- TREPONEM PAL + MUCKRACKERS + SPIRAL DOGMA + JENX par ZESNAKE - 2618 lectures
18/05/12 - Opus Negrido Fest @ TOTEM (Nancy/Maxéville)



Je ne sais pas si les « vrais » Nancéiens ont été mis au parfum et depuis quand, mais en ce qui me concerne je n'ai appris l'existence de la salle du TOTEM (située, il est vrai, à Maxéville et pas à Nancy, m'enfin c'est juste à côté) qu'un soir de février 2012 avec la venue de la tournée SVART CROWN/ULCERATE. Alors je ne sais pas quelle est la programmation habituelle de cette salle, mais il n'empêche que depuis que j'ai appris son existence il y a quand même du beau monde. Et après ORIGIN et PSYCROPTIC en mars, voilà que le TOTEM se met au Metal-Indus. C'est en cette soirée de mi-mai que la grande salle du complexe installée dans les anciennes brasseries accueille une édition du festival annuel baptisé « Opus Negrido ». D'ailleurs, Opus « Nigredo » ou « Negrido » ? J'ai pu voir les deux noms sur différentes affiches et à divers endroits sur le Net, facebook et le site du TOTEM se contredisant d'ailleurs. Passons, et précisons qu'il s'agit d'un festival orienté Indus/Goth/Rock, s'étalant sur deux soirées. Nos amis goth apprécieront la venue de ROSA CRVX le samedi 19, en ce qui me concerne je me contenterai de la soirée du vendredi 18 plus appropriée à mes oreilles de metalleux féru d'Indus (et parce que j'habite plus trop dans le coin, aussi). Et le line-up est alléchant : TREPONEM PAL en headliner, accompagné de mes favoris MUCKRACKERS, des Bordelais de JENX dont on va reparler très bientôt, et également des Parisiens de SPIRAL DOGMA.

A peine débarqué-je sur les lieux que les MUCKRACKERS sont déjà en train de faire leurs balances, alors que les concerts démarreront finalement avec un poil de retard. Ce qui d'ailleurs me permet déjà de constater que nous allons avoir droit à un son de brutasses, surtout pour les assauts sonores habituels des sidérurgistes de la vallée de la Fensch. Avec des bouchons d'oreille, le son sera pourtant nickel pour tous les groupes (avec des basses qui te font souffler le pantalon), en dépit d'un chant souvent noyé, mais pour une fois pas de son de batterie irritant. C'est là qu'on remarque que des protections auditives sont indispensables et permettent de mieux apprécier le son des concerts, parce qu'en visualisant les vidéos que j'ai tournées de la soirée, c'est autre chose et c'est même le drame. D'ailleurs pour le coup je n'ose pas m'amuser à les monter et les encoder sur le Tube pour rien tellement le rendu est ignoble. Dommage. Bon j'ai pas du matériel de pro non plus mais va falloir se contenter des photos, d'ailleurs le newbie photographe que je suis a enfin trouvé les bons réglages pour prendre des photos convenables. Bon, c'était à l'avant-dernier morceau du dernier groupe, ce qui me faisait hésiter entre le sentiment d'avoir enfin trouvé les bons trucs, et la frustration de ne pas les avoir trouvés plus tôt. Enfin bref…

Les MUCKRACKERS ouvrent donc le bal. J'étais venu surtout pour eux, bien que je les avais déjà vus à l'œuvre à Uckange en 2010, mais j'étais curieux de les revoir dans un autre contexte. Et de toute manière, les MUCKRACKERS déménagent toujours autant, et il est toujours jouissif de recevoir en pleine poire leur « Industrial Harsh Punk » explosif et implacable, avec toujours ce côté militant qui est fortement d'actualité ces derniers temps avec ce qui se passe à Florange. Contrairement à mon précédent concert, le line-up est légèrement différent. Il s'agit toujours d'un trio encagoulé mais outre le préposé aux projections/samples, le guitariste et le bassiste lâcheront de temps à autre leurs instruments à cordes pour s'occuper des trifouillages électroniques et autres distortions. Du reste, il n'y a rien à redire. Leur Noise/Metal Indus est toujours aussi décoiffant et accrocheur, donnant encore une fois envie de scander les paroles en allemand et de réciter les samples (que je connais presque par cœur). La setlist proposera même quelques surprises avec un "Flug" des familles, l'excellent "Du travail et du pain", et même un inédit noisy nommé "Fer Fonte Acier". Performance classique mais parfaite pour le fan que je suis. Seule ombre au tableau et pas des moindres : le public était clairsemé à ce moment-là, et « clairsemé » c'est peu dire. Décevant pour un groupe qui mérite bien mieux…
Setlist : Le chant des Mineurs – Chanson de la Forge – Korporation_23 – Werkstatt – Flug – Du travail et du pain – Fer Fonte Acier – L79 – Blast Furnace Valley



Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket
Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket


Le temps de prendre un xCocax et le second groupe de la soirée va très vite prendre place sur scène, il s'agit de SPIRAL DOGMA. Pas du tout lié à une quelconque scène Metal, le groupe est auteur d'un EP sorti en 2010. Le style pratiqué par les Parisiens est, quant à lui, assez inclassable. Nous naviguons ici dans un Rock assez lourd, souvent même très percutant, avec quelques passages plus calmes et aussi des intros électroniques qui laissent planer une qualification plutôt « Indus », avec NINE INCH NAILS et TOOL comme influences revendiquées. Leur chanteur à capuche nous propose un unique chant clair entre Pop/Rock, Rock alternatif et Post-Rock. Après le Black à casquette, le Rock Indus à capuche ? Peu importe, la musique de SPIRAL DOGMA est de qualité -j'ai pu le constater depuis en écoutant l'EP- et surtout, le groupe démontre une folle énergie sur scène. Le chanteur est charismatique, habité par son chant plein d'émotions, et n'hésite pas à courir au coin de la scène pour se charger des bidouillages électroniques. Le gratteux assure et arbore un grand sourire tout au long du set, et tout le groupe n'hésite pas à se lâcher avec une grosse présence sur scène. Le public aura apprécié le set et l'assistance commencera légèrement à se remplir, ce qui demeure tout de même insuffisant pour des groupes de cette qualité, avec de plus une affiche suffisamment variée (entre SPIRAL DOGMA et MUCKRACKERS il y a tout un monde !) pour que tout le monde y trouve son compte. Bonne surprise que ce groupe œuvrant dans un style que je n'écoute pas d'habitude, même s'il y a tout de même un peu d'Indus là-dedans au final.



Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket
Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket


Je me procure donc leur MCD (qui par ailleurs est en écoute sur bandcamp), et tout en discutant avec le chanteur du groupe, j'apprends que TREPONEM PAL et JENX ont interverti leurs positions sur l'affiche. C'est donc JENX qui clôturera la soirée et les très très attendus headliners TREPONEM PAL vont dès à présent se mettre en place. Un décor très « gothique » s'installe alors sur scène, avec moult crânes et bouquets de fleurs. Ce ne sera pas tout mais en attendant, les zicos s'installent et Marco arrivera en grande pompe pendant l'intro. Autant le dire tout de suite, je n'ai jamais réussi à apprécier TREPONEM PAL malgré quelques morceaux efficaces. Et dès le début je me suis dit que ça n'allait pas le faire pour moi, car le groupe semble se concentrer sur ses morceaux plus lourds pour aller avec l'ambiance « apocalyptique » voulue de la soirée. Bref, durant les 2-3 premiers morceaux je m'ennuie un peu, ça ne décolle pas. Marco est habité par sa performance, la gestuelle est très étudiée et les gros yeux vers le public sont de mise, le frontman est vraiment hallucinant mais pour moi ça ne suffit toujours pas. Pourtant au bout d'un moment la magie opère, le set devient lancinant et hypnotique à souhait, je me surprends à hocher de la tête et à taper du pied à l'unisson avec les rythmiques bien lourdes comme il faut. Et tout en rentrant progressivement dans le set, celui-ci va tout d'un coup prendre une autre dimension. Débarquent alors une poignée de danseuses costumées (du Tadgirls Squad) qui vont pimenter tout le reste du show, avec des poses et autres danses lascives, se collant aux zicos voire sur quelques membres du public. La musique de TREPONEM PAL conserve son tempo soutenu mais le spectacle, lui, va se transformer en joyeux bordel, un bordel hypnotique malgré tout. Le reste du set sera alors particulièrement fun et jouissif, même si la bande-son demeure noire, avec en apogée du spectacle l'intervention d'une autre danseuse, disons… un peu enrobée, qui s'effeuillera progressivement au devant de la scène. Ah bah oui. Bon nous n'aurons pas pour autant eu droit à un nu intégral, la stouquette ne semble plus être tendance en 2012. Le set se terminera sur un nouveau morceau (issu du nouvel album prévu pour septembre), et un rappel conséquent qui sera gratifié de la participation d'un second guitariste -l'ingé son de leur nouvel album- et d'un final explosif sur "Excess & Overdrive" avec tous les acteurs du show réuni sur scène. La musique ? Bah c'est du lourd sur scène mais je retiendrai surtout son mariage avec la performance visuelle, très étudiée et de haute volée pour un show qui restera dans les mémoires, la musique ayant toujours peu de chances de me convaincre dans sa version studio. Et d'ailleurs c'est le seul moment de la soirée où la salle bénéficiera d'une affluence conséquente.
Setlist : Blow Me Out – Out of Reach – For Progress – Evilution – Lowdown – Survival Music – Pushing – Runaway – One More Time – Dirty Dance – Planet Crash – Psycho Rising – Carnival – Funky Town – Excess & Overdrive



Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket
Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket


JENX sera donc finalement en clôture de la soirée. Une fausse bonne idée, car le public a délaissé les lieux dès la fin de TREPONEM PAL, laissant aux Bordelais une assistance à peine plus garnie que celle présente pour les MUCKRACKERS. C'est rageant, mais ils savent pas ce qu'ils ratent ! J'attendais pas mal de ce quintette de Cyber-Indus-Metal groovy, après la découverte plus tôt dans la semaine de l'excellent nouvel album Enuma Elish dont on va reparler plus en détail très bientôt. La set-list sera généreusement axée sur ce nouvel opus d'ailleurs. Une curiosité, le line-up est à géométrie variable, le chanteur Xav s'occupant de la basse sur quelques morceaux, tandis que l'habituel bassiste passera aux claviers. Après SPIRAL DOGMA, voilà un autre groupe qui aura une folle énergie sur scène malgré l'heure tardive (1h du mat passés !), avec une paire de gratteux ne tenant pas en place, un chanteur très en vue et un claviériste qui maniera son matos monté sur ressorts (!) de manière apocalyptique, en unisson avec les morceaux du nouvel album qui jouent sur les ambiances. On oscillera donc entre assauts groovy très efficaces (les morceaux du nouvel album dépotent, manquait juste mon coup de cœur qui est "Chains of Labor"), avec la présence scénique des zicos particulièrement entraînante, et passages plus lancinants et bizarroïdes comme au sein des exceptionnels "Nibiru" et "Enuma Elish". L'exécution de leur musique et très proche du travail en studio, mais il n'y a rien à redire car tout comme sur album, JENX aura tout simplement été excellent de bout en bout. Un set tout simplement parfait en dépit de quelques petits soucis de son (le moins bon son de tous les groupes présents ce soir, dommage), et du public hélas clairsemé…
Setlist : Blood Obsession – Demonhead – RFID – Unusual – Crawling – Overloaded – Nibiru – The Flood – Enuma Elish – Burning Pride – Kira – The Ordeal



Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket
Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket


Il est 2h15 et cette soirée placée sous le signe du Rock/Metal Indus se termine. Il y aura en définitive eu TREPONEM PAL et les autres, le légendaire groupe français ayant remporté haut la main le challenge du visuel, de la musique pour les amateurs, et de l'affluence. Boudés par le public, MUCKRACKERS, SPIRAL DOGMA et JENX n'ont pourtant pas à rougir, leurs performances ayant été quasi-irréprochables et auraient pu convertir pas mal de monde à leur cause. Tant pis pour les autres, l'amateur comme moi étant venu voir ces outsiders particulièrement aura été comblé. Une bien belle soirée entre confirmations, découvertes et beaux souvenirs, avec toujours l'orga irréprochable du TOTEM en ligne de mire. Un grand nom des soirées nancéiennes en devenir ?

>> Toutes les photos de la soirée ICI <<

Site du TOTEM
Site du Tadgirls Squad

Sites des groupes : MUCKRACKERS - SPIRAL DOGMA - TREPONEM PAL - JENX


Auteur
Commentaire
ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 26/06/2012 à 15h32 - (3)
ce concert a tout déchiré!

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 26/06/2012 à 15h33 - (4)
ce concert a tout déchiré!!!!



zsk
IP:90.26.195.39
Invité
Posté le: 26/06/2012 à 15h36 - (5)
non c'était naze. et les photos sont moches

tttttt
IP:90.26.158.61
Invité
Posté le: 01/07/2012 à 14h27 - (6)
mais non c'était super...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker