SKARHEAD - Drugs, Music&Sex (I Scream) - 23/12/2009 @ 09h15
Inutile de dire que j’étais super jouasse quand Greg m’a proposé de chroniquer ce nouvel album de SKARHEAD tant j’avais adoré "Kings At Crime" en son temps. Je me le suis d’ailleurs refait plusieurs fois histoire d’être bien in the mood pour chroniquer cette nouvelle livrée. Eh bien je vous l’avoue tout net et sans honte: « Je suis colère les enfants je suis colère! Je suis violence parce que je suis trahison ». A cause de ce très mauvais nouvel album de SKARHEAD. « Tu me déçois énormément Danny. Enormément ! ».

Même si plusieurs signes avant-coureurs pouvaient déjà le laisser penser, cette fois c’est sûr, Danny Diablo est définitivement et irrémédiablement devenu un has-been. Le Steven Seagal du hardcore, car comme Saumon Agile, Danny pense toujours qu’il représente la quintessence de son art, et il le pensera certainement encore longtemps. Les parallèles entre Danny et Steven sont légion. Comme Steven, Diablo ne peut plus faire grand-chose lui-même donc il fait place belle à ses potes, qui font le boulot pour lui, mais prend bien soin de se mettre en avant sur le matos promo. Comme Steven il capitalise sur son seul succès, qui commence d’ailleurs à dater : "Kings At Crime", précédent album de SKARHEAD. Comme le roi du kata, Danny bouffe à tous les râteliers et se prend pour ce qu’il n’est pas : un grand artiste martial pour Steven, un gangsta pour Danny. Enfin, le dernier album de SKARHEAD possède un titre bien pompeux, une jaquette accrocheuse mais au final tient plus de la blague, du nanard musical, d’un disque qu’on se passe en groupe pour se marrer que d’un vrai album de hardcore.

Pourtant il commençait bien cet album avec une bonne entrée en matière sur un morceau au titre bien vindicatif « Fuck The Scene » que des scratches dignes d’un élève de CM2 mixant pour la première fois dans sa chambre viennent irrémédiablement gâcher. Dès le premier titre j’aurais dû avoir la puce à l’oreille : Danny scande « Fuck The Scene » et paradoxalement il invite toute la crème new-yorkaise sur son skeud… cherchez l’erreur. On passera les titres suivants, mêlant hardcore, punk, metal et hip-hop, présentant tous des parties de grattes usées jusqu’à la corde et des lignes de chants honteusement répétitives. Le chant parlons-en tiens. Vocalement Danny est totalement à la rue. Dans ses jeunes années c’était déjà pas terrible mais alors maintenant c’est catastrophique. Trop de drogues, trop de barreaux de chaises cubains, trop d’alcool, trop de tout mais toujours est-il qu’on jurerait entendre une version mauvais hardcore de Lemmy. Et ce n’est pas un compliment. Finalement il ne se passe rien d’intéressant avant le deuxième tiers de l’album qui se voit boosté par l’apparition de Freddy Madball sur « D.M.S », un titre un peu plus dur que les autres, possédant un riff assez groovy et un refrain digne de ce nom. On retiendra aussi « D.F.F », aux relents old school évidents, qui se serait placé haut le main en meilleur titre de l’album sans cet horrible interlude ragga/hiphop venant tout foutre par terre. Y’a vraiment de quoi se la prendre et se la mordre.

Globalement ce "Drugs, Music & Sex" sonne comme un vieux recueil des chutes de studio de l’album de The Vendetta qui n’était déjà pas bien folichon. J’ai envie de dire qu’heureusement pour Danny, ses potes sont là car seuls les quelques guest présents sur la galette parviennent tant bien que mal à rehausser l’ensemble. Après Freddy, il faut compter sur le joli brin de voix de Stigma et la hargne de Jorge Merauder pour susciter un brin d’intérêt de la part du chroniqueur en train de pleurer la mort de SKARHEAD. Qu’ajouter de plus au désastre ? Ben pas grand-chose, je souhaite juste à Danny de rester en forme, de ne pas se transformer en loukoum sur pattes et de ne pas courir le cachet en Roumanie. Danny est devenu pathétique, espérons juste qu’il saura se remettre en question et éviter de se disperser comme il le fait en ce moment afin d’éviter de sombrer dans le ridicule parce qu’au fond, malgré la caricature qu’il est devenu je l’aime bien le père Diablo. Pour l’instant il est l’égal de Steven, espérons juste qu’il ne deviennent pas le Roi Heenok du hardcore. Les mauvaises langues diront qu’il l’est déjà, et ils n’auront peut être pas tout à fait tort…

«You can take away the money and the fame. I don't look at myself as any of those things.» (Steven Seagal)

«Quand on fait plusieurs choses à la fois, on en fait aucune bien, alors fais tes devoirs, tu joueras après.»
(Ma môman)

M.S - 212 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 08/20 | Nb de lectures : 11631




Auteur
Commentaire
phil544
IP:212.234.235.241
Invité
Posté le: 23/12/2009 à 09h50 - (79019)
Ah ouais, j'avias pas entendu parler de ce groupe depuis une petite dizaine d'année...

Je passerai sans doute mon chemin sur celui vu que le précédent était sympa sans plus

godrod
IP:90.45.42.65
Invité
Posté le: 23/12/2009 à 11h29 - (79023)
un groupe en carton pour des amateurs qui ont de la merde dans les oreilles!!!

Cycocrew99
IP:88.160.66.55
Invité
Posté le: 23/12/2009 à 13h55 - (79029)
Pas folichon, mais quelques titres efficaces (Fuck the scene, D.A.M., Where are you). Ezec assure et les interventions de CK Jones aèrent un peu l'ensemble.
Je pense pas qu'on en parlerais des masses si c'était pas signé Skarhead.
A des années lumières de Kings at crime, mais ça se laisse écouter.

Sinon Godrod, tu as mis en place une routine automatique sur VS sur les groupes de hardcore pour cracher ton fiel ?

Bij
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2009 à 14h03 - (79030)
Dommage, je les ai vue en live l'annee dernier et j'avais vraiment bien kiffe: bon son et super bonne ambiance.

Alle vivement le ptochzin Biohazard tiens!

GriT
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2009 à 15h20 - (79031)
Ben comme Seb putain...

KAC était une tuerie et je garde que des bon souvenirs de tout les titres (Kings at crime, TCOB, Hardcore...).

Mais la c'est abusé tellement c'est de la merde en boite



Raumsog
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2009 à 16h49 - (79034)
@Seb : "Comme Steven il capitalise sur son seul succès, qui commence d’ailleurs à dater"

Alors là je dis Non Sheila!

Désigné pour Mourir, Justice Sauvage, Piège en Haute Mer sont tous les 3 des putains de tueries!

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2009 à 19h34 - (79040)
Comme Seb et Grit.

J'ADORE le "Kings at crime" et ce nouvel album est une énorme déception.

Je trouve pas que Danny Diablo aie un chant catastrophique. Il est bien agressif mais juste HYPER répétitif. Bref si il avait fait 15% de ce "nouveau" chant et 85% de ce qu'il faisait sur KAC ça serait mieux passé. Ceekay Jones aère le truc mais je l'aurais vu sur 2 titres maxi, pas de quoi petre "co-MC" non plus.
Et je parlerai pas de la prod totalement en carton. Le son des grattes est juste HORRIBLE.

Bref 3/4 des morceaux de l'album auraient pu être condensés en 3 titres. Le seul titre qui sort du lot et qui défonce c'est le brutal "Blood Wars" avec l'énorme featuring de Jorge Merauder, qui je trouve, à l'instar de Dany Diablo, brille dans tout ce qu'il fait (mis à part son projet rap déconnade SATATA qui craint un peu).

07/20 (là où je mettrais un bon 17/20 à KAC ).



Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 28/12/2009 à 13h01 - (79114)
J'ai acheté ce skeud tout à fait par hasard et mis à part quelques titres, c'est pas gégé tout ça :/ dommage...



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker