme Paul Mc Cartney sont passés à la basse, Pastorius était batteur avant d'être bassiste… Sylvain Luc et Bireli Lagrene sont d'excellents guitaristes et bassistes !
Le rôle de la basse sera différent suivant le contexte et le style rock, Pop, Jazz… Bien sûr que tes influences ou les différents instruments que tu as pratiqués avant d'en commencer un nouveau peuvent faire une différence mais ce n'est pas une généralité.
Si tu joues de la basse en tapping ou en slap constamment dans un groupe de reggae ça ne va peut-être pas le faire, les autres musiciens vont te dire que c'est très joli ce que tu fais mais que tu es hors contexte !


Quel type de matos utilises-tu ?
Avec Misanthrope j'utilise : une tête d'ampli ampli Peavey T-Max  avec un caisson 4*10 Peavey.
Des effets : overdrive OBD3, CEB-3 Bass Chorus, Chromatic Tuner TU-2, Pédale WhaWha crybaby Bass 105Q de Dunlop, jenvoie le signal dans  un focusrite voicemaster (je n'utilise que le compresseur).
Mes basses pour Misanthrope : SR1000 Soundgear année 92 micro Bartolini préampli Damico SR 1500 soundgear Padouk  micro Bartolini  préampli John East U-retro
Pour le reste : Une fender Jazz Bass Geddy Lee, Leduc pad 5 (avec laquelle j'ai enregistré Bassiste de Cœur) et une contrebasse depuis peu.


La majorité des bassistes dans le metal jouent au médiator alors que toi tu joues aux doigts. Quels sont les avantages et les inconvénients de ce choix technique ?
Je joue aussi au médiator, mais rarement dans Misanthrope. Je joue aux doigts parce que mes idoles jouent aux doigts, c'est tout. Je ne pense pas en termes d'avantages et d'inconvénients, mais plutôt suivant le contexte et le style dans lequel tu joues.
Le médiator apporte un son plus sec, l'attaque est plus incisive. Tu peux jouer vite au médiator mais Billy Sheehan et Adrien Ferraud peuvent jouer très vite aux doigts.
Le jeu aux doigts apporte un son plus moelleux, plus rond, mais John Alderete (Racer X), Fred Guillemet (Trust) arrive à avoir un son sec proche du son au médiator.
Après il faut essayer ces 2 techniques pour voir celle qui te convient le mieux.


Ne trouves-tu pas dommage parfois qu'on entende aussi peu la basse sur certains albums ?
Si tu veux parler des albums de métal c'est normal :
Il faut que le son de basse arrive à passer à travers le mur de guitares, et des sons triggers de la batterie, ce n'est pas une mince affaire !
Le rôle du bassiste dans certains groupes est de compléter le spectre sonore dans le grave ; j'ai déjà entendu des groupes où le bassiste n'allait pas en studio, c'est un des guitaristes qui se chargeait d'enregistrer la basse.
De plus, depuis quelques années, avec l'arrivée du numérique, c'est la course à l'armement : Il faut que le disque que tu enregistres ait un volume plus élevé que celui de ton voisin ! Les niveaux sont à fond tout le temps (zéro dynamique), tout est écrasé, ultra compressé au mixage et surtout au mastering, du coup pas facile d'entendre la basse dans tout ce bordel !
Mais c'est le style qui veut ça, de plus nous écoutons souvent de la musique dans les transports en commun : il faut que la musique puisse passer à travers le bruit ambiant : No comment !
Tu sais, avec Misanthrope, on se bat pour que l'on entende les différents instruments, on essaye d'avoir un bon son, un bon mixe (personnel de préférence), et un mastering pour avoir du niveau mais sans que ce soit la bouillie.
Aujourd'hui, si tu as un « faible » niveau, comme sur les albums des années 80-90, les gens disent que ton disque ne sonne pas, le son n'est pas bon ! 
Ils confondent le volume, la qualité sonore et artistique (couleur personnel), je me demande souvent à quoi sert le bouton de volume et l'équalisation que tu as sur ta chaine hifi ou sur ton baladeur MP3 ?


Tu fais du tapping, tu utilises une Wha – Wha et une pédale de distorsion et tu construis aussi des accords parfois biscornus. Comment gères-tu ce large éventail technique lorsqu'il s'agit d'aborder une composition ?
Les accords biscornus c'est quand je me plante…
Je ne compose que très rarement à la basse, en général c'est à la guitare, des fois au synthé. Je mets en place la base de la batterie et je construis les lignes de basse par la suite, les espaces pour les solos de guitares et de basse.
J'essaye de faire un disque de composition en imaginant la place et le rôle de chacun, je ne fais pas un album solo de bassiste.


Qu'est-ce que tu penses de la course à l'accordage grave des guitares ? Tu penses que cela peut être nuisible au son du bassiste lorsqu'il doit s'accorder très bas ?
J'ai cité au-dessus Yves Carbonne, qui joue sur 10 et 12 cordes. Je lui ai demandé pourquoi 12 cordes et il m'a répondu : C'est mon truc, et pourquoi pas 12 cordes ?
On gère ces fréquences basses de mieux en mieux.
Globalement, on aime bien la musique avec la mélodie ou la voix dans les medium aigus, la guitare, les synthés dans les mediums, la basse et la grosse caisse dans les graves.
Écoute ce que font les Meshuggah avec les guitares 7 et 8 cordes.
C'est une forme d'évolution et d'expérimentation de la musique.
Le problème c'est qu'en descendant l'accordage, les guitares vont se trouver dans le même spectre sonore que celui de la basse, cela risque d'être nuisible pour le son de basse.


Comment définirais-tu ton rôle de bassiste dans les différents groupes dans lequel tu as joué ?
J'ai eu plutôt un rôle de basse rythmique, c'est ce que l'on demande généralement à un bassiste. Le boulot c'est jouer le groove et d'être cohérent par rapport à l'ensemble. Chaque style à ses codes, son langage.
Suivant les contextes, il faut arriver à s'adapter :
Dans un groupe de reprises je relève les parties de basses des différents morceaux, j'essaye d'être proche de l'original, c'est ce qu'on me demande. Dans les groupes de compos, j'essaye d'apporter un son et des idées. Pour les séances de studio, je joue ce qui est écrit ou pré-enregistré.


Peux-tu nous parler de tes influences musicales "hors metal" ?
Comme beaucoup de bassistes, mes influences sont : Jacos Pastorius, Stanley Clark, James Jamerson (Stevie Wonder, The Temptations…), Larry Graham (Sly and the Family Stone), Donald Duck Dunn (Otis Redding, Wilson Pickett…), Victor Wooten…
J'écoute beaucoup de contrebassistes JAZZ et ça fait un moment que j'en travaille à la basse et maintenant à la contrebasse : Scott Lafarro (Bill Evans), Paul Chambers (Miles Davis, Paul Chambers Quintet…), Marc Jonhson (Bill Evans) , Ron Carter (Freddie Hubbard, Jim Hall…), Bob Cranshaw (Sonny Rollins)…


Peux-tu nous donner ton avis sur ces différents bassistes ?
- Geezer Butler ? : Un très bon musicien. Un des derniers « monstres » de la basse encore en vie.

Tom Araya ? : Un bon bassiste-chanteur, un bon frontman avec une voix des enfers !
Pas facile d'entendre ce qu'il fait à la basse quand même…

Alex Webster ? : Je ne suis pas trop fan, j'en ai écouté comme tout le monde.
Misanthrope a ouvert pour eux en Allemagne en 99, on a pu assister aux balances :
Un son de basse énorme, une grosse technique de jeu. Lui tout seul sur scène c'était impressionnant!

Cliff Burton ? : La légende. L'attitude, le look, les lignes de basses de sa fameuse Rickenbacker. J'ai dû jouer "Anestesia pulling teeth" un millier de fois au moins. Mon seul regret c'est de ne pas l'avoir vu sur scène.

Geedy Lee ? : Plus de 40 ans de carrière avec son groupe Rush. Un super bassiste-chanteur. Respect ! De plus, son modèle signature sonne vraiment bien ;-)


Le mot de la fin est pour toi !
merci pour cette interview ! Le nouvel album de Misanthrope sort début 2012, merci à nos fans pour leur soutien depuis plus de 20 ans ! Rendez-vous bientôt en concert !


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker