SANCTUARY - Into the Mirror Black (Epic) - 27/08/2002 @ 09h08
Comme je l’ai déjà dit dans ma chronique de “ Refuge Denied ” (cf Remember Tomorrow du 22/07/02), le premier opus de Sanctuary, le groupe eut une inspiration plus qu’heureuse lorsque l’un de ses membres tendit une démo à Mister Mustaine après un concert de Megadeth. Tout alla alors très vite pour ce combo originaire de Seattle. Quelques mois plus tard sortait “ Refuge Denied ” et le moins que l’on puisse dire est que cet album eut son petit succès. Le groupe mit plus de trois ans à écrire son second album. Mais lorsque l’on se penche sur le résultat, on comprend pourquoi et on le pardonne aussi tôt ! En effet, ce second opus est une merveille innommable, un album terrifiant, pétrifiant, bref, une bombe !

Je qualifierais Sanctuary, comme l’antithèse même de tout ce que l’Amérique du Nord nous offrait comme musique à la fin des 80’s. Le combo de Seattle nous proposant avec ce “ Into the Mirror Black ” assurément une perle. Ce genre de perle qui fit défaut à tant de groupes lorsque le grunge débarqua (de Seattle également, pour la petite histoire). C’est notamment cette arrivée du grunge qui provoqua la fin du groupe. En effet, certains membres du combo sentant les vents de MTV tourner, eurent une envie soudaine de sonner 'grunge from Seattle'. Envie que ne partageaient absolument pas Warrel Dane et Jim Sheppard qui partirent alors fonder Nevermore.

Sur ce second opus, la maturité nouvelle du groupe est presque palpable, on peut également voir aussi ce que sera Nevermore quelques années plus tard, c'est-à-dire un groupe proposant des disques de très grande qualité, tout en sachant apporter à chaque LP cette petite touche qui fait qu’il a quelque chose en plus que le précédent.

Si l’on pouvait reprocher à “ Refuge Denied ” de sonner trop Megadeth, plus rien de tout cela sur “ Into the Mirror Black ”, en effet, sur ce second album, non plus produit par Dave Mustaine, mais par Howard Benson, le groupe trouve son propre son, son identité. La comparaison la plus précise, à mes yeux, est Queenrÿche, mais en plus heavy, plus brut, peut-être un mix entre Queensrÿche et Metallica. Le son de ce second opus est également plus thrash par rapport à “ Refuge Denied ”. On pourrait encore décrire le son de ce second opus comme l’étape entre celui du premier album et celui de Nevermore quelques années plus tard (5 pour être précis).

Comme à son habitude, le groupe aborde dans ses textes la décadence du monde politique, les conspirations mondiales, bref, chacun des morceaux montre bien la personnalité plutôt contestataire de Warrel Dane, le chanteur du groupe. Jetez donc un coup d’œil aux paroles tant que vous y êtes, vous verrez que ce Warrel Dane est un excellent parolier, mention spéciale notamment au titre “ Long Since Dark ” où il se penche sur les raisons de son existence.

Mais ce qu’il faut retenir de Monsieur Warrel Dane est sans hésitation aucune sa voix. Il n’y a point de mot suffisamment fort pour exprimer ce que je ressens en écoutant ce personnage chanter. Je dirais malgré tout, époustouflant ! Malgré tout, le chant sur ce second opus est différent de ce que l’on pouvait entendre sur “ Refuge Denied ”, Warrel Dane montant, en effet, beaucoup plus rarement très haut dans les aigus.

Il faut aussi saluer le travail des deux guitaristes du groupe, en effet, dès les premières notes du premier titre, on est cloué sur place par le rythme superbe et le groove parfait. Du beau boulot…

Chacun des titres de cd LP est construit sur une structure de grande facture. On trouve des morceaux speedés comme “ Taste Revenge ” ou encore “ One More Murder ” et des morceaux plus mid tempo, comme “ Epitaph ” ou bien “ Eden Lies Obscured ”, le tout restant toujours malgré tout très mélodique. Ce qui est sûr également, c’est que jamais, au cours des 47 minutes de ce disque, on ne s’ennuie. Bref, chacun des morceaux présents sur ce disque a, assurément, le potentiel pour être un classique. Aujourd’hui encore, Nevermore joue régulièrement en live le premier titre de ce LP, “ Future Tense ”.A mes yeux, et cet avis n’engage que moi, ce LP est une des plus grandes merveilles de l’histoire du métal, malheureusement trop souvent sous-estimée. Alors si vous avez l’occasion d’écouter ce disque faites-le ! Vous ne risquez pas de perdre votre temps, la seule chose que vous risquiez est de tomber amoureux de ce combo magique qu’est Sanctuary.




Rédigé par : Jerry | 1989 | Nb de lectures : 1426


Auteur
Commentaire
nico92
Invité
Posté le: 05/02/2004 à 16h10 - (725)
Sanctuary est mort, vive Nevermore... La bande à Loomis et Wayne jouent quand même aujourd'hui dans la division supérieure... A quand Nevermore en concert à paris ?

damien
Invité
Posté le: 29/07/2004 à 14h44 - (854)
effectivement, je trouve nevermore un gros cran au dessus
vive le techno thrash.
Par contre il faut digérer le chant

Uruk-Xul
Membre enregistré
Posté le: 15/07/2008 à 21h52 - (26153)
Magnifique album, Dane est un chanteur fabuleux, je pense que c'est sa voix qui m'a tant fait accrocher à Refuge Denied...

Globox666
Membre enregistré
Posté le: 13/11/2008 à 21h15 - (26348)
Album culte ! Je me le suis encore écouté la semaine dernière.

A voir absolument, le clip de future tense

www.youtube.com/watch?v=PxWktTYWCU0

Warrel Dane y est comment dire...top MOUMOUTE !!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker