STRATOVARIUS - Destiny (Noise/T&T) - 23/03/2013 @ 21h25
1998. Ca vous évoque quoi ? Les 35h ? La coupe de monde de football ?
Moi, 1998 ça m'évoque mon immersion dans l'univers du Heavy Metal…
Après le Grunge, après le Black, avant le ''Néo Metal' et le Grind : j'ai plongé à tympan ouvert dans ce style épique, parfaite jointure entre l'aspect mélodique et le côté viril du Metal.
Oui, j'ai été fan d'Heavy Metal. Oui, 'Destiny' fut l'un de mes albums de chevet, l'un de ceux que j'ai écoutés jusqu'à en connaître les paroles par cœur. Comme quoi, la bite ne fait pas le moine. Ou un truc comme ça.
D'emblée, je dois vous avouer ne pas être un grand fan de Strato, aussi étonnant que cela puisse paraître. Si j'ai découvert le Heavy avec cet album, si j'ai ensuite headbangué avec passion pendant les vertes années de NTS, j'ai par la suite d'avantage jeté mon dévolu sur des groupes comme Rhapsody, Sonata Arctica, Blind Guardian ou Adagio. Mais, le fait est que 'Destiny' fut mon dépucelage Heavy, en cette fin d'année 1998, alors que la France se rattachait à une coupe du monde de ballon rond pour ne pas voir la dégradation des mentalités et l'hypocrite promulgation des textes de lois sur la réduction du temps de travail. Les Finlandais, heureusement, n'ont pas rogné sur leur temps de travail pour accoucher de cet opus majestueux.

Stratovarius joue ici un Heavy/Power symphonique, où les guitares, très mélodieuses, sont sublimement secondées par un clavier inspiré, agrémenté d'une basse vraiment présente et audible. La voix haut perchée de Timo Kotipelto, dont le timbre très aigu peut casser les oreilles au début, est un support idéal pour porter et scander des hymnes et des refrains magiques et fédérateurs. Car la vraie force de cet album est de posséder des refrains et des mélodies absolument imparables. Et c'est, je pense, ce qui m'a séduit dès la première écoute, la transition après ma période "Black Metal" n'en étant que plus flagrante et violente. Après ma soif de violence et de noirceur, ce sont les aspects mélodiques et accrocheurs qui me rendront accro à ce style, devenant par la même occasion adepte des mélodies imparables et des refrains qui vous trottent en tête toute la journée.

S'ouvrant sur un majestueux premier titre éponyme de près de 10 minutes, doté d'un refrain fédérateur et facilement mémorable, 'Destiny' contient 10 titres variés (pour l'édition européenne), qui oscillent entre Power/Heavy véloce et rapide (''No turning Back' ou ''Rebel'), titres symphoniques Mid-tempos (''SOS' ou ''Playing With Fire'), et morceaux plus calmes assimilables à des ballades, comme ''400 Rainy Night' ou l'excellent ''Venus in the Morning'.
Et que dire du monstrueux dernier titre, ''Anthem of the World', majestueux, imparable et ô combien efficace : il symbolise à lui seul la force d'un groupe à l'apogée de son talent, où la maîtrise technique est avant tout au service de la mélodie, et où la structure du morceau, les couplets, les refrains, riffs et solos sont tous unis dans une osmose indéniable.
Oui, j'ai pris mon pied sur ce morceau plus d'une fois, allant jusqu'à traduire les paroles, les apprendre et les (ré)citer dans un bac blanc de français ; Ce qui me vaudra d'ailleurs un « Hors-Sujet », non pas en raison de la citation en tant que tel, adaptée au sujet, mais parce que la prof affirmera ne pas connaître « le philosophe finlandais contemporain Timo Kotipelto » (véridique ) ... ben vi, avant d'être un fan de Heavy, en 1998 j'étais aussi un gentil rebelle...

Aux antipodes de ce que j'écoutais en parallèle, ce 'Destiny' m'a fait voyager et headbanguer comme peu d'albums l'avaient fait auparavant. Après l'extrême violence et les ténèbres s'offrirent à moi les mélodies imparables et envolées majestueuses de guitares et de synthés. C'est peut-être d'ailleurs ce contraste entre avec l'opacité des opus de Dimmu Borgir ou Mahyem, qui me fera accrocher aussi vite à ce style musical épique.
Et alors que mes camarades de l'époque révisaient leur bac de français en secouant leurs cheveux gras sur ''Follow The Leader' et ''Around The Fur', je me trouvais d'étranges affinités avec certains ''grands' des BTS, aux cheveux longs et à l'acné guérie, qui me firent ensuite découvrir Rhapsody et Freedom Call.

Époque bénie des concerts de Heavy à l'Elysée Montmartre, associée aux belles découvertes par l'intermédiaire des compilations 'NTS' distribuées à la sortie des concerts, cette époque et cet album de Stratovarius évoquent en moi le souvenir indélébile d'une époque révolue où ma fougue et mon insouciance n'avaient d'égales que ma soif de mélodies imparables ...
Ce monument du Heavy ne m'empêchera pas cependant ensuite de délaisser peu à peu ce style musical, plus attiré par la violence pure et extrême du Grind. Mais 'Destiny' est sans doute l'un des albums les plus accrocheurs et efficaces de Heavy que j'ai écouté et aimé.

Mes cheveux n'ont jamais été très longs, mais mon cœur a été entièrement dédié au Heavy durant plusieurs années ; et 'Destiny' constitue pour moi le souvenir inaltérable de la puissance et de l'efficacité de ce style.




Rédigé par : ..::Ju::.. | 1998 | Nb de lectures : 1124


Auteur
Commentaire
6trouille
IP:88.162.147.74
Invité
Posté le: 24/03/2013 à 00h07 - (29080)
J'étais pas archi fan de cette scène là et pire, le nom Stratovarius ne m'évoquait rien de bon (sous Helloween...), et puis je les ai vu en concert (tournée avec Sonata Arctica et Rhapsody, du lourd !) un peu par accident (qu'est ce qu'on ne ferait pas pour une nana) et là, j'ai vu un des groupes les plus pros et carrés qui soit.
Retour à la maison et achat de "Destiny", album très solide et "Infinity" que j'ai quand même trouvé bien meilleur.
Des albums bien torchés, un tempo solide, une voix extra, un guitariste archi fiable... mais maintenant je les trouve rincés en tant que compositeurs. Je me suis totalement désintéressé d'eux, comme de toute la scène true-metal, mais l'écoute de temps en temps de leur best-of me rappelle combien ils assuraient velu !

Amduscias
IP:93.23.15.206
Invité
Posté le: 24/03/2013 à 09h43 - (29087)
J'ai toujours détesté Stratovarius du plus profond de mon être, mais j'ai aussi pas mal trainé mes guêtres dans la "scène NTS" et dû subir Strato en live plusieurs fois. Le groupe était pro, nickel, ça chantait, ça jouait, mais je ne sais pas, ça n'a jamais pris chez moi. Trop bateau (Tolkki, les rythmiques sur une pédale de Mi en doubles croches, ça va bien 2 minutes...), trop positif, trop niais... Et puis ces solos de synthés ho-rribles !!!! Le truc parfait pour illustrer la répulsion qu'ils m'inspirent c'est le titre Freedom sur Infinite. Ce motif de synthé, cette tonalité majeure d'un optimisme béat et niais... Quelle horreur !!! C'était la coqueluche de cette scène mais il y avait tellement plus intéressant dans le même style, je n'ai jamais compris cet engouement.

Mais en effet quelle époque sympathique. Ce fameux gig avec Rhapsody, où Sonata Arctica a littéralement laminé les deux autres groupes (si si, j'insiste, je n'y croyais pas et pourtant c'était ultime) ! Les fameuses compils NTS, le concert gratos au Club Dunois avec les deux groupes de Heavy qui avaient fait un split CD et dont le nom m'échappe, l'époque des Angra, les deux premiers Rhapsody, le premier Demons & Wizards (argh !!!), le premier Ark... J'étais déjà dans le Metal extrême depuis fort longtemps à l'époque et cette scène (et ses fans) m'apparaissait gentillette, trop sage, proprette et un peu cucul la praline, mais musicalement, il y avait de très bonnes choses, tout de même...

lolo
IP:92.163.114.196
Invité
Posté le: 24/03/2013 à 15h12 - (29096)
Découvert quelques mois plus tôt avec le live, Visions of Europe, je poursuivais ma découverte de Strato avec ce nouvel album, histoire d'être prêt pour le concert d'Angra avec Strato en 1ere partie (à la laiterie de Strasbourg). Superbe album (en particulier le morceau titre et, comme le dit le chroniqueur, Anthems...). Et quel concert !

PS : énorme le coup du bac blanc ;-)

Fernando
IP:79.91.202.145
Invité
Posté le: 31/05/2016 à 17h34 - (31949)
Un excellent album ! Surtout SOS !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker