Disciples du CULT - HELLFEST CULT - DISCIPLES par VELVET KEVORKIAN - 3886 lectures
Voyant son succès grandissant d'année en année, le Hellfest a décidé de rassembler la communauté de ses plus grands fans sous la forme d'un fan club officiel, le HELLFEST CULT. Les fans du festival sont de plus en plus nombreux à revenir chaque année à Clisson, il était primordial pour le Hellfest de fédérer cette communauté, de la rencontrer, de lui donner la parole et lui offrir les moyens de se recontrer et de se retrouver. Et pour lui donner un peu plus de paroles, VS est allé interviewer 11 disciples du CULT, histoire d'en savoir un peu plus sur ce que c'est d'être un "Culteur" du HELLFEST CULT.


D’où viens-tu et quel âge as-tu ?
Vincent: 47 ans, nés dans le 93. J'ai quitté Paris et ses turpitudes en 1998 pour m'installer à Clisson. Avec ma femme, on est tombés amoureux de cette ville. On cherchait un cadre idyllique pour élever nos futurs enfants.

François: François, 33 ans, j'habite à Nantes et je fais de la communication dans le secteur culturel.

Maurice: J'habite sur la Côte d'Azur, où la scène metal est plutôt pauvre , c'est plutôt une terre de Jazz...et j'ai 28 ans.

Seb: J'ai 30 ans, et j'habite à Rennes, la capitale bretonne.

Alexandra: Je viens de Tours (Saint Pierre des Corps), et j'ai 37 ans.

Alexis: J'ai 29 ans et viens d'un petit patelin pas très loin du Mont Saint-Michel.

Denis: Je viens de Nice et j'ai 43 ans.

Sandra: J'ai 33 ans et j'habite en région parisienne.

Élise: Salut ! J'ai 35 ans et je viens de région parisienne.

Stéphane: Je m'appelle Stéphane, j'ai 32 ans et j'habite à Nîmes, dans le Gard.

Xavier: J'ai 45 ans. Je né à Nantes. J'ai beaucoup voyagé à l'étranger. Revenu d'une longue expatriation en Scandinavie il y a 4 ans. Je réside sur Nantes depuis 2011.


Depuis combien de temps viens-tu au HELLFEST ?
Vincent: J'ai commencé par un Pass 1 journée en 2010, autant par curiosité que par amour pour la musique Rock Metal . Dans ma jeunesse Parisienne, j'assistais à beaucoup de concert. Devenu adulte, père de deux enfants, j'avais un peu délaissé les distractions. Et là, ce premier jour de concert, je me suis pris un énorme coup de poing dans le ventre quand j'ai ressentis les vibrations de la batterie qui passait par le sol, les yeux grands ouverts, bouche bée, c'était une évidence, j'étais heureux de retrouver cette ambiance, les émotions inhérentes à la musique live

François: Depuis le début, j'ai faits toutes les éditions comme beaucoup de metalleux de notre pays.

Maurice: Depuis 2011. Je connaissais déjà bien sûr via les médias et les magazines mais les études, la distance, le budget ont fait que j'ai dû patienter pour devenir un fidèle année après année.

Seb: J'ai assisté à mon 1er Hellfest en 2008. Je m'en souviens comme si c'était hier. C'était une sacré édition, tous les ingrédients (météo, prog, ambiance) étaient réunis pour que mon «baptême » soit réussi et que je devienne fan. Aujourd'hui, pour rien au monde je ne louperai une édition. Je réserve la date d'une année sur l'autre.

Alexandra: Mon 1er Hellfest date de 2011.

Alexis: Je viens tous les ans depuis 2011, même si je suis l'actualité du festival depuis son lancement, je n'avais avant pas possibilité de m'y rendre, soit à cause des examens, soit du travail.

Denis: Cette année ce sera mon troisième festival consécutif. Une fois que l'on y a goûté l'addiction se noue. Ce festival va au-delà d'une simple concentration de concerts, il existe un esprit, une ambiance.

Sandra: j'ai découvert le Hellfest en 2010.

Élise: Je viens au Hellfest depuis 2011.

Stéphane: Je fais le Hellfest depuis 2008, le prochain sera donc mon 8ème.

Xavier: J'ai entendu parler du Furyfest depuis 2006 mais je viens au Hellfest uniquement depuis 2011.





Depuis combien de temps es-tu membres du HELLFEST CULT ?
Vincent: J'ai adhéré dès le premier mois. Le Cult a été créé le mois de mon anniversaire, je me suis dit « allez hop, je me fais un cadeau ! »

François: Je suis souvent en contact avec l'équipe du festival, du coup Alexxx m'avait parlé de ce projet depuis un moment. Je trouvais l'idée excellente pour fédérer autour du fest un noyau dure de fan hardcore. Du coup j'ai rejoint le fan club dès la première année, et pour tout te dire j'ai même monté quelques cercueils Hellfest cult pour donner un coup de main au départ.

Maurice: Depuis le tout début, c'est à dire Novembre 2013 ! Ça paraît d'ailleurs une éternité tellement le fan-club a évolué depuis. Au départ c'était juste une page Facebook et des petits jeux concours par-ci par-là, parce que bien entendu c'était une idée assez inattendue ce fan-club, ça pouvait ne pas fonctionner du tout. Alors qu'en fait ça a tout de suite cartonné, toutes les places ont été prises très rapidement malgré que personne ne sache vraiment ce que ça pouvait donner concrètement !

Seb: Je suis devenu membre du Hellfest Cult depuis sa création, c'est à dire l'année dernière. J'ai naturellement repris mon adhésion pour cette année.

Alexandra: Depuis sa création en 2013.

Alexis: Depuis le lancement du fan club en novembre 2013.

Denis: Depuis son lancement en 2013.

Sandra: Je suis membre du Hellfest Cult depuis sa création. C'est à dire depuis 2013.

Élise: Depuis fin 2013, la première année.

Stéphane: Je suis membre du Cult depuis sa création l'an dernier.

Xavier: Depuis la première heure.


Qu’est-ce qui t’a poussé à adhérer au HELLFEST CULT ?
Vincent: Au départ, c'est mon amour pour le Hellfest et aussi le prix attractif de l'adhésion. Comme ils offraient un magnifique colis avec, tshirt, goodies, écusson je me suis dit, je ne risque rien. J'étais aussi à l'affût de toutes informations sur les futurs groupes, sur le prochain Hellfest,etc...Ce que je n'avais pas compris, c'est que je rentrais dans une famille, et j'allais le découvrir au fur et à mesure.

François: Dans un premier temps pour soutenir le projet de Alexxx, sans trop savoir ou cela allai aller. Ensuite quand j'ai vu comment ça se passait et l'engouement des gens, je me suis dit que j'avais eu raison.

Maurice: Et bien en fait j'ai fait plus qu'adhérer puisqu'en réalité j'ai aidé bénévolement à concevoir et lancer la plateforme Internet du Cult, et c'est toujours le cas aujourd'hui d'ailleurs, je la fais évoluer selon les besoins de l'orga du Hellfest Cult et des culteux eux-mêmes. On sentait bien qu'il fallait une plateforme communautaire pour relier les fans entre eux, qu'ils se connaissent et pour que le fan-club puisse leur proposer des news, des concours, des goodies etc.
Ce qui m'a poussé finalement c'est mon problème de distance. J'avais envie de rester en contact avec le festival tout au long de l'année et pas seulement quelques jours par an. En plus à l'époque il y avait ces rumeurs de délocalisation à cause de centre d'examen etc. Et le fait d'adhérer au fan club c'était aussi pour montrer un soutien.

Seb: Au début je ne savais pas trop à quoi m'attendre concrètement. Mais étant fan ultime du Hellfest, quand j'ai vu qu'un fan-club officiel allait être créé, je n'ai pas hésité une seule seconde à prendre mon adhésion. Je voyais ça comme une nouvelle façon de soutenir le festival.

Alexandra: En fait, ça s'est fait tout simplement: je me baladais sur le site du merch officiel, et j'ai vu: «Soutenez le Hellfest, achetez la box, et devenez membre du Cult". Je me suis dit qu'un festival qui me permet de voir 150 groupes sur 3 jours pour 109€ à l'époque (prix des billets achetés sur place l'année d'avant), méritait bien que je lâche 30€. Ça m'a semblé tout à fait normal de payer 30€ et d'aider mon festival à créer de la trésorerie pour l'année suivante.

Alexis: C'est un cheminement sur plusieurs années qui m'a poussé à rejoindre le Cult. Lors de ma première participation en 2011, j'ai découvert un rassemblement abouti, bien organisé, et à l'ambiance épique, et qui me permettait de prendre mon pied musicalement parlant. J'ai tout de suite été conquis, et ai commencé à préparer le Hellfest 2012 dès mon retour ! Avec quelques potes de festival, leurs potes, etc, on a commencé à se prévoir un gros campement pour nous regrouper, qui s'est énormément amélioré en 2013. Ces personnes rencontrées sur place sont finalement devenues de très bons amis, et on à rapidement commencé à parler du Fest tout au long de l'année, à se lancer dans des projets un peu fous, le Hellfest prenant une part toujours plus grande dans nos loisirs, devenant le moment important de l'année, et nous offrant la possibilité de vivre trois jours dans un monde fait de gros riffs et de blasts, la scénographie du festival nous aidant d'autant plus à déconnecter complètement du reste du monde. Aussi, lorsque l'on a vu le Cult se créer, on à tout de suite accroché à l'idée. Les quelques avantages annoncés nous attiraient peu en dehors de la visite backstage pour découvrir la face cachée du Fest, ce qui a vraiment pesé dans la balance, c'était d'avoir l'occasion de rencontrer d'autres métalleux dans le même état d'esprit que nous, passionnés par la musique, avec qui on pourrait partager, aller en concert, découvrir de nouveaux groupes, et faire encore grossir notre squat sur le camping !

Denis: Une volonté de continuer l'esprit du HELLFEST au-delà du rassemblement annuel. Chaque année je restais en alerte pour attendre les annonces de la programmation. Alors commençait la longue attente du festival du mois de juin. L'idée du HELLFEST CULT c'est à la fois le partage des expériences des adeptes du festival mais aussi, et surtout, une idée de saupoudrer l'année d'événements où nous pouvons nous rencontrer pour partager notre passion dans une ambiance authentique où rock et métal restent notre leitmotiv.

Sandra: Le Hellfest est plus qu'un festival pour moi. J'y ai découvert une ambiance unique. Ce festival a une âme. Quand le Hellfest Cult a été créé, c'était une évidence pour moi d'y adhérer. J'avais envie de me baigner dans l'ambiance Hellfest plus que 3 jours par an. Faire de nouvelles rencontres et le besoin de vivre le festival autrement toute l'année ont été les moteurs de mon engagement.

Élise: dès ma première participation au Hellfest, j'ai vite deviné que comme beaucoup, je pourrais prendre mon pass tous les ans, avec juste 2 ou 3 noms sur l'affiche, tant l'organisation de ce festival est différente et un cran au-dessus des autres festivals à mon sens. Faire partie du Hellfest Cult est pour moi une manière de soutenir le Hellfest et de revendiquer ce soutien.

Stéphane: Avant de parler des avantages mis en place comme les concours, des réductions, la primeur des infos sur le fest et pas mal de chose ; ce qu'apporte avant tout le Hellfest Cult à mes yeux ce sont les rencontres. Depuis la création du Cult ; l'équipe qui gère tout ça a su écouter les idées des membres afin que le Cult soit avant tout le nôtre ; et en 2 ans, un boulot incroyable a été fait et c'est loin d'être fini.

Xavier: Le hasard et la curiosité. Je fus plusieurs fois VIP au Wacken Open Air. Cela m'a donné l'occasion de voir un festival métal sous une autre dimension. Je suis tombé sur la box Cult 2014 par chance, en explorant le site du Hellfest et Helfest Shop. J'ai donc tenté l'aventure.





Qu’est-ce que les avantages, les rassemblements et le forum du HELLFEST CULT t’apportent en tant que fan ?
Vincent: On a les informations avant tout le monde, on a un peu l'impression de faire partie du Hellfest production. On a accès à un merchandising privé dédié au Cult avec des prix avantageux. On peut faire remonter toutes nos suggestions ou critiques sur le Hellfest précédent, ils sont très à l'écoute ; ils ont la volonté d'améliorer chaque année (si c'est possible!) le site du Hellfest . Ils fourmillent d'idées au Hellfest, rien n'est figé, tout est en perpétuel évolution ; par exemple, ils ont créé cette année les chapitres à l'intérieur du cult, sortent de petites familles dans la grande famille ou les gens adhèrent par affinité de goût, de centre d'intérêt, ou de situation géographiques. Chaque président de chaque chapitre organisent désormais des réunions, fêtes, ça devient de la folie douce, si je le voulais je pourrais presque participer à une fête chaque week end !

François: Les avantages sont nombreux, mais c'est avant tout un moyen de rencontrer des passionnés de musique et de « chouille ». Ensuite cela offre l'opportunité de faire des supers soirées, de gagner très souvent des cadeaux du Hellfest ou des partenaires du fest ou bien d'avoir des réductions sur le shop. Ensuite il y a le fait de pouvoir avoir des accès VIP, prendre des jetons avant tout le monde, et bien sûr accéder au KLUB, le lien dédié aux membres du Fan club mais j'en oublie sûrement pas mal.

Maurice: Ah c'est un vaste sujet ! Je dirais qu'en termes d'avantages pratiques il y a les news exclusives, les bons d'achat pour le merch, l'achat de jetons boisson à l'avance pour éviter de faire la queue, les visites backstage, et le Klub bien sûr ! C'est génial d'avoir un espace privilégié pour se rencontrer entre culteux au festival, on se sent comme des VIP mais en plus cool et convivial car on se connaît tous via le fan-club alors qu'au VIP c'est pas forcément le cas. Et en même temps ça ne change pas au fait qu'on est des festivaliers comme les autres, on va au Klub à la fin de journée quand les concerts sont terminés, mais on peut aussi en profiter en journée pour se reposer ou boire un coup tranquille.
En dehors du Klub et donc du festival on se rassemble entre culteux tout le reste de l'année, que ce soit pour des concerts, des apéros ou des barbecues chez les uns ou les autres, évidemment par affinité géographique tout d'abord. Sinon il y a aussi des rassemblements plus officiels et massifs, organisés par l'association Hellfest Cult Event, qui ont lieu à Clisson ou à Paris ou dans d'autres régions. En fait c'est grâce à ces rassemblements qu'ensuite une fois au festival on se reconnaît et on partage des bons moments ensemble.
La plateforme Web comme je le disais est surtout là comme fondation pour animer la communauté en dehors du festival et des rassemblements. C'est là que les culteux font connaissance la première fois, puis qu'ils planifient les rencontres. Ensuite le festival et le Klub c'est l'aboutissement de ces rencontres.

Seb: En contrepartie du paiement de ton adhésion tu a plusieurs goodies offerts (t-shirt, serviette de bar, verres à shooter, des box de déco, etc… le tout aux couleurs du Hellfest Cult). Les plus fidèles « disciples » (c'est comme ça qu'on appelle les membres de la communauté) sont récompensés par des réductions proposées sur le shop du HF, mais également par la possibilité de visiter les backstages pendant le fest. Au metal corner, nous avons également le Klub, qui est un espace de « débauche » qui n'est réservé qu'aux disciples, tous les jours de 11H à 4H, avec concerts et show privés, after jusqu'au bout de la nuit, énormément de cadeaux offerts. La Hellfest Crew nous a déjà ouvert 2 fois les portes de leur siège lors de 2 méga fêtes all-inclusive mémorables. Nous bénéficions également d'un site internet qui nous est exclusivement dédié. Dessus nous pouvons échanger entre nous, et parfois bénéficier d'infos en avant-1ère. Nous bénéficions également de certains produits sur le shop qui ne sont réservés qu'à nous.
Mais bon ce côté « matériel » est infime comparé à toute la dimension humaine du HFC. Aujourd'hui on peut dire qu'en un an le Cult est devenu une véritable communauté liée à la base par notre passion commune du Hellfest. Nous nous rencontrons lors de rassemblements entre « culteux », nous faisons des super rencontres, des gens qui partagent les mêmes idées que nous. Aujourd'hui, je suis fier de dire que grâce au Cult j'ai découvert des personnes qui sont devenues des amis proches. Déjà aimer le Metal est une passion qui peut parfois mener à des moments de solitude si dans notre entourage on est seul à aimer ça. Beaucoup de personnes vont à des concerts ou à des festoches seules, parce qu'elles n'ont pas d'amis qui partagent cette passion, ou parfois même qui ne la comprennent pas. Aujourd'hui avec le Cult, ce n'est plus le cas. Grâce à notre communauté, tu n'es plus seul, tu as forcément des disciples qui vont aller aux mêmes endroits que toi. Des pré-apéros sont régulièrement organisés par des culteux avant des concerts, ça permet de se rencontrer, de boire un verre, d'échanger, et de ne pas se retrouver seul pour aller à un événement. Désormais, la communauté elle-même s'autogère pour organiser des soirées à thème ou non. Ainsi, des évènements fleurissent un peu partout en France. Je ne te cache pas que ça a pris de telles proportions, que ça fais beaucoup de week-end de pris, mais bon on ne va pas s'en plaindre bien au contraire. Ça permet de faire passer le temps autour du thème du Hellfest, parce que qu'est-ce que c'est long d'attendre 362 jours !

Alexandra: Le 1er avantage du Cult c'est de faire partie d'une communauté. On est une famille dans la famille. On ne se connaît pas, on ne s'est pas forcément rencontrés physiquement tous, mais on sait qui est chacun, on échange, on discute. C'est d'abord et avant tout une très grande aventure humaine.
Les rassemblements, c'est l'occasion de partager des moments en toute convivialité. Le fait d'appartenir à la communauté du Cult c'est se dire qu'a priori, on est tous potes. On est là pour se faire plaisir, la passion du métal et l'attachement que nous avons tous au fest est le dénominateur commun.

Alexis: Clairement, les avantages en eux même ne sont pas si gros que ça. On a certes le bénéfice des infos en avance, ce qui nous aide à patienter une fois le festival terminé, mais une fois sur place, on est des festivaliers comme les autres, rien de plus. La seule différence, c'est que l'on peut accéder au Klub, un espace autofinancé qui nous est réservé, et où l'on peut se retrouver entre membres du Cult. Vu que l'on est nombreux, cette zone est la seule façon pour nous d'être tous présents au même endroit. Tout au long de l'année, on assiste à des rassemblements organisés par les membres du Cult , soirées et concerts privés en open bar, ou simples regroupements pour aller voir un concert avec du monde. Ces events nous permettent de patienter jusqu'au festival, mais sont surtout de bonnes occasions de recréer l'ambiance du Hellfest à une plus petite échelle et de profiter de soirées 100% Metal à des endroits où ce genre d'événements n'existe pas et sont rendus possibles uniquement grâce à la communauté qui s'est créée avec le Cult. Chacun apporte sa pierre à l'édifice, aide à organiser ces rassemblements, et les membres n'hésitent pas à se déplacer, parfois depuis l'autre bout du pays, pour découvrir un groupe que l'on fait jouer ! Enfin, le forum et le site qui y est associé sont au centre de tout ça, car ils nous permettent d'avoir l'information, de la diffuser, et d'échanger. C'est grâce à eux que la communauté peut s'organiser et mettre en place les rassemblements. Les avantages, les events, et le forum, sont donc étroitement liés, et c'est cet ensemble de choses qui nous permet de vivre tout au long de l'année dans l'ambiance explosive du festival.

Denis: En premier lieu, l'expérience du HELLFEST ne se termine plus au lendemain de trois jours de festival annuel mais se poursuit tout au long de l'année. Le HELLFEST CULT permet à travers le support des organisateurs du festival de donner une place véritable aux fans. Les évènements du HELLFEST CULT sont à la fois le sérieux du label HELLFEST et l'authenticité des fans. Ici coule la passion du rock et du métal.
Le forum c'est la base moderne de rencontre mais le HELLFEST CULT permet surtout des rencontres véritables où la fête revit.
Les organisateurs ouvrent un lieu réservé aux membres du HELLFEST CULT à l ''occasion du festival pour poursuivre la fête durant les nuits après les concerts. Un club éphémère où nous nous retrouvons. Les trois jours du festival deviennent presque 72h de furie rockeuse.

Sandra: Les rassemblements m'ont permis de rencontrer d'autres passionnés du Hellfest et de la musique métal que je n'aurai jamais pu rencontrer si le Hellfest Cult n'existait pas et certains d'entre eux sont devenus aujourd'hui des amis. Il y a une dimension humaine très importante. Les avantages, le forum et tous les autres éléments qui se sont mis en place pour le Hellfest Cult m'ont permis d'être plus proche du festival et de pouvoir soutenir ses valeurs. Le Hellfest Cult c'est tout simplement une famille de passionnés.

Élise: Pour les avantages, je parlerai notamment du Klub le bar réservé aux membres du Cult pendant le Hellfest. Ce bar m'a notamment permis de me reposer l'année dernière en journée et de faire des chouilles de malades la nuit ! Un gros plus pour moi. Les rassemblements et le forum me permettent de rester en lien avec la communauté toute l'année et de continuer à vivre le Hellfest en dehors des 3 jours en juin.

Stéphane: Ce qu'il faut bien comprendre c'est que le Cult dépasse le simple cadre du Hellfest .. J'entends souvent dire que ceux qui vont au fest délaissent la scène locale. Et bien pour les Culteux c'est faux ; Chaque semaine de l'année des rencontres sont organisées dans des concerts locaux ou des petits festivals.

Xavier: Avantages? Aucun intérêt de façon personnelle. De par ma nature, je ne recherche ni avantages ni statut ou encore chercher à flatter mon égo. Par contre des avantages pour le groupe de Culteux qui sont des passionnés de métal et Fan du Hellfest, pourquoi pas. C'est à l'image de toutes associations de supporters impliqué dans le projet d'un club sportifs, d'un festival quelconque etc...


omment ça se passe entre membres ? Racontes-nous un peu.
Vincent: Via les réseaux sociaux, on apprend à se connaître, on partage des photos, on échange, on discute. Puis vient la vraie rencontre lors des réunions. Ces rassemblements c'est déjà un impact visuel avec tous nos blousons Hellfest Support ! Que l'on soit 15 ou 100 membres à se rencontrer, l'ambiance est toujours festive ; on est heureux de se retrouver ou de se rencontrer ! On poursuit des conversations commencées sur le tchat, on parle de tout, de musique, du prochain hellfest, des souvenirs des anciens hellfest...

François: Et bah ça se passe très bien, c'est le principe de la communauté, du coup il y a beaucoup d'échanges, de coup de main, de revente de pass, de bons plans divers et variés et de belles soirée.

Maurice: Y a une super ambiance, très bon enfant, c'est un peu comme au festival justement. On est d'origines différentes, que ce soit géographiquement, socialement, l'âge, les métiers etc... mais tout ça est gommé lorsqu'on se rencontre sur le site ou dans la vraie vie aux apéros ou aux rassemblements officiels. Il y a des étudiants, des ouvriers, des artisans, des cadre sup, des médecins, des avocats...mais quand on se voit on ne parle pas de tout ça, on parle musique, concerts, disques mais aussi bière, bouffe, cinéma, jeux vidéo, vacances, ou de la pluie et du beau temps ! En fait c'est comme dans une grande famille. Y a plein de private joke évidemment qui ressortent de nos rencontres, ensuite on les fait mousser sur le Web jusqu'à la rencontre d'après ou pour le festival, on a tous plus ou moins des casseroles et des surnoms, on se marre bien !
Et aussi on est très solidaires, il suffit que quelqu'un ait besoin d'un service dans son quotidien y aura toujours une bande de culteux qui se mobiliseront pour l'aider. Ça va de la corbeille de mariage à une cotisation générale pour aider un culteux à s'acheter la veste officielle du Cult, ou l'aider à déménager. Y a même une page FB d'entraide pour trouver un job !

Seb: Comme je le disais, c'est avant tout une aventure humaine. Lors des rassemblements on rencontre du monde qui comme nous, voue une passion sans faille pour les musiques extrêmes et le Hellfest. C'est très convivial, au début on ne connaît personne, et à la fin on connaît tout le monde. Puis à force de se voir, on sympathise, des liens se tissent, puis certains deviennent carrément des amis proches. On peut également dire que les culteux sont solidaires entre eux, alors qu'ils ne se connaissent pas depuis longtemps. Par exemple, la communauté s'est cotisée pour offrir 2 pass à un couple culteux qui venait de se marier et qui n'avait pas les moyens de se l'offrir pour cette édition. Je dirai que les gens sont sincères, et solidaires. Autre exemple de solidarité, lorsque tu vas a un événement ou à un concert, notamment lorsque c'est loin de chez toi, tu as toujours plein de culteux qui te propose de t'héberger pour ne pas que tu ais à payer à l'hôtel. Ou bien, on créé un pré-apéro en donnant rdv dans un bar juste avant un concert, ça renforce le côté convivial et ça permet de passer des bons moments avec des personnes que l'on ne connaissait pas forcément, mais qui sont comme nous : passionnées et sans prise de tête.
Comme autre exemple, je peux te citer des culteux qui sont artistes, et qui créent soit des objets ou bien des toiles sur le thème du HF, et qui les offrent lors de soirées HFC.

Alexandra: Entre culteux, c'est comme dans toutes les familles. Certains sont devenus des "presque frères ou presque sœurs". Y a le cousin éloigné qu'on est toujours content de revoir, le Tonton qui picole trop aux repas d'anniversaires et qui finit par saouler tout le monde. Voilà.
On passe des week ends chez les uns et chez les autres. J'ai 37 ans, des enfants, je me suis naturellement rapprochée de culteux qui me ressemblent. On se regroupe au moins un week end par mois, chez l'un ou chez l'autre, en famille. On s'est vus parfois avec plus de 10 gosses dans la maison. Ils partent jouer tous ensemble pendant qu'on profite de notre côté. En toute simplicité.

Alexis: Entre nous, c'est la folie furieuse ! Il faut quand même, je pense, remettre les choses dans leur contexte : à la création du fan club en novembre 2013, personne ne se connaissait, en dehors de ceux qui auront rejoint le Cult avec un ou deux de leurs potes. Les premiers rassemblements nous ont permis de nous rencontrer, et comme tout le monde est là grâce à une passion commune pour le Metal et grâce au festival, ça marche aussitôt. Le respect s'installe tout de suite, personne n'est laissé de côté, on est tous à égalité, et on sait écouter. Le résultat, c'est que tout le monde s'entend bien, que des liens se créent, que l'on découvre des personnalités vraiment variées, et que notre culture musicale grandit un peu plus à chaque nouvelle rencontre !

Denis: Mon premier déplacement à Clisson pour un évènement au mois de novembre se résume de la sorte : En arrivant admettre de ne connaitre personne ; en repartant admettre de n'oublier personne.
En partant pour Clisson depuis Nice, je me suis dit « que te prend-il ? Tu pars pour un rassemblement où tu ne connais personne et où seule la musique t'est connue ». Arrivé sur place, immédiatement la sincérité et le sérieux de l'organisation de l'événement assure une mise en contact des membres, et alors l'alchimie fonctionne jusqu'au petit matin. Le lendemain je suis reparti un peu fatigué mais nourri d'une certitude : Je reviendrais et j'ai hâte de vous retrouver.

Sandra: On organise des apéros dans différentes villes de France ou des sorties concerts. Rien de bien différent d'une bande de potes qui se retrouvent autour d'une bière pour discuter du dernier concert qu'ils ont été voir ou pour échanger sur les derniers groupes présents sur l'affiche du Hellfest 2015.

Élise: Quand nous nous retrouvons, n'importe où en France, ça se passe de le manière la plus universelle qui soit : autour d'une bière, en parlant musique et concerts.

Stéphane: Le cult à l'heure actuelle c'est plus de 1200 personnes, alors il est certain qu'on ne peut pas avoir des affinités avec tout le monde mais Le système de chapitre mis en place récemment nous permet de nous retrouver par régions, loisirs, goût musicaux ect.. Ce qui, en plus de donner l'opportunité aux membres de se rencontrer plus facilement ; les implique dans l'organisation de divers événements toute l'année. Ce n'est pas donné à tout le monde d'être capable d'aller vers les gens pour faire des connaissances ; beaucoup d'amitiés se lient dans le cult.

Xavier: C'est une grande famille. C'est du moins le sentiment que j'en ai retiré avec la première année. Il y a un groupe soudé avec les premiers membres qui sont venu au premier rassemblement en avril 2014. Moment intense et fondateur du Cult. Ce groupe soudé est un catalyseur qui entraîne une émulation avec les nouveaux membres qui ne se connaissaient pas. Au fur et à mesure des rencontres dans toute la France, des contacts sur la Toile, le Groupe de Fan du début est devenu une véritable Confrérie de Métalleux. J'espère que nous retrouverons la même ambiance et la même émulation de groupe avec l'ouverture à plus de membres et la création des Chapitres, pour 2015.





As-tu converti des proches au HELLFEST CULT ?
Vincent: Oui, un ami qui habite dans le Nord de la France. D'autres amis vont bientôt franchir le pas.

François: Oh oui, j'ai pas mal de potes qui se sont inscrit cette année en voyant les photos des soirées, des cadeaux et bien sur les packs dédiés aux membres, le cercueil l'année dernière et la cub box cette année qui défonce bien.

Maurice: Oui quelques-uns, mais pas assez !

Seb: Bien entendu ! Pour la 1ère édition nous étions peu de mon entourage à avoir adhéré. Puis il y a eu la possibilité d'inviter des « +1 » pour le Klub, ou bien lors d'autres évènements. Et là, les personnes que nous avions invitées, ont directement été conquises. Bon je n'ai pas eu grand-chose à faire pour les convertir, juste les emmener au moins une fois à un événement, et le charme a fait son effet, elles ont décidé d'elles-mêmes d'adhérer !
Depuis, j'ai 7 personnes proches qui ont adhérées, et je compte bien en ramener d'autres dans la communauté !

Alexandra: Oui, mon mari! Sinon, oui, quelques potes.

Alexis: Oui, mais je reconnais que c'était assez facile. Au final, on passe beaucoup de temps soit à organiser des events, soit à y aller, donc avec nos proches qui assistent déjà au festival on parle beaucoup du Cult, et ils finissent par vouloir rejoindre le fan club d'eux même pour pouvoir prendre part à tout ce joyeux bordel, sans que l'on ait vraiment besoin de chercher à les convaincre.

Denis: Peu de le dire. Mon fils de 15 ans participera aussi à sa troisième édition du festival et pourra pour la première année découvrir le Klub. Mon deuxième fils de 10 ans ne cesse de réclamer le même traitement mais il devra attendre encore quelques années… être fan du HELLFEST CULT est conciliable avec parent-responsable. On fait cela sérieusement même si on ne se prend pas au sérieux.

Sandra: Oui j'ai deux amis qui se sont inscrits cette année. Je les ai conviés à plusieurs apéros et ils ont été séduits par l'ambiance et par le côté fraternel qui ressortait de ces rencontres dont ils étaient témoins. Pour comprendre ce qu'est réellement le Hellfest Cult, il faut le vivre.

Élise: 3 de mes amis ont pris leur adhésion cette année, il faut dire qu'ils avaient eu un aperçu de la communauté et notamment du Klub lors du Hellfest l'année dernière, et le virus s'attrape vite !

Stéphane: Le terme " convertir " est un peu fort ; il ne s'agit pas de promouvoir une religion ou un dogme mais de soutenir l'un des plus gros événement métal en France par une adhésion et la réception d'une box de bienvenue ; le reste ce sont des rencontres ; une façon de faire perdurer l'esprit de fête du Hellfest un peu toute l'année. Donc, effectivement des amis ont rejoint le Cult pour les raisons que je viens d'évoquer.

Xavier: Oui! 2 de mes amies Suédoises. En espérant qu'elles puissent développer la partie Scandinave du Cult. Au moins le faire connaître.




Pour terminer, si tu devais déclarer ton amour au HELLFEST, quels seraient tes mots ?
Vincent: Déjà en tant que Clissonnais, j'ai une immense fierté d'habiter désormais dans la Ville du Hellfest, je suis émerveillé chaque année par les nouveautés sur le site, la déco, l'ambiance .Le hellfest, c'est aussi chaque année une affiche hallucinante ; le plus dur c'est de voir tous les groupes! Grâce au Hellfest j'ai découvert beaucoup de groupes, j'ai élargi mes gouts musicaux. Dès l'annonce des groupes , je lance des playlist sur le net pour découvrir ce qui m'attend pour le prochain Hellfest, et cette année c'est carrément de la folie, trop de bon groupes rien que sur les mainstages !
Une des conséquences du Hellfest, c'est que désormais avec ma femme, on retourne à Paris pour des concerts de groupes découvert lors du Hellfest ; Volbeat par exemple !
Chaque année, je me fais la même réflexion, pourquoi cela ne dure que trois jours ! Et le cult me permet d'entretenir mon amour du Hellfest !

François: Bah je pense que comme tous les metalleux de France le Hellfest représente pour moi le metal en France, c'est la locomotive qui tire tous les autres fest, les orga' et les asso' de concerts. Du coup je pense qu'on peut leur dire merci ! Simplement.

Maurice: Je t'aime Hellfest !;-)

Seb: Mais MERCI pu**** !!!
Merci pour tout ce que vous faites et avez fait, et continuerez de faire.
Merci d'avoir réussi à créer un festival de musiques extrêmes, éclectique qui plus est.
Merci de nous permettre de vivre notre passion tous les ans.
Merci d'avoir été une locomotive pour les musiques extrêmes en France, et de permettre aujourd'hui de voir d'autres évènements similaires éclosent un peu partout dans l'hexagone.
Enfin, merci de penser autant aux festivaliers et de les prendre en considération, et de nous créer cet univers unique qui fait que l'on se sente si bien pendant ces 3 jours. Le HF ce n'est pas qu'une simple affiche, c'est beaucoup plus que ça : c'est un mode de vie.

Alexandra: C'est le seul moment de l'année où j'ai le sentiment d'être à ma place. Quand je vais à Clisson, je "rentre à la maison" pour 4 jours.

Alexis: Trois jours, c'est trop court !

Denis: Le HELLFEST est un alchimiste qui transforme le METAL en or… Plus qu'un festival, une communauté où la folie du métal et du rock reste belle sans violence et authentique. Alors Messieurs les organisateurs, je vous remercie de ne pas être mort de vos succès et de ne pas avoir cédé aux sirènes du conformisme. J'aime le HELLFEST puisqu'il ne ressemble pas aux autres festivals qui bien souvent se ressemblent entre eux. J'aime le HELLFEST puisqu'il y réside une énergie transgénérationnelle qui nous donne envie de nous rassembler sous son nom. « Aimer le métal et le rock » se dit en français dorénavant HELLFEST.

Sandra: Je dirai tout simplement merci à toute l'équipe du Hellfest qui se déchire tous les ans pour répondre au mieux aux attentes des festivaliers.

Élise: MERCI ! Merci de nous permettre de vivre notre passion pour le metal de façon différente, en prenant en compte nos souhaits et nos remarques.

Stéphane: Déclarer mon amour au Hellfest .. voilà un exercice plus que particulier.. je dirai merci au Hellfest de m'avoir permis toutes ces années de voir des groupes que je n'aurai jamais pu voir ailleurs ; merci de m'avoir apporté toutes ces belles rencontres. Bravo pour avoir montré que la France aussi peut avoir Son festival métal reconnu partout dans le monde.

Xavier: Le Cult est Famille!
(Non, je ne cherche pas à compenser LOL)


Un grand merci au HELLFEST, à Alexxx, Vincent, François, Maurice, Seb, Alexandra, Alexis, Denis, Sandra, Élise, Stéphane et Xavier de nous avoir accordé de leur temps afin de répondre à ces interviews!


Auteur
Commentaire
Euh
IP:217.108.231.91
Invité
Posté le: 06/03/2015 à 15h16 - (1553)



ouais bon, c'est bon. On a compris que le crew c'était trop top giga génial de ouf.
On sait que vous êtes partenaires, mais je trouve ça un peu abusé...




hein
IP:109.26.160.213
Invité
Posté le: 06/03/2015 à 15h44 - (1554)
Crew, partenaires et abusé !!!! 3 mots que j'ai du mal à replacer dans le contexte de l'article

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 06/03/2015 à 15h50 - (1555)
@Euh: "Tu sais s'qu'on dit! Si tu kiffes pas tu lis pas et puis c'est tout!"



Un Nain connu
IP:78.241.128.164
Invité
Posté le: 06/03/2015 à 18h01 - (1556)
Penses-tu, il n'a même pas lu (plus de 10 mots).
Les trolls ça lit pas, ça critique :)

Caesar
IP:176.189.101.1
Invité
Posté le: 06/03/2015 à 18h04 - (1557)
L'idée de départ est très bonne mais maintenant, il existe au sein même du Hellfest Cult plusieurs chapitres. Du coup, cela part un peu en n'importe quoi ! Si tu aimes le saucisson : un chapitre ! Les jeux vidéos : un chapitre ! Le Ricard : un chapitre ! Les barbus bobos hype à la con : un chapitre...personnellement plutôt déçu de la tournure des évènements ! Et pour couronner le tout, tout ce "beau monde" prévoit de ne rester qu'entre eux du côté du Metal Corner ! BOF !!!

Steph
IP:82.246.237.27
Invité
Posté le: 06/03/2015 à 18h54 - (1558)
Caeser

Les chapitres sont aussi régionaux .. cela permet de passer des week end ou bon nombres de personnes peuvent se rencontrer .. je ne vois pas ou l idée est mauvaise .

Quand au personne qui vont au hellfest pour s enfermer dans le Klub je pense qu elle n ont pas vraiment comprit le principe de festival ; un imbécile est un imbécile qui soit du cult ou non. Ta deja fais un tour en VIP voir du " beau monde " comme tu le dis ? les gens du cult n ont rien a voir avec ça

Ensuite pour infos ; le Klub est plus un endroit de détente en journée , un point pratique pour les téléphones ou boire une mousse tranquillement . C est bien APRES la fermeture du site que les choses sérieuses commence .. et la encore personne n est obliger d y aller .

encore une fois je vois pas le mal .. perso j arrive pas a parler aux 80 000 festivaliers ..

Poney
IP:132.212.216.112
Invité
Posté le: 06/03/2015 à 21h53 - (1559)
Qu'il y ait eu une interview d'Alexxx pour mieux faire comprendre ce que c'était le Cult, c'était en soit pas trop mal vu comme cela avait fait jaser. Au moins ça avait le mérite de clarifier les choses.

Qu'en plus on ait droit au ressenti de quelques uns de ses membres, pourquoi pas aussi mais là ça en devient limite caricatural, de la grosse promotion pour quelque chose qui reste au final très secondaire dans la scène metal.

Alexxx
IP:88.121.56.104
Invité
Posté le: 07/03/2015 à 08h59 - (1560)
C'est la premiere fois qu'on nous propose de faire une grosse mise en avant du projet, avec quelques temoignages venu de l'interieur. Vs est un de nos partenaire fidele, j'ai apprecié l'opproche voila pourquoi on a fait un dossier complet. On cherche pas du tout a faire du recrutement, mais juste a expliquer le projet qui a enormement evoluer depuis sa creation, a l'heure ou j'ecris ces lignes, un rassemblement de plus de 155 membres se prepare ce soir a nantes et on a beau dire ce qu'on veut, cette fraternité est extrement forte ! Et comme diraient mes amis disciples du cult bretons : kenavo !

Euh ?
IP:80.12.59.79
Invité
Posté le: 08/03/2015 à 00h30 - (1561)


A Velvet : ahah ce fameux argument du si t'aimes pas, tu lis pas. J'ai jamais dit que j'aimais pas.
Mais je trouve ça un peu lourdaud cette promo déguisée sans réelle objectivité. Un article ça va. Deux, aussi dithyrambiques et orientés, non merci.


A nain connu : tu sais, c'est pas parce qu'on est pas d'accord et qu'on suce pas qu'on est un troll :)
Désolé j'ai lu de A à Z (oui même si y a plus de 10 mots). Mais visiblement ça doit vous emmerder qu'on aille pas dans votre sens

Gargan
IP:5.134.96.83
Invité
Posté le: 12/03/2015 à 12h24 - (1565)
Bah c'est un peu comme Metalliens avec ses w-e, 10 ans après.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker