Hirax Montpellier 31 mars 2015

Un forum pour poster vos live report, faire des commentaires sur ceux qui sont postés sur VS et parler des concerts en general. Pour les concerts à venir, utiliser les sections Annonces concerts ou covoiturage et rencarts.
Avatar de l’utilisateur
RBD
Messages : 513
Inscription : mar. sept. 23, 2003 9:43 pm

Hirax Montpellier 31 mars 2015

Messagepar RBD » mer. avr. 01, 2015 10:27 pm

Il y a trois ans, je n'aurais jamais cru voir Hirax un jour. Et ça va faire deux fois qu'ils passent chez nous en même pas onze mois d'écart. Aussi l'affluence à la TAF était encore plus maigre que la première, mais restaient les vrais purs thrashers du cru dans une excellente ambiance.

Les trois PAST THE FALL jouaient déjà leur Thrash mid-tempo, calé sur ce rythme faute de meilleures capacités techniques. Les riffs prévisibles faisaient pencher les références évidentes vers Testament ou Overkill. On en faisait vite le tour même si je n'ai pas dû en rater beaucoup.

Venant du Mexique, PIRAÑA balançait un Thrash plus intéressant bien que sans surprises. Le rythme est rapide, toujours au bord de la sortie de route comme aiment bien le faire tous les groupes de la nouvelle vague. Les riffs étaient plus complexes et l'interprétation à la hauteur. Logiquement, la fosse s'est décoincée. Même le nom mis à part l'inspiration la plus visible restait peut-être Exodus, mais le groupe a eu le temps de digérer tout l'héritage des anciens pour faire sa propre voie dans leur sillage. Pareillement le chanteur a compris assez vite qu'ici le public comprenait aussi bien l'espagnol et que ce n'était pas la peine de faire un détour par l'anglais. Bref j'ai bien aimé, même si le faux mini-rappel avec un titre pro MarieJeanne de style Punk Californien rigolo faussait la dynamique sur la dernière longueur.

Les Australiens de DESECRATOR arborent la coupe mullet qui doit être à la mode dans l'UG chez eux tellement c'est courant quand on voit des groupes Wallabies… Ils dégagent une réelle jovialité communicative sur scène. Leur Thrash est moins typé. La guitare écrasait un peu tout le reste sans sonner très propre, presque Punk, ce qui créait un contraste avec le chant bien mélodique mais pas castrat. Ça jouait correctement mais à mesure que le set se déroulait, les riffs manquaient d'inventivité. Si bien que j'ai fait un break dehors en cours de set sans regrets, avant de revenir voir la fin.

Sans surprise non plus, HIRAX a servi le même show qu'en mai dernier et nous étions bien revenus tous pour cela. Tout y est passé : les mimiques irrésistibles et les gros yeux de Katon de Pena en cuir et chaînes, les crânes sur les amplis, les cornes pour "Lucifer Inferno", le salut au drapeau tricolore (traité avec grand respect l'air de rien)… L'enthousiasme des vieux Thrashers est beau à vivre, le cliché doit se savourer. Ces moulinets de guitare et ces plans Speed ne sont plus osés par les jeunes groupes de la nouvelle vague cités plus haut. Hirax doit plus au Heavy qu'au Punk, l'invitation à faire les chœurs en est la preuve. Malgré un recadrage discret sur la table de mixage, Katon était tout de même peu en voix ce soir, bien que cela n'entamât en rien son entrain. La fosse n'en avait cure et s'est bien déchaînée malgré le petit nombre. Une seule guitare suffit amplement à tenir l'affaire. Ils nous ont offert un rappel. Pour l'avoir prise, la main de Katon de Pena était en nage en fin de set. Il faut profiter de ces petites légendes qui s'accrochent avec un mérite clairement supérieur à leurs grands confrères qu'ils ont côtoyé d'égal à égal il y a une trentaine d'années sans connaître le même succès.

Sans prise de tête, c'était une bonne petite soirée.
http://rbdlivereports.blogspot.fr

"Verdades se descubren, mentiras se construyen".

Revenir à « Live Reports »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités