ALETHEÏA - Ghostly Quietude (Autoprod.) - 26/01/2013 @ 20h38
1998-2001 a été une période charnière pour le metal français. Lorsqu'on y repense, 2 éléments liés se distinguent: la reconversion de Stéphane Buriez en tant que producteur suite à la mise en sommeil de Loudblast, et l'émergence d'une nouvelle génération de groupes naviguant grossièrement entre gothic et dark metal. J'ai déjà eu l'occasion d'évoquer ceux rattachés à l'asso parisienne Epsilon (voir ma chronique de Synoptia) mais bien d'autres formations sont aussi apparues à l'époque comme Penumbra, Akin, Amphytryon, etc... De ce riche vivier, 2 enregistrements issus du LB-Lab m'ont fait forte impression: Land of Tears, le fantastique 1er EP de Lycosia sorti en 1998, et Ghostly Quietude, le non moins excellent EP d'Aletheïa paru l'année suivante. A mon sens les débuts fort prometteurs de Lycosia et Aletheïa ont contribué à nous faire réaliser que le metal français revenait en force, après quelques années d'errance.
D'où le présent hommage.

Vincent Lestienne (Guitars & Vocals) et Eric Lombaert (Drums) fondent Aletheïa (terme grec signifiant vérité ou réalité) dans l'agglomération lilloise courant 1996. Suite à quelques mouvements de line-up, le groupe se stabilise avec l'arrivée de Jean Billemont (Bass) puis de Christophe Camart (Guitars & Vocals) en 1998. Le quatuor peaufine son style et passe l'épreuve de la scène avant de se rendre au réputé LB-Lab studio de Stéphane Buriez. Aletheïa en ressort avec Ghostly Quietude, un EP pressé à 500 copies ahurissant de maturité et de professionnalisme, surtout en regard de leur moyenne d'âge d'à peine 20 ans. La presse française (Hard Rock, Hard Force, Hard n' Heavy, Metallian...) fera, comme il se doit, honneur à cet enregistrement. Pour les curieux les Nordistes ont compilé ces chroniques toujours visibles sur leur page myspace. L'apparition d'un titre sur un sampler aurait sans doute aidé, à l'image du parcours de Lycosia, mais globalement les retours ont été particulièrement enthousiastes. A raison.

Artwork sublime, production impeccable, maîtrise instrumentale et vocale, compositions inspirées... je me rappelle avoir pensé que c'était le 1er enregistrement le plus abouti d'un groupe français. Ghostly Quietude se compose de 3 morceaux pour un peu plus de 17 minutes de musique. Au programme un dark metal inventif aux structures progressives surplombés de vocalistes alternant extrême et chant clair. Imaginez Dark Tranquillity période The Gallery jouant du Sup(uration) et vous y serez presque. Les influences suédoises (DT/Opeth) sont nettes mais digérées, car la paire Vincent/Christophe parvient dès son 1er enregistrement à développer son propre style, conciliant sophistication et efficacité. Nombreux changements de rythme, alternance de riffs et d'arpèges, chorus, breaks, usage de l'acoustique (sur Ghostly Quietude), c'est vraiment du beau travail, d'autant que chaque titre possède sa patte.


La section rythmique n'est évidemment pas oubliée. Le batteur Eric s'illustre avec un jeu relativement subtil et changeant, à l'image de ses guitaristes. La basse de Jean est bien présente tout au long de ces 3 titres, qu'il soit question de la montée en puissance du tubesque Mourning the Sun, du break central d'Elsewhere ou de l'introduction de Ghostly Quietude. Sinon j'en parlais plus haut, la comparaison avec leurs glorieux aînés de Sup(uration) est inévitable. Un groupe issu de l'agglomération lilloise jouant un metal puissant porté sur les mélodies dont les 2 guitaristes alternent vocaux extrêmes et chant clair, n'en jetez plus la coupe est pleine.
Cela dit il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître à Aletheïa des placements et tessitures qui leur sont propres. Après tout les frères Loez évoluent dans un registre à la fois plus guttural et plus ouvertement gothic/new wave selon les circonstances. Voyez Aletheïa comme un petit frère particulièrement précoce et doué.

Mais après une série de concerts donnés dans le Nord et en Belgique, Christophe quitte le groupe en 2000, apparemment en mauvais termes, bientôt suivi d'Eric contraint par un déménagement. Comme bon nombre avant eux, Aletheïa connaît un split prématuré. Par la suite Vincent, Eric et Jean ont développé de nombreux projets ensemble [Pourquoi Suzanne? en 2001/2002 pour les 3 ou Noiseless pour Vincent et Jean en 2003/2005] ou séparément, délaissant le metal pour oeuvrer dans des registres plus rock. En 2006 Vincent effectue un retour aux sources avec Ichor, un projet solo présenté comme le successeur d'Aletheïa. Je n'ai pas eu l'occasion de tester et ne dispose pas non plus d'infos plus récentes les concernant. Vous avez pu constater l'estime que je portais à Aletheïa. Faites-vous votre propre avis en allant télécharger Ghostly Quietude sur le Blog VS.


Rédigé par : forlorn | 1999 | Nb de lectures : 1280


Auteur
Commentaire
Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 27/01/2013 à 12h30 - (28812)
Bonne découverte !

gardian666
Membre enregistré
Posté le: 27/01/2013 à 15h23 - (28816)
"Imaginez Dark Tranquillity période The Gallery jouant du Sup(uration) et vous y serez presque."

ok, je vais aller écouter ça de suite !



albatard
Membre enregistré
Posté le: 28/01/2013 à 08h45 - (28823)
Excellent EP, certainement un des meilleurs groupes français à l'époque.

Merci Forlorn pour cet hommage bien mérité!



Strat
Membre enregistré
Posté le: 30/07/2013 à 22h17 - (29662)
Merci pour cette chronique.
Effectivement il y a du DARK TRANQUILITY, des harmoniques artificielles dignes de SUP et des passages proches de A BLAZE MY SORROW là dessous, le tout sent bon cette époque de la fin des années 90 ou le death melo avait le vent en poupe.

Dommage que je découvre cet EP bien trop tard, mais qui as le mérite de me faire découvrir un autre visage du death mélo français, quelques années avant FURIA.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker