- FALL OF SUMMER MMXV par SEB ON FIRE - 2395 lectures
Ici la 04-05/09/15 - Île de loisirs de Vaires Torcy - Torcy





FALL OF SUMMER MMXV – 04/09/20015 - JOUR I.

7h- 13h : Moults occupations professionalo-familiales dont tout le monde se fout ici.

13h04. Métro.

13h35. RER A.

14h03. « Vous allez au Fall Of Summer ? » « Ouais… » « La navette est là-bas ». Ben merde, j'ai tant que ça une dégaine de metalleux ? J'aurais pas cru.

14h17. J'attends la navette.

14h21. J'attends la navette.

14h23. J'attends la navette.

14h27. Voilà, la navette. Ah le chauffeur doit terminer son grec.

14h33. Le conducteur a terminé son grec.

14h35. Chic, on démarre.

14h44. On arrive sur le site mais une barrière est baissée.

14h52. La barrière se lève. Enfin. On avance.

15h00. Je récupère mon pass, mon accred' et roule ma poule.

15h02. ENDSTILLE est en train de jouer, le site n'est pas encore super rempli, c'est peu dire qu'on ne se bouscule pas, on se croirait à Louis II un dimanche après-midi pour un petit Monaco-Troyes. Sauf que des mecs peinturlurés jouent du black/death.



15h16. Vu que c'est ma première fois, je vais visiter le site. Je monte sur la petite bute et ah bah voilà, c'est fini. Tout est là en fait. Ça fait bizarre quand on est habitué au grand raout clissonnais, mais c'est cool, le site est sympa, propre, ombragé et bien agencé. Bon ok, faut s'habituer aux toboggans colorés quand on arrive sur place mais bon.

15h25. Le tour du propriétaire étant terminé je me plante devant ENDSTILLE que je ne connais pas plus que ça mais pour une entrée en matière, ça le fait.

15h37. Vu le peu d'affluence, je vais en profiter pour aller acheter mes jetons. J'apprends que les jetons bouffe et boisson ne sont pas les mêmes. C'est un peu chiant, j'avoue.

15h40. On change de scène pour accueillir GAMA BOMB, un groupe qui ne me transcende pas sur disque mais que j'aime bien en festival.

15h46. Le pantalon du chanteur est magnifique.



15h49. C'est joli ce petit lac là, derrière la scène. Par contre le sable pour mosher c'est pas pratique mais bon comme il n'y a que du metal, on ne n'a pas besoin de lever la jambe bien haut, donc ça passe.

15h56. « Smoke The Blow With Willem Dafoe ». Yes, j'aime bien ce morceau, ça groove, ça thrashe et c'est sympa. Tout le monde est content, le groupe, les spectateurs, moi.

16h09. Des mecs font des pâtés de sable. Ok.

16h14. « OCP », le grand tube du groupe. En bon fan de Robocop je reprend le refrain en chœur : « Dick Jones ! Dick Jones ! »

16h25. Il était fun ce petit concert, le groupe en forme, Phyl Byrne fait le show et le public se marre. Bonne entrée en matière donc, un concert qui reflète bien l'esprit du festival tout entier finalement. On est là pour passer du bon temps.

16h31. Je retrouve Pamalach pour le concert de GRAVE.

16h37. Quel son de mammouth pour les suédois, Fouyaya, ça décape les sourcils hein. Une ouverture de set sur « Christi(ns)anity » en plus, pour calmer tout le monde d'entrée de jeu.

16h40. Ah ben ça ne décape pas que les sourcils apparemment, mais aussi l'ampli de Ola Lindgren qui doit subir quelques contretemps pour réparer ça. C'est chiant, les problèmes techniques, ça nique toujours la dynamique d'un concert, mais ho, c'est ça le rock'n'roll hein.

16h47. C'est reparti comme en 14. Ça bastonne toujours autant, à l'ancienne avec cette vibe bien swedish, bien à l'ancienne. Qui dit Swedish Death Metal, dit Zoltar que je vois claquer des bises et serrer des mains à la pelle, ne cherchez pas, la vraie star de ce festival, elle est là.



17h07. Pendant ce temps là, GRAVE fait la classe avec pour thème aujourd'hui : « Voila comment doit sonner le Death Suédois en 2015 ». Gras, lourd et sale. Ouais, jouer un million de notes à la minute c'est bien mais ça ne remplacera jamais un bon gros riffs de cimetière bien groovy et velu. « You'll Never See » déboule… que dire de plus ?

17h13. « Into The Grave » pour terminer en beauté. On l'attendait mais ça fait toujours autant plaisir d'entendre ce gros classique du death joué dans de bonnes conditions. Malgré quelques soucis techniques, GRAVE donne un concert impeccable, entre professionnalisme et hargne. Les suédois ont encore les crocs et c'est tant mieux. Excellent set.

17h25. Je croise 34 têtes connues entre ici et la Blackwater Stage, c'est cool, ce grand rassemblement, on retrouve toutes les connaissances parisiennes. Mais bon, trêve de socialisation, il est l'heure de partir à la guerre avec DESTRÖYER 666.

17h33. Par le Sang du Christ, ça tabasse sévère mais le son est un peu fouillis et brouillon, mais finalement, ça ne colle pas trop mal avec l'esprit du groupe.

17h47. DESTRÖYER 666 c'est du metal bien guerrier, pas de quartiers, pas de prisonniers. Dans le sable, ça pogotte gentiment. La setlist se base essentiellement sur « Cold Steel », on aurait aimé un peu plus de variété mais bon.

17h58. « I AM THE WARGOOOOOOOOOD ! I AM THE WARGOOOOOOOOOOD ! »



18h01. Bon il fait soif là. Un peu faim aussi. J'vais aller grailler avant ANGEL WITCH.

18h13. Je fais la queue au stand de bouffe.

18h24. Je fais la queue au stand de bouffe.

18h32. Je fais la queue au stand de bouffe.

18h40. Je fais la queue… Oh et puis merde.

19h04. Ben merde, c'est fini ANGEL WITCH, heureusement que je suis pas fan sinon ça m'aurait fait chier de les louper.

19h06. Je crois des copains, des gars de VS, des anciens de VS, des VS friendly, sûrement des VS haters aussi mais ils se font plus discret dans la vraie vie. Krr krr krr

19h17. Bon ben CANDLEMASS, j'ai envie de dire « non mais ça va aller ».

19h23. Je pose mon cul et je mate de loin tranquille en discutant avec les copains, ça passe tout de suite beaucoup mieux. Ah oui, le chanteur a bien un t-shirt de Beyoncé. He's a single lady, he's a single lady hohoho hohoh !

20h10. C'est au tour d'ASPHYX maintenant, je ne connais pas vraiment, on va voir ce que ça donne. Parait que c'est du vrai Death Metal, pas comme Dying Fetus, enfin c'est ce qu'on m'a dit.

20h25. C'est sympa mais je préfère DYING FETUS. Ce qui ne semble pas le cas du public qui est chaud bouillant devant les hollandais. C'est cool finalement, du death très old school, un peu de crust, un peu de doom, le tout bien en place et super propre dans la saleté. Éventuellement, va peut-être falloir un peu creuser sur disque. Mais je préfère toujours Dying Fetus.

21h07. DESTRUCTION, ça je connais bien par contre. Son de porc, frontman qui tient sa scène, musiciens au taquet. Les allemands, ont annihilé cette première journée de festival en même pas 10 minutes. C'est balèze.

21h20. « Bestian Invasion », mon titre préféré du groupe, celui avec lequel j'ai découvert DESTRUCTION, via la cover des belge straight edge de LIAR.

21h22. Je headbangue à mort.

21h25. Je headbangue à mort.

21h27. Je headbangue à mort. J'aimerais tant avoir les cheveux longs en ce moment.

21h31. J'en ai mal à le tête, on va se calmer un peu, hein.

21h50. « Death Trap », « Mad Butcher », que du bon, que du lourd.
« The Mad Butcher Strike Back » vient clore un show impressionnant de maîtrise et de puissance. Comment trois cinquantenaires ont mis à genoux des milliers de metalleux à la tombée de la nuit. Imparable. Le concert du week-end assurément.



22h05. MAYHEM. J'aime vraiment MAYHEM sur disque (enfin certains) par contre je n'ai que des mauvaises expériences en concert. Je suis encore traumatisé par la « special show » du Hellfest 2010… Les deux autres fois où je les ai vu c'était au mieux moyen, sauvé par la qualité des morceaux.

22h07. Cette intro me file toujours des frissons, c'est peut-être la meilleur intro d'un disque de Metal de l'histoire.

22h15. Mais c'est qu'ils ont un bon son ces cons, comment est-ce dieu possible ?

22h20. Atilla est en forme, engoncé dans un petit costume cintré, il fait joujou avec toute sorte d'objets étranges et se prosterne devant les têtes de porcs empalées sur la scène. Ce qui est assez drôle pour un végétarien.

23h00. Le show se termine et c'est sans contestation possible le meilleur show de MAYHEM auquel j'ai assisté. Une setlist qui enquille les vieux tubes « Deathcrush », « Pure Fucking Armageddon », « Freezing Moon », « My Death ». J'ai enfin vu un bon concert de MAYHEM, si on m'avait un jour dit ça…

23h02. Faut fêter ça, je vais me siffler un Coca. Même pas Zero. Dinguerie.

23h10. L'évènement SABBAT commence enfin. Vu le nombre de patch que j'ai vu sur le festival, l'homme Genzol est attendu.

23h15. Qu'est ce que c'est que c'est cirque ? C'est ça SABBAT ? On dirait du mauvais Venom rigolo. Le son est assez pourlingue mais la tenue de Genzol est rigolote…

23h35. C'est vraiment pourlingue… je comprend pourquoi les mecs n'étaient jamais venu jouer en France.

23h38. Bon les mecs, les plus courtes sont les meilleures hein.

23h45. C'est long…

23h50. Très long…

23h55. Vachement long.

00h00. FINI !

00h30. Voiture, douche, dodo. Big Up à « Senat' » mon gentil chauffeur.



FALL OF SUMMER MMXV – 05/09/20015 - JOUR II.

7h00. Putain déjà… Fais chier je ne pourrais pas être sur le fest avant 13h. Merci pour l'école le samedi matin, bande de schlagues…

13h00. J'attends la navette en gare de Torcy.

13h10. J'attends la navette en gare de Torcy.

13h20. J'attends la navette en gare de Torcy.

13h21. Vous avez compris…

13h40. Enfin là pour célébrer le METAL VERITABLE.



13h41. METALUCIFER ! Bordel de dieu, y'a du monde

13h45. Mais, foutre dieu… Gezol porte un string rose sous sa combi en spandex. Ce type est un génie.

13h52. Tout le monde est content, c'est vraiment un moment fun, le metal, le show, ça joue beaucoup mieux qu'hier en tout cas, grosse ambiance, grosse pétée.

14h00. « Heavy Metal Drill ». « Heavy Metal Hunter ». Heavy Metal Chainsaw ». Tout est là. Ho mais Elizabeat le guitariste est le sosie de Tadanobu Asano… ou est-ce lui qui prépare un rôle ?

14H10. J'ai rarement vu autant de gens heureux devant un concert de Metal. Gezol fait un show pas possible et franchement, ça joue pas mal du tout, moi qui déteste le Trve Heavy je passe un super moment. J'écouterais pas ça sur disque chez moi, mais en live, c'est parfait, y'a une espèce de communion qui passe avec le public réuni sous le signe du Metal et des evil horns.

14h14. Fini. Déjà, j'en aurais bien repris pour un dollar. Mais bon, un super début de seconde journée, avec du Metal et des bons copains.

14h20. SUPURATION débute, j'en profite pour aller faire un tour au market, dépenser quelques espèces sonnantes et trébuchantes en linge et autres supports musicaux. Je tombe sur une cassette collector de la BO de Cannibal Holocaust pour un prix bien modique vu la rareté de l'objet… alors toi ma belle, tu vas venir rejoindre mon coin à reliques.



15h00. Je vais me préparer pour SUFFOCATION qui joue dans 10 minutes.

15h02. Tiens, en parlant de reliques, je croise un (très) ancien chroniqueur de VS. Salut, Tonton.

15h10. Du gros rap ricain en intro, « Kilos in my bag » de Stitches. Bravo les mecs, vous allez vous faire plein de copains.

15h11. Pas de Franck Mullen, la déception parce que SUFFO sans Franck c'est pas vraiment Suffo, malgré la présence de Kevin Talley derrière les peaux. Après enquête, il s'agit du batteur de Disgorge au chant. Bon il fait bien le boulot hein mais niveau jeu de scène et présence, personne ne rivalise avec Mullen. Le son est correct, on entend bien la batterie mais les guitares sont un peu en retrait.

15h21. C'est marrant tout ces mecs en mesh short et casquette… d'où sortent-ils ? Je ne les ai pas vu jusqu'ici…

15h29. Ça joue, ça joue, y'a de bons morceaux, les classiques du groupe sont de sortie mais ça manque un peu de folie, j'aurais envie qu'il se passe un truc, quelque chose. Le concert est plus que correct mais j'ai vu le groupe plus impliqué, plus à son affaire, là ça parait un peu trop en roue libre à mon gout. La fin d'un set sans surprise. SUFFO s'en sort grâce à sa technique et à la force de ses morceaux. Un travail de professionnels comme Jean Paul Belmondo mais ça manquait vraiment d'entrain. Fais pas le con Francky, reprends les tournées putain.

16h00. SATAN. Vraiment pas mon truc, je m'en vais essayer d'aller chopper un truc à manger mais vu la queue ça s'annonce vraiment coton.

16H04. Bon je vais plutôt poser mon cul dans l'herbe et mater SATAN de loin, à la cool. J'aime pas du tout le heavy mais en musique de fond, couché dans l'herbe, ça passe, ça fait le boulot. Peut-être que je vais m'assoupir un peu tiens...

16h40. Patchs. Patchs everywhere. Je dois être le seul mec de ce festival à ne pas porter de veste à patch. Ni de rangers. Les surplus de l'armée doivent se frotter les mains.



16h55. NILE vient défendre le petit dernier sur scène. Ça doit bien faire 10 piges que je ne les ai plus vu sur scène mais « Sacrifice Unto Sebek » confirme que malgré l'âge et le poids, les gars ne sont pas là pour se marrer.

17h02. Le son est correct, sans éclat mais correct, la voix de Dallas Toller-Wade est un peu trop en retrait mais les samples égyptiens sont bien audibles. Karl Sanders assure comme un champion mais ressemble de plus en plus à une vielle dame obèse. Incroyable.

17h29. « Call To Destruction » et le petit nouveau « Evil To Cast Out Evil » provoque quelques mouvements dans le pit où le sable vole de plus en plus. Parfait pour les arpèges de NILE. Toller-Wade est bien en voix en tout cas même s'il faut parfois tendre l'oreille pour l'entendre derrière la batterie. En tout cas, ce dernier titre est plus efficace sur scène que sur disque.

17h43. « Black Seed Of Vengeance » pour terminer en beauté. C'est cool. Ah puis tiens les mecs de Suffocation viennent gueuler dans le micro histoire d'enfoncer le clou. C'est toujours sympa ce genre de petites sauterie improvisée entre deux mastodontes du death ricain.

17h50. J'avoue que je ne connais pas du tout RAZOR. Mais après un riff je sais que c'est du thrash. Les gaziers semblent attendus en tout cas.

18h01. Merde v'la qu'il pleut, j'vais vite me planquer sous un arbre pour voir le concert depuis les hauteurs. Y'a un bon son et des bons morceaux même si je ne connais rien du groupe, je reste jusqu'au bout. L'esprit est bon et les morceaux mien moshy. Ça m'va bien.

18h24. On annonce un changement sur le running order. CORONER et TRIPTYKON échangent leurs places. Ce qui est cool car TRIPTYKON, c'est toujours meilleur à la nuit tombée.



18h45. Je n'ai jamais vu CORONER en live, ce sera une première. J'espère que leur techno-thrash ne sera pas trop chiant.

18h50. Ok, un problème technique de son pour commence. CORONER sans guitare…

18h52. Après une petite réparation et un « Divine Steps » enfin terminé, je sais que ce ne sera pas chiant. Du tout. Le son est pratiquement parfait et le groupe à une sacrée patate scéniquement. Les morceaux prennent littéralement vie sous mes yeux.

19h00. Baron a eu raison de se casser 2 minutes pour bidouiller sa sonorité, le son est impeccable et permet de bien entendre toutes les variations et chaque note. Le tout sans bouchon. « Read My Scars » et « Metamorphosis » sont joués avec excellence mais aussi du plaisir. Certes, CORONER c'est de la musique d'intello mais quand même ça reste du rock'n'roll avant tout et ils ne l'oublient.

19h35. C'est l'heure du rappel avec deux vieux machins pour finir en beauté.

19h51. Changement total de registre avec les peinturlurés norvégiens de TSJUDER. Un groupe que j'aime bien et qui déçoit rarement sur scène.

20h02. Oh tiens, une bande de jeunes ados en corpse paint… ok.



20h11. Black Metal à fond sur la Sanctuary Stage. Ca blast, ça riffe dur mais y'a toujours cette petite touche groovy et presque rock'n'roll qui fait le sel des prestations live du groupe. J'aime cette attitude et ce black bien bas du front, direct et sans chichis, on va laisser les claviers et autres fioritures pour les intellos, nous on est des vrais guerriers, merde.

20h30. Quoi c'est déjà fini ? Comment ça ? Mais le concert à duré 12 minutes non ?
Ah non, il a bien duré 50 minutes, et ben mes cadets, j'me suis pas emmerdé une seconde. Ici c'est TSJUDER.

20h37. Comme un symbole, la pluie recommence à tomber pour accueillir TRIPTYKON, un groupe auquel j'ai eu du mal a accrocher au début mais depuis, les mecs m'ont cueilli, j'avais donc hâte de revoir Tom G. Guerrier sur scène. Dès les premières notes de « Procreation of the Wicked » jouées façon mammouth, on sait qu'on n'est pas venu là pour la joie de vivre et les sourire. Le monde de Tommy est noir et poussiéreux.

20h41. « Circle Of the Tyrants ». Que dire de plus ? Que le son est impeccable, les mecs jouent parfaitement. La nuit tombe sur le lac et colle parfaitement à l'ambiance désenchantée de la musique.

21h15. La basse écrase tout sur son passage, TRIPTYKON dégage une impression de dépression, presque de maladie, en même temps Tommy bosse dans l'atelier de HR Giger, c'est pas pour rien le gars doit avoir un alien coincé au fond du bide.

21h23. « The Prolonging » vient clore les festivités enfin, si je puis dire, plutôt une ambiance funèbre que de spring break. Un concert de 55 minutes habités, qui remue les tripes et serre le cœur. Putain, quelle vie de merde, si j'allais me jeter dans le lac, à qui manquerais-je ?



21h37. Il fait nuit noire et il pleut, parfait pour la mélancolie et l'humour à froid de mon gars IHSAHN que je vois pour la première fois en solo.

21h56. Sur disque, j'aime bien mais sans plus, là, sur scène je suis conquis, pris par l'atmosphère particulière du set de Vegard. Le son est puissant et clair à la fois et permet de distinguer chaque nuance de chaque titre. Accompagné des mecs de Leprous, IHSAHN déroule entre metal extrême avec blast et compagnie à un rock prog plus posé, mais toujours la même atmosphère.

22h01. IHSAHN donne l'impression d'un mec accompli qui s'est trouvé musicalement et qui ne se refuse aucune limite. Il kiffe son concert le salaud. Moi aussi.

22h12. L'enchainement « Frozen Lake on Mars »/ « Grave Inverted » claque des bouches. Le mec maîtrise, putain c'est dingue.

22h14. « I used to play in a band in the 90's... Don't know if you ever heard of it... » Boom, le petit pot pourri des meilleurs riffs d'Emperor. Le bonheur dans la fraîcheur de la nuit banlieusarde.

22h34. Fais pas le con Vegard, reviens merde, on s'en fout d'ABBATH, joue encore et encore et encore… Bah non, il se casse. Merde.

22h39. DESTRUCTION hier, l'enchainement TRYPTYKON/IHSAHN aujourd'hui. Voilà les meilleurs sets du week-end.

22h44. ABBATH est venu faire le show. La rockstar du Black Metal est là mesdames et messieurs.

22h50. James Hetfield + Fadades = ABBATH.

23h00. J'espère qu'on va entendre des reprises d'Immortal parce que sinon ABBATH, enfin I, musicalement, ça n'a pas grand intérêt. Un peu comme du Motörhead quoi.



23h19. Ah bah voila du Immortal à gogo. Bon, pas la meilleure période mais tout de même. Là ça sonne comme si Johnny reprenait « Tyrants » ou « Nebular Ravens Winter ». ABBATH tape ses petites poses, tranquille, il a bien compris qu'il était la vedette de tout ce bordel. Mais non, mon pote la vraie vedette du Fall Of Sumer 2015, c'est Zoltar, certainement occupé à serrer des pognes quelque part.

23h41. Déjà une heure de set et ça passe relativement vite, c'est cool, tout le monde s'amuse, c'est rock'n'roll, le son est parfait et ABBATH est rigolo avec son corpsepaint et tout son attirail clouté.

23h54. Wéééé, il crache du feu, c'est bon on peut remballer. Un dernier Immortal pour la route et c'est terminé. Une belle manière de terminer ce très bon petit festival. ABBATH c'est sympa en live mais sur album, je pense que ça n'aura aucun intérêt. Un peu comme Motörhead.

00h30. Bagnole, douche, dodo. Big up à « Senat' » pour le transport et la compile LADLO dans la voiture. Oui, après le Metal, il y a encore du Metal pour rentrer, c'est ça qui est bon.

Un vrai bon week-end en tout cas. Une vraie réussite, l'ambiance est vraiment cool, très peu de metalleux relous, à croire que le parisien se respecte plus que le breton (lol je précise… quoique…), une bonne prog, un son globalement de bonne qualité, une bel agencement de l'espace et des prix corrects, enfin si on a la chance de pouvoir dépenser ses jetons de bouffe ce qui n'est pas gagné. J'ai vraiment passé un super week-end en tout cas. Même si je trouve que ça manque un peu de moshparts par moment hein les gars. Donc vous remédiez à ça et on se revoit en 2016, Torcy.


Une touche de poésie pour terminer comme il se doit...




PS : On me signale qu'il y'a encore des gens qui font la queue pour avoir un truc à grailler… le festival est terminé maintenant, faudra penser à leur dire.


Auteur
Commentaire
baldr
IP:212.234.218.50
Invité
Posté le: 21/09/2015 à 14h33 - (1122)
tres bon report.
même sentiment que toi, pas de reloue, ni de mecs (connards!) déguisés.
hormis la très bonne programmation, c'est aussi ça qui m'a fait revenir cette année. on est entre VRAIS amateur de musique extrême qui se respecte.

dsfy
IP:60.247.76.18
Invité
Posté le: 21/09/2015 à 15h06 - (1123)
trop de connard qui se prennent au sérieux


ish
IP:81.80.174.165
Invité
Posté le: 21/09/2015 à 16h49 - (1124)
Très bon festoche pour ma part même si je ne suis venu que le samedi.

Perso, Suffocation a giflé Nile du point de vue de la prestation scénique.Nile tellement chirurgical dans son set que finalement, ça finit par manquer de rugosité et de ce côté cradingue qui sont quand même l'essence du death metal. M'enfin bon,c'était quand même bien bon...

Coroner, encore une grosse claquasse (malgré les problèmes de son du début). Ces mecs là sont au dessus du lot, mais ça ne date pas d'hier...

Pareil pour Ihsahn, époustouflant de classe et de maîtrise...

Content d'avoir vu aussi la légende Tom G Warrior, même si Tryptikon, j'y arrive toujours pas.

Bravo à l'orga pour cet excellent moment ! Vivement une troisième édition. On sera là les gars !


poulpoul
IP:164.177.24.226
Invité
Posté le: 21/09/2015 à 18h10 - (1125)
un grand merci à toute l'équipe du Fall of Summer,
c'était bien sympa ces deux jours, bonne programmation dans l'ensemble, le cadre est idéal, c'était vraiment cool.
J'ai adoré Gama Bomb, Mayhem, Haemorrhage, Candlemass et surtout Tsjuder que je ne connaissais pas.
Pitié, pour la prochaine, prévoyez du café sur les stands de boissons, j'ai beau être matinal, j'ai eu mal...

A l'année prochaine FoS, et merci

guibole
IP:109.45.3.192
Invité
Posté le: 21/09/2015 à 20h08 - (1126)
J'adore ce report minute par minute, j y etais pas mais on s'y croirait!
C'est exactement comme ca que je vis un festoche ou un concert!
Avec plus de bières certes, c'est pourquoi j'aurais bien du mal à écrire des reports!

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2015 à 06h21 - (1127)
Tout comme l'an dernier, un superbe fest.
Vraiment.
Site génial : Le coup des buttes qui permet de bien voir les scènes peinard dans l'herbe si on le souhaite, c'est absolument parfait.
Disposition géniale : La Sanctuary Stage a été bougé de place et c'est bien mieux comme ça.
Public génial : Pas de matuvus (ou presque cf. ados corpse paint décrit plus haut)... Ca change.
Affiche géniale : Suffit de regarder la programmation sur deux jours. Rien à ajouter.
Son génial : Pour tous les groupes que j'ai vu, le seul seul couac que j’ai entendu, c’est un problème de voix sur SATAN à la première minute du set.
Et pour dire, juste un petit exemple d'un truc qui fait que l'on sait que l'on est sur un VRAI fest qui respecte son public : La permutation d'horaire pour CORONER-TRIPTYKON a non seulement été annoncé au micro, mais ensuite, tu pouvais pas faire 10 mètres sans voir un affichette te prévenant de la chose... Bravo les gars !
Mes claquasses sur ces deux belles journées : BARABBAS, CANDLEMASS, ASPHYX, THE TRUE MAYHEM, HAEMORRHAGE, SUPURATION et TRIPTYKON. Mais attention, y’a des groupes que j’ai pas (bien) vu le samedi pour cause d’alcoolémie avancée.
Les seuls bémols (comme dit plusieurs fois précédemment) :
- Le stand de bouffe où il faut attendre des plombes pour palier à l'hypoglycémie (sauf pour moi qui comme un gros connard que je suis passe devant tout le monde).
- Le manque de chiottes (sauf pour moi qui comme un gars que je suis va pisser le long des barrières).
Bref, hormis ça, un putain de fest qui reverra ma sale gueule et mes rangers l'an prochain.

PS : Jess', penses bien à faire jouer LUGUBRUM, IRON MAN, URFAUST, HERETIC et COUNTESS l'an prochain. DU MUSS !!!

Re-PS : Ne pas connaître ASPHYX ni RAZOR...
Seb On Fire, j'ai vraiment rien contre toi hein mais là... Y'a de la putain de lacune mon grand.

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2015 à 08h53 - (1128)
Désolé de ne pas connaître tous les groupes de la création ou de ne pas être un trve metal warrior. Je promets de faire mieux l'année prochaine...

Juré/craché.



djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2015 à 11h19 - (1129)
Bien cool ce report !

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2015 à 14h50 - (1130)
On fait de toute façon tous mieux l'année suivante... C'est dans la logique des choses.
Pis tracasses, 9 - 10ème des groupes que tu cites ou chroniques me sont totalement inconnues au bataillon.
Juré/craché.

PS : Par contre, je suis bel et bien un True Metal Warrior...

Ah ah
IP:91.176.86.224
Invité
Posté le: 23/09/2015 à 18h23 - (1133)
...c'est une blague ? C'est facile de traiter les gens de connards quand on est soit même un inculte connard. Ah ça de la référence kikoulol Metal du web, y'en a par contre (ne pas connaître ASPHYX quand on cale un référence à Fadades est parfaitement représentatif).

Ah ah
IP:91.176.86.224
Invité
Posté le: 23/09/2015 à 18h25 - (1134)
...c'est une blague ? C'est facile de traiter les gens de connards quand on est soit même un inculte connard. Ah ça de la référence kikoulol Metal du web, y'en a par contre (ne pas connaître ASPHYX quand on cale un référence à Fadades est parfaitement représentatif).

Sleap
Membre enregistré
Posté le: 23/09/2015 à 18h58 - (1135)
C'est con que le Fall of Summer ne programme pas des groupes comme Tagada Jones ou Dagoba, le gars aurait peut être pu écrire quelque chose de plus abouti pour ce genre de groupes haha
...
Non mais sérieusement...

Maxgrind
IP:78.122.6.150
Invité
Posté le: 23/09/2015 à 19h50 - (1136)
Moi, je l'ai bien aimé ce report.

Pour les incompris ou les bien-pensants, on vous fait des bisous !

EvilInvaders
IP:92.90.16.34
Invité
Posté le: 25/09/2015 à 11h42 - (1139)
Ce report est juste une grosse blague. On n'apprend rien sur les concerts à part que ça jouait bien (super). Hormis pour un groupe ou deux où sont cités péniblement quelques titres. Puis faire un report du fall of sans parler vraiment de Satan, de Razor, d'Angel Witch, de Sabbat ou d'Asphyx et j'en passe c'est une honte. Le mec ne connaît pas son sujet et n'a nullement cherché à le maîtriser. C'est sympa de parler de Nile, Suffo et Destruction mais ils passent tous les ans. Les autres beaucoup moins c'était ça l'intérêt du fest à mon sens. Puis aucun mot non plus sur les guests, les deux mecs de Desaster pendant Sabbat et Metalucifer ainsi que Aad de Sinister pendant Nile. Ça paraît rien mais si on connaît un peu son sujet on peut se poser la question de l'affiche de l'année prochaine.

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 25/09/2015 à 16h34 - (1140)
Du coup ma note est de combien?

Je dois faire signer ce mot par mes parents? Ça se passe comment? Je suis convoqué chez le directeur de l'école du Metal?

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker