Dirk Verbeuren - DIRK VERBEUREN par PAMALACH - 3432 lectures
Rapide, groovy, original, versatile...Monsieur Verbeuren mérite de nombreux superlatifs... et en plus il est causeur et pédagogue. Que demande le peuple ?


Salut ! A quel âge as-tu commencé à jouer de la batterie ?
Dès 14-15 ans, je tapais sur tout ce qui traînait. J'étais obsédé par Napalm, Slayer, Terrorizer, Carcass, Suicidal, Nocturnus… Ma première batterie était une vieille Maxtone, j'avais 16 ans je crois.


Tu es connu pour être un batteur très metal mais capable d'aborder d'autres styles comme le jazz ou l'afro-cubain. Tu es d'ailleurs prof au MAI (ndlr : Music Academy International, qui se trouve à Nancy) où tu enseignes les fondamentaux de ces différents styles. Est-ce que tous les profs sont aussi ouverts que toi aux autres styles ou le Metal fait-il encore les frais de certains clichés ?
Chaque prof a ses spécialités, mais quand on enseigne un instrument, le style importe assez peu, finalement. Être ouvert à d'autres genres musicaux permet d'enrichir son vocabulaire et les profs du MAI en sont bien conscients. Il y aura toujours des fermés d'esprit, mais objectivement parlant, il me semble que la batterie Metal n'a plus grand-chose à prouver. Le niveau ne cesse de s'améliorer, il n'y a qu'à regarder jouer des mecs comme Khrim (ndlr : DECAPITATED) pour s'en convaincre.


Quel type de matos utilises-tu ?
Une Tama Starclassic Performer avec cymbales Meinl et peaux Evans. Dans mon studio, j'utilise un kit Roland V-Drums avec Superior Drummer de chez Toontrack, une pure révolution en matière de soft de batterie. En double pédale, la nouvelle Tama Speed Cobra est une vraie petite merveille. A part ça, j'aime les chaussures de batterie dB, les gants Meinl qui m'évitent de m'arracher les doigts, et les fringues de chez BCTZ et Serial Drummer.


La question que tous les apprentis batteurs se posent c'est : Comment tracer sa race à la double et en blast beat ? Tu as des conseils à leur donner ? Quelle est ta technique pour jouer vite ?
Bosser comme un obsédé ! Pour jouer vite, il faut développer ses muscles afin d'acquérir une technique qui permet de rester souple à grande vitesse. Si tu te crispes, c'est foutu, et en plus tu peux te détruire les poignets. Aux pieds, c'est carrément du sport de haut niveau. Entraînement quotidien et patience sont les clés. Kollias (NILE, ex-NIGHTFALL), Laureano (ANGELCORPSE, NILE, GOD DETHRONED), Roddy (ex-TODAY IS THE DAY, NILE, HATE ETERNAL) et compagnie n'ont pas atteint les 280 BPM en deux mois. Dès que je peux, je travaille les roulés en tout genre avec et sans accents, ainsi que la coordination mains/pieds à partir de 210-220 BPM.


Tu as joué dans de nombreux groupes et ta capacité à pouvoir naviguer d'un groupe à l'autre n'est plus à prouver. Comment adaptes-tu ton jeu en fonction des musiciens que tu as en face de toi ?
Franchement, j'y réfléchis pas trop. Je me fie au feeling et je travaille de façon la plus spontanée possible. J'écoute plein de styles différents, du rock au punk en passant par l'électro et le jazz. C'est essentiel pour rester inspiré. J'aime les chips mais je bouffe pas que ça tous les jours quoi ! C'est pareil pour la zik. En studio, j'essaie de me surpasser tout en cherchant l'équilibre qui sied aux compos. Et j'adore les défis. Quand je reçois des trucs comme le "Deconstruction" de Devin, Eostenem, Colosso ou encore Sybreed (Drop est un génie !) ça m'inspire à donf. Pareil pour un titre comme « Late For The Kill » de Soilwork, qui était une riposte de notre gratteux parce que je trouvais une de ses autres compos trop molle, ha ! ha !


Les batteurs sont parfois l'objet de railleries, genre c'est des animaux etc, etc. Et il y a même des blagues qui circulent comme par exemple : Pourquoi vaut-il mieux jouer avec une boîte à rythmes qu'avec un batteur ? Parce qu'elle peut garder un tempo régulier sans coucher avec votre femme. Est-ce que la résistance s'organise et connais-tu toi-même des blagues sur les guitaristes ou les chanteurs ?
Ben y a le grand classique « Qui est-ce qui traîne avec les zikos ? » Cela dit, les chanteurs c'est des vrais mômes, faut s'en occuper tout le temps… Quant aux détracteurs des boîtes à rythmes, je n'ai qu'une chose à leur dire : Godflesh.


Les batteurs qui jouent vite ont parfois des problèmes de tendinites, des maux de dos et des problèmes articulaires. Tu fais quelque chose de particulier pour prévenir les blessures ?
Je fais une heure de muscu 3-4 fois par semaine. Ça n'empêche pas entièrement les maux de dos, mais ça aide. Et je fais gaffe à ce que je bouffe. Je suis végétarien depuis 5 ans, je mange des produits frais le plus souvent possible. Et comme la gueule de bois c'est pas super pour blaster, je picole pas. Cela dit, à mon avis il faut surtout prendre le temps de développer une bonne technique derrière le kit. A moins d'être du genre à vouloir soulever 200 kilos après 3 jours au gymnase, c'est généralement une bonne idée de commencer par maîtriser les tempos « humains » avant de passer au supersonique. Et puis la vitesse, c'est pas l'tout non plus hein ! Enfin, j'dis ça mais j'en sais rien en fait ha ! ha !


Tu as pratiqué le violon et le chant pendant plusieurs années. Est ce que la pratique de ces différents instruments t'a aidé pour la batterie ?
J'ai aussi fait de la gratte et un peu de piano. Pour moi, le fait de pratiquer d'autres instruments que le sien permet de mieux entendre et comprendre ce qui se passe dans une compo. Pour être un batteur de session efficace, il faut savoir assimiler vite et bien. Je me fie souvent aux riffs de gratte et au chant pour me repérer et construire mes rythmes. Récemment, je me suis d'ailleurs remis à la gratte pour écrire et jouer du bon grind qui arrache ! Le groupe s'appelle Bent Sea et le premier EP devrait sortir bientôt.



Qu'est-ce que tu penses des triggs ?
J'ai rien contre, du moment qu'ils sonnent bien. Les échantillons Toontrack sont tellement bien foutus que ça devient difficile de faire la différence avec un kit acoustique. C'est d'ailleurs pour ça que je les utilise dans mon studio. Mais il y a encore trop de prods qui font sonner la batterie comme une machine à écrire. Quand les triggs sont là pour masquer une petite frappe, chuis pas fan. Perso, j'utilise pas de triggs sur scène. En studio, j'ai pas toujours le dernier mot pour décider ce qui se passe avec mes pistes de batterie, mais en règle générale, quand je joue sur un kit acoustique, j'essaie de faire en sorte qu'il n'y ait pas besoin de remplacer les sons. Cela dit, j'ai encore pas mal de boulot avant d'atteindre le niveau que je veux, surtout à la double.


Quel est le premier batteur qui t'ait ébloui ?
Dave Lombardo avec son jeu hallucinant sur "Reign In Blood", "South Of Heaven" et "Season". Et Mick Harris dont j'adore le style brut de décoffrage. Je préfère mon grind bien gras et pas trop cuit. Dernièrement j'ai bien trippé sur les "Peel Sessions" d'Extreme Noise Terror où monsieur Harris, en plus d'arracher à la batterie, place des gueulantes infernales qui me font systématiquement mourir de rire !


Tu peux nous donner ton avis sur ces différents batteurs ?

- Philty "Animal" Taylor : Qui n'aime pas Motorhead ? Je les ai vus avec Mikkey Dee, qui est vraiment excellent à regarder taper. Philty étant l'un des piliers de ce groupe, avec un jeu bien cradingue comme j'aime, je dis… respect.

-Dave Lombardo : Un de mes batteurs préférés. Son jeu se bonifie avec les années en plus !

-David Silveria : J'aimais vraiment bien le premier Korn mais j'ai jamais accroché au reste de leurs albums. Je trouvais son jeu efficace et assez groovy, mais sans plus. Pas vraiment fan donc.

-Donald Tardy : Gros fan d'Obituary ! J'ai bossé pas mal de titres de "Cause Of Death" à l'époque. Je trouve ses idées moins bien senties sur les albums plus récents, les premiers restent mes préférés. Batteur au jeu assez simpliste, mais ça colle bien avec la zik.

-Gene Hoglan : Je l'ai d'abord connu avec "Leave Scars" et "Darkness Descends" de Dark Angel où il m'a bien fait tripper, et on sait tous ce qui s'est passé ensuite… Ce mec est une référence. J'adore l'écouter jouer. Que ce soit dans Death, Strapping ou ailleurs, c'est une grosse inspiration pour moi.

-Dave Mc Clain : Franchement pas mon batteur préféré. J'ai depuis longtemps arrêté de suivre ce que fait Machine Head.


Le mot de la fin est pour toi.
Longue vie à VS et merci pour l'interview ! Visitez http://www.dirkverbeuren.com !


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker