- TRIVIUM + AS I LAY DYING + CALIBAN + UPON A BURNING BODY par MD700 - 2868 lectures
Le 23/10/2012 .Le bataclan , Paris



Ambiance Mosh ce soir au Bataclan pour la venue des Américains de Trivium, en pleine tournée européenne, accompagnés des non moins Américains de As I Lay Dying, des Allemands de Caliban et de Upon a Burning Body. La finesse est donc de mise ce soir comme vous l'aurez compris, ainsi que de solides genoux et une tolérance aiguë à l'odeur de transpiration. Trivium, en pleine ascension depuis des années dans notre pays joue pour la première fois (en headline) au Bataclan, preuve que ce groupe qui a su évoluer au fil des albums (musicalement parlant) attire de plus en plus d'audience (Matt le fera justement remarquer durant son set).



Début de show avec Upon a Burning Body devant un Bataclan au tiers plein (la faute à une mauvaise com qui annonçait sur le site de la salle une ouverture un début de concert/ouverture des portes à 19h00 alors qu'en réalité ce groupe a commencé à jouer à 18h30…) Même si j'ai trouvé la musique au combien répétitive, ne me rappelant que trop du Emmure, je dois reconnaître que les lumières ont été plutôt bien gérées, que le son, lui aussi, n'était pas trop pourri pour une première partie (on ne sait que trop comment cela se passe pour les groupes de premières parties lors de ce genre d'évènements). Malgré le vide dans la salle et une scène plus qu'épurée, les gaillards en costards trois pièces ne se démontent pas et explosent littéralement le stage à grands coups de headbang, jumps et autre. Le public peu nombreux (pour le moment) venu pour faire la fête ne s'y trompe pas et se donne à fond, démarrant même sur la demande du chanteur un circle pit d'échauffement. Très très bonne ambiance de début pour ce concert avec ce set de 30 minutes à peine, élégant (que ce soit sur la forme, le fond et par rapport à la tenue des braves) et bourré de testostérone.



Passons sans plus attendre aux Allemands de Caliban que nous avions vu il y a quelques mois en headline pour leur « Get infected tour » européen avec rien moins qu'Attila, Wind of Plague , We Butter the Bread with Butter et Eyes Set to Kill (ce dernier groupe est revenu en headline à la scène Bastille il y a quelques mois devant une salle quasi vide...) Une fois de plus le look du stage est vraiment soigné ce qui est un réel plaisir visuel (grand drapeau en fond, assemblages de caisses sur les côtés avec des dessins dessus, promontoire devant la batterie avec les consonnes du groupe...) et, vu le bruit dans la salle à l'arrivée des musiciens, je me dis que je ne dois pas être le seul à apprécier ce groupe de Hardcore germanique. Set list courte de 30 minutes comprenant des chansons du dernier album, « Nemesis », (qui signe là leur changement radical d'orientation musicale) et des hits de leurs albums précédent ; la recette est simple mais bonne pour présenter à ceux qui ne les connaitraient pas encore leur musique et pour chauffer la salle dignement en attendant Trivium.



Le jeu de scène est ultra dynamique mais inégal (grosse différence entre Mark et Andy qui se démènent comme des diables et le second guitariste accompagné du bassiste qui paraissent bien statiques), le son est pas forcement top, confus à certains moments et en tout cas, pas assez agressif à mon goût lorsqu'on connaît leurs albums, "Nemesis" est limite surproduit, avec un son énorme et super clean qui ne se reflète pas ce soir alors que cela avait été le cas lors de leur premier passage au Divan du Monde. La communion avec le public est évidente et fait sûrement passer la pilule des fautes de mise en place sur « Memorial ». Malgré toutes ces petites choses, le set est une franche réussite.



Set list Caliban : Dein Reich ; We are the many ;I'll never let you down ; Davy Jones ; 24 years ; Memorial ; Forsaken Horizon



Changement radical de style après la pause et évolution dans la violence musicale avec les furieux de As I Lay Dying pour un set résolument plus long de 10 chansons. Etat de forme normal pour le combo même si le chanteur se donne vraiment à fond (le fait d'avoir travaillé son visuel avec les tattoos et la gonflette lui confèrent de fait un charisme naturel). Les sons sont aussi carrés qu'on peut l'imaginer et le stage relativement épuré (promontoire pour le chanteur et toile de fond ), les lights sont bien plus épurées que sur le groupe précédent et me rappellent celles de Upon a Burning Body. La rage de ce groupe se répercute directement sur le public maintenant bien chaud et qui se défonce totalement (bien plus que sur Caliban, à titre d'exemple) et la température monte d'un cran. Aucune longueur pour ce groupe rodé et ultra efficace qui, malheureusement pour moi, n'aura pas joué la très bonne reprise de Judas Priest « Electric eyes ».



Set list As I Lay Dying : Condemned ; 94 hours ; Anodyne sea ; Paralyzed ; Trough struggle ; Nothing left ; Cauterize ; Confined ; A greater foundation ; Sound of truth .



Arrivée en grande fanfare des stars de la soirée, les Américains de Trivium et leur Metcore évolutif. Gros gros changement de stage pour ce groupe qui mise, comme Caliban, sur un look un peu chargé, en jouant sur les volumes, les lumières (le « T », logo de Trivium, en grande taille au fond et en petite taille métallisé et éclairé sur le devant) tout en gardant de la place pour bouger. Début sur « In Waves », chanson phare tirée du dernier album éponyme, reprise dès la première phrase par le public. Devant tant de fans Matt sourit, un sourire qu'il n'est pas près de quitter durant de long set, en plus des habituelles grimaces dont il a l'habitude de gratifier son public. Techniquement autant dire que les efforts du frontman ont payé (autant sur le plan guitare que du chant et de l'association de ces deux éléments en même temps) et les compos techniques sont jouées de manière chirurgicales, le nouveau batteur du groupe est une vraie machine et je me dis qu'ils n'ont pas perdu au change avec cette nouvelle recrue.. Au total presque 1h45 de show comprenant des hits de toutes les époques histoire de contenter tout le monde, et histoire de faire chanter tout le monde aussi (puisque l'audience semble être d'humeur « chansonnette »).



Setlis Trivium : In waves ; Like light to the flies ; Rain ; Into the mouth of hell we march ; Down from the sky ; Entrance of the conflagration ; Black ; The deceived ; Watch the world burn , A gunshot to the head of trepidation ; Ember to inferno ; Built to fall ; Dying n your arms ; Pull harder the strings of your martyr ; Torn between Scylla and Charybdis ; Throes of perdition .


Auteur
Commentaire
badogidon
Membre enregistré
Posté le: 25/10/2012 à 22h56 - (255)
Bordel de merde, en regardant les photos je pensais que as i lay dying avait changé de chanteur mais non c'est bien tim lambesis, mais il a pris 20kg de muscle !!!!


Lol
IP:81.57.175.45
Invité
Posté le: 25/10/2012 à 23h02 - (256)
Upon a burning Body n'a mais absolument rien à avoir avec Emmure. Ecoute once upon a time in mexico et fait moi un rapprochement avec Emmure...


Le live report qui foire dès la première phrase chapeau

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 26/10/2012 à 02h44 - (257)
Md700, tu fais combien de concerts par semaine?

Deathcrumble
IP:92.137.242.45
Invité
Posté le: 26/10/2012 à 07h32 - (258)
Completement d accord avec lol, UABB c est completement different d Emmure, et pour ma part bien meilleur que ces derniers.

Zero
Membre enregistré
Posté le: 26/10/2012 à 19h55 - (261)
...J'atais au live de l'Ancienne Belgique, et je trouve que la retranscription est assez fidèle à ce que j'ai vécu...très bon concert en tout cas, Trivium a tout explosé. Concernant Upon a Burning Body, ça ressemble pas du tout à Emmure (dont je raffole pas) qui pratique une sorte de nu-deathcore. On dirait plutot un croisement entre du deathcore et du groove metal à la Pantera. Sinon dimanche je vais voir Veil of Maya et August Burns Red, ça risque d'etre tout bon aussi...



William
IP:86.217.104.170
Invité
Posté le: 28/10/2012 à 02h05 - (265)
Très bon concert, grosse claque d'AILD en live, et Trivium a assuré le show, avec effectivement une belle progression au fil des années :)

William
IP:86.217.104.170
Invité
Posté le: 28/10/2012 à 02h05 - (266)
Très bon concert, grosse claque d'AILD en live, et Trivium a assuré le show, avec effectivement une belle progression au fil des années :)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker