Les petits tracas des batteurs ou les tribulations live d'un loser.
publication le : 23/02/2012

Salut les V.S.eurs!

C'est désormais officiel: je suis incapable de tenir un délai. Un delay, pas de soucis, j'appelle un cléba... Pardon, un ingénieur du son et c'est bon. Mais un délai? Non.
Nous voici donc plusieurs années après le précédent billet. La terre est dévastée, la musique n'est plus qu'une simple note auto-tunée à l'infini, l'oxygène est composé de 90% d'azote liquide et... Ah, attendez, on me dit que je suis pas si à la bourre que ça finalement! Cool!

Nan mais ouais.

En fait c'est juste que les deux derniers W.E. de concerts se sont passés de manière très classique. Veni, vidi, vici, peinard.

Je pourrais néanmoins vous raconter les longues heures de camion? Non? Vous êtes sûrs? Bon, bon, ok.

Nan en fait, les seuls faits marquants des 4 derniers concerts d'Ultra, c'est tous ces petits soucis techniques que j'ai subis. Oh, rien de bien grave, juste des trucs qui te pètent les couilles ce qu'il faut pour que tu fasses le pain qui t'énerve. Le pain qui te fout le doute. Et te fait faire plus de pains. L'enculé.
Du coup, je me suis dit que j'avais assez d'expérience dans la lose pour répertorier tous ces petits tracas que peuvent connaitre les batteurs sur scène. Croyez-moi, y'en a pas mal!

Are you ready to lose?

-bruit de foule-

Are you READY TO LOSE????

-fruit de boule-

Ok, c'est parti!

- Pour commencer, un grand classique: le trigger. Le trigger c'est génial mais c'est de la merde. Je m'explique: c'est un petit capteur tout mignon que tu poses généralement sur ta grosse caisse (certains fous triggent aussi les autres fûts, mais ils en sont à leur 5ème réincarnation bouddhiste) et qui envoie un signal à un module (à ne pas confondre avec un nodule, qui lui envoie un signal à tes cordes vocales qu'il faut arrêter de chanter) qui lui-même envoie un gros son de malade que des mecs ont mis des mois à enregistrer en plein dans la gueule du public.
Cool!
Mais non.
Car bien-sûr, tout ceci est soumis à la loi du "c'est tellement énorme que ça marche pratiquement jamais". Car bien-sûr, le capteur capte à peu-près tout sauf tes frappes de grosse caisse. Un coup de caisse claire? Ok, j'envoie un signal! Une note de basse? Excellent, j'envoie! J'éternue? Signal. Pet? Signal. Un vrai calvaire.
Bien-sûr, il est possible de paramétrer son module. Certains ont essayé. On les voit parfois en train de baver, leurs yeux reflétant encore le labyrinthe incompréhensible de l'écran, leur langage se résumant à des "-20% sur la vélocité couplé à 50% de sensibilité avec une impédance de 8 ohms, ça va le faire!".
Parfois, le capteur se déclenche vraiment sur un coup de grosse caisse. Tel un chienchien à sa mémère remuant fortement sa queue, il est tellement content d'avoir fait son boulot qu'il envoie carrément DEUX signaux. Deux coups de grosse caisse à la fois. On appelle ça la malédiction du double déclenchement. Pire que celle d'anciens rois égyptiens, rien ne l'explique. Rien ne la résoud vraiment. Certains ont essayé. On les voit parfois se balader, un oeil tremblant, une clef de batterie à la main, psalmodiant des litanies du genre "si je détends ma peau, que je mets un coussin, que je relève ma pédale et place mon capteur à 67°, ça devrait marcher!"
Parfois, un miracle se passe. Pendant une balance, ton trigger MARCHE!! Tu te prends tout d'un coup pour le meilleur batteur du monde (car malgré tous ces problèmes, tout le monde sait bien que le trigger, c'est de la triche), tu demandes que du trigger dans ton retour, tu n'écoutes plus personne, ta grosse caisse est une Harley Davidson.
Ne t'en fais pas. Pendant le concert, environ 10 minutes après le début, ton trigger va se remettre à déconner. Et toi, tu l'auras A FOND dans ton retour. Des doubles coups, des coups parasites, de la MERDE, tout. ALORS QUE T'AS RIEN TOUCHE DEPUIS LA BALANCE!!! S'il fallait une dernière preuve que le metal est la musique du diable, elle s'appelle le trigger. VADE RETRO.
(Le mien marche au bout de 5 ans de réglage. Mon truc? J'ai vendu mon âme.)

- Encore un grand classique pour le deuxième petit tracas du batteur. Les baguettes. C'est la base de tout disait un mec. Du coup, quand t'en paumes une, tout s'écroule. Eh oui. D'ailleurs, je déconseille fortement d'en perdre deux à la fois.
Il y a plusieurs raisons à un paumage de baguettes.
Le première, c'est la sueur. En effet, il fait en moyenne 426° sur scène (12° selon la police). Du coup, un être normalement constitué (mais les batteurs sont-ils normalement constitués? Les bassistes me disent que non) perd vite de quoi remplir la piscine à VS Greg. Et alors du coup, comme le dit Franky Vincent, "ça glisse". On voit parfois des batteurs aux portes de la mort, tenant leur baguette uniquement par télépathie et 2mm de doigts aux ongles rongés. Il est évident qu'essuyer vos baguettes entre chaque morceau est inutile. Les gants? Haha, plutôt crever que d'utiliser cette solution de facilité pour faibles.
Ensuite vient une raison bien perfide. Bien vicieuse. Celle du changement indécelable de disposition de vos éléments. Genre un ingé-son qui bouge votre cymbale ride pour mieux placer son micro. Ou genre un slammeur qui pense que la scène est un endroit similaire à sa chambre et qu'il peut donc y foutre le bordel. Et bien entendu, le remontage avant le concert de votre batterie, qui fut bien soigneusement placée avec la délicatesse et la précision chirurgicale d'un niveau à bulle pour la balance, mais qui là est limite balancée à l'aveugle sur le praticable car putainmerdeonestalabourreputainpasletempsputainviteputain. Bien-sûr, un rapide petit test rassure le batteur un peu naïf. "C'est bon, ça va le faire". Ce, jusqu'au plan auquel il n'avait pas pensé et où il accroche minablement sa baguette sur une cymbale. Baguette qui finira avec un peu de chance dans la tête du bassiste, après une figure digne des jeux olympiques (généralement demi-salto carpé tendu).
Enfin vient tout simplement le pétage de baguette. Il n'est annoncé par aucun signe avant-coureur. Une baguette qui aura l'air à moitié morte et décomposée, digne de jouer dans le prochain Romero va en fait durer encore 13 mois. Et ta baguette toute neuve, achetée au dernier moment par "sécurité" va péter sur le deuxième morceau. Attention, y'a péter et péter (et aussi péter, mais ce 3ème terme concerne la digestion). Si tu pètes juste le bout, t'es un chef. Tu finis le morceau tranquille, et sur le dernier coup de cymbale, tu balances ta victime dans le public. La putain de classe de winner.
Mais je vous rappelle: je suis un loser.
Du coup, en général, les losers pètent leur baguette en la fendant dans la longueur. Le truc immonde qui te prend au dépourvu! Et qui peut en plus te découper le doigt bien tranquillement. Bref, même dans la tragédie, y'a des privilégiés, monde de merde.

Bien évidemment, le paumage de baguette peut-être très bénin. Sur la fin d'un break où le guitariste repart tout seul. Mais ne t'en fais pas, la plupart du temps, il intervient judicieusement pendant ton passage le plus complexe et/ou speed. Genre un blast ternaire avec plein de breaks (exemple: intro de Mountains of Maths). S'en tirer sans que les gens s'en rendent compte tient plus du miracle que la résurrection de Lazare.

- On va commencer à rentrer dans les petits tracas plus discrets, mais au moins aussi casse-couille (ou brise-burne selon votre choix d'allitération). Dans le genre, le micro mal placé/mal serré est un must. Ca te pourrit tout ton concert. Comme ça, d'un coup. Un micro de toms qui pointe vers le ciel, et là ton visage se métamorphose. Tu sais que ça sert à que dalle de taper sur ce fût. Personne va entendre. Pourtant c'est dommage, tu étais sur le point de faire un triple sextolet en 6 mesures, ton chef d'oeuvre, pour lequel tu as bossé 45h la semaine dernière. Et le MICRO POINTE VERS LE PUTAIN DE PLAFOND!!
Du coup, après avoir lamentablement raté ta tentative pour passer ton plan à la grosse caisse, tu attends la fin du morceau, et là tu sais que tu as exactement 3,8 secondes pour remettre le micro droit et le resserrer avant que le chanteur n'annonce le prochain morceau.
Bien-sûr tu échoues, et le micro tient droit pendant à peu près 1 minute 22 secondes (chiffres d'après une étude de l'INSEE). Et donc pendant tout le concert, tu te bats contre ce putain de micro. Ca t'énerve de plus en plus. Et donc tu joues de plus en plus mal. Console-toi en te disant que personne ne t'entendra mal jouer sur ce fût.


Houla, mais je cause, je cause, et là j'ai déjà écrit un pavé sans fin! Pourtant il m'en reste des tracas de batteur à raconter! Bon, c'est pas grave, je les garde sous le coude et je vous refais un billet dans pas longtemps (je sais, vous ne me croyez plus), promis!
A bientôt pour de nouvelles aventures de loser!!

Manard.
Nb affichages: 10119
Auteur
Commentaire
BozKiller (pas connecté)
IP:178.192.158.150
Invité
Posté le: 21/02/2012 à 23h29 - (103)
Salut Manard, Merci pour ces mots. Je suis plié en deux derrière mon écran. Bon courage pour la suite :D

ZobKiller
IP:92.143.69.182
Invité
Posté le: 21/02/2012 à 23h42 - (104)
Euh y'a pas justement des capteurs intégrés sur les Axis espèce de pauvre ?

Murderworks
Membre enregistré
Posté le: 22/02/2012 à 00h02 - (105)
Pareil, ça m'a bien fait marrer tes conneries :D

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 22/02/2012 à 01h22 - (106)
Très bon :)

Sylvain@aabsinthe
IP:84.101.29.62
Invité
Posté le: 22/02/2012 à 01h53 - (107)
Parfait!

Stickskiller
Membre enregistré
Posté le: 22/02/2012 à 08h48 - (108)
Zobkiller: J'ai entendu parler de ça, mais j'ai pas encore tester.
De toutes façons, c'est sorti récemment et ça n'effacera jamais les années de galère avec les capteurs classiques!

WS
Membre enregistré
Posté le: 22/02/2012 à 09h07 - (109)
Excellent! On a carrement les mêmes lose avec notre batteur ha ha !



Grand Strateger
Membre enregistré
Posté le: 22/02/2012 à 09h16 - (110)
;o)))) excellent !

Guy Bole
IP:195.101.158.149
Invité
Posté le: 22/02/2012 à 09h26 - (112)
Quoi??? Un trigger???
Je me sens violé! Mais j'aime ça!

casimix
IP:82.252.38.101
Invité
Posté le: 22/02/2012 à 13h57 - (113)
zutt ...

Skvm
IP:83.114.188.165
Invité
Posté le: 22/02/2012 à 18h32 - (114)
Super sympa l'article sauf le passage sur le trigger...il serait pas un peu MEGA-MARSEILLAIS le manard?

J'veux dire... ok c'est chiant a regler sur le coup mais après si ton capteur est de bonne qualité c'est "en voiture Simone"

Stickskiller
Membre enregistré
Posté le: 22/02/2012 à 19h00 - (115)
Pour en avoir parlé avec beaucoup de batteurs, non pas vraiment.
La majorité ont eu beaucoup de mal à le régler!

Olskok
IP:109.12.135.69
Invité
Posté le: 22/02/2012 à 19h47 - (116)
Le must c'est quand même de flinguer ta peau de CC en plein concert. Là t'es barré pour demander une bonne demi-heure de délai pour la changer et tout réaccorder.

Sinon je plussoie pour le pétage de baguette qui peut aussi se décliner en "coup de baguette dans la tronche".

Ou sinon y'a le pied de cymbale qui tombe, le siège bancal ou la cymbale qui se déserre et que donc quand tu envoies dessus, on entend qu'un coup sur deux.

Je suis aussi avec toi pour le micro depuis mon premier enregistrement. Je crois qu'inconsciemment, je leur en voulais tellement, que j'arrêtais pas de taper dessus.

r/ik
Membre enregistré
Posté le: 26/03/2012 à 10h48 - (166)
alors 'sieur Manard, comment s'est passé le passage en lorraine, notamment "chez Paulette"?

Zoupa
IP:128.79.172.246
Invité
Posté le: 20/11/2012 à 01h31 - (728)
Les triggers Axis sont les E-Kit. Googelise cette merde et tu te sentiras rentrer dans la cour des grands en matière de triche.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker