BETRAY MY SECRETS - Betray My Secrets (Serenades) - 11/03/2012 @ 16h01
1999 est un très grand cru en matière de sorties de qualité, si grand que je m'abstiendrai d'énumérer une liste qui serait longue de plusieurs dizaines de références (même en ne tenant compte que du metal). Une raison parmi d'autres qui explique, sans justifier, le fait que cet album, que je taxe sans problème de chef-d'oeuvre, soit passé inaperçu à sa sortie. En 1997 Stefan Hertrich, compositeur de musique de jeux PC, connaît son quart d'heure promo Nuclear Blast en tant que vocaliste de Darkseed (2nd couteau de la scène gothic metal alors en plein essort). De son côté, Christian Bystron, ingénieur du son et compositeur pour la télévision allemande, oriente son groupe Megaherz de l'alternatif vers l'industriel, dans le sillage de Rammstein et Oomph!. La rencontre entre ces 2 quasi-inconnus va déboucher sur un projet ambitieux qui sera l'une des grandes réussites de l'année 1999: Betray My Secrets.


En effet Stefan Hertrich est un érudit et citoyen du monde empreint de spiritualité. En marge de son groupe régulier, il va donc élaborer avec l'aide de Christian Bystron rien de moins qu'un metal gothico-industriel imprégné de chants ethniques et d'arrangements ambient. Après une 1ère Demo 4 titres qui ne sera pas commercialisée, le duo reçoit le renfort de Harald Winkler (ex-batteur de Darkseed) et enregistre un EP 2 titres qui leur permet de signer chez Serenades records. Voici une autre raison probable au fait que Betray My Secrets soit passé inaperçu: son label. En effet cette sous-division de Last Episode consacrée en gros au gothic doom était aussi douée comme 'découvreuse de talents' qu'incompétente en matière de promotion, ce qui a toujours eu le don de m'irriter. Imaginez-vous le gachis que représente tout ces groupes prometteurs signant sans le savoir leur acte de naissance ET leur acte de décès en un seul contrat? Soulsearch, Jack Frost, et tant d'autres condamnés à l'oubli...

Ce coup de gueule passé, soyons juste, sans eux pas de Betray My Secrets. Et sans la presse française pour en avoir "un peu" parlé, je n'aurais peut-être jamais été jusqu'à commander ce CD par VPC. Et je serais passé à côté de quelque chose d'énorme. En effet dès réception de l'objet on sait de suite qu'on tient de la qualité entre les mains. Une pochette aussi mystérieuse que mystique, un livret détaillé, un sublime picture-disc représentant le yin et le yang. Le tout est prometteur. Parlons musique maintenant...

Dès les 1ères mesures de Shamanic Dream les surprises s'enchaînent. Dans l'ordre, la qualité des chants ethniques et des arrangements, le punch de la prod et le chant de Stefan Hertrich. Parlons d'abord du chant. Connaissant Darkseed j'attendais le vocaliste dans son registre habituel façon Nick Holmes (Paradise Lost) ou James Hetfield, d'autant plus que j'appréhendais BMS comme étant un projet 'plus soft'. Au lieu de ça le bougre nous prend à contrepied avec un registre uniquement extrême, préférant déléguer la narration à Harald Winkler (notamment sur Oh Great Spirit et From the Goddess).

Côté chants ethniques, y en a pour tous les goûts, on franchit aisément les barrières de l'espace et du temps, chaque titre possédant sa propre structure, son propre feeling, et ce sans nuire à la cohérence de l'album (ce qui fait sa force justement). Asie, Afrique, Amériques, les Allemands nous font voyager. D'un point de vue purement ludique/culturel quand on se penche sur les textes on constate que Stefan Hertrich indique ses sources. Notez aussi que le groupe glisse parfois quelques mesures de chant en allemand.


Harald Winkler - Stefan Hertrich - Christian Bystron

Côté instrumentation, Christian Bystron ne fait pas semblant en balançant des rythmiques d'une tonne sur des tempos globalement lents mais pas exempts d'accélérations pour autant (God and Me et Little Wanderer qui nous écrasent la tête). Rythmiques secondées par une basse passant parfois au 1er plan (God and Me encore). A côté de cette puissance de feu, il nous propose des lignes mélodiques efficaces agrémentées de quelques arrangements de son cru: arpèges sur Oh Great Spirit ou les effets concluant Ever Expanding Eternity par exemple. De son côté Harald Winkler n'est pas en reste, jonglant au gré des passages et des humeurs entre une batterie martiale parfois impitoyable et des percussions plus discrètes mais néanmoins omniprésentes.

Quant aux arrangements qui achèvent d'habiller l'album, ils sont tellement fondus dans l'ensemble, tellement naturels, qu'il serait presque inutile d'en parler à moins de faire un track by track. D'un côté l'atmosphère industrielle et les samples apportent une dynamique et une agressivité réelle, tandis que les passages ambient nous emmènent à l'opposé, en territoires contemplatifs et introspectifs. Je citerais simplement la conclusion de l'album: Save my Belief tout en claviers à la Crematory, et les 2 plages instrumentales non créditées qui auraient pour noms Heavens Throat et My Demons à en croire le net. La 1ère aurait pu constituer une conclusion idéale à l'album tandis que la 2nde est du pur remplissage sans intérêt à mon sens.

Au rayon des points faibles, la production de Christian Bystron est bonne mais presque trop puissante pour ce projet, tellement que le mur de guitares a tendance à écraser les chants / arrangements. Un mixage un peu plus équilibré aurait mieux convenu. J'aurais également apprécié un chant un peu plus varié de la part de Stefan Hertrich. Quant aux points forts, difficile de faire le tri: originalité, puissance, mélodies, atmosphères, diversité, cohérence, spiritualité... Un album unique en son genre classé sans suite malheureusement.

Après ce coup d'éclat, Christian Bystron a continué sa route avec Megaherz (qui sort son 8ème album en 2012). Harald Winkler a disparu de la circulation quelques temps avant de réapparaitre comme vocaliste de Darkseed (2008-2011). Quant à Stefan Hertrich, il a fini par donner vie à un projet solo, Shiva in Exile, dont le 1er album, Ethnic, a reçu un 'Just Plain Folks Music Award' dans la catégorie meilleur album "New Age/World Music" en 2003.
Il a bien tenté de donner une suite informelle à Betray My Secrets avec un EP sorti en 2005 sous le nom de SpiRitual, mais sans réussir à retrouver l'inspiration du projet originel. Si votre route devait croiser celle de Betray My Secrets, je ne peux que vous recommander d'y jeter une oreille attentive. Vous ne le regretterez pas.

Shamanic Dream: http://www.youtube.com/watch?v=TohFk9qkePQ
Oh Great Spirit: http://www.youtube.com/watch?v=p-UopH_y9LY
Desert Dance: http://www.youtube.com/watch?v=IciWkUP8xwI


Rédigé par : forlorn | 1999 | Nb de lectures : 1119


Auteur
Commentaire
totoro
Membre enregistré
Posté le: 11/03/2012 à 21h45 - (27196)
Bon choix! Un album que je connais assez peu, et qu'il difficile de trouver à prix décent aujourd'hui. Je suis en revanche assez fan de Darkseed, surtout "Diving into darkness" et "Astral adventures" (avec un très léger feeling ethnique celui-ci!). Un second couteau certes mais qui aurait certainement mérité un peu plus de succès. Sinon, content de voir quelqu'un citer Jack Frost! Sacré bon groupe ça! Doom, Goth et Rock'n roll à la fois, un groupe honteusement mésestimé!!!"You are the Cancer" sur " Gloom Rock Asylum"est à mon humble avis un pur tube Gothic Metal!J'aime bien tes chros Forlorn, je me retrouve bien dans tes goûts, c'est chouette de voir qu'il y a encore des aficionados du "vrai" Metal gothique!(Désolé pour le côté True un peu puriste!)

Undergroundmetallic
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 00h33 - (27201)
Un des meilleurs albums dans le genre, un pur joyau !
Stefan Hertrich est un homme adorable et d'une grande spiritualité.
D'ailleurs vous pouvez trouver les deux albums de Shiva In Exile, "Ethnic" and "Nour" ré-enregistrés en 2011 chez Aquarius International Music. Puis des inédits : Foroogh (Dawn of Understanding and Forgiveness) et Golden Rain.
Et n'oublions pas dans la longue carrière de Stefen, le groupe Sculpture et son album éponyme sorti en 1999, avec le premier guitariste de Crematory.
Enfin avec Stefen, ça n'ait que du bonheur musical à l'état pur !



forlorn
Membre enregistré
Posté le: 12/03/2012 à 01h05 - (27202)
Bonne surprise que ces commentaires, je pensais faire un bide avec cette chronique :)

Quant à Sculpture, j'avais pris le parti de Lothar Först à l'époque, et au jeu des comparaisons, je préfère cet album à celui de Crematory enregistré après son départ, même si ça se joue à des détails et qu'on reste dans le même trip.
J'ai déjà eu l'occasion d'en parler sur le net par le passé, mais du coup j'envisage une piqure de rappel...

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 25/02/2014 à 15h32 - (30606)
2 ans après, ajout pour les curieux de 3 liens audio.

Dommage qu'il n'y ait pas de lien dispo pour Little Wanderer, le morceau le plus puissant du lot.

Faites l'essai, Betray my Secrets est un album formidable, unique en son genre.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker