GRAVE - You'll never See (Century Media) - 19/04/2015 @ 11h32
Plus le temps passe et plus je me dis que GRAVE est un des grand oublié du grand échiquier Death Metal des années 90. Je me souviens très bien de l'époque où est sorti "You'll never see..." et même de la chronique qu'il avait reçu à l'époque dans Hard force ! Par rapport au premier opus "Into the Grave", GRAVE franchissait un gros pas en avant, mais beaucoup de critiques étaient réservées...visiblement cette nouvelle "Evil - lution" n'était pas au gout de tout le monde.
J'avoue d'ailleurs sans difficultés qu'a l'époque, je m'étais laissé un petit peu trop laissé aller dans le mouvement général en ne donnant pas à "You"ll never see..." tous les chances qu'il méritait. Cela ne sera que plusieurs années après, en ré écoutant l'opus, que je me suis demandé comment j'avais pu passer à coté d'une telle bombe. Ce deuxième album est en effet supérieur en de nombreux points à "Into The grave". Son plus grand problème ? Sa vitesse bien moins présente que sur le précédent et une radicalité primaire du coup beaucoup moins prégnante que chez son prédécesseur. Pourtant, tout respire ici la terre d'un bon Death Metal caverneux et nous allons, si vous le voulez bien, revenir sur les nombreux points qui en font un album fabuleux...et peut être même culte. Mais laissons plutôt le père Lindgren nous raconter tout ça et revenons juste un poil en arrière histoire de bien comprendre dans quel contexte s'est inscrit ce deuxième album.

" C'était la toute première fois que nous bossions dans un vrai studio, donc ça sonne évidement mieux que nos démos autoproduites. Pour nous, le Sunlight était la seule option valable lorsqu'on est venu chercher un studio. Mais d'un autre coté, nous voulions sonner différemment d'ENTOMBED ou de DISMEMBER. On y est parvenu je pense. L'album à en outre profité de nos toutes dernières compositions du moment qui étaient vraiment bonnes. Ce n'était donc pas une collection de vieux titres ré enregistrés. C'était tout nouveau, tout frais et putain de Brutal !"

OLA LINDGREN "Swedish Death Metal"

"Into the Grave" avait interpellé le public par la violence de son propos et la rapidité de ses chansons. Différent, il est vrai, à bien des aspects des autres cadors de la scène Suédoise, sa grande force était aussi sa faiblesse : Un coté monocorde et crado laissant souvent la barbarie se substituer à la musique. C'était d'ailleurs assez étonnant, car à ses débuts, GRAVE n'était pas un groupe qui dédaignait à mettre un coup de frein au niveau des tempos. Faudra d'ailleurs qu'un jour, on revienne ensemble sur les premières démos du groupe car elles permettent de comprendre un peu mieux le "groove" de "You'll never see..." et plus tard de "Soulless". Juste avant le premier album, il y avait eut "Tremendous Pain" et une poignée d'autres titres moins rapides que ceux du premier opus. Du coup, après avoir frappé très vite avec "Into The grave", les musiciens voulaient se diriger vers quelque chose de différent et peut être faire le pont entre leur riffs les plus rapides et ceux qui étaient plus mid tempos.

"Nous souhaitions un son un peu différent, et avions probablement peur de sonner trop comme ENTOMBED. Choisir un autre studio offrait une perspective différente. Nous n'avions rien contre le Sunlight, nous voulions juste sonner différemment."

OLA LINDGREN "Swedish Death Metal"

Plus clair au niveau de la prod, "You'll never see" affûtait ses armes avec un son toujours aussi "Suédois" dans l'esprit mais avec plus de définition et plus de densité et de dynamique. Dés le riff d'intro du morceau éponyme, on sent le groupe prêt à tout écraser sur son passage, un peu comme un BOLT THROWER des terres Suédoise. Plus musical, GRAVE n'hésite pas à créer l'illusion qu'il joue en ternaire (introduction du morceau éponyme), surprenant du coup tous les fans du combo habitué à l'entendre faire du "Poum Tchack Poum Tchack" à longueur de chansons. Mais si le groupe proposait de nouvelles recettes, il n'en avait pas pour autant oublié le gout de la vieille soupe.
Accélérant sans vergogne, un peu comme si on leur foutait subitement le feu au cul, GRAVE gagnait en relief et en dynamique, accompagnés désormais d'effets sonores funèbres, de nappes de claviers et (attention les enfants...) de solos de guitares mélodiques ! Du coup, passer de la "bouillie" de "Into the Grave" à la "clarté" de "You ll never see" surprenait un peu tout le monde à l'époque ! 'Faut aussi se rappeler qu'a l'époque, le Deatheux "de Base" qui se déplaçait en voiture se fadait souvent le format K7...et devait donc se résoudre la plupart du temps à n'entendre qu'un "Brrrrr....Roooooh....Toum tac, toum tac, toum tac" pour écouter ses albums de Death préféré.
Cet aléas sonore faisait que pour certains fans, écouter du Death en bagnole était vraiment très proche du bruit du moteur "original" de la voiture et que du coup, juste "entendre" ce qui se faisait au niveau des guitares rapprochait le groupe de la plus honteuse des démarches commerciales (je ne vous dis pas comment ces mecs ont accueillis à l'époque le "Death mélodique"..."Death mélodique"...si c'est pas des termes antagonistes ça...). Quoi qu'il en soit, il fallait quand même être sacrément borné pour ne pas entendre la sauvagerie de GRAVE sur des attentats sonores comme "Now and forever" !

" Après l'album, nous sommes partit en tournée en Europe puis aux États Unis et ça a été une gigantesque fête chaotique ! Laisser une poignée de jeunes mecs virent leur rêve en liberté de cette façon c'est chercher la merde ! Peu importe que le son ait été pourri tous les soirs, personne ne savait comment sonoriser le Death Metal à l'époque de toute façon, et la plupart du temps, le groupe était trop bourré pour jouer correctement. C'était du délire ! Je n'échangerais ces souvenirs contre rien au monde !"

Si je parlais au départ d'album culte, j'ai évidement conscience que GRAVE n'a pas été le précurseur de ce type de sonorités typiquement Suédoises, ils étaient en effet plusieurs sur le coup. Cependant, il est difficile quand on entend sur cet album des chansons comme "Christi(ns)anity" ou "Severing Flesh" de ne pas parler de véritable démonstrations de force de Death Suédois ! A propos de "Christi(ns)anity", il est intéressant de constater à quel point ce morceau sonne, encore aujourd'hui, de manière particulièrement moderne. Combien en effet de groupes de Sweedish actuels jouent des chansons aux structures similaires à celle ci ? Un sacré paquet ! Riffs gonflés à la testostérone, ambiances mortuaires et voix de sauriens préhistoriques, tout suffoque ici le Death brutal et instinctif, vestige d'une époque qui fait encore des centaines d'émules aujourd'hui. You"ll never seeeee...Heaveeeeeeeeeeen !!!!




Rédigé par : Pamalach | 1992 | Nb de lectures : 846


Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2015 à 14h35 - (31643)
J'ai toujours eu du mal avec cet opus, sans doute parce qu'il passe après "Into the grave", et puis parce qu'il contient moins de morceaux phares.

Pourtant je l'ai réécouté il y'a peu et ça rend très bien, un GRAVE certains moins racé que son prédécesseur mais qui n'a pas à rougir malgré tout.

Et super chronique très bien foutue !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker