Mugen - ARTWERG par PAMALACH - 6118 lectures
ARTWERG nous propose aujourd'hui de découvrir son univers via une petite interview avec l'un de ses chanteurs, Mugen.


Salut ! Est-ce que vous pouvez vous présenter aux lecteurs qui ne vous connaissent pas et nous expliquer quelle est la genèse du groupe ?
Mugen: Alors nous sommes un groupe du Punk/Hardcore avec des influences métal rock Thrash. Nous sommes en place depuis plus d'une dizaine d'années et on vit le projet à fond entre potes.


Votre nouvel album, "Drunk n'high", est depuis peu dans les bacs. Comment se sont passés la composition et l'enregistrement de cet opus ?
Nous avons tous participé à la composition de l'album et nous voulions vraiment que chaque membre du groupe donne son avis sur tout les aspects des compos afin de faire quelque chose qui ressemble vraiment à un boulot d'équipe. Ensuite nous avons maquetté afin d'être certains du résultat souhaité et avons enregistré avec un pote qui a tout de suite vu notre vision sur l'album. Nous sommes vraiment satisfaits de son travail et du rendu sonore.


Vous décrivez votre style comme du Artcore, mélange de Hardcore, punk et metal. N'y a-t-il pas un de ses trois styles qui prend un peu le pas sur les deux autres ?
Sûrement ! Mais après je ne pourrais pas vraiment te dire lequel ! Cela varie par rapport à la compo on ne détermine rien à l'avance et on se laisse porter par nos idées.


Quand j'écoute votre musique, je pense pas mal au Crossover des 90's, à la fusion et au néo le plus agressif. Est-ce que vous comptez certaines de vos influences parmi les styles précités ?
Évidemment oui ! Nous sommes de la génération 90's donc il y a forcement des sons qui nous ont automatiquement influencés ! Mais pouvoir dire précisément lesquels, c'est difficile il y en a tellement ! De plus, nous n'écoutons pas tous la mème chose dans le groupe, ce qui explique certainement notre univers sonore plutôt large.


Vous êtes deux chanteurs à vous partager le micro et vous chantez à la fois en anglais et en français. Comment s'organise l'écriture des lyrics et comment vous répartissez-vous les couplets et les refrains une fois qu'il s'agit de poser sur le morceau ?
Pour le chant aussi il y a pas mal de feeling. Pour le choix de la langue ça vient naturellement. Étant donné qu'on se connaît depuis longtemps, cela facilite les choses.


Les duos vocaux disent souvent qu'il faut qu'il existe une complicité entre les deux chanteurs pour que cela donne quelque chose d'intéressant. Est-ce que c'est un point de vue que vous partagez et si oui, qu'est-ce que vous pensez qui vous lie plus particulièrement tous les deux qu'avec les instrumentistes ?
Je pense vraiment qu'au-delà de complicité, il faut savoir se comprendre musicalement parlant ! Il faut aussi de la complicité mais pas plus qu'avec les autres. Chaque poste a son importance et il faut vraiment être à même hauteur sur nos sensations.


Votre musique est énergique et semble taillée pour le live. Quel est votre rapport avec la scène ?
Nous prenons vraiment beaucoup de plaisir à être sur scène et le public est tout le temps au rendez-vous ! Du coup, nous avons envie de donner le meilleur à chaque date.
Notre musique est vraiment le reflet de l'énergie qu'on aimerait transmettre à chaque concert et il y a certainement un peu de ça qui transparaît dans nos compos.


Il y a quelque chose de très urbain qui se dégage de votre image. Dans quelle mesure vous pensez que le milieu dont vous êtes originaires vous influence ?
Ce n'est pas voulu je pense que le côté urbain se soit imposé de lui-même... sûrement qu'on n'a pas voulu donner une fausse image de nous du coup nous sommes restés comme on est dans vie. C'est une des choses que nous n'avons pas envie de cacher et que de toute façon nous assumons complétement.


Il y a peu de temps, vous avez posté un message sur Facebook concernant le morceau d'ouverture de "Drunk n'high", "Human Bomb". Avez-vous craint qu'après les attentats du 13 décembre, ce titre puisse être mal interprété ?
Il fallait qu'on soit clair dans notre démarche par rapport à tout ce qu'il s'est passé dernièrement afin de ne pas tomber dans une spirale qui mettrait ArtWeg dans une positon où l'on pourrait croire qu'on surfe sur une vague comme font les infos ou les politiques.
Nos textes sont durs et relatent ce qui se passe dans la vie de tous les jours à tous les niveaux mais cela reste de la musique pour nous... Il fallait que cela soit dit et compris par le public qui nous a suivis dans cette démarche. Public que l'on remercie par la même occasion.


Quels sont les plans de ARTWERG pour 2016 ?
Nous allons présenter l'album et reprendre les concerts en espérant que cela plaira au public autant qu'à nous !


Le mot de la fin est pour vous.
Merci à toi Pamalach d'avoir pris du temps pour cette interview et à bientôt sur les routes !
GET DRUNK N HIGH !!!


Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker