Marie-Amélie Mastin et Cyril Wilfart - CLASSIC 21 METAL par GABINEASTWOOD - 7973 lectures
Comme chaque année nos victoires de la « musique » ont accouché d’un palmarès ennuyeux où le Métal est encore et toujours absent, de cet invariable constat il était intéressant de voir comment notre style favori est perçu et diffusé dans les médias depuis l’étranger, du coup l’occasion était trop belle d’aller interviewer Marie-Amélie Mastin et Cyril Wilfart les deux présentateurs de « Classic 21 Métal » sur « Classic 21 » (la radio rock de Wallonie, basée à Mons) afin de discuter avec eux sur leurs goûts musicaux, leurs avis sur les scènes belge et française, ainsi que sur la manière dont se passe la diffusion médiatique du Métal chez nos voisins d’outre-Quiévrain.


1- Bonjour à tous les deux et merci de m’accorder un peu de votre temps pour cette interview, pour commencer pouvez-vous vous présenter et me parler de votre parcours ?
M-A : Bonjour et merci pour la proposition surtout ! Pour ma part, je suis licenciée en communication. Après mes études, je suis arrivée à « Radio 21 » en 2001, comme assistante, et j'ai rapidement fait des remplacements à l'antenne. Quand l'aventure « Classic 21 » a démarré en 2004, je suis devenue titulaire d'émissions de journée. J'ai fait de nombreuses tranches horaires au fil des années, j'assure maintenant une quotidienne (« Lunch Around The Clock » – de midi à 15h – du lundi au vendredi) en plus du Métal le vendredi soir.

Cyril : Salut, merci à toi pour la proposition ! Alors, mon parcours en radio est assez court !... J'ai toujours été un passionné de musique et me suis assez rapidement intéressé à la pratique. J'ai commencé la batterie alors que j'avais 4 ans et je suis devenu complètement accro à ce monde. Le hasard a fait que j'ai rencontré Jacques de Pierpont lorsque j'étais en 5ème secondaire (vers 16-17 ans). J'étais alors à la recherche d'un stage en entreprise à réaliser et Jacques a volontiers accepté ma proposition de le suivre 2-3 jours afin de comprendre comment fonctionnait concrètement son boulot d'animateur de radio.
Une fois mes années de lycée terminées, j'ai étudié le Graphisme à Bruxelles jusqu'en juin 2015.
Mon arrivée à la radio s'est faite lorsque Jacques de Pierpont, alors sur le point de prendre une retraite bien méritée, m'a proposé de prendre la relève de « Hell's Bells », son émission de Métal.


2 - Depuis quand existe l’émission ?
M-A : Avec Cyril, nous avons repris l'émission au départ à la retraite de Jacques de Pierpont, en avril 2015, mais Jacques présentait « Hell's Bells », consacrée au Métal, depuis 2006 sur « Classic 21 ». Avant ça, dès la création de la chaîne, existait « Rockcity », avec du Métal, mais aussi du rock punk, garage sixties et psyché.

Cyril : Jacques de Pierpont a lancé l'émission en 2006, sous le nom de « Hell's Bells ». Marie et moi avons repris le flambeau au mois d'avril 2015…c'est bientôt notre 1er anniversaire !!


3 - Avez-vous un modèle radiophonique ? une émission que vous auriez aimé présenter ?
M-A : Je promets que c'est la stricte vérité : Jacques de Pierpont est l'animateur que j'ai certainement le plus écouté. J'ai toujours aimé son érudition, son approche de la musique. C'est un véritable initiateur, toujours avide de découvertes, de nouveautés, le tout avec une humilité précieuse dans notre milieu. J'aime sa manière d'accueillir ses invités à l'antenne, de s'adresser à eux avec une vraie simplicité, alors que c'est un homme qui prépare minutieusement ses émissions, lit énormément, et dont la mémoire et la culture musicale en feraient pâlir plus d'un. Du coup, quand il m'a proposé de reprendre « Hell's Bells » (ancien nom de l'émission « Classic 21 Métal ») avec Cyril l'an dernier, ce fût une nouvelle incroyable, mêlée d'excitation et de trouille gigantesque !

Cyril : Pour être franc, je n'ai jamais écouté la radio en y cherchant un quelconque modèle pour une bonne et simple raison : je n'avais jamais envisagé de travailler dans ce domaine. Néanmoins, la radio a toujours été allumée à la maison, et il est dur de rester indifférent à certaines voix iconiques. D'un point de vue plus « professionnel », j'ai toujours admiré la simplicité et le naturel avec lequel Jacques de Pierpont présentait ses émissions et interviewait ses invités. Sa façon de raconter la musique m'a toujours passionné.


4 - Quels sont vos goûts en matière de Métal ? Ecoutez-vous d’autres styles ou artistes totalement différents ?
M-A : Je suis une amoureuse de musique, au sens large. J'écoute beaucoup de choses différentes, dont du Métal. Aussi loin que je me souvienne, (déjà quand mon père m'emmenait à la médiathèque, je ramenais des disques de « rock dur ») j'ai toujours aimé l'énergie et la puissance du Métal. J'ai une tendresse particulière pour les courants plus « lents » (Sludge, Stoner, Doom...), mais je fonctionne beaucoup au coup de cœur, et je peux alors passer du Death, au Prog', au Djent, au Thrash, au Heavy, au Glam... pas de restriction ! Je peux être séduite par du Black dont les mélodies me parlent, comme par une voix Prog', ou un son de batterie... je tente de ne pas avoir d'a priori.

Cyril : J'aime écouter et surtout découvrir un maximum de choses. Si ma première approche de la musique s'est d'abord faite par le Rock Progressif et des groupes comme Pink Floyd, Yes, Mike Oldfield ou encore Ange, j'écoute aussi pas mal de Reggae et énormément de Folk/Country/Bluegrass.
Mes goûts musicaux se sont progressivement « endurcis » après avoir vu Motörhead en concert. J'avais 6 ans (merci papa !).
En tant que programmateur d'une émission de métal, j'essaie évidemment d'être le plus éclectique possible. Néanmoins, mes styles de prédilection sont assez Old-School. Doom, Stoner, NWOBHM, Speed-Metal, Black-Metal. Je raffole des groupes occultes, de tous genres et de toutes générations (Coven, Black Sabbath, Black Widow, Witchynde, Witchfinder General, The Devil's Blood, Orchid …).
J'ai également un grand faible pour toute la veine Glam/Sleaze des années 80-90 (Skid Row, Twisted Sister, Whitesnake, W.A.S.P …). Je passe beaucoup de temps chez les disquaires à fouiller, sortir les pochettes qui m'attirent et écouter.


5 - Au niveau de la programmation, cela est-il choisit en binôme ou est-ce l’un de vos deux qui a le dernier mot ?
M-A : Ah, c'est Cyril le chef programmateur ! Initialement, Jacques avait choisi Cyril comme son successeur officiel pour l'émission, et je venais en renfort pour l'animation. Il se trouve que, non seulement on s'entend très bien, mais qu'en plus on a des goûts qui sont très souvent en osmose. Du coup, je mets une petite touche dans la programmation, et Cyril apporte son expertise sur antenne aussi. Pour le travail en amont, on discute beaucoup, on écoute beaucoup de choses en cours de semaine, on en parle ensemble, et on construit la trame de l'émission en binôme. Cela nous permet aussi d'être les plus exhaustifs possible et de ne pas diffuser que ce que l'on aime...

Cyril : Nous avons deux rôles bien précis dans l'émission. Marie est animatrice, je suis programmateur. Dès que nous avons commencé à travailler ensemble, ces fonctions se sont vite mélangées. Au final, nous faisons un vrai travail d'équipe. Marie est constamment à la recherche de nouvelles infos et d'actualités et j'écoute un maximum de nouveaux groupes, de tous genres et horizons, connus ou non. Dès que Marie découvre un groupe, elle m'en fait directement part et je fais de même dès que je tombe sur une actu digne d'être mentionnée.
Bien qu'au final, ce soit moi qui décide du contenu musical de l'émission, la programmation reflète avant tout d'une collaboration entre deux passionnés.


6 - J’ai vu dernièrement que les audiences de la radio sont très bonnes, cela est-il également le cas de votre tranche horaire ?
M-A : Aucune idée ! En radio, les ondes FM n'étant pas mesurables, les audiences sont basées sur des carnets remplis par des volontaires. Et les heures de « mesure » s'arrêtent à 20h. Nous n'avons donc pas de chiffres ! Par contre, les chiffres de podcast, de la page Facebook, et du site internet de « Classic 21 », ont l'air de valider l'émission. Les retours que nous avons sur les réseaux sociaux sont très positifs, et nous n'avons aucune pression d'audience, ce qui est une liberté plus qu'appréciable.

Cyril : On ne sait pas dire ! Les taux d'audience ne sont plus mesurés après 20h. Les seuls baromètres sur lesquels nous nous basons sont les téléchargements de podcast et l'activité sur notre page facebook. Tout semble bien se passer !


7 - Comme vous devez le savoir le rock, et le Metal en particulier, ne sont pas particulièrement représentés sur les radios nationales françaises (hormis sur Rtl 2 via Francis Zégut ou « Bring the Noise » de Ouï Fm), et encore moins à la télévision et dans les médias généralistes en particulier (à de rares exceptions près), cela est-il également le cas en Belgique ?
M-A : C'est exactement la même chose ici. Je pense, sans me tromper, que dans les médias nationaux francophones (nous avons beaucoup de radios locales en Belgique), nous sommes... les seuls. Même du côté néerlandophone, l'offre est très limitée aussi. D'ailleurs, nous avons beaucoup d'auditeurs au Nord du pays. Le Métal reste vu comme un genre « de niche », alors que ses aficionados sont pourtant incroyablement nombreux.

Cyril : Totalement ! Mis à part quelques émissions sur des radios locales, je pense pouvoir dire sans me tromper que nous sommes la seule émission diffusée sur une radio nationale, entièrement dédiée au Métal.
Nous avons la chance d'avoir une liberté totale en ce qui concerne le contenu de « Classic21 Métal », ce qui nous permet de ratisser un maximum de sous-genres.
« Classic 21 » est une radio vraiment intéressante pour tout passionné de rock. Les émissions thématiques de la chaîne vous permettent de passer du Rock n'roll des années 50 au Heavy-Metal en passant par le Blues, le Boogie ou encore le Jazz.


8 - Les clichés que véhicule notre musique sont encore très présents en France (même si cela s’améliore dans l’ensemble), avez-vous le même ressenti par chez vous ?
M-A : Oui, complètement ! Pour parler de quelque chose qui m'est proche, le public de « Classic 21 » a été très surpris de me voir aux commandes d'une émission Métal avec Cyril. L'habit faisant toujours le moine pour la plupart des gens, mon look ne reflétait pas mes goûts musicaux et beaucoup avaient du mal à croire que j'aimais sincèrement ce style de musique. Je crois qu'on me pose encore la question toutes les semaines !

Cyril : C'est certain que le Métal est un style qui, de par ses codes visuels et son agressivité apparente, choque et dérange encore pas mal de monde. Néanmoins, la Belgique recèle d'un grand nombre de plus ou moins grands festivals entièrement ou en partie dédiée à ce genre musical. Mis à part le Graspop Metal Meeting ou une partie de la programmation du festival de Dour, de plus petits festivals se font remarquer par la qualité de leur programmation « Heavy ». Je pense par exemple à nos amis du Métal Méan (qui accueillent Entombed A.D. et Samael cette année), au Durbuy Rock Festival (Pentagram, Mass Hysteria, Powerwolf, Exuviated, Lady Carnage… à l'affiche cette année) et une myriade d'autres évènements qui font la part belle à ce style de musique qui nous tient tant à cœur.
Aussi, je suis enchanté de voir la dévotion et la complicité de la communauté Métal en Belgique. Les salles plus underground comme le fameux « Magasin4 » à Bruxelles sont un vrai lieu de ralliement pour cette communauté soudée.


9 - Comment se porte la scène belge ? je trouve qu’il y’a pas mal d’excellentes formations qui sortent du lot actuellement, je pense notamment à POSSESSION ou EXUVIATED (vous avez d’ailleurs reçu ces derniers dans vos locaux il n’y a pas très longtemps), êtes-vous d’accord avec cela ?
M-A : Complètement ! Il y a vraiment une très intéressante scène Métal en Belgique. Beaucoup de formations nous envoient leurs démos, Eps, albums, et ce que nous recevons est majoritairement de grande qualité. Nous essayons autant que possible d'assurer notre mission de service public et de leur offrir un espace de diffusion. La Muerte, Channel Zero, Lady Carnage, Bliksem, The Black Tartan Clan, Suasion, Exuviated, Komah, Drakkar, Ithilien, Do or Die, Syndrome, Steak N. 8, The Devil's Work, Horacle, Lifers, Cryptogenic, Deviate, Enthroned, King Hiss, Evil Invaders, Age of Torment, Length of time, Excavated, Pestifer, Possession, Repulsion, CHVE, The Progerians, Killer, Black Harmonia, Castles, Arkangel, Ethernity, Deep Show, Your Highness, Innerfire, Magic Kingdom, Spoil Engine, The Guardians, Finger Lick, Lugubrum, Amenra … pour ne citer qu'eux, sont tous des groupes de chez nous qui peuvent être fiers de ce qu'ils proposent!

Cyril : Tout à fait ! Une chose sur laquelle nous insistons dans l'émission est la découverte et la promotion de groupes Belges. Cela nous tient vraiment à cœur. La Belgique est un lieu depuis lequel il est extrêmement difficile de se faire connaître et surtout de s'exporter. La moindre des choses est de supporter au maximum et d'aider les talents émergents de notre pays. C'est aussi ça « Classic 21 Metal ». Nous recevons régulièrement des messages de groupes désireux de partager leur musique et c'est un vrai plaisir que de les écouter un à un, de s'y intéresser voir de les diffuser.
En Belgique, ce n'est pas le talent qui manque ! Ecoutez des groupes comme Evil Invaders, Exuviated, Dehuman, Finger Lick, La Muerte, Komah, Dark Sensation, The Guardians, Goddog, Deep Show, Lady Carnage, Do Or Die, Castles et tous les autres pour vous faire une petite idée du potentiel de la scène.


10 - Quels groupes ou personnalités sont venus vous voir dans l’émission ? Y’a t-il eu une rencontre qui vous a particulièrement marqués ?
M-A : Pour l'instant, nous avons eu assez peu d'invités. Ce n'est pas une volonté, mais plutôt un hasard du calendrier : nous faisons régulièrement des émissions spéciales (Motörhead, Dio, Megadeth, Ghost, Iron Maiden, Dream Theater ...) en fonction de l'actualité et des sorties albums, et il y en a eu beaucoup ! Nous avons reçu principalement des organisateurs de festivals et de concerts, ce qui nous permet de parler de plusieurs groupes. Mais parmi les invités qui ont poussé la porte du studio (The Guardians, La Muerte, Komah, ...), je dois dire qu'on a eu un feeling particulier avec les gars d'Exuviated. On est d'ailleurs très heureux pour eux de les savoir sur les routes avec Suffocation et Cattle Decapitation, c'est totalement mérité.

Cyril : Comme l'a dit Marie, il est vrai que le courant est particulièrement bien passé avec les gars d'Exuviated. Pour aborder une autre rencontre, je garde aussi en mémoire l'interview de La Muerte, groupe mythique de la scène métal Belge. C'était un vrai plaisir de discuter avec eux.


11 - Quel est votre avis sur la scène française ? Etes-vous fans de certains groupes hexagonaux ?
M-A : Je me rends compte qu'on connaît finalement assez peu nos voisins directs, à part les grands noms ! J'aime beaucoup Gojira, je les ai vus plusieurs fois en concert et j'aime autant leur musique que leur attitude (déformation professionnelle, sans doute !). Et puis, un gros gros coup de cœur pour moi en 2015 a été l'album « This Is Not Supposed To Be Positive » d'Hangman's Chair. Il tourne dans la voiture depuis des mois et ce n'est pas fini !

Cyril : J'ai adoré l'album des parisiens de Hangman's Chair, qui tourne en boucle sur ma platine pour le moment. J'ai également découvert le groupe Glowsun, première partie de Samsara Blues Experiment, l'année passée. C'était une belle claque ! J'écoute aussi de temps à autre des groupes comme Sortilege, Gojira ou encore Raptor King.


12 - Vous avez organisé en fin d’année dernière un blind-test géant avec 400 auditeurs consacré aux classiques rock et au Métal, le succès a été au rendez-vous car tout a été complet très rapidement. Depuis combien de temps existe-t’il ? qui en a eu l’idée ?
Cyril : L'idée vient de Marie, elle adore organiser des évènements du genre ! C'est vrai que nous avons été agréablement surpris de l'enthousiasme des participants ! Les places étaient épuisées en quelques semaines. Surtout qu'un mauvais hasard a fait que nous avons démarré la promo et vente des tickets le 13 novembre… vous vous doutez bien que les jours suivants, ni nous, ni les auditeurs ne se souciaient de la réussite de ce blind-test…
Au final, cet évènement fut une belle réussite et sera très certainement réitéré l'année prochaine, peut être avec encore plus de monde…qui sait ?

M-A : C'est la première année que le blind-test Classic Rock/Hard-Rock/Métal a vu le jour. J'avais organisé un blind-test plus généraliste pour « Classic 21 » en 2013 et l'idée est venue de mobiliser la famille Métal autour de la précarité dans laquelle vit un enfant sur quatre en Wallonie. Nous l'avons donc organisé au profit de l'Opération de la RTBF, « Viva for Life ». Nous espérions récolter des fonds pour les petits et le résultat a été bien au-delà de nos espérances. Le métalleux est en plus d'une grande générosité, même le bar a trépassé ce soir-là !


13 - Quels arguments donneriez-vous à nos lecteurs pour les inciter à venir vous écouter ?
M-A : Bonne question... je dirais que pour tous les mélomanes du genre qui aiment croiser à la fois les classiques qu'ils aiment, mais aussi découvrir chaque semaine de nouveaux groupes, sans rien manquer de l'actualité, « Classic 21 Métal » est la solution !

Cyril : Je ne suis pas du genre à inciter qui que ce soit à écouter tel ou tel genre de musique, mais si le Hard Rock, le Métal et tous ses sous-genres vous intéressent, « Classic 21 Métal » est une émission faite pour vous. Découvertes, nouveautés, classiques, cadeaux, interviews, c'est un vrai bonheur de réaliser cette émission toutes les semaines !


14 - Je vous laisse conclure avec le mot de la fin …
Cyril : Bavarde comme elle est, je laisse à Marie le mot de la fin ! :)

M-A : Long Live Rock 'n' Roll !!

PS : Encore un très grand merci à Marie-Amélie et Cyril pour leur gentillesse et leur disponibilité !

www.facebook.com/Classic21Metal
www.rtbf.be/classic21/emissions_classic-21-metal?programId=722


Auteur
Commentaire
Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 31/03/2016 à 10h22 - (1948)
Super intrrview.

Sur Radio 21, l'ancêtre de Classic 21, quand j'étais ado à la fin des années 90, début des années 2000, il y avait une émission consacrée au hardcore une ou deux fois par semaine à 21h il me semble, animée par Pon pon aka Jacques de Perpont et Cochise, que j'enregistrais sur cassette et qui m'a fait découvrir énormément de groupes, pas forcément connus, de cette époque.
Ça semble un peu fou aujourd'hui mais à cette époque, internet n'en n'était encore qu'à ses tout début. Je leur doit une partie de ma culture hardcore/metalcore.



Métalmaniac
Membre enregistré
Posté le: 31/03/2016 à 12h58 - (1949)
Putain mais oui Seb On Fire!!!
Le hardcore c'était le jeudi entre 21 et 22h, le metal le lundi de 21 à 22h (avec aussi une émission entre minuit et 2h), "Fume c'est du belge" le mercredi je crois...
En fait cette émission a bercer plus d'une génération, belge mais aussi française (on captait bien tout au long de la frontière).



Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 31/03/2016 à 13h38 - (1950)
Bien sympa... :)

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 31/03/2016 à 15h03 - (1952)
@Metalmaniac.
Le jeudi c'est ça. Je finissais la fac à 19heures ce jour là et je rentrais pile pour écouter!

Il me semble que c'est Deviate qui avait composé le petit jingle de l'émission.

ManOfShadows
Membre enregistré
Posté le: 31/03/2016 à 18h03 - (1953)
Très surpris par une interview de Marie-Amélie Mastin sur VS. Mais c'est une très bonne initiative. Ça doit faire 9-10 ans que j'écoute Classic 21 tous les jours, cela m'a fait découvrir des tas de choses. C'est clairement la meilleur radio musicale belge.

Je recommande à tous les v-seurs de l'écouter, ce dont des vrais passionnés.



Zblam
Membre enregistré
Posté le: 01/04/2016 à 15h13 - (1954)
Ah! Radio 21, Rock a gogo et l'émission de Patchouli le lundi soir si j'ai bonne mémoire. Une bonne partie de ma culture s'est faite à ce moment là :)

Pour les nostalgiques cherchez "jingle patchouli radio 21" sur gougueule ça vous redonnera des frissons.

Du coup ça m'a donné envie d'écouter cette émission sur Classic 21...



Digital Dog
Membre enregistré
Posté le: 01/04/2016 à 22h25 - (1955)
pareil! nostalgie à chaque fois que je repense à Rock à gogo. Découvert à mon arrivée sur Lille en septembre 1996. Putain bientôt 20 ans!

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 03/04/2016 à 16h15 - (1956)
Aaaaaahhh "Rock à gogo" !
Nostalgie...
Tombé dessus à l'époque par le plus grand des hasards en réglant mon poste radio (à l'époque où je l'écouté encore...).
A ma connaissance, la seule émission et la seule radio digne de ce nom.


Humungus
Membre enregistré
Posté le: 03/04/2016 à 16h23 - (1957)
Et pis citer ici le METAL MEAN, le MAGASIN 4 ou bien encore LUGUBRUM ne peut me faire que chaud au coeur.

INVITED
IP:87.231.66.207
Invité
Posté le: 10/04/2016 à 11h33 - (1961)
L'émission de hard-core s'appelait "jump, jump,jump avec le "chauve " cochise!! énormément de souvenirs avec des groupes comme congress, thumbs down, length of time, deviate, angel crew, no turning back, backfire, merauder, enrage,stigmata etc...... ET patchouli qui m'avait fait découvrir motorhead en 95 Avec l'album sacrifice! des groupes comme brutality ,deranged, sixty nine, melechesh etc..... et puis quand ils faisaient gagner des places de concerts il y avait pas de questions juste passer des coups de fils au standard! une belle époque sans internet!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker
  • RECHERCHE



  • RECHERCHE PAR JOUR


    • Saisir une DATE
      (format AAAA-MM-JJ)