UGLY MUS-TARD - Ugly Mus-Tard (Real/Edel) - 23/05/2015 @ 22h34
Guns n' Roses, Metallica, Nirvana... Clash of the Titans, Lollapalooza, Woodstock 2 ... Au début des années 90s, le Hard tenait encore le haut du pavé, marquant des générations entières par son audace et sa créativité. En effet, difficile de ne pas croire à l'American Dream à cette époque. Qui aurait pu prédire qu'un album aussi extrême que le Far Beyond Driven de Pantera prendrait la tête des charts dès sa sortie? Ou qu'un groupe comme Cannical Corpse apparaitrait dans une comédie populaire (Ace Ventura avec Jim Carrey)? Au delà du succès, on retiendra surtout l'incroyable capacité de notre scène à se renouveler, notamment grâce au métissage. Des champions de la fusion capables de tout (Faith No More) aux spécialistes de registres bien spécifiques, c'était l'abondance. Grunge de Seattle, rap metal californien, rock industriel de la région des grands lacs, hardcore new-yorkais, death metal floridien... Chaque mode engendre ses incontournables, ses seconds couteaux, ses groupes cultes et ses contrefaçons opportunistes. Voyons à quelle catégorie appartient le client du jour.

Après une décennie de maturation, le rock industriel US connait son heure de gloire. En 1992, Ministry gagne enfin ses galons de groupe majeur et passe désormais en heavy rotation sur MTV. Moins de 2 ans après sa sortie, Psalm 69 est certifié platine aux Etats-Unis (+ d'un million de copies vendues). Quant à Nine Inch Nails, la créature de Trent Reznor fait son entrée dans la cours des grands. En 1994 The Downward Spiral casse la baraque (+ de 4 millions de copies vendues) avec en guise d'apothéose leur légendaire prestation à Woodstock 2. Les médias ne s'y trompent pas et dès lors le 7ème art fera régulièrement appel à ses services. Ce regain d'intérêt profite bien sûr au reste de la scène, notamment Marilyn Manson, White Zombie, Filter (formé par un ex-NIN), Stabbing Westward ... ainsi qu'à une nouvelle génération pressée d'en découdre: God Lives Underwater, Gravity Kills, Orgy... Parmi eux, un groupe dont le patronyme comprend 3 mots et débute par Ugly. Meuh non pas Ugly Kid Joe. Il s'agit d'un quartet texan: Ugly Mus-Tard. Sorti chez nous via une filiale de Sony, leur 1er album éponyme a profité d'une bonne exposition, assez pour que le clip de leur single High soit diffusé lors des fameux Best of Trash de M6. Un atout non négligeable, rapidement suivi d'une tournée européenne.

Fondé à Dallas en 1993, Ugly Mus-Tard se compose du vocaliste Kelly Barker, du guitariste/claviériste Eric Trent, du bassiste/arrangeur Mike Daane et du batteur Fred Rush. Autonomes et sûrs de leur fait, les Texans font preuve de maturité. Interrogé par Henry Dumatray, le frontman raconte: "Lorsque nous avons enregistré la musique, nous ne nous sommes pas fixés de limites. Nous avons disposé de beaucoup de temps pour parvenir à ce résultat. L'album a été enregistré dans la maison de notre bassiste et nous avons fait en sorte que l'inspiration nous viennent sans nous presser ou nous forcer. Ce que nous faisons n'est pas simplement de la musique, nous considérons davantage cela comme un moyen d'expression." (Hard Force n°10, février 1996) Concernant leur méthode de travail, ce dernier explique: "Nous utilisons la programmation et les samples, mais une bonne partie des sons ont été crées de manière tout à fait naturelle. Nous avons samplé des bruits de la vie courante pour les inclure dans notre musique. Nous avons aussi un côté très direct, nous aimons utiliser les instruments traditionnels. Notre force première demeure l'énergie, nous sommes assez agressifs en fait." Se réclamant aussi bien de Pantera que de Nine Inch Nails, Ugly Mus-Tard intrigue. Reste à voir s'ils se montrent à la hauteur.


Force est de constater qu'il n'y a pas tromperie sur la marchandise. L'énergie est au rendez-vous, Ugly Mus-Tard se montrant par exemple bien plus puissant et hargneux qu'un Stabbing Westward aux ambitions plus pop. Quant à la dimension industrielle, elle n'a rien de superficiel, le groupe apportant de façon collégiale et démocratique un important travail d'arrangements, chapeauté par le bassiste Mike Daane. Particulièrement inspiré et habité, Kelly Barker dispose d'une palette vocale étendue et emploie une multitude de filtres. Si certaines parties semblent effectivement tour à tour empruntées à Phil Anselmo et Trent Reznor (Twist and Shake), le bonhomme a plus d'une corde à son arc et sait user du bon effet au bon moment (Was). De parties schizophréniques en fulgurances mélodiques (Inkblot, High) en passant par des échanges vocodés m'évoquant la lutte de l'homme contre la machine (Hate), l'intensité de sa prestation retient l'attention d'un bout à l'autre de l'album. Au niveau de l'instrumentation, c'est plus mitigé. Dans un premier temps le mur rythmique dressé par Eric Trent fait son petit effet. Le riff basique mais efficace de Twist and Shake, le sentiment d'urgence et l'adrénaline de l'entame de I owe it all to you, le caractère imprévisible, singulier et quasi-Voivodien de Hate... Arrive le 2ème effet kiss cool qui douche l'enthousiasme. Toutes les compos ne sont pas du niveau de l'excellent High, la fin de l'album étant un peu laborieuse. A mon sens l'énergie et les expérimentations ne suffisent pas, l'approche mélodique aurait mérité plus de considération. Quelques subtilités guitaristiques et des nappes synthétiques un peu plus franches auraient été bienvenues. Mais pour un premier album, le résultat est plutôt prometteur.

Les Texans s'affirmaient en outsider sérieux au sein d'une famille musicale alors en plein boom. Pourtant, en dépit de bons retours, plusieurs titres figurant sur des BO de films, le soufflet retombe vite. Ugly Mus-Tard est contraint à l'autoproduction via sa structure Fat Maggot. Résultat la suite de leurs aventures passe à la trappe. Fini la promo et la distribution à l'échelle mondiale. Leur 2ème album (également sans titre) sort dans la confidentialité en 1997, précédant de quelques mois la réédition du 1er opus. Leur discographie s'achève en 2000 avec Solipsisms, une semi-compilation destinée à habiller un film indépendant. Malgré l'existence d'un site officiel (archaïque) et d'une page facebook, il est devenu extrêmement difficile d'obtenir des infos précises sur le groupe et le parcours de ses membres. A ma connaissance le seul à avoir fait carrière reste le bassiste/arrangeur Mike Daane devenu musicien de session, oeuvrant notamment pour le guitariste Andy Timmons (membre de Danger Danger connu pour son parcours solo). Si le groupe se réunit ponctuellement pour des concerts locaux (2008-2011) il appartient désormais au passé. Ugly Mus-Tard aurait pu prétendre à mieux. Dommage.




Rédigé par : forlorn | 1995 | Nb de lectures : 845


Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 24/05/2015 à 10h53 - (31665)
Super chronique d'un groupe dont je n'avais jamais entendu parler, en tout cas le cas le titre en écoute est bien sympathique.



dis-donc
IP:77.151.14.100
Invité
Posté le: 24/05/2015 à 18h26 - (31666)
Merci pour cette chronique et les souvenirs, ça me rappelle quand j'étais tombé sur celle d'Hard N' Heavy à l'époque. La pochette n'avait rien de spécial mais m'avait intrigué.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 25/05/2015 à 09h25 - (31668)
Je ne connaissais que la pochette de ce disque (certainement vue dans Hard Force) aussi merci Forlorn pour toutes ces précisions et cet historique du groupe.
L'extrait donne bien envie !



Bernard
Membre enregistré
Posté le: 29/05/2015 à 09h19 - (31670)
Cool, ça va me donnez envie de le ressortir des étagères! Très bon album légèrement plus hermétique que les autres groupes cités.

ProjectInfamy
Membre enregistré
Posté le: 01/06/2015 à 19h51 - (31686)
Ne connaissait pas la musique, seulement la pochette vue dans les magasines également. Par contre ça me donne envie de ressortir du Peace/Love & Pitbulls également, ou plus simplement du NIN.
Pas exclu que je finisse par m'y intéresser, il n'est jamais trop tard après tout.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker