- SLAVE ONE - TRACK BY TRACK par VSGREG - 5409 lectures
A l'occasion de la sortie de l'album de SLAVE OVE chez Dolorem Records, VS-webzine vous propose de tout apprendre sur "Disclosed Dioptric Principles"







Titre de l'album :

Le choix du titre de l'album Disclosed Dioptric Principles s'est avéré difficile. Nous souhaitions trouver un titre qui reflète au mieux l'esprit de la musique et des paroles de l'album. Après moult réflexions, Disclosed Dioptric Principles nous est apparu comme une évidence dans la mesure où il évoque à la fois une approche scientifique et une démystification des croyances liées aux astres et la lumière.
Le titre fait donc le lien entre l’infiniment petit et l’infiniment grand et inversement.

Artwork :

La pochette de l'album représente un personnage aux multiples bras entourés de serpents. Il se tient devant un feu dans une bibliothèque. Des cartes célestes flottent dans les airs. La lumière vient éclairer ce prêtre ou prêtresse par l'arrière. Cette pochette est en adéquation avec les paroles de l'album. La pochette et les paroles forment un tout.
L'artwork est l'oeuvre de l'artiste 3MMI. Elle n'est pas le fruit d'une collaboration avec le groupe.
Nous l’avons choisi pour son côté mystique et intriguant.
Explorez la pochette et vous découvrirez certains secrets contenus dans les paroles.




Production/studio.

L'enregistrement a eu lieu dans notre studio personnel et le mix et mastering ont été réalisés au Underwaves Studio par JC Guillard. La collaboration s'est très bien passée. L'ambiance dans notre studio était studieuse mais détendue.

Musique, cinéma/DVD, livres, jeux
Ouvrages :
-Cosmos Inc , Maurice DANTEC.
-Le matin des magiciens, Louis PAUWELS et Jacques BERGIER
-Nadia se marie, Philippe CHAPUIS…

Musique :
-Death, Cynic, Atheist, Obscura etc…

Jeux :
- Zombicide.




Track by track

L’ensemble de morceaux traite du rapport de l’objet avec les cieux sous plusieurs formes.

Sans aucune prétention de la part de son rédacteur, chaque texte comprend plusieurs niveaux de lecture. Le sacré y côtoie le scientifique. Cette dualité crée une ambiguïté qui pousse celui-ci qui se prête au jeu à la réflexion qui nous a paru intéressante.

Deus Otiosus.

Le premier titre composé. Le titre le plus facile à exécuter.
« Deus Otiosus » est une locution latine qui signifie « Dieu neutre ». Les Cieux abandonnent l’être humain à son propre destin. Ces divinités sont présentes dans de nombreuses mythologie (Brahma en Inde notamment).

L’Homme s’affranchit-il de ce Dieu qui l’abandonne ou tisse-t-il des liens unilatéraux avec lui ?

Le texte notifie notre point de vue sur la chose.


The antykithera mechanism.

Très classique dans son approche et sa strucutre, ce morceau est le premier composé pour l’album. On y trouve un passage progressive et plus posé en son milieu.

Le texte traite du mécanisme d’Anticythère découvert dans une épave en mer méditerranée en 1901.

Il s’agit d’un mécanisme très complexe datant de l’Antiquité et qui était très probablement utilisé comme calculateur astronomique.
Ainsi, Ils’agit ici de traiter de la désacralisation des cieux. L’Homme alors qu’il commence à comprendre et à calculer la course des objets céleste se détourne du divin et de ses croyances.

Science et divin ont alors commencé à diamétralement s’opposer.




Obsidian Protocol Achievement.

Morceau clin d’œil à notre gout pour le cinéma comme l’ont pu l’être « l’Aldila » sur l’EP Vermin ou « Solanum Dance » Sur l’EP Cold Obscurantist Light.
Musicalement moins techniques les autres morceaux, Obsidian ds’incrit dans la tradition de la thématique SF en ayant une approche scientifique dans son contenu textuel.



For Shiva whispered the universe.

Ce titre évoque la cosmogonie indienne et le mythe de la création de l'univers. Ce titre a été de nouveau enregistré avec quelques nouveaux arrangements.
Quelques touches ethniques y émergent.
Mythe fondateur de la cosmogonie indienne, Shiva est le créateur de l’univers mais son destructeur dans un cycle éternel de renouveau.



Aeon Dissonance.

Morceau calme dans son intro et mid tempo dans son ensemble.
Un clin d’œil aux groupes fondateurs du genre.
Le texte forme un tout avec celui-ci de « Liquid Transcendental Echoes ».
Nous y décrivons le trouble cosmique naissant et gangrenant l’Equilibre.
« Tous doivent être déchus, aucun ne s’élèvera ».

Ce cycle perpétuel est une composante majeure de la cosmogonie indienne.

Ce « mécanisme cosmique » est le premier pas vers la renaissance de l’univers.


Liquid Transcendental Echoes.

La continuité du texte d’Aeon.
Un morceau relativement long (environ 11 minutes) en tiroir, empli d’une kyrielle d’ambiances, de tempos.

Un morceau à la prose positive puisqu’il traite de renouveau.
C’est par la transcendance qui le renouveau est.Le terme liquid dans le titre fait référence à l’Ocean Primordial de la cosmogonie égyptienne.


Degenesis.

Un morceau instrumental pour clore l’album.
Nous n’allions pas finir sur une touche positive. Le cycle continue sa course et se répète.
Du renouveau nait inévitablement le chaos.
Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker