OVERCHARGER - All That We Had (Finisterian Dead End) - 18/03/2016 @ 07h17
Pourtant, j'ai révisé avant d'écrire cette Kro, M'sieur, je vous le jure !
Et même les Vignerons Indépendants Bordelais me l'ont confirmé, Bordeaux, c'est pas vraiment le Sud, c'est à l'Ouest.
Et j'ai cherché sur Internet, pareil pour Orléans : Anciennement Cenabum, elle a été fondée à l'Antiquité, puis détruite et reconstruite par l'Empereur romain Aurélien. Elle n'a rien d'une ville nouvelle, franchement...!

Alors bon, m'allumer parce que j'ai oublié de dire que "OVERCHARGER joue du Southern Metal" qui vient de l'Ouest, et ne pas citer leurs "influences flagrantes en provenance de la Nouvelle-Orléans", alors que ni Bordeaux ni Orléans n'ont la gueule d'une ville nouvelle à la Marne-La-Vallée, 'scusez, mais sauf votre respect, c'est abusé.

Pareil, pour essayer de mettre des mots sur l'énergie incroyable de "All That We Had", comment voulez-vous que je reste "Politiquement correct" et "consensuel" ?
La basse est juste monstrueuse, super audible, parfaitement intégrée dans le mix intelligent du Bud Studio, et me donne envie de jouer du banjo avec les poils pubiens de ma copine.
Ce groove, putain, c'est mortel. Comment ne pas faire de parallèle avec une plongée en apnée dans un Kama Sutra version bondage ? Un truc puissant et violent, où les coups et les brûlures s'unissent avec la volupté des corps, et transforment les mouvements de bassins en une danse transcendante proche d'un dickbangue passionnel.
Et ces riffs, punaise, du 15 ans d'âge, single malt, chargé en alcool. Une triple distillation, Stoner, Metal et Sludge, à la fois mélodieuse et torturée, qui explose en bouche.

Vous auriez voulu que je cite "la légendaire influence de Lynyrd Skynyrd", là où j'entends surtout l'énergie de Pantera ; vous auriez préféré que le cite les bobos hipster de Godsized, là où je perçois toute l'authenticité de Black Label Society ; et vous omettez totalement de mentionner la lourdeur et la rugosité d'un Down, pourtant omniprésent. Et merde, oui je trouve également qu'il y a un parfum de Rock/HardCore à la Headcharger qui émane par moment de "All That We Had", désolé de vous contredire.

Après, je respecte totalement votre avis : vous, c'est l'influence Rock Sudiste dans ces riffs typiques et dans ces rythmiques lourdes, qui vous file la trique. Moi, c'est surtout le talent de composition et la variété des morceaux qui me fait bander.
Désolé, je vous laisse les "effluves d'ambiances graveleuses du Southern Rock" et autres évocations de la "Louisiane face à un beau coucher de soleil".
Moi, OVERCHAGER m'évoque des métaphores bien plus authentiques et viscérales.

C'est vrai, quoi, M'sieur, regardez "Outlaw", "Hidden by the Moon" ou "Down South", ils ont tout pour eux : des putains de riffs sudistes, gras comme un donut fourré au beurre de cacahuète ; des passages dodus et dansants, d'autres hargneux et énergiques ; des changements de rythmes qui scotchent ; et ce chant éraillé, hargneux et écorché à souhait, un régal.
Quelle efficacité, sérieux ! Et "I Was A Soldier", leur meilleur morceau, sans soucis ! Cette petite intro/outro acoustique, ces riffs captivants et personnels, ces variations rythmiques pernicieuses à rendre jaloux Vinnie Paul, et toujours ce chant éraillé qui rappelle notre cher Anselmo quand il était au top de sa forme...! Un nectar, franchement !

Bon, oui, vous avez sans doute raison, je m'enflamme peut être un peu trop. Je me raccroche à votre sagesse, et à votre expérience ; Overcharger ne fait peut être que "réutiliser des influences usitées et maintes fois régurgitées", sans véritablement marquer l'album de sa personnalité. Ouais, ouais, d'accord.
Mais avouez quand même qu'il a de la gueule, "All That We Had" ! Original ou pas, on s'en tape les génitoires.

Ok, le plus important, c'est sûr, c'est qu'on est quand même d'accord sur le fait qu'OVERCHARGER est un putain de bon groupe, avec un putain de bagou et un sens du groove qui démonte des bassins. Quels autres termes voulez-vous que j'emploie, franchement, M'sieur ?
Agréable ? Soyeux ? Voluptueux ? Exquis ? Caractériel ? Équilibré ?
Sauf votre respect, ça déchire sa mère, c'est gras et rustique. Difficile d'employer des adverbes péteux quand on se mange un tel pavé sonore dans la face.

Quand c'est brut et hargneux, l'impulsivité se retranscrit dans les propos, désolé...
D'accord, j'ai un peu les boules que vous m’ayez saqué comme ça sur ma dissert'. Mais n'allez pas croire non plus que je vous en veux, hein. Mon coup de boule était vraiment involontaire, M'sieur !
C'est votre faute, aussi, placer votre bureau sur une estrade, et nous faire disserter sur la scène musicale locale bordelaise, c'est un appel au Stage Diving, ça... Puis honnêtement, elles étaient nazes vos lunettes, c'est une bonne occasion de les changer. En attendant, remettez-nous un coup "All That We Had", qu'on termine notre circle pit...




Rédigé par : ..::Ju::.. | 15,5/20 | Nb de lectures : 6277




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker