Ulrich W. - VOLKER par PAMALACH - 5388 lectures
Avec son premier E.P, VOLKER propose une entrée en matière au gout plus que savoureux !


Salut et merci de répondre à nos questions ! Est-ce que vous pouvez vous présenter en quelques mots et nous dire quels sont vos backgrounds respectifs à tous ?
VOLKER est un projet qui évolue dans un registre dark rock/sludge. Nous sommes tous issus de la scène métal extrême, de groupes qui tournent depuis pas mal de temps (OTARGOS) ou tournaient (DEMENTED). Jen, chanteuse, était la front-woman de NOEIN (cyber metal).


Quel est la genèse de Volker ?
Manu (bassiste) et moi-même voulions depuis longtemps monter un groupe dans un registre plus « rock ». A force d'en parler nous nous sommes mis au boulot pour rendre la chose concrète. John et Jen ont été intéressés par ce qu'on souhaitait faire et se sont joints à nous. Nous travaillons sur VOLKER depuis maintenant 2 ans, nous attendions d'avoir de la matière avant de présenter le groupe au public.


Peux-tu nous dire dans quelles conditions s'est enregistré ce premier E.P ? Vous prévoyez l'enregistrement du L.P cet été je crois ?
Nous avons enregistré au Vamacara studio avec HK, son boulot et son sérieux sur le dernier album d'Otargos nous ont amenés tout naturellement vers lui. Comme pas mal de groupes nous avons procédé en deux étapes, nous avons enregistré la plupart des instruments et chants de notre côté, le re-amping/mixage/mastering a été effectué au studio.
Oui, nous commençons à enregistrer le LP cet été, en fait on avait déjà pas mal de morceaux de prêts à l'époque de l'EP, mais nous avons préféré en enregistrer que 3 et garder le reste pour plus tard. Cette fois-ci nous allons bosser avec Mathieu de Gorod pour l'enregistrement.


L'artwork est vraiment superbe et réussi. Je crois que l'E.P est d'ailleurs tiré à 500 exemplaires uniquement sans qu'il n'y ait de possibilité de réimpression c'est ça ?
M. Pliszke gère la partie «graphisme» du groupe, nous cherchons à rester dans cet univers sombre et malsain qui image parfaitement la musique, les textes et l'ambiance de VOLKER.
Tout à fait, cet EP est sans repressage, les morceaux qui y figurent ne seront ni réenregistrés ni réutilisés, nous souhaitions, avec KAOTOXIN, garder cette sorte d'exclusivité pour faire de cet EP plus tard une sorte de collector.


Vous décrivez votre musique comme du Cold Rock/ Dark Rock. Personnellement, j'y trouve beaucoup de vibes Black Metal, et ce autant dans les riffs de guitare que dans certaines ambiances glauques développées par exemple dans l'intro de "Pavor Nocturnus". C'est aisément compréhensible quand on te connaît mais est-ce que cette influence qui est pleinement voulue ou ce style fait définitivement partie de ton ADN musical ?
Pas évident je l'admets de définir son propre registre musical, surtout lorsqu'il est un croisement de beaucoup d'influences diverses. Dès le début nous souhaitions appuyer l'appellation « Rock » dans la description pour éviter que le public ne pense que VOLKER est un groupe de Metal/Metal extrême. Au vu des membres qui constituent VOLKER beaucoup je pense s'attendaient à du blast.
La Vibe Black Metal… Ce n'était pas prévu à l'origine du projet. Elle est certainement due à mon jeu et mes inspirations en tant que compositeur. J'ai beau travailler dans un autre registre mes 15 années avec OTARGOS restent encrées dans mes doigts... Ces sonorités du coup font parties de VOLKER maintenant, mais le but n'est pas de les exploiter plus que ça. Des ambiances doomesque/sludge/black comme « Pavor Nocturnus » il y en a d'autres sur les morceaux de l'album en préparation, mais une fois de plus je le répète notre but n'est absolument pas de tomber dans ce registre. Personnellement plus ça sonnera rock et moins black… plus je serai satisfait !


Ce qui m'a un peu décontenancé au départ, c'est cette réelle dichotomie entre les passages les plus sombres et agressifs et ceux plus envolés et mélodiques. Malgré tout, il y a un gros côté rock n' roll qui, lui, ne semble jamais vraiment quitter vos compos. Est-ce que ces mélanges sont le moteur de base de Volker ?
Exactement, sans chercher à copier ou coller à un style, mon but est d'exploiter ce côté rock et dark au maximum. Nous avons choisi ces trois morceaux pour l'EP car ils représentent assez le panel de sonorités et d'ambiances de VOLKER.


Votre chanteuse allie avec une apparente facilité les cris et les passages chantés. Certains semblent surpris de la progression qu'il y a entre sa performance sur l'E.P et ce qu'elle faisait avant. Est-ce que c'est l'évolution naturelle du travail fourni ?
Jen était déjà très douée pour tout ce qui est chant clair. Son ancien groupe la bridait complètement à ce niveau-là, c'est pourquoi beaucoup ont été surpris en écoutant VOLKER. Pour ma part, au contraire je souhaite exploiter son talent au maximum, je trouve même que c'est sur ce terrain qu'elle excelle. Jen a apporté énormément d'idées et d'identité aux morceaux grâce à ses différentes voix.


Votre image est très axée metal sombre sans pour autant que vous vous définissiez comme tel. Est-ce que c'est pour éviter certaines critiques (faciles) que vous procédez de la sorte ?
Quel genre de critiques? Non, comme je disais plus haut, nous ne cherchons pas particulièrement à rentrer dans la scène purement métal et encore moins la scène extrême. Même si l'image et l'ambiance du groupe est sombre nous cherchons à garder un côté rock, punk rock, voire garage. Pour être plus précis à aucun moment nous n'avons voulu faire du « black'n'roll ». Le son à proprement parler joue un grand rôle, et permet aussi de faire pencher la balance vers un registre ou un autre.
Pour les mêmes raisons nous souhaitons éviter de trop partager la scène avec des groupes de death, de black ou ce genre de styles trop extrêmes. Je pense que nous avons plus à offrir aux autres publics.


Pour les mêmes raisons nous souhaitons éviter de trop partager la scène avec des groupes de death, de black ou ce genre de styles trop extrêmes. Je pense que nous avons plus à offrir aux autres publics.
Je ne sais pas s'il y a plus de filles ou pas, je ne me suis jamais posé la question en fait. Je ne vois pas de progrès à réaliser pour moi il n'y a que le talent qui compte, pas le sexe. Mais, il faut être honnête, niveau marketing une fille ou des filles ramènera plus de public et suscitera plus d' «intérêt», ça a toujours été comme ça. Des filles dans le métal il y en a … mais des filles qui ont du talent, que ce soit sur scène, au chant, ou autres…, c'est une autre histoire !!


Vous êtes dans une configuration de groupe plutôt réduite. Quels en sont selon toi les avantages et les inconvénients ?
C'était un choix voulu dès le départ. Nous voulions garder un côté naturel et « garage » à notre musique, que ce soit en live ou sur album, toujours dans un esprit Rock, exit les superpositions de guitares ou de samples à gogo et Cie.
N'étant que 4, les décisions se font assez rapidement, tout comme les choix et les avis concernant la composition. Nous nous connaissons tous depuis pas mal de temps, bien avant VOLKER, c'est aussi pourquoi nous n'avons pas souhaité rajouter une personne extérieure (comme 2ème guitariste par exemple), pour garder cette symbiose ; on sait tous où on va, quels sont nos objectifs.
Certains pourraient penser qu'on risque de manquer d'un 2nd gratteux sur scène, mais il n'en est rien, nous avons réfléchi à la question et trouvé une parfaite alternative, qui d'ailleurs donne à VOLKER une touche plus massive et originale en live.


Par rapport à ce je connais de ce que tu utilisais comme matos, tu es passé d'une Ibanez couplée à un Mesa Boogie à une Gibson Les Paul couplée à un Orange. Est-ce que c'est pour accentuer le côté "In your face" et rock n' roll du son "vintage" que tu es passé à cette configuration ?
J'ai énormément changé de matos et de config ces 10 dernières années… je suis un peu un malade du matos de guitare, mais je me suis un peu calmé (enfin !). Pour être précis je joue actuellement sur une tête IRONHEART LANEY, nous utilisons effectivement une Orange sur scène mais pas pour moi.
Cela dit tu as entièrement raison, nous cherchons à obtenir une touche vintage rock dans notre son, comme sur l'EP d'ailleurs. J'ai toujours aimé les Gibson, même dans Otargos j'en ai utilisé souvent, je pense qu'on peut tout faire avec tout, ce n'est juste qu'une question de réglage, et de goût.


Quels sont vos futurs plans avec Volker dans les mois qui arrivent ?
Nous avons depuis peu intégré le roster de K-PRODUCTIONS donc de bonnes choses se préparent niveau concerts ! Cet été nous enregistrons l'album, qui sortira en fin d'année chez KAOTOXIN, en Septembre commencera le tournage d'un clip. On sera aussi Hellfest pour de la promo.


Le mot de la fin est pour toi.
Attendez-vous à entendre parler de VOLKER à la rentrée !


Auteur
Commentaire
Bla$t
IP:82.233.205.186
Invité
Posté le: 24/06/2016 à 19h26 - (2010)
Tr-s etonné que le gars dise chercher un feeling garage, je trouve au contraire le son complétement metal !
bonne continuation à eux !


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker