Samuel Baudoin (basse) - DUNGORTHEB par GABINEASTWOOD - 3024 lectures
DUNGORTHEB était attendu au tournant après un très long silence de près de six ans. L'occasion était trop belle de discuter avec Samuel de ce nouvel opus "Extracting Souls" qui devrait enfin leur amener une notoriété bienvenue et méritée.


Tout d’abord, félicitations pour ce nouvel opus qui est une véritable bombe, peux-tu me dire comment s’est passé sa gestation ?
Merci pour le compliment, et aussi pour nous avoir proposé cette interview ! Après la sortie de « Waiting For Silence » en 2008, on a surtout cherché à promouvoir l'album en live. On avait pas vraiment de « matériel » pour un nouvel album, hormis quelques riffs ici et là. D'un autre côté, on n'avait pas vraiment réfléchi à l'avance à ce qu'il devrait être… Cela a rendu le début de la composition un peu laborieux, mais au final le fil conducteur et l'ambiance des morceaux se sont imposés naturellement au fil du temps. Greg a écrit la plus grande partie des textes, et du côté instruments, c'est Jérémy qui a composé l'ensemble des riffs et des leads. Les arrangements sont toujours faits par DUNGORTHEB.


Pourquoi autant d'attente depuis "Waiting for Silence", le changement de line-up est-il seul responsable ? A moins que ce ne soit dû à l'air pur des Vosges...
Les changements de line-up sont forcément pénalisants, mais il y a surtout le fait que nos vies professionnelles et familiales ne nous permettent pas de nous consacrer à plein temps à DUNGORTHEB. L'arrivée d'un nouveau membre est souvent une période de transition, d'adaptation, surtout pour les lives. Cette fois-ci, on s'est efforcé de maintenir le rythme de composition, quitte à laisser filer quelques dates de concert. Sans pour autant se précipiter… On s'est laissé le temps de faire le tri entre les différentes idées.


Parlons à présent du petit nouveau, peux-tu me dire un petit mot sur l’arrivée de Yan Pierrat, comment a t’il intégré le groupe ?
Yan nous suivait depuis longtemps lors de nos concerts locaux, il est tombé dans la marmite étant petit ! Il a d'ailleurs décidé très tôt de consacrer sa vie à la musique et a intégré la Music Academy International de Nancy. Il a poursuivi sa route et travaillé de son côté tout en continuant à nous suivre. Du coup, quand on s'est mis à la recherche d'un guitariste il était très motivé et s'est imposé comme son successeur le plus évident !




Pour finir sur le line-up, as-tu des nouvelles de Jean-Marc Werly et Jean-Yves Motté ? Ont-ils des projets musicaux en cours ?
Oh oui nous sommes toujours en contact. Motte fait toujours parti des big fan de DUNGORTHEB, surtout avec ce nouvel opus. De plus il reste notre fournisseur n°1 de pâté lorrain pour les répètes ! Au niveau musical, il a composé plusieurs morceaux de son côté dans un style Thrash Death. Ca sonne du tonnerre, il n'a plus qu'à trouver des musiciens pour les mettre en boîte. A suivre... Avec Jean-Marc et Motte, je vais voir l'un des groupes qui a le plus influencé DUNGORTHEB, CORONER qui joue au Rock Your Brain Fest à Selestat. Ca va être un grand moment...


L’enregistrement s’est-il fait simplement ? Tout était déjà prêt quand vous êtes rentrés en studio ou avez-vous finalisé certains passages une fois sur place ?
On est arrivé au Boss Hog Studio avec tous les morceaux quasiment bouclés, il nous restait juste à régler des détails concernant certains tempos, des placements de breaks, des arrangements de dernière minute. Il nous a fallu 2 semaines pour tout mettre en boite. L'enregistrement s'est passé à merveille ! Tout s'est fait dans des conditions matérielles excellentes, avec un ingé son au top et très pro ! Notre passage au Boss Hog Studio restera pour nous une expérience très positive !


On sent une cohésion jamais atteinte au sein de la formation, es-tu de cet avis ?
Oui, il existe une identité musicale forte au sein de DUNGORTHEB, qui a perduré au fil des changements de line-up. Pour que cet album voie le jour, on a dû plus que jamais se serrer les coudes pour continuer à exister, survivre aux départs successifs des membres, et rester continuellement motivés en dépit du manque de reconnaissance accordé à nos précédents opus. Cela aurait pu nous démotiver tout comme nous souder, je pense que cela nous a soudés au final. « Extracting Souls » reste le fruit d'un travail collectif, sans rien enlever à la qualité de la composition de Jérémy, qui est le socle des morceaux.




Vous vous êtes surpassés au niveau de la technique et de la composition, et on sent différentes influences et de styles divers comme on ne l’avait jamais entendu chez vous auparavant, a quoi cela est-il dû ?
Il n'est pas évident de dire qu' « Extracting Souls » est plus technique que nos précédents albums. Je dirais plus que l'aspect technique s'exprime différemment. Ce n'est pas forcément ce qu'on recherche de toute manière…l'album s'inscrit dans la continuité des précédents. Pour « Intended to… » et « Waiting for silence », ce sont Jean-Marc (notre ancien guitariste) et Hervé qui avaient composé les riffs. Pour le 3ème album, Jérémy a eu beaucoup plus de liberté et les morceaux portent très logiquement son empreinte. C'était un travail très difficile et il s'en tire de manière plus qu'honorable ! La-dessus chaque musicien joue avec une sensibilité qui lui est propre, et cela se ressent énormément au niveau de l'ambiance des morceaux. Au final, on a de la mélodie, du growl et de la puissance…C'est ce qui fait notre force !


Quels sont vos projets pour la fin 2014 et l’année 2015 ?
Bien sûr, notre priorité reste de faire un maximum de concerts pour assurer la promotion de l'album ! A côté de ça, on réfléchit à la composition de nouveaux morceaux et au tournage d'un nouveau clip.


Hormis la date commune avec LOUBLAST, NO RETURN et MERCYLESS à Epinal le 17 octobre prochain, avez-vous d’autres concerts de prévus ? Une tournée en prévision ?
On fêtera la release de l'album le Samedi 11 Octobre à l'Artiste à Golbey avec PESTIFER et WORN OUT ! Sinon quelques dates à confirmer d'ici la fin de l'année, et on réfléchit également à une tournée début 2015 dans les Pays de l'Est !


Est-il prévu que la reprise de « Misanthrope » (disponible sur l’hommage à DEATH sorti il y a maintenant plusieurs années) soit un jour rééditée ?
Pour l'instant, ce n'est pas à l'ordre du jour, même si cela a été un grand plaisir de reprendre ce morceau. D'autant plus qu'on ne s'en est pas trop mal tiré malgré un enregistrement réalisé avec les moyens du bord. Après on ne s'interdit rien, donc peut-être qu'un jour l'on rejouera "Misanthrope" en rappel ou en Bonus-track !



La scène française a sorti des albums de très haute volée ces derniers temps, tu es de cet avis ? Que penses-tu de son évolution et professionnalisme ?
Oui c'est clair, mais ça fait aussi très longtemps que la scène française nous concocte de supers albums. Les groupes deviennent de plus en plus pro au niveau musical, avec un niveau technique toujours plus haut. La scène française a toujours été pour moi très respectable, même s'il a fallu attendre que l'ascension fulgurante de groupes comme GOJIRA contribue à la faire connaître davantage à l'étranger. L'évolution des techniques d'enregistrement, la démocratisation de l'informatique y sont également pour beaucoup. Avant, à moins d'avoir les moyens, il n'était pas évident de sortir une démo audible et diffusable. Maintenant, n'importe quel groupe peut sortir son premier EP avec un son de tueur, sans sortir de son garage. Derrière, la puissance d'Internet et des réseaux sociaux multiplie les chances d'être diffusé. Cela dit, il y a très peu de groupes qui vivent réellement de leur musique. Le business n'épargne pas le milieu dit Underground, qui reste au final très sélectif.


Quels sont à titre personnel tes derniers coups de cœur musicaux en métal et hors metal ?
Dans le tout récent, je n'ai pas de groupe qui me vient en particulier, Metal ou hors Metal. J'aime tout ce qui groove, qui a une âme et qui est bien produit de manière générale. Je saute facilement d'un style ou d'une époque à l'autre selon mon état d'esprit. Cela dit, je suis impatient de pouvoir écouter le prochain MACHINE HEAD, et de jeter un œil au dernier DVD Live de MESHUGGAH ! Je désespère aussi de voir TOOL sortir un nouvel album un jour !


Que peut-on souhaiter au groupe ?
Plein de choses ! Mais surtout qu'avec cet album, DUNGORTHEB monte d'un cran dans la notoriété du Metal Français et International. Tu peux nous souhaiter également un maximum de concerts !


Un dernier mot pour les lecteurs ?
Oui avec plaisir ! Venez écouter notre album en intégral sur le bandcamp du label, procurez-vous le, mais surtout venez nous voir en live car c'est le plus important pour un groupe de partager sa musique, sa passion avec son public. A bientôt et encore merci à VS et à toi de nous soutenir.

http://greatdanerecords.bandcamp.com/album/extracting-souls
https://www.facebook.com/Dungortheb
http://www.dungortheb.com


Auteur
Commentaire
nocturnus1977
Membre enregistré
Posté le: 23/10/2014 à 07h03 - (1352)
Bonne itw. Groupe méritant à voir en live.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker