- HYPNO5E + MEMORIES OF A DEAD MAN + CROSSING THE RUBICON par CHOKO - 1201 lectures
le 14/03/12 - Glaz'Art Paris



Cinq longues années après avoir écouté pour la première fois Hypno5e, je vais enfin pouvoir assister à un concert de la part des Montpelliérains. Après une annulation à la dernière minute sur la tournée de Cynic en décembre dernier, j'espérais bien sûr que le quatuor ferait halte à Paris pour présenter son deuxième disque, « Acid Mist Tomorrow ». C'est au Glaz'Art, près de la Porte de la Villette, en ce milieu de semaine que nous retrouvons Hypno5e, les mecs (et la meuf) de Memories of a Deadman, ici pour préparer la sortie de « V.I.T.R.I.O.L. », et des habitués des salles d'Ile-de-France, Crossing the Rubicon.



D'ailleurs, je ne connais ces derniers que de noms, mais il semblerait qu'ils jouissent d'une certaine popularité dans le milieu underground. Cela dit, dommage que le thème général de la soirée soit un peu décalé comparé à la musique stoner/punk du quatuor hexagonal. Auteur de deux albums, la formation menée par Cham affiche une image détendue, mais dégage beaucoup d'énergie scénique. Avec des compositions ouvertement faites pour la scène, le set des Parisiens, sans être exceptionnel, chauffe comme il se doit les plus hardis.



Après avoir eu le privilège d'entendre le nouveau bébé des Memories of a Deadman, « V.I.T.R.I.O.L. » (qui sortira fin avril), c'est le moment de voir ce que ça donne physiquement. Pourtant peu amateur de post-core et autres dérivés du style, je dois dire que la formation parisienne aura mis beaucoup d'ambiance à cette soirée. Le sextuor a présenté son nouvel opus sous sa nouvelle forme de la plus belle des manières et devrait bénéficier d'un bon accueil à sa sortie vu sa qualité. Avec ses trois nouveaux membres, MOADM a pu évoluer sereinement et achevé son show sous les acclamations d'un public ravi.



Le frontman, Pierre, aura su dégager un bon sentiment de haine lors de ses interventions, malgré son manque évident de communication avec les spectateurs (la musique s'y prête assez bien), le rustre s'égosille et se lâche littéralement pendant son set. Très peu de faiblesses de son côté, sans ajouter à cela le duo vocal qu'il forme avec Audrey, la bassiste, qui nous fait bénéficier d'un panel vocal intéressant. Loin des clichés du genre, elle ne fait pas la diva énervante, elle se contente de poser une voix éraillée derrière son compagnon de route. Dans une veine de Cult of Luna, Memories of a Deadman est un des groupes à suivre dans un avenir proche. Avec son nouveau bébé, le groupe a montré des belles choses, il ne faudra donc pas longtemps avant qu'on en parle.



Pour le moment, le set a été convaincant et nul ne doute que ce line-up restera stable à l'avenir. Il y a une belle complémentarité entre les musiciens, ce serait dommage que tout cela soit gâché par une histoire de départ. Memories of a Deadman est à voir au moins une fois, histoire de vous faire une idée pour commencer et après, pour vous prendre une belle tarte, tout en finesse.

Setlist MEMORIES OF A DEADMAN:

Spoken Yet Never Heard (Maze)
On the Heights of Despair (V.I.T.R.I.O.L.)
Good Mourning Child (V.I.T.R.I.O.L.)
Lighthouse ( Maze)
Insomniac animal (V.I.T.R.I.O.L.)
Trimasgistus king (V.I.T.R.I.O.L.)
Registred bodies ( bonus inédit V.I.T.R.I.O.L.)
Mesh hiah (V.I.T.R.I.O.L.)
Guilty ( 1er MCD)
Tomorrow at Dawn (V.I.T.R.I.O.L.)

outro



Mais je suis venu avant tout pour la tête d'affiche de la soirée, autant ne pas le cacher. Déjà avec «Des Deux L'Une Est L'Autre », j'avais pris une baffe, l'histoire s'est répétée avec la venue de « Acid Mist Tomorrow » dont la sortie est prévue le 23 mars via Klonosphere. Par contre, à noter que les projections vidéo (courantes) ne sont pas de la fête puisque la scène est trop basse, dommage.



C'est donc à 22h05 pétantes que les Montpelliérains arrivent sur scène, après une introduction langoureuse, Hypno5e démarre son set par le morceau éponyme de son nouvel opus. Le son est massif, les quatre Sudistes sont détonnants et précis. Je suis étonné de voir qu'Emmanuel, le chanteur, joue de la guitare 7 cordes à la manière d'un guitariste de flamenco. J'ai beaucoup regardé ses doigts, étonné de la dextérité avec laquelle il interprète ces titres fous, tout en chantant avec beaucoup de feeling. Complètement imprégné par sa musique, le quatuor affiche sa bonne forme et le public ne manquera pas de le féliciter vivement.



Derrière un instrument un peu trop grand pour lui, Gredin, maltraite sa basse pendant l'heure de jeu. Le farfadet est d'ailleurs le porte-parole du groupe, même si la communication n'est pas le point fort des Héraultais, et présente à tous le nouveau guitariste : Jonathan. Avec « Daybreak at slaughter-house », « Maintained Relevance Of Destruction» ou le plus récent « Gehenne », les mecs d'Hypno5e mettent l'ambiance dans une fosse acquise à leur cause, les morceaux se suivent dans une atmosphère dantesque et chaleureuse. Il y a également peu de temps morts, on remarque que les samples apportent beaucoup dans ces moments, ce qui permet aussi de ne pas perdre le fil. Hormis deux ou trois pains, les gaillards restent carrés. Avec son deuxième album, Hypno5e a pu étoffer son set, proposer quelque chose d'intéressant, surtout du côté de son metal très expérimental.



Malgré que son matos vidéo ne soit pas de la partie, le combo a malmené sa foule avec une musique émouvante, mais aussi électrique. Espérons que dans un avenir proche qu'Hypno5e puisse disposer de conditions scéniques qui lui permettent de faire valoir sa mise en scène. En attendant, on est loin d'être déçu par la prestation accomplie devant ces quelques cinquantaines de personnes et j'espère les revoir très vite.

Setlist HYPNO5E :

Intro
Acid Mist Tomorrow
Maintained Relevance of Destruction Part I & II
Story of the Eye
Daybreak at Slaughter House
Gehenne Part I, II & III
Tutuguri



Le moment était intimiste, peut-être un peu trop pour certains, mais en tout cas, les trois groupes présents n'ont pas retenu leurs coups de médiator. Une bonne soirée en somme, une petite déception avec Crossing the Rubicon, nettement en dessous d'un Memories of a Deadman percutant et d'un Hypno5e excellent.


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker