François - Guitare - COMITY par CROWN_ME - 1476 lectures
Ils s'étaient fait discrets depuis "As Everything Is A Tragedy" il y a de ça trois ans. Normal, ils étaient censés avoir splittés. Mais voilà que les parisiens ont repris du service avec un line-up légèrement remanié et l'EP "You Left Us Here" sous le coude. L'occasion de leur consacrer une interview pour célébrer cette remise à flot.


Bonjour à vous, commençons classique. Un petit récapitulatif des évènements depuis votre séparation annoncée fin 2007?
Nous n'avons pas cessé de jouer et de composer Yann, Thomas, et moi. Dès le départ de Guillaume nous avons passé des annonces pour trouver un batteur. Nous en avons auditionné plusieurs, Nico s'est présenté en connaissant l'album et ses plans. Sa manière de jouer nous a accrochés lorsque nous lui avons présenté les premières esquisses de « You left us here… ». Humainement et musicalement tout se passe très bien, il fait donc partie du groupe depuis maintenant deux ans. Il nous est paru logique ensuite de garder Comity comme nom car son jeu n'est pas tellement éloigné de celui de Guillaume…
Nous avons enregistré ce « You left us Here… » pour relancer le groupe et montrer que nous étions de retour, et sommes actuellement en train de composer l'album qui je l'espère sortira d'ici quelques mois…


Après avoir bâti un édifice pendant dix ans, n'est-ce pas trop plombant de devoir repartir de zéro avec des mouvements de line-up ou avez-vous vu ça comme une opportunité de vous renouveler?
Très honnêtement le départ de Guillaume a vraiment été dur à surmonter. Nous ne nous attendions vraiment pas à son départ et étions persuadés de partir tous les quatre pour une « longue route musicale » (Thomas avait déjà pris la basse en plus du chant quelques mois avant le départ de Guillaume). Mais il a été honnête avec nous et a préféré partir plutôt que de jouer dans un groupe qui ne le faisait plus vibrer, nous ne pouvions donc que respecter sa décision.
Lors de son arrivée Nico a amené un nouvel élan, une nouvelle manière de jouer, et le moral des troupes est revenu très rapidement. Nous prenons donc ce changement de line up comme un nouveau départ et sommes encore plus motivés qu'à l'époque, notre objectif est toujours de faire un max de son de tester tout ce qu'on veut tester, présenter notre groupe sur scène, rencontrer des gens, voir du pays…


On sent, sur "You Left Us Here", un Comity plus apaisé. Vous avez tiré un trait sur votre ère plus chaotique?
On ne tire un trait sur rien du tout. Comme on l'a toujours dit, on compose de cette manière parce que nous ne savons pas faire autre chose lorsqu'on est réunis. Il est vrai qu'il est moins « épileptique » qu'à une certaine période. Mais nous avions besoin de plus de lourdeur sur ce morceau. Il nous paraît également comme étant le morceau charnier, entre « …As everything is a tragedy » et le prochain album. Premier morceau composé avec Thomas à la basse et Nico à la batterie…


"You Left Us Here", de par son format et ses conditions d'enregistrement, m'apparaît plus comme une manière de montrer que vous êtes toujours là. Genre la main levée au milieu des 15000 groupes qui sont apparus dans cette scène entre temps et qui privilég
Tu as tout juste, nous avions décidé de sortir le plus vite possible un CD histoire de dire que nous étions toujours présents. En revanche nous avons mis la même passion dans notre composition. Avec le recul on se rend bien compte que nous n'avons pas réussi à aller aussi loin dans notre manière de composer tout simplement parce que batterie et basse devaient se faire leur place. Il nous aura fallu ce morceau pour retrouver une réelle homogénéité.



Parlez-nous un peu de la thématique de ce titre, qui s'articule autour d'un court texte d'EE Cummings?
Thomas : Le texte de "You left us here..." s'inspire des "Dieux du fleuve" de PJ Farmer d'où la citation de Cummings est en fait tirée. Cette citation résume assez bien les thématiques que l'on développe avec Comity depuis longtemps. Ca m'a sauté aux yeux la première fois que je l'ai lu. Les personnages du livre se demandent juste qui les a abandonnés ici et dans quel but, et partent résoudre cette énigme. La citation de Cummings fait bien le lien avec le texte de "You left us here...". Contrairement au roman, les réponses aux questions viennent peut-être de l'intérieur, du vouloir vivre et de la force créatrice qui en découle, ce qui fait que les personnages du roman sont eux-mêmes les dieux qu'ils passent leur temps à maudire. En fait je crois que malgré lui Farmer a décrit une humanité complètement inconsciente de son nihilisme et donc très réaliste.


Le haut niveau d'exigence que vous pouvez avoir, que ce soit sur le plan technique ou sur celui des structures, est-il pour vous le moyen de vous démarquer, étant au confluent de deux scènes ayant tendance à se répéter?
C'est surtout le moyen pour nous d'atteindre notre objectif dans la manière de retranscrire nos émotions et sentiments en musique. Nous aimerions réussir à raconter une histoire avec notre musique, à emmener l'auditeur le plus loin possible. C'est la raison pour laquelle nous sommes perfectionnistes lors de la composition, mais aussi sur notre son en répétition, en studio et sur scène… C'est donc plus pour nous et notre musique que pour se démarquer des autres groupes que nous sommes exigeants. 



Comment avez-vous vu évoluer le milieu durant votre mise en sourdine?
Comme tu l'as dit plus haut il y a des tas de groupes qui sont arrivés depuis, internet et des sites comme myspace permettent de faire écouter des morceaux, de se créer un petit univers en faisant une page à son image… Tant mieux plus on est de fous plus on rit .
En revanche on constate que jouer est de plus en plus difficile si tu n'acceptes pas d'être payer en sandwichs ou 50 euros pour rembourser la location d'un camion et les frais de route… Nous sommes un peu écœurés par certaines orgas qui ne respectent pas les groupes et qui donnent l'impression de n'organiser des concerts que pour se faire mousser et dire qu'ils sont actifs… En réalité ils ne le sont pas, ils tuent les groupes qui se mettent sur la paille et qui, sur la longue, splittent.
Heureusement certaines font tout pour que le groupe réussisse à s'en sortir, font une vraie promo, assure un cachet minimum, un hébergement correct…


Au niveau de vos découvertes musicales récentes, que conseilleriez-vous aux oreilles faméliques?
Nos dernières écoutes ont été les derniers Coalesce, Sonic Youth, Torche et surtout, SURTOUT le dernier Keelhaul qui nous a vraiment laissés sur cul. On a également posé une oreille sur le dernier Converge, ils ont évolué et c'est vraiment bien d'entendre un groupe qui se renouvelle sur chaque galette… Gros son, et le batteur est toujours aussi énervé.


Vous avez eu l'occasion de partager la scène avec pléthore de groupes, quels sont ceux dont vous garderez le meilleur/pire souvenir?
Il n'ya pas eu de réels pires souvenirs, seulement plus ou moins d'affinités. Mais il est vrai que partager une scène avec des groupes comme Converge, Dillinger, Today Is The Day, Cave In à l'époque, et Torche, c'est vraiment plaisant, ces groupes ont une présence sur scène, un son, une énergie… 
En groupes français on avait nos potos de Judoboy il y a quelques années (j'ai l'impression de parler comme un vieux)...


Que nous réserve COMITY pour les prochains mois?
On espère réussir à jouer le plus possible, des tournées sont en train de se monter… Nous attendons juste que tout cela se confirme si ça se confirme, comme je l'ai dit plus haut, c'est pas facile. Sinon d'ici peu une sortie vinyle de « You left us here… » devrait être dispo. Et de notre côté on compose toujours et espérons enregistrer l'album d'ici quelques mois.


Merci pour votre temps et vos réponses; et sachez que si vous avez un dernier message à faire passer, c'est ici:
Merci à VS pour nous avoir donné la parole une fois de plus. Et merci au gens qui nous suivent et nous soutiennent…


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker