Crowbar Montpellier 12 mai 2016

Un forum pour poster vos live report, faire des commentaires sur ceux qui sont postés sur VS et parler des concerts en general. Pour les concerts à venir, utiliser les sections Annonces concerts ou covoiturage et rencarts.
Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 513
Inscription : mar. sept. 23, 2003 9:43 pm

Crowbar Montpellier 12 mai 2016

Messagepar RBD » ven. mai 13, 2016 4:56 pm

Officiellement le Moshfest deuxième cuvée commençait ce soir en dépit de ce que la tête d'affiche ne colle pas du tout à cette définition. L'affluence était bonne dans la salle de la TAF malgré la concurrence de Plebeian Grandstand au Black Sheep ce même soir (dommage de ne pouvoir se dédoubler)… et la ténacité d'un paquet de gens à ne pas vouloir mettre les pieds ici pour de vieilles histoires d'il y a dix ans même quand les affiches leur correspondent parfaitement.


Quand j'arrivais les Marseillais d'xINQUISITIONx avaient déjà entamé leur set. Comme ils le disent, c'est clairement du FastCore à trois sans basse et au taquet. Le chanteur n'était pas du tout impressionné, avec sa gouaille et son pur accent. Bien que le style soit limité il était bien maîtrisé et apprécié par une assistance encore sur la réserve. Deux reprises finales de Crippled Fox puis Minor Threat collaient parfaitement bien sûr. Sans prétention, ça se reverra avec plaisir.

Pendant le premier interlude on pouvait compter une bonne demi-salle d'affluence, faire des retrouvailles bien au-delà de l'inattendu, et échanger des infos précieuses sur de prochains concerts parfois bien loin du programme de ce weekend.

Bien qu'ils n'aient pas l'air jeunots je ne connaissais pas P.O.R.C. (Putrefaction of Rotting Corpses) sur la scène française. Les Pontoisiens ont tapé violemment avec un Death-Grind propre, dominé par une batterie dure et puissante et un growl profond. Les titres sont assez aboutis. Avec leurs mines sombres voire menaçantes, leur communication resta inexistante. Et avec l'imagerie austère, noire et apparentée à un style Crust crado se dégageait du groupe cette crédibilité que donne une méchanceté ombrageuse, alliée à une aisance musicale rossant toute contestation. La fosse put prendre un bon échauffement pour le lendemain en se donnant déjà bien. En plus le set fut très court, même pas demi-heure, rapprochant la sensation d'un tabassage au coin d'une rue obscure.

CROWBAR est un bon exemple de victoire de la ténacité. Reconnus aujourd'hui comme l'un des pères du Sludge, il faut se rappeler comme on considérait avec circonspection le projet de Kirk Windstein et ses compères dans les années 90, comme du Doom égaré dans le bayou, demeurant pour jamais dans l'ombre d'un Down au succès incomparable…
Le fait est que maintenant, ces riffs massifs de diplodocus au groove sournois ont inspiré bien du monde. Et à présent ils triomphent enfin aussi devant un public conquis. L'original sous nos yeux conserve sinon une certaine avance, au moins un savoir-faire implacable qui a entraîné allègrement le public. Windstein s'employait à nous parler, mais dans sa barbe d'alcoolique qui lutte, avec l'accent redneck par-dessus, c'était ardu d'y capter quelque chose. C'est typiquement le taciturne pas méchant. Les accélérations du saurien au galop débouchant sur des plans ralentis étaient irrésistibles, et certaines qu'on voit peu aux concerts et encore moins pour ce genre de programme étaient bien à fond. C'était clairement mieux qu'en 2010 dans une salle plus grande en ouverture de Sepultura. Ici en tête d'affiche, on était entre fans ou connaisseurs, une vraie communion s'est établie pendant une heure.
La soirée se terminant assez tôt, cela laissait le temps de finir les conversations dans la cour fraîche en attendant le lendemain qui promettait de taper bien plus dur. D'ailleurs je vous laisse, j'y vais.
http://rbdlivereports.blogspot.fr

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".

Revenir à « Live Reports »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités