Retour à l'acceuil de VS-webzine.com
                     
Bienvenue visiteur - Se connecter - Proposez une news











CALIGULA - Not Too Short To Be Great (Unsigned) - 22/04/2011 @ 08h36
Tout le monde connaît l'Empereur Caligula, le « joyeux drille » despotique, tyrannique et mégalomane. Complétement siphonné, ne crachant pas sur les tortures et les assassinats arbitraires, l'homme était aussi un amateur de perversions les plus diverses et aimait ridiculiser ses institutions.
Alors quand un groupe de Metal choisit comme nom celui du célèbre Empereur, on s'attend forcément à une musique assez violente, plutôt noire et à minima bien barrée ! « Not too Short to be great » est donc la première livraison de ce groupe belge et je peux pas vraiment dire qu'elle m'ait déçue.
Je sais pas si il y a un lien de cause à effet mais un petit coup d'œil à la pochette m'a renvoyé directement au dessin animé des « Douze travaux d'Astérix ». Si vous avez vu le chef-d'œuvre, vous vous souvenez qu'à un moment, les Gaulois partent lutter contre les amazones et que ces dernières, pour les charmer, les entraînent dans une samba endiablée. Les couleurs et le graphisme présents à ce moment-là dans le dessin animé font vraiment psychédéliques et un peu psycho... la pochette de « Not too short to be great» (en voilà un joli titre !) m'a vraiment fait penser à ce grand moment de cinéma ! On a peut-être affaire à des cinéphiles en plus de passionnés d'histoire ?

Quoi qu'il en soit, le groupe nous présente son premier album à la production brute et efficace, parfaitement en adéquation avec l'univers du combo.
Musicalement, malgré la cohésion des chansons, c'est un foutoir sans nom. Sur une grosse base métallique on retrouve de la musique inspirée des jeux vidéos, du death et du black, de la fusion, des nappes de synthé schizophrénique, du ska, de la musique classique, du grand n'importe quoi et une bonne dose de fun.
La voix passe du lyrique aux growls bien caverneux avec une bonne dominante de distorsion mélodique dans les cordes vocales. L'étendue des possibilités du gars est assez larges et laisse entrevoir toutes les facettes de la personnalité du chanteur. Ce dernier chante avec conviction et fait preuve d'une belle envie tout au long du skeud.
Au niveau des instruments, tout roule, les musiciens sont en place et ont des bonnes idées (on note la qualité du clavier et la rudesses des attaques à la guitare). Malgré un bon niveau technique, on note tout de même un groove assez particulier. Les ¾ des groupes de cette « mouvance » empruntent très souvent leur groove au funk ou à la fusion. Ici, tout semble tout droit sorti de la marmite du metal avec une grosse prédominante de froideur dans les arrangements... à la limite de l'indus par moments. Cela fonctionne très bien et cela donne une singularité au groupe, les CALIGULA n'ont pas choisi la voie la plus commune et c'est cool.
On remarque pour finir quelques petits break un poil, un poil en retard mais c'est le feeling qui prédomine et pour ce genre de musique c'est le principal.
Huit morceaux sont au programme, au nom plus improbable les uns que les autres (je me risquerais pas d'essayer d'en prononcer certains d'entre eux) et avec chacun une personnalité propre . On passe du hardcore fumant à des passages Ska, du gros métal à la MOTORHEAD à des dérapages vers MORBID ANGEL. Quelques touches de WORLD MUSIC viennent terminer de compléter le tableau alors qu'on se croirait à un moment dans un film de MAX PECAS tant les mélodies sont rigolotes.
On peut noter par moments un certain goût de « déjà vu » dans les chansons notamment dans quelques mélodies qui sonnent tellement bien et rentrent tellement vite dans le crâne qu'on s'aperçoit qu'elles ressemblent vachement à d'autres. Mais bon, ce n'est que sur une ou deux chansons et ce n'est pas vraiment ultra flag, d'autant que j'ai un peu de mal à en déterminer la provenance.
CALIGULA réussit donc un bon premier essai et je serais extrêmement curieux de voir tout ce que cela donne en live, tant la qualité de certaines chansons donne envie de sautiller. Rome n'est plus en train de brûler comme jadis (hey mais c'était un coup de Néron ça ! ), mais CALIGULA semble bien avoir l'intention de nous brûler les cages à miel ainsi que tous les dance floors qui auront le malheur de les voir débarquer.
Morituri te salutant...

http://www.myspace.com/caligulabelgium - 386 visite(s)

Rédigé par : Pamalach | 12.5/20 | Nb de lectures : 14477

Aucun commentaires

[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/vsftp/site/kkronik.php on line 357: mysql_num_rows() expects parameter 1 to be resource, boolean given
[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/vsftp/site/kkronik.php on line 378: mysql_free_result() expects parameter 1 to be resource, boolean given
 




 
Proposez une News | VS en chiffres | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute

VS-webzine.com - depuis 1999


eXTReMe Tracker