Ranko au Japon - Day 4
publication le : 14/02/2014
Day 4 - Osaka, des mangas partout, un T800, de la soupe, un bar qui voit double, des chiottes turcs et une nuit par terre.

Je me suis fait casser la gueule, c est pas compliqué... Depuis le début on est dans des villes que je qualifierais de normales, comprenez par là pas MONSTRUEUSES, il se trouve, chers amis, qu' avec Osaka,c est plus la même limonade.

La première bonne nouvelle c est qu' on a pas mis une éternité à l atteindre. Je vous en parlais hier, les longs trajets c'est fini. Et c est priceless. On arrive très vite au Namba rocket, un club super qui n a qu' un seul défaut, à tiroirs comme les blagues : des chiottes turcs, et situés en dehors du bâtiment pour que le plaisir soit complet. Dans un pays où faire caca relève parfois de la performance tactique, le chiotte turc, c est un peu comme une moule sur l échelle de l'évolution, c est très basique. Trop. Regrettable...j étais déçu.

Dans notre malheur, très relatif je vous l accorde, une éclaircie de bonheur s'est immiscee : il y a un resto ultra typique juste en face de la salle, le genre d endroit où on ne te propose qu' un seul plat sur la carte, et où tu sais que tu vas manger un machin dont t auras pas la moindre idée de ce qu' il y a dedans. Ceux qui connaissent le Japon vont se foutre de notre fine équipe de globe trotters, n empêche que des ramens, cette soupe avec des pâtes et des bouts de porc découpés au hachoir, moi j en avais vu que dans dragon Ball.

C est juste après ça que les choses vont se passer à fond, en tous cas en ce qui me concerne. J ai eu la lumineuse idée de vouloir trouver un dessert, un truc pas compliqué, juste de quoi finir le repas avec un peu de sucre. Et ben ça s est terminé sur l artère principale d Osaka, où la vie normale de l européen que je suis n a plus cours du tout. Ici c est le Japon des films, le Japon manga à 10 000%, celui ou tu comprends plus rien, ou y a des magasins de modélisme sur cinq étages, des centrales d'achat d informatique avec des démos live d'imprimantes 3d (210 000 ¥), des boutiques qui te vendent des tenues intégrales de méchants de ken le survivant ou des vestes de mel Gibson dans mad max, bref, là, t es plus en France.

Alors je me doute bien que ce sera pire a Tokyo, mais pour un premier contact avec le Japon folklorique, tomber nez à nez avec un t800 grandeur nature ou arpenter la taito game tower, une espèce de bordel de cinq étages avec des bornes d arcade de dingues (l étage musique n'a absolument aucun sens), qui se termine par un complexe dédié aux cosmétiques, en tous cas c est ce que j'ai cru comprendre mais je vous avoue que je ne suis pas certain du tout, ça surprend. Énigmatique au possible. Bon en gros j ai voulu tout faire et tout acheter mais j avais pas le temps.

Le concert en lui même était une bonne expérience. On était bien dedans, aucun souci technique (j en avais eu la veille en cassant le trig de Fotis de Septic Flesh qui me le prête tous les jours), et belle énergie qui a très bien fonctionné sur les nippons. Pour le plaisir j'ai un peu regardé les concerts des autres groupes avec Jb Sonsofunderground, on a d ailleurs constaté que même si seth ne jouait pas beaucoup de basse (c est un running gag, hein, ça....en même temps c est pas faux!), il a quand-même une putain de voix.

Et après, me direz-vous? Et ben après on a fini au rock rock, un bar bar ou quasiment tout le monde à déboulé en même temps et où on a foutu une merde vraiment sauvage. Mais on était dans une ambiance de fête païenne, si vous voulez, avec des bons vieux hits 90's toute la soirée, de la kawaierie dans tous les coins, des gens qui payent des coups a boire parce que t as des chouettes tatouages, et des cabinets à l européenne. Enfin ! Benneth Verlay ca faisait longtemps qu' on l'avait perdu, il s est effondré dans le camion avant les choses sérieuses. Moi j ai fait des danses avec Clément Flandrois, chanté quasiment toutes les.paroles de toutes les chansons devant un mauro mercurio de eyeconoclast qui comprenait pas comment c'était possible. En sortant, y avait de la neige. Il faisait froid. J'ai fini dehors avec des japonais, il était presque cinq heures, j ai perdu tout le monde et j ai bataillé comme un nase avec un téléphone et un taxi monolingue pour trouver l'hôtel, où on dormait quasiment par terre. Ça a l air de finir en eau de boudin, dit comme ça, mais c etait une bonne soirée. Une très bonne soirée.

Là on a deux jours off à Kyoto, on va geeker, bouffer, visiter et glander comme des grosses feignasses, malgré la neige qui a fait son retour cette garce...
Nb affichages: 8150
Auteur
Commentaire
Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2014 à 18h18 - (1979)
Pour les chiottes turcs, je compatis... :(
Pour le reste, ça a vraiment l'air tripant ! :)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker