- THE DEVIL'S BLOOD + ATTIC par SKAY - 1170 lectures
Le 8 décembre, Glaz'art, Paris




En cette froide soirée de pas encore hiver, direction le Glaz'art pour une nouvelle date des néerlandais de THE DEVIL'S BLOOD. Comme chaque année, le groupe passe par la capitale régaler ses fans. Ils ont pris dans leurs bagages la sensation du moment, ATTIC. Alors, ça passe ou ça casse ?

Bon, j'avoue, encore une fois, je suis arrivé à la bourre. Cette salle est maudite pour moi… Je rentre donc dans un Glaz'art très clairsemé au moment ou un cri strident me perce le tympan droit. Un poulet qu'on égorge ? Une vierge qu'on sacrifie ? Une mamie qui se fait agresser ? Non, tout simplement le chanteur du groupe sur scène. Et qui dit ATTIC, dit aïe aïe aïe. Bon, la blague pourrite est faite, on peut développer. En effet, les teutons sont connus pour avoir un chanteur qui singe LE King Diamond. Sur fond de heavy un chouilla occulte, l'ami Master Cagliostro (non, on ne rigole pas) non seulement monte dans les aigues à la manière du King, mais imite également les différentes voix medium ou grave selon les morceaux/passages, pour donner de la consistance aux titres. Musicalement, c'est un peu plus heavy traditionnel allemand, avec des passages relativement occultes rappelant énormément MERCYFUL FATE/KING DIAMOND. Le plus surprenant étant la justesse de son chant. Alors que je m'attendais à ce qu'il se vautre lamentablement, il a assuré jusqu'à la fin. Gros bon point également, les musiciens avec la banane et qui communiquent avec le public, « lançant » leurs guitares a tout va, et headbangant comme des forcenés. Les teutons ont foutu une sacré ambiance dans la fosse, en rendant hommage à MERCYFUL FATE et KING DIAMOND avec brio. Mais on peut quand même se poser la question de l'intérêt d'une telle démarche, pour ma part, j'ai préférer savourer.

Après une grosse pause et l'installation des bougies/encens, les néerlandais montent sur scène. Et pendant près de 80 minutes, le groupe nous gratifiera d'un set où improvisation et rallongement de titre seront de mises. Seulement 8 titres joués, de toutes les époques du groupe, mais bien souvent THE DEVIL'S BLOOD rallonge les morceaux, se laissant aller à des solos possédés. Les musiciens sont ainsi possédés, tantôt secouant la tête, tantôt se refermant sur leurs instruments. Mais en tout cas, l'extrême concentration est de mise. On parlera même de possession, tant la musique semble les habiter et les manipuler. La chanteuse, fidèle à son habitude bouge très peu. Se concentrant sur son chant, parfait du début à la fin, elle ne fait quasiment aucun mouvement, mis à part écarter ses bras et les rassembler, lentement, au rythme de la musique. Pendant les longues plages d'improvisations, elle s'accroupit devant la batterie et laisse ses camarades divaguer sur leurs manches. Ce soir, pas de malin qui s'amuse avec les nerfs de Selim Lemouchi, mais un parterre conquis, qui hoche de la tête en se laissant emporter par les riffs. Un groupe possédé, un public acquis à la cause. Les 80 minutes passent extrèmement vite, je suis même surpris du nombre de titres joués. Comme la majorité du public, on aura bien repris 30, 40 minutes en plus. Le groupe ne dit rien, ne communique pas. Il laisse seulement parler sa musique. Magique.

Deux visages complètement opposés, et d'ailleurs, heureusement qu'ATTIC a ouvert le bal. Les (nombreux) absents ont eu tort, tout d'abord car ils ont loupé la découverte ATTIC, qui confirme en live les espoirs placés en leur album. Et ils ont également manqué une vraie messe envoutante de la part de THE DEVIL'S BLOOD, qui a livré un set poignant. Les 2 groupes ont été aidés par un excellent son, un point à souligner ! Le concert annuel des bataves a tenu ses promesses vivement l'année prochaine !


Auteur
Commentaire
dimmu77
Membre enregistré
Posté le: 19/12/2012 à 11h55 - (339)
ah c balo si j'avais su que tu venais je t'aurais payé une mousse ^^

sinon comme toi j'ai bien accroché sur Attic,et j'ai acheté l'album qui tourne pas mal d'ailleurs

on voit que le chanteur est un true-fan du King avec ses patchs et dossard Mercyful Fate, et sa voix est impressionnante, je considère ce groupe comme un hommage au King on va dire :)

sinon The Devil's Blood j'ai souvent décroché à cause de la longueur des morceaux, et puis cette salle de daube je ne peux vraiment pas...

j'ai préféré la prestation du Hellfest plus rentre dedans, mais c'était sympa quand même

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker