- ZZ TOP par LAYNE - 1357 lectures
Le 10/07/2008 - Le Zenith - Paris




ZZ TOP à PARIS ?? Au ZENITH, comme en 2002 quand j'avais raté leur date !! Je cours, je vole, je me laisse pousser la barbe de 3 heures, j'enfile mes plus belles tiags et mon plus beau bandana sudiste, direction ZZ ENITH !

Les abords de la salle sont déjà envahis de pas mal de bikers, mais aussi de vieux papas avec le fiston de 20 piges (on ne sait pas trop qui a convaincu l'autre de ramener son fion). La moyenne d'âge est proche de 40 ans et ça se comprend vu le prix des places, 55 euros en fosse et 84 fucking euros en gradin (hahaha) c'est pas le pti jeunot lambda qui peut se permettre une telle dépense pour aller en concert.

Malgré les prix plus qu'abusifs, la salle sera remplie ce soir ! En guise de première partie, Un écran géant qui diffuse des bandes annonces du "Monde Narnia" de "WAll-EE" et autres films ricains (les 84 fucking euros tu commences à les sentir passer sur ton siège rouge hein papa ?!!).

L'écran remonte, la lumière s'éteint laissant apparaître deux pieds de micro custom et la monumental batterie de Frank Beard, qui sera bien présent ce soir après avoir fait faux bond lors de la dernière tournée française pour cause d'appendicite en crise. D'ailleurs la batterie avec sa double caisse, amortisseurs de bagnoles, toms custom et spots lumineux sera la seule fantaisie du groupe niveau décor sur scène. Grosse déception vu ce à quoi les Texans nous avaient habitués dans le passé.
Bref, Billy Gibbons et Dusty Hill débarquent sur scène en grande tenue noire, veste en cuir, bottes de moto, lunettes noires et balancent sec en envoyant "Got Me Under Pressure" à un public déjà conquis. Le son est propre et la voix de Gibbons éraillée comme jamais, ce soir ça va cabotiner un max, ce soir ça sera bluesy !!

Les classique se succèdent, "Pincushion", "Legs", "Sharp dressed man", "Cheap sunglasses", "Chevrolet", "Just Got Paid", "I'm Bad, I'm Nationwide" qui sera repris en chœur, un blues d'anthologie avec "Jesus Just Left Chicago", "Tush" qui sera repris en chœur par moi seul, et un très bon "Planet of Women" devant une audience bien amorphe (qui bizarrement réserve une ovation à chaque fin de chanson). Gibbons et Dusty s'amusent sur scène (quelques fois ils s'amusent juste entre eux d'ailleurs), alternant petite chorégraphie, pas de danse, on aura même droit à un solo joué d'une main sur "I Need You Tonight". Une petite blaguounette de Gibbons avec l'aide d'un camarade frenchy aura pas mal de succès, à la question : "Comment es-tu venu ce soir ? en avion ? en train ?", le redneck répondra en français : "Non...dans ma TWINGO!!". Malgré un Lightshow des plus minables (l'ingé lumière réussira même à rendre inregardable l'écran en background pendant tout le concert) ZZ TOP fait le spectacle.

Les barbus sont rodées, ça fait 40 piges qu'ils jouent et ça se voit. Le groupe prend un plaisir certain mais ça n'a pas l'air d'être le cas des vieux croutons de la salle.

Je crois n'avoir jamais vu un public si pourrave que ce soir !!

Personne ne bouge (à part quelques groupes de jeunes et de bikers), aucun mouvement de tête, apparemment les gens ont lâchés des thunes pour prendre des photos et enregistrer les chansons avec leur portables... LAMENTABLE. Je crois avoir vu plus de Headbanging à un concert de Sunn O(((. Pire, un motard sympa me dira même après le live que quand il a voulu bouger un peu, le couple de vieux à ses côtés lui a dit de se calmer sinon ils appelaient la sécurité... AHAHAHAHA.

"Gimme All Your Lovin" et "La Grange" ne feront pas plus bouger les pauvres amibes présentes ce soir.

Le groupe se cassera au bout d'1h20 de show !! Pour revenir... AH QUAND MÊME....POUR 1 CHANSON... Et même si la chanson en question sera "Jailhouse Rock" de Elvis on est en droit de penser que 1h25 de concert sans première partie au Zenith à plus de 50 euros la place c'est une belle sodomie. "Rough boy" sera même zappé... la bonne blague.
Malgré tout, le show était impeccable et jouissif par moment (les solos de papa Gibbons argggg trop bon...), pas grand-chose à reprocher aux Texans sur scène à part le temps de jeu, mais le public parisien m'aura fait débander et l'absence de première partie pour ce genre de concert se fait ressentir au final.

Ce live ne restera donc pas dans les anus (ou les annales comme on dit), à moins qu'on prenne en compte la belle lubrification/pénétration par Gérard Drouot Productions, qui s'occupera aussi du fion des fans de Tom Waits fin juillet (140 euros la place...).

SUS à Gérard !!


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker